AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Laffont

Les Éditions Robert Laffont ont été fondées en 1941 par Robert Laffont, et proposent principalement des biographies, des témoignages, de la littérature française et étrangère. De nombreuses collections composent son catalogue : “Bouquins”, “Pavillons”, “Réponses”, “Ailleurs et Demain”, ou encore “Best-Sellers”.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Robert Laffont



Dernières critiques
PatriceG
  05 décembre 2020
L'Adieu à l'île de Valentin Raspoutine
J'éprouve une tendresse particulière pour ce livre, c'est un hymne au salut de la planète, un cri profond déchirant comme l'arbre dans la vallée poussant son dernier cri avant de rompre sous les mâchoires de la machine qui vient l'ensevelir, car Valentin Raspoutine a vu de son vivant la délocalisation de son village natal à la suite de la construction d'un barrage. Sa conscience s'éveille quand il voit deux mondes, un ancien respectueux de la tradition, le nouveau qui passe les cimetières au bulldozer..
Commenter  J’apprécie          10
m_l_k_06
  05 décembre 2020
L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon
Le roman parle de souvenirs et de vendettas, d'amour luttant contre la haine, de vertu luttant pour survivre dans un monde de mal. Initialement écrit en espagnol, le roman se déroule dans la Barcelone d'après-guerre civile. Mais le Barcelone d'avant-guerre continue de surgir tout au long de l'intrigue. En fait, l'intrigue se déplace comme deux serpents entrelacés qui sont inséparables. Le passé ressuscite à chaque tournant de la route actuelle, cela aussi avec une nouvelle vengeance. Il y a toujours du poison. Il y a du sang versé à certains endroits. Il y a plus d'obscurité que de lumière.



Situé dans les années 1950, le livre a deux chemins différents. L'histoire de Daniel, comment il rencontrera des gens qui lui donneront de grands enseignements et de bons moments, d'autres qui le feront souffrir et détesteront ce qu'ils représentent. Dans ces personnages secondaires, il y’a de grandes choses formulées par l'auteur à travers leurs voix, soit à cause du machisme de l'époque, des mauvais traitements subis par de nombreuses femmes ainsi que de la peur des différents promus par un régime intolérant.



La deuxième histoire sera le mystère de Carax, qui était cet auteur mystérieux, pourquoi il est si difficile de savoir ce qu’il fesait et pourquoi personne ne semble savoir quoi que ce soit sur lui et quiconque souhaite qu'il soit oublié.





La prose de l'auteur est très élaborée , s'attardant sur les détails non seulement pour nous dire ce qu'il veut que nous sachions, mais pour le faire de manière presque poétique. C'est beau et proche, on a l'impression que chaque mot avait toute l'importance de la scène et ça vous transporte par la main dans cette sombre Barcelone, de la première moitié du 20e siècle, entre les dernières splendeurs du modernisme à l'obscurité de la période d'après-guerre. Il y’a quelques précieuses citations, à la fois des critiques brutales et de très belles scènes.

Des personnages charismatiques avec des dialogues et des reflets qui restent gravés dans l'âme. Un roman enveloppant qui emmène dans une autre époque où Barcelone est grise.



Zafon tisse une intrigue extrêmement complexe en ajoutant quelques personnages supplémentaires qui se tordent mutuellement par inadvertance ou par malveillance. Le bien ne gagne pas nécessairement à la fin, et le mal ne reçoit pas non plus sa rétribution. Mais il y a aussi de la lumière dans ce monde sombre où la vie de la plupart des personnes authentiques est condamnée à s'effondrer lentement, si lentement que les gens ne se rendent même pas compte que leur vie s'effondre jusqu'à ce qu'ils touchent le fond. Mais beaucoup se lèvent et avancent. Il y a assez de lumière pour passer à autre chose.



Ce livre consiste à nous faire voir à la fois l'obscurité dense et la faible lumière, ainsi que l'entrelacement mystérieux des deux. «Dame Nature est la plus méchante des salopes, c'est la triste vérité», comme le dit un des bons personnages, Fermin. Le nôtre est un monde triste et mauvais. "Dire la vérité devrait être notre dernier recours", poursuit le personnage héroïque, "encore plus quand vous avez affaire à une religieuse." Même la religion n'est pas une lumière dans le monde de Zafon.



Le monde est terriblement plus sombre que nous ne voudrions l'imaginer.













+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SophiedeCaen
  05 décembre 2020
Son Espionne royale, tome 1 : Son Espionne royale mène l'enquête de Rhys Bowen
Très tentée de découvrir cette série font les couvertures me faisaient de l'oeil. Le cosy mystery n'est clairement pas mon style de lecture préféré, mon avis est certainement, pas conséquent quel que peu subjectif.

L'atmosphère est très agréable et nous plonge dans l'Angleterre des années 30. Il y a de l'humour, de la légèreté mais que de longueurs... Peut-être étaient-elles nécessaires pour installer les personnages, mais vraiment j'ai bien failli laisser le livre. Heureusement à la fin l'intrigue s'accélère.

Si la suite est disponible à la bibliothèque peut-être que je me laisserai tenter, sinon tant pis.
Commenter  J’apprécie          20