AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Laffont

Les Éditions Robert Laffont ont été fondées en 1941 par Robert Laffont, et proposent principalement des biographies, des témoignages, de la littérature française et étrangère. De nombreuses collections composent son catalogue : “Bouquins”, “Pavillons”, “Réponses”, “Ailleurs et Demain”, ou encore “Best-Sellers”.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Robert Laffont



Dernières parutions chez Robert Laffont


Dernières critiques
tchii17
  17 janvier 2018
Phobos, tome 4 : Horizons de Victor Dixen
Je ne sais pas si vous vous souvenez du coup de gueule que j'avais eu au troisieme tome, a l'epoque il etait quesiton d'une trilogie et bon sang que j'avais hurlé de la fin tellement j'etais persuadée que c'etait la fin et que j'ai horreur des fins ( trop) ouvertes. Alors forcément quand ce tome est sorti j'etais contente, impatiente, mais je sais pas quelque part je pense que j'avais été refroidie du coup il s'etait vite retoruvé relegué au fin fond de ma pal ... bref. Retrouvant ma tablette pendant les vacances, completement rebootée completment vide, j'en ai profité pour mettre les livres de series que j'avais en retard et c'est comme ca que j'ai retrouvé nos pionniers....



j'ai adoré le premier tome, innovant bien trouvé le principe du speed dating dans l'espace plus l'histoire de fond et de chaque participants.. bref un vrai coup de coeur. La suite etait bonne aussi, peut etre legerement prévisible par moment, legerement repetitive, donc bien sans non plus ressentir le meme plaisir intense du premier. Du coup l'etais curieuse de voir comment allait "evoluer" l'histoire, voir si l'auteur allait retrouver cette petite etincelle , ce petit plus du debut qui allait nous surprendre et nous accrocher... et dans un certain sens je n'ai pas été decue. Cette maniere qu'a eu l'auteur de presenter l'histoire, d'ancrer l'histoire dans notre quotidien avec toujours cette idée de voyeurisme continu grace a internet, tel que c'etait deja le cas a l'epoque du programme Genesis, de voir les derives que cela peut engendrer le bon comme le moins bon.. je voudrais pas spoiler mais cest compliquer a expliquer, disons que pour ceux qui liront le systeme des chaines perso, et SURTOUT d'avoir montré le systeme des commentaires, des likes et des dislikes, la manieres dont tout cela joue et influe sur la vie des pionniers, enfin toute cette partie la j'ai trouvé ca genialissime. Tellement actuel en plus ! Et puis il y a le questionnement de ce qui s'est passé sur Mars, et les consequenses.. les differences aussi entre les deux equipes comment tout est ressenti.. enfin bref il y a je trouve quand on y regarde bien un vrai travail de reflexion sous adjacent qui est tres interressant dans ce tome. Et meme si bon peut etre quelque part la fin est un peu telescopée, un peu WTF, ben personnellement moi j'ai bien adheré ^^



En gros ce tome conclue plutot bien la serie, j'ai cru lire quelque part qu'il sagit la " de la fin des aventures de Leonore et des autres participants", je sais pas ce que vous en pensez mais ca sent une saison 2 ca non ? pas sure neanmoins de la lire parce que je trouve que la boucle est bouclée et que j'ai peur que cela (re)devienne repetitf... a voir donc !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Desmotsalavie
  17 janvier 2018
Le prince d'été de Alaya Dawn Johnson
J’avais Le prince d’été dans ma PAL numérique depuis presque 2 ans, et j’avais toujours été attirée par la couverture, mais un peu moins par le résumé au fil des mois. Mais je me suis dit qu’il était temps de m’y mettre et comme mon objectif est de baisser ma PAL le plus possible, c’était le moment parfait !



L’histoire commence par nous présenter June, appelée ainsi à cause du mois de Juin, vivant à Palmarès Très après une forme d’apocalypse. C’est donc une dystopie qui nous est présentée. Sauf que … je n’ai pas très bien compris ce nouveau monde : trop peu de détails, des fragments d’Histoire ici et là, et finalement, je n’ai pas tout compris, je n’ai pas accroché avec ce monde semi-technologique dans lequel les humains s’implantent des diodes sous la peau ou se transforment à l’aide d’accessoires électroniques. Bref, je n’ai pas tout compris et ça a été le début de la descente.



Pourtant, l’histoire avait bien commencé : la vie de l’héroïne avait l’air intéressante avec des hauts et des bas et l’histoire de fond intéressante. Pourtant, je n’ai pas accroché avec les héros et je pense que cela est dû en grande partie au personnage d’Enki : un prince froid, distant et honnêtement, je n’ai rien compris de ses relations/liaisons avec les autres personnages.



J’ai eu l’impression que l’histoire mêlait beaucoup de choses : plusieurs histoires d’amour avec un seul personnage, un concours d’adolescents, une guerre froide, une manipulation politique … Et au centre, June ! Au fil des pages, le personnage de June m’est apparu de plus en plus égoïste, froid et apathique. Je n’ai pas compris ses motivations, pourquoi elle agissait ainsi, ni compris ses intentions.



Je crois que j’aurais adhéré à ce livre s’il y avait eu plus d’explications sur cette dystopie, plus d’Histoire, plus d’émotions entre les personnages …. Bref, Le prince d’été a été une déception pour moi bien que j’ai adoré les premières pages.
Lien : https://desmotsalavie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
domisylzen
  17 janvier 2018
2001 : L'Odyssée de l'espace de Arthur C. Clarke ()
L'homme singe ne sait pas. L'homme singe est encore un primate retardé.

De part et d'autre du maigre ruisseau deux tribus s'impressionnent pour la conquête du précieux breuvage. Nous sommes quelques part en Afrique il y a des millions d'années, le climat est désertique : rien à boire, rien à manger. Guetteur de lune mène la troupe et découvre un matin, un mystérieux rocher totalement transparent. Après avoir vérifié s'il est buvable ou mangeable la horde l'abandonne à son sort. Le monolithe lui par contre leur fait découvrir des tas de choses, notamment d'utiliser des cailloux et des os comme armes.

En 2001 un autre monolithe est trouvé à dix mètres sous la surface de la Lune. Lors de l’opération de déblaiement il émet un signal vers Japet l’un des satellites de Saturne.

C'est une variante du film que j'ai vu à deux reprises sans vraiment saisir la fin. Le bouquin est plus explicite et j'ai pu enfin comprendre le dénouement. Les descriptions sont plus pointus mais s’il manque une chose dans le bouquin, c'est bien la voix de Carl.

D'habitude j'ai beaucoup de mal à entrer dans les livres dont j'ai vu le film, pas celui-là, bien au contraire. C'est un roman de science-fiction captivant avec un scénario bien bouclé et un style d'écriture aussi agréable que performant. Je me suis laissé embarquer sans mal par l'histoire qui peut se lire sur plusieurs niveaux.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131