AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Bloody Marie (13)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
BlackWolf
  09 juin 2014
Résumé : J'ai passé un agréable moment avec ce livre qui nous propose de mélanger piraterie et space-opera. L'intrigue ne manque pas de se révéler haletante, sans temps mort et rempli d'action et d'aventures ce qui fait qu'on a un peu de mal mal à lâcher ce livre explosif. L'univers que construit l'auteur est dense, bien construit, mais surtout se révèle cohérent et logique, le tout porté par des explications efficaces. Je reste mitigé concernant les personnages, les héros se révèlent un minimum travaillé, même si j'ai parfois eu du mal à comprendre Bloody Marie, par contre ils se révèlent un peu trop figés par moments et manquer légèrement d'émotions. Concernant les personnages secondaires leurs présentations fait qu'on devine trop rapidement qui va mourir des autres. Je reproche par contre au récit d'être parfois un peu trop bavard ce qui crée quelques longueurs, ainsi que sa tentative de complexifier son intrigue par une sous-intrigue sur « Les Autres » qui ne m'a que moyennement accroché. La plume de l'auteur colle parfaitement au récit se révélant simple, efficace, entrainante et énergique, happant le lecteur assez facilement. Au final un agréable divertissement qui devrait plaire à ceux qui sont à la recherche de batailles, de vaisseaux spatiaux et de pirates. En tout cas je lirai sans soucis d'autres écrits de l'auteur.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          237
lianne
  29 juin 2015
Des pirates en veux-tu en voila !
L'humanité c'est étendue au confins du monde pendant une période appelée l'Expansion, pour ensuite s’effondrer et perdre une bonne partie de sa technologie, les trajets devenant infini entre les différents mondes. Cette période a vu le développement massif de la piraterie, qui en a bien profité, et depuis trois générations l'humanité a timidement recommencé à franchir les limites les abysse du vide dans un nouvel espoir : l'Essor. Mais dans ce monde qui retrouve ses marques, les pirates sont de plus en plus menacés, la Ligue et la Flotte possédant le monopole des grands trajets on trouvé un moyen de mettre tout le système de piraterie à mal en leur proposant l’amnistie en échange de leur participation dans la lutte contre leurs anciens frères.
L'histoire commence avec un vieil homme qui arrive dans un bar à matelots et qui commence à raconter une histoire qu'on lui a contée : le dernier raid de Bloody Marie, la dernière grande capitaine pirate qui résiste a l’hégémonie des grands commerciaux. Il va nous raconter comment Bloody Marie, animée par une colère folle contre la flotte qui a tuée son père, refuse de baisser les bras et profite d'une erreur de celle ci pour se lancer dans son plus gros coup, tout canons prés à tirés !
Ce livre est un livre d'aventure, mélange très réussi entre les pirates du 17ieme siècle (dont on a pas mal de références tout au long du récit) et science fiction. Les rebondissements sont multiples dans cette histoire dense tant chaque personnage a un passé complexe qui se dévoile au fur et a mesure.
Le style et le langage sont très adaptés, avec des personnages vulgaires comme on se l'imagine dans un monde ou la loi du plus fort règne en maître. Bloody Marie elle même est presque caricaturale tant son désir de se faire obéir et sa fixation pour respecter l'esprit de son père est forte. Les personnages secondaire sont bien dépeint et en nombre.
En gros ce livre était exactement tel que je me l'imaginais, le récit d'un vieux briscard d'une opération suicide dont il a été le témoin.
Si je devais retenir un point négatif je dirais que le narrateur ne prête pas a l'identification donc on se sens un peu moins impliqué dans les personnages que dans d'autres livres, mais l'aventure en elle même est suffisamment prenante pour nous tenir du début à la fin même sans ça !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Plumeline
  31 mai 2014
Bloody Marie est un roman qui se savoure, une aventure qui se conte et qui se vit avec de nombreux rebondissements souvent bien inattendus.

La création de l'univers de Jacques Martel est un mélange réussi entre space opera et l'ère de la piraterie du 17ème siècle, période historique qui semble le passionner et qu'il maitrise.

Son inspiration porte également un nom : Mary Read, célèbre femme pirate et compagne de Rackham le Rouge surnommée Bloody Marie dont la soif de liberté qui nourrissait ces personnes sans foi ni loi est parfaitement retransmise par Jacques Martel à travers des personnages qu'il a superbement travaillé.

Ce récit doté d'une plume agréable prend rapidement vie grâce à la présence d'un homme qui narre les nouvelles des lointains horizons ce qui lui attire bien vite l'écoute des clients et du personnel d'un bar d'une station spatiale. [...]
Lien : http://www.antredelivres.com..
Commenter  J’apprécie          60
Imkal
  02 avril 2013
Du Space Opera senteur corsaires et pirates de nos océans anciens, un divertissement haut en couleur mais non sans fondement. Des références solides à nos pirates du passé, des personnage haut en couleur et d'une profondeur toute en finesse. Et si les combats semblent un peu convenus, tout cela s'efface rapidement au profit de nos héros et de leur histoire...
Commenter  J’apprécie          40
ollyve
  03 mai 2012
En lisant ce livre j'avais l'impression de revivre les aventures d'Albator. C'est une très bonne transposition d'une histoire de pirates en SF. Les personnages sont authentiques, les aventures sont haletantes. J'ai juste regretté que la chute soit aussi prévisible.
C'est un très bon 1er roman.
Commenter  J’apprécie          40
nymeria
  03 octobre 2011
Décidément, il semblerait que les romans de piraterie soient à l'honneur en ce moment, entre le très bon « Frey » de Chris Wooding et la réédition de « Sur des mers plus » ignorées de Tim Powers, voici que Jacques Martel se met aussi de la partie avec « Bloody Marie ». Une très bonne découverte, alliant piraterie et SF, dans un monde riche et complexe qui a su me faire passer un agréable moment de lecture !

...la suite sur mon blog !
Lien : http://avideslectures.over-b..
Commenter  J’apprécie          40
mrjmad
  02 novembre 2011
Du rhum, des batailles, des trésors, des pirates hautes en couleurs plus que digne de l'ile au trésor, des vaisseaux spatiaux et des intrigues.

Voici tout ce que vous trouverez dans Bloody Marie, un excellent livre publié par blackbook maison d'édition de jeux de rôle qui se lance avec sa collection a dé couvert, dans l'édition de roman proche de l'univers du jdr.

Ce qui est sur, c'est que rôliste ou pas, si vous aimez les pirates et la SF vous allez adorer Bloody Marie.

Alors hissez haut vos voiles jusqu'à la librairie la plus proche, faites chauffer vos réacteur et foncez, parole de moussaillon, vous ne le regretterez pas.

Et si cela vous intéresse, une interview de l'auteur est présente sur mon blog : http://j-mad.com/blog/2011/07/22/retour-des-madinterviews-avec-celle-de-jacques-martel-le-papa-de-bloody-marie/
Commenter  J’apprécie          30
lilouze66
  06 mars 2015
Ce livre est excellent. Non seulement il est riche, mais il est aussi bien écrit et surprenant. A mi-chemin entre un épisode de Star Trek, et une bon scénario de jeux de rôles, cette épopée épique vous embarquera à son bord pour vous emmener vers l'infini et au-delà. Et vous ne serez pas déçu-e du voyage ! Déjà vous ne pourrez que vous attacher aux personnages.

Comme d'habitude dans les romans de Jacques Martel, les femmes ont la méga classe. Ce sont des battantes et des guerrières qui se fichent pas mal de se casser un ongle. Des femmes, des vraies, avec une belle paire d'ovaires. Mention spéciale au capitaine Marie-Jeanne, jeune, massive et alcoolique.

Quant au héros de l'histoire, il vous cache un secret des plus étonnants. Sa psychologie est travaillée, et son aventure est parfaitement réaliste. Il vous narre ses péripéties avec un tel suspense que vous aurez du mal à décoller vos yeux de ce livre. La plume est rythmée, efficace, même si le récit traîne un peu en longueur quelquefois. Cependant, c'est le seul reproche à faire à cette histoire géniale.

De plus, l'univers est travaillé à la façon d'un jeux de rôles (d'ailleurs, il y a même un glossaire pour ne pas vous perdre). le système des personnages fonctionne sur le même principe : un bourrin, un capitaine, un soigneur, un voleur… Pour le meilleur des résultats ! Quant aux nombreuses références geeks et mythiques, vous pouvez vous amuser à les compter, car elles sont nombreuses et bien employées. Contrairement à de nombreux récits SF/Space Opera/Fantasy, Jacques Martel sait les placer.

Vous aussi, vous retomberez en enfance en lisant ce roman.

Bonne lecture et d'ici là,

Longue vie et prospérité

Lien : http://gazette-du-geek.fr/bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lamachinededieu
  31 juillet 2019
¨ça c'est du space opéra. Franchement carrément marin comme vocabulaire, ambiance... cette histoire de pirates fait plus penser à l'ile aux trésors qu'à la guerre des étoiles , je trouve. Et pourtant le côté SF est parfaitement bien envisagé, avec des périodes d'expansion, des zones complètes et des périodes oubliées, un peu comme des îles dans l'océan au XVIIIème siècle.
J'ai particulièrement apprécié cette ambiance de franche camaraderie, de fraternité, d'entraide entre les pirates et le personnage du mariner qui est un vrai héro. La nef finale qui arrive comme la grosse cavalerie est aussi du meilleur effet.
Le type de récit, un marin qui raconte l'histoire, donne bien le ton.
Pour les amoureux de grands espaces et d'aventures au rhum.
Commenter  J’apprécie          10
Ubikson
  05 février 2017
Livre spécial, critique spéciale.

Premièrement, parce qu'il s'agit de ma 400eme critique sur Babelio, et ça, ça se fête.
Et donc, livre spécial, parce qu'il s'agit d'un cadeau d'un membre de Babelio, Myrtil, que je salue ici chaleureusement et à qui cette critique est dédiée.

Bloody Marie est dans la plus pure tradition du Space Opera, terme à tort péjoratif.
Le Space Opera, était à ses débuts considéré comme un genre mineur (voire minable), qui se caractérisait par la transposition dans l'espace de n'importe quelle aventure.
Dans son (excellente) Histoire de la Science-Fiction, volume 2 (1938-1957), Jacques Sadoul nous conte l'histoire du premier numero de Galaxy en 1950, où l'éditeur Horace Leonard Gold "s'était amusé à écrire une courte scène de western puis sa transposition en "sci-fi" bas de gamme, le cheval devenant astronef, Tombstone transformé en planète Bbllzznaj et le cowboy, son six-coups en main, métamorphosé en spationaute armé d'un pistolet à protons. C'était ce type de science-fiction là qu'on ne trouverait jamais dans Galaxy, précisait-il pour terminer."
Cette mauvaise image "sci-fi" du Space Opera - qui perdure encore parfois actuellement, a fortement marqué le genre et contribué à ce que de nombreux lecteurs lui tourne le dos...
Au moins jusqu'à l'arrivée en 1977, de la Guerre des Etoiles, exemple flagrant de Space Opera.
Bien évidemment, le genre, aujourd'hui, s'est bien développé.
Wikipedia parle d' "aventures épiques ou dramatiques se déroulant dans un contexte géopolitique complexe", ce qui colle plus à la vision que j'en ai, à travers des oeuvres comme Les Guerriers du Silence de Pierre Bordage, ou ce Bloody Marie de Jacques Martel.

Donc nous voila au beau milieu d'une histoire de pirates, de corsaires, dans un contexte tendu de réappropriation de l'Espace.
Lors de l'Expansion, l'humanité a colonisé toute la galaxie, jusqu'à l'Effondrement, qui coupa court aux voyages interplanétaires et isola les essaims humains sur chaque planète, seuls face à leurs propres destinées.
Et nous voilà à l'ère de l'Essor, où les expéditions reprennent timidement, sous les bannières de deux compagnies, la Ligue des Cinq Comptoirs et la Flotte, qui vont voir leurs navires attaqués par des Pirates de l'Espace. Les Sociétés vont donc faire appel à des Corsaires, exactement comme au 18eme siècle.

Si l'on peut y voir une simple transposition d'une histoire de pirates, Jacques Martel injecte une énorme dose de SF avec la mythologie d'une Piraterie Spatiale, la potentialité d'une autre race arpentant le vide, créant tout un univers qui lui est propre, picorant dans toute l'histoire de l'humanité pour donner un visage à ce futur qui semble si proche et si éloigné.

Bref, un énorme coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Des romans sur une ile

Roman de l'auteur anglais William Golding publié en 1954 qui montre la fragilité de la civilisation. Il décrit le parcours régressif d'enfants livrés à eux-mêmes.

L'île
Robinson Crusoé
L'Île mystérieuse
Le Comte de Monte-Cristo
Shutter Island
L'Île au trésor
L’Île du docteur Moreau
Sa Majesté des mouches
L’Île du jour d’avant
Paul et Virginie

10 questions
93 lecteurs ont répondu
Thèmes : îles , mer , navire , pirates , corsaires , marinsCréer un quiz sur ce livre