AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354080395
Éditeur : Mnémos (26/09/2008)

Note moyenne : 4.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Arkhai le Brûlé, Khan des Khans des clans nomades de la Grande Aride est mort. L'opération de sauvetage mené par son fils a échoué. Pourtant, son sacrifice offre à Jarl un nom de guerre et le respect des autres clans. Jonas, humilié par cette incursion dans la capitale, décide en représailles de capturer la femme et la mère de Jarl. Ses mercenaires exécutent son plan avec succès. Jarl souhai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
bran_601
  12 novembre 2014
"Guerriers, vrais Guerriers
Nous nommons-nous.
De quelle façon sommes-nous
Des guerriers ?
Car nous combattons
Pour la vertu élevée
Pour le haut dévouement
Pour la sublime sagesse.
Voila pourquoi nous sommes appelés Guerriers."
Le Choc des Empires !
Dans ce second volume Jacques Martel conserve l'esprit narratif du précédent tome et c'est ainsi que l'intrigue principale évolue en même temps que nous explorons cette fois le passé de la reine vierge.
Assez rapidement, nous percevons une évolution dans la noirceur du récit qui nous apparaît de plus en plus comme une grande fresque aux nuances crépusculaires sur laquelle brille une constellation d'étoiles écarlates.
Alors que Jarl prend finalement la mesure de sa destinée à la tête de la horde des hordes, les événements vont prendre une tournure inattendue et dramatique et les choses vont aller de mal en pis.
Et comme Jacques martel ne fait pas à moitié les choses, vous ne trouverez pas non plus dans les échos du passé de Syène matière à respirer, son histoire est une tragédie et cela vous le découvrez dès les premières pages.
Le passage qui met en scène la future reine vierge en compagnie de son frère Lychas, et ce alors qu'ils tentent d'échapper au massacre de leur famille perpétré par une troupe de mercenaires, est particulièrement traumatisant et donnent définitivement le ton.
Lychas ce sera aussi le nom qu'elle donnera à son fidèle compagnon béni des dieux, un lynx pour qui elle développera un amour et une tendresse singulière, un véritable amour inconditionnel d'une jeune fille envers son petit frère.
Si le premier tome était centré principalement sur Jarl, ce second volume met en valeur plus que jamais le roi solitaire et la reine vierge, ou plutôt Kerraze et Syène , l'homme et la femme qu'ils sont derrière les masques héroïques.
En outre Kerrase se révélera être le seul personnage encore capable d'influencer et de canaliser dans une certaine mesure la rage qui n'habite plus que Jarl et le pousse à l'inéluctable.
Sous le regard du mystérieux hoplite, dont on perçoit de plus en plus en lui l'ombre du faucheur, toutes les pièces se sont mises en place pour que se joue devant nous le dernier acte.
Le dernier tiers du roman nous offre un pur déchaînement de rage et de fureur comparable aux meilleurs affrontements de l'Iliade.
Les dieux entrent également en scène pour soutenir telle ou telle camp, et avec eux tout un bestiaire de créatures mythologiques foule l'arène poisseuse des combats d'où s'échappent des effluves de sang et de sueur.
Et si Jonas a laissé la place au conciliateur d'airain comme chef de file des forces de l'Amer, celui-ci n'apparaît pas en simple faire valoir, Jacques martel l'a doté d'une aura ultra charismatique en lui insufflant une personnalité calquée sur celle du plus grand conquérant de l'antiquité, Caius Julius Caesar.
À la tête de ses légions de vétérans, il représentera une menace bien plus sérieuse encore que tous les loups gigantesques et autres harpies que devront affronter les hommes des grandes arides.
L'écriture du roman est toujours aussi fluide et évocatrice, elle rappelle incontestablement les meilleurs écrits de David Gemmell ou de Bernard Cornwell, mais ce qui m'aura pour le coup le plus impressionné c'est bien le travail titanesque effectué sur le développement de l'environnement sociologique, culturel et mythologique où évolue la dramaturgie.
Sacrifice du guerrier est le premier maillon d'un grand cycle de fantasy antique, auquel appartient également la guerre de l'hydre, mais c'est surtout un fabuleux récit épique auquel participe une galerie impressionnante de personnages charismatiques.
Comment ne pas citer particulièrement le khan Ourl qui nous gratifiera de l'un des plus grands moments de bravoure et d'émotions quand il effectuera une dernière charge héroïque à la tête de ses monteurs de Rhino contre les murs de boucliers des légions de l'Amer.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré Sacrifice du guerrier et je remercie Jacques Martel de perpétuer (sans le vouloir) l'héritage de David Gemmell en proposant une vision de l'héroic fantasy dans laquelle je me retrouve complètement.
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TyranSilencieux
  08 avril 2011
Les deux tomes de "Sacrifice du Guerrier" formant une histoire complète, je fais une seule critique pour les deux volumes.
Un roman original (en deux tomes), à l'ambiance très sombre, qui nous plonge dans une antiquité fantastique peuplée de mythes et de légendes.
Si le fond de l'histoire est traditionnel, la manière de la traiter est originale :
On découvre le monde, ses légendes, ses traditions, ses conflits, par ce qu'en perçoivent et en connaissent les personnages, il n'y a pas de point de vue « neutre ». Tout ceci donne une ambiance crédible, vivante et très prenante, servie par une écriture maîtrisée.
Egalement, le premier chapitre présente une situation (explosive) qui semble être la fin du premier volume, avant de reprendre au début de l'histoire. Cette astuce nous permet de voir sous un autre jour les évènements qui s'enchaînent, en se demandant comment on va en arriver à la situation de fin (du volume, pas du récit).
Intercalés entre deux chapitres du tome 1, des fragments de l'enfance du héro nous éclairent sur son attitude présente, tandis que dans le tome 2 c'est le passé de la Reine Vierge qui est détaillé.
Les personnages qui accompagnent le héro, des légendes vivantes dont les véritables noms ont été oubliés, ne sont plus appellés que par les noms que leur donnent les poètes : le Roi Solitaire, la Reine Vierge, le Livre Tisseur, le Conciliateur d'Airain... des noms qui renforcent l'ambiance légendaire du récit. Les motivations des personnages et leur psychologie sont très bien rendues, et nous les rendent attachants, en sortant des sentiers battus. C'est l'une des grandes réussites de ce roman.
L'autre réussite ce sont les scènes de combats, d'une intensité et d'une précision rares, qui nous plongent dans l'action de manière limpide et visuelle.
En conclusion, un très bon roman (complet en deux tomes, cela change des séries interminables) d'un nouvel auteur français, à l'ambiance antique et légendaire très réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Goupilpm
  27 mai 2017
La tentative de libération du Khan des Khans à échouée. En effet, en protégeant la fuite de son fils et d'Oürl, celui-ci a été tué par Jonas, le général de l'Empire Amer. Ce dernier n'en a pas fini avec les clans qui en représailles attaquaient les convois des marchands, il fait enlever la mère et l'épouse de Jarl. Devenu khans des khans, Jarl va tenter de les sauver.
L'histoire reprend là où on l'avait laissée au tome précédent, avec toujours le même style de narration, mais cette fois-ci les flashbacks sont consacrés au passé douloureux de la Reine Vierge. Son personnage beaucoup plus complexe occupe le devant de la scène, ce qui est plutôt rare dans un roman d'Héroïc-fantasy. En effet, en règle générale les personnages féminins servant plus à mettre en valeur le protagoniste principal.
Le style de narration alternée de l'auteur occupe ici moins de place que dans le tome précédent car rapidement il s'intéresse au présent avec le conflit qui oppose les deux nations. En effet, dès que les deux armées s'alignent en formation de bataille, l'histoire entre dans un récit martial excellemment structuré pour nous offrir une vision homérique des combats à la manière des aèdes des temps jadis. Des combats qui s'étalent sur plusieurs pages, l'auteur intercalant dans les combats de masse, les actions individuelles des protagonistes principaux. La qualité descriptive de ces moments, qui sont sans contexte le point fort du roman, permet à l'auteur d'enchaîner scène d'action sur scène d'action tout en gardant une très bonne fluidité au récit.
Le récit prend alors une tournure de Légende, les protagonistes principaux, hormis le héros du tome un, prennent une dimension telle que le lecteur se retrouve projeté dans une saga identique à celles narrées par les écrivains Grecs, Latins et Germaniques, les personnages mythiques s'inscrivant dans nos mémoires comme des Héros des Temps Anciens. La magie qui était sous-entendue dans le premier opus est ici bien présente. Rien de vraiment exceptionnel puisqu'elle se révèle plutôt classique avec des sorts chamaniques, mais aussi dans le final nécromantique. La magie qu'elle soit divine où interagissant sur les phénomènes naturels fusionnement de fort belle manière avec le récit amplifiant le côté épique des actions des protagonistes.
L'intervention des Dieux guerriers est presque omniprésente dans le récit, soit direct soit par le biais d'Immortels qui aident dans chaque camps les protagonistes, ce qui donne une autre dimension au récit. On voit également apparaître un bestiaire restreint avec des créatures qui viennent des enfers, mais aussi un familier qui se métamorphose. Les personnages restent aussi charismatiques, très bien dépeints la préférence du lecteur allant vers le Roi Solitaire qui représente la voix de la sagesse, la Reine Vierge qui symbolise le combat, le Conciliateur d'Airain, qui a remplacé avantageusement Jonas, représentant ainsi la force raisonnée du fin stratège.
Malheureusement si les nombreuses scènes d'action nous offrent un récit enlevé, elles ne laissent pas de place à une intrigue de fond, ni au développement du monde présenté au premier opus. Les raisons du conflit sont peu explicités et le caractère guerrier des barbares apparaît à plusieurs reprises trop manichéen, frôlant presque la caricature. Quand au final, il ne présente aucune surprise, trop entendu depuis le premier volume, et logiquement l'on est un peu déçu. L'écriture du roman est toujours aussi fluide et évocatrice, elle n'est pas sans rappeler les meilleurs écrits des maîtres du genre .
Avec ce deuxième tome plus tourné vers l'action l'auteur nous offre une dynamique de lecture très agréable, une histoire de bonne facture mais qui n'arrive pas à sortir des habituelles ornières de l'Héroïc-fantasy.
Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Imkal
  17 mai 2013
Le premier tome nous avait ouvert l'appétit! Cette soif des grands horizons, des épopées fantastiques datant d'un autre temps et ce deuxième tome remplit toutes nos attentes nous laissant repus et vidé, assomé et heureux face à la tragédie qui se joue au sein de ces pages.
Le ton plus sombre de ce 2ème tome montre le coté obscur des Légendes, le poids à porter par ces héros qui habitent nos rêves. Je suis resté plus d'une fois le souffle coupé, la lèvre pendante face à la grandiose épopée que l'auteur nous relate. Tout y est crédible et même Shamash arrête sa course pour contempler l'oeuvre.
Je tire mon chapeau et fait une profonde révérence à Jacques Martel, qui a su réveiller en moi cette fibre infantile de l'émerveillement face à L Histoire, quelle fut épopée inventée ou rapportée, elle reste une Légende où Hommes et Héros acquièrent leur noblesse dans la Tragédie et l'Espoir!
Commenter  J’apprécie          45
Videos de Jacques Martel (II) (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Martel (II)
La voie Verne de Jacques Martel
autres livres classés : actionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1379 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre