AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
(01/01/1900)
3.39/5   14 notes
Résumé :
Deux neveux, l’un avide, l’autre acculé, passeront le week-end de la Toussaint chez leur oncle, un illustre chef d’orchestre à la fortune plus qu’enviable. Alors quand l’oncle Ernest passe mystérieusement de vie à trépas, comment ne pas les soupçonner ? Entrent aussi dans cette danse horrible une cantatrice, sur laquelle le vieil homme avait jeté son dévolu et un majordome, bien trop corvéable. Et si la tante, parfaitement gaie et tendre, n’était, elle non plus, pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après La musique adoucit les meurtresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Bon OK, quand on prend le risque de lire tout et n'importe quoi en matière de polar "soft", on ne tombe pas toujours sur des perles.
Pourquoi ce polar fort bien écrit au demeurant n'est il pas ce qu'on pourrait appeler un livre réussi ? :
On a d'abord un auteur qui ne connaît pas ses personnages. Il n'a tellement rien à dire sur eux qu'à part la fiche d'identité de chacun au début du roman, on n'a que dalle. Ces personnages parlent entre eux uniquement. On ne les voit pas agir et le seul moment où l'on sait ce qu'ils ont fait, c'est à la fin quand eux-mêmes racontent (quasiment sans qu'on leur ai demandé) ce qu'ils ont fait ou pas. On voudrait trouver un procédé littéraire moins excitant qu'on devrait chercher longtemps.
Le livre est tellement court (notez d'un sens Madame Musquin, on s'en contente bien), qu'on n'a même pas le temps de se poser des questions, on a juste le temps de deviner au fur et à mesure ce qui nous sera révélé à la fin. Bref, une perte de temps qu'il faut s'éviter. Cela dit, ce n'est pas un succès littéraire donc peu de chances que vous croisiez ce bouquin ailleurs que dans une boite à livres.
Vous me demanderez pourquoi je lis des trucs comme ça ? Ici le titre me plaisait (comme quoi, c'est vrai qu'un titre peut s'avérer vendeur) et j'ai vite compris que dans ce bouquin personne n'allait se faire trucider à la machette, se faire enfermer ou torturer ou encore subir une trépanation par quelques assassins sadiques dont la littérature du polar contemporain regorge.


Lien : https://www.babelio.com/list..
Commenter  J’apprécie          140
Un roman simple à lire. Un meurtre au milieu d'un week-end en famille.
La trame est facile à suivre et le rythme du livre est soutenue.

L'oncle Ernest meurt mystérieusement devant sa femme Tante Frileuse, le week-end où ils ont invité leurs neveux pour l'annonce d'une grande nouvelle...Qui sera soupçonné?
Le capitaine Saintagne est sur l'enquête.
Commenter  J’apprécie          20
Un grand chef d'orchestre très riche décède
Un de ses neveux voulait le tuer pour hérité de sa par de fortune qui lui revenait mais le destin en à voulu autrement
Pendant lors d'un jour de fête le maître d'orchestre ce retrouve avec c'est trois neuves et une usurpatrice qui ce fait passer pour sa fille non reconnu et sa femme
Il est très heureux et voulait faire une grande annonce

Et de là deux meurtres s'en suis,le sien et lusurpatrice
Mieux vaut ne pas être riche
Thriller avec très peu de pages qui ce lit très vite et facilement
Avec une indrgue qui tient la route
Commenter  J’apprécie          00
L'histoire commence avec l'un des neveux, Pascal, qui a des problèmes d'argent et risque de devoir fermer boutique. Il ne veut pas imposer cela à sa femme qu'il adore et à qui il offre un certain train de vie. Lui vient alors l'idée de tuer son oncle. Mais le fera-t-il vraiment ? Est-ce lui qui a tué oncle Ernest ? Peut être son cousin finalement ? Ou sa cousine qui revient après de longues années sans nouvelles ? Ou la cantatrice sans talent ? Ou le majordome ? Peut être la tante ? Ou la femme de Pascal ? Ou le mec de la cousine ? Autant de personnages que de possibles coupables ! J'ai eu l'impression d'être dans un cluedo ce qui m'a beaucoup plu.

Ce roman se lit vite, pas seulement car il est court mais aussi parce que l'écriture est fluide. On va de révélations en révélations si bien qu'il est impossible d'être certain de qui a fait quoi :)
Un très bon moment de lecture après un pavé ^^

Bisous !
Lien : http://lireoudormir.blogspot..
Commenter  J’apprécie          20
Voilà un polar court, moins de 100 pages, avec une belle brochette de suspects . Un peu d'humour, un peu d'enquête et des coupables assez faciles à trouver ... d'autant qu'ils avouent assez facilement !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
La lettre a bien été écrite par cette pauvre enfant. Je reconnais tout à la fois son écriture et son style. Et même ses fautes d’orthographe, car elle a mis un « s » à « pourrais » comme s’il s’agissait d’un conditionnel, alors que le verbe est ici conjugué au futur. Elle persistait à répéter cette faute, bien que je lui aie expliqué à trois reprises la différence entre le futur et le conditionnel.
Commenter  J’apprécie          10
Comme beaucoup d’artistes, l’oncle Ernest est très superstitieux. Il n’a pas peur d’affronter un sanglier à la chasse, mais il frémit si l’on casse un miroir devant lui et il est terrifié chaque fois qu’il croise un chat noir.
Commenter  J’apprécie          20
C’est vrai qu’elle tremblait à sa première visite ici. Je n’avais encore jamais vu quelqu’un d’aussi mal à l’aise. Mais je crois qu’elle était surtout émue d’apprendre que son père était un chef d’orchestre célèbre et richissime. J’ai bien remarqué la manière dont elle observait les meubles et les tableaux. Elle n’avait pas l’air ému d’une fille qui cherche à rattraper le temps perdu en regardant le cadre où vivait son père. Non, elle avait plutôt l’œil d’un commissaire-priseur !
Commenter  J’apprécie          00
Quand un homme de son âge s’amourache d’une fille au point de ne pas voir qu’elle n’a aucun don pour le chant, on peut tout craindre.
Commenter  J’apprécie          10
Fidèle à ses méthodes d’investigation, il préféra garder le silence, dans l’espoir que cette dispute se poursuive, ce qui lui permettrait d’apprendre d’autres griefs, d’autres jalousies, qui finiraient par éclairer la mort du chef d’orchestre.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : cosyVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'assassin dort au palace" de Gérard Morel.

Quel est le métier de Coralie Chabrier ?

juge
avocate
greffière

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'assassin dort au palace de Gérard MorelCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..