AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221112520
Éditeur : Robert Laffont (11/02/2010)
Résumé :

Patriarche hautain et cassant, craint et révéré de tous au château, le marquis de Miromesnil est un aristocrate normand à l'esprit volontiers conservateur, qui se montre moins intéressé par la conduite des destinées humaines que par sa vigne - la Viévigne -, à laquelle il consacre le plus clair de son temps. Etrange et funeste lien que celui qui unit si inextricablement le vieil homme à sa terre plutôt qu'aux siens. Ne prétend-on pas, d'ailleurs, que : " Le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cabocharde85cabocharde85   31 janvier 2011
Un homme à cheval avançait vers nous. Tête basse, le chapeau enfoncé jusqu'au nez, la cape toute durcie et blanchie autour de son corps, les mains gantées sur les rênes, il laissait faire le cheval qui avançait par bonds saccadés, provoquant le jaillissement de nuages de poudre scintillante. L'homme, tel un pantin sur un cheval, me fit songer à semblable petit jouet de bois que Noël gardait encore dans sa chambre, et je me mis à trembler. Le cocher jeta encore plus ardemment de vives pelletées de neige, se creusant un petit chemin encaissé jusqu'au cavalier qui avançait toujours,dodelinant de la tête. Noël et le cocher avaient cessé de crier, j'avais la gorge nouée de peur. Nous avions déjà compris.
L'homme était mort. Mort de froid. Gelé. Je fis un signe de croix, puis passai à nouveau mes deux bras autour de l'encolure du cheval, sa sueur grasse et durcie fondit au contact de ma joue. Il me sembla que c'était le seul morceau de moi-même encore vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cabocharde85cabocharde85   31 janvier 2011
Quand, peut-être au bout de l'an plus tard, la cuisinière du château vint sur ordre de sa maîtresse demander une servante, c'est fort naturellement que ma mère me proposa, sans même évoquer mes soeurs, pourtant plus âgées. Occupée à la soupe, le ventre gros d'un nouvel enfant dont je ne sus jamais rien, elle m'ordonna de faire mon baluchon. Le coeur pris dans un étau de joie, je m'exécutai, quittai la masure sans un regard, sans un mot d'adieu ni de ma mère ni de mes soeurs, mes frères étant sans doute aux champs avec le père. Je ne me retournai pas, occupée à trottiner auprès de la cuisinière qui, malgré ses allures d'ogresse puant le graillon, se croyait trop supérieure pour seulement m'adresser quelques mots. Pour la première fois de ma vie, je passai le saut-de-loup, la grille, et longeai le potager avant d'entrer dans la cuisine. Je reconnus l'abbé Raulin, sommeillant au soleil sur le banc, entre les poiriers en espalier et les roses trémières, son bréviaire tombé à ses pieds. Dans la cuisine, on me mit devant une montagne de légumes, de pêches et de poires à éplucher et, sans un mot, je commençai mon ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Video de Marie-Martine Muller (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Martine Muller
Vidéo de Marie-Martine Muller
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre