AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Laffont

Les Éditions Robert Laffont ont été fondées en 1941 par Robert Laffont, et proposent principalement des biographies, des témoignages, de la littérature française et étrangère. De nombreuses collections composent son catalogue : “Bouquins”, “Pavillons”, “Réponses”, “Ailleurs et Demain”, ou encore “Best-Sellers”.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Robert Laffont



Dernières parutions chez Robert Laffont


Dernières critiques
rico211
  09 décembre 2019
La Servante écarlate de Margaret Atwood
Boff....... ce n'est pas Orwels...... En livre audio c'est une lecture saccadée...... Je ne suis pas arrivé avoir un semblant d'empathie......

Mais je l'ai écouté j'usqu'à la fin quand même......
Commenter  J’apprécie          00
stcyr04
  09 décembre 2019
Bleu presque transparent de Ryû Murakami
Le corps est réceptacle et dispensateur de plaisir. Cette matérialité n'est pas dénuée de poésie. Ainsi une méduse de sang s'épanouie dans le tube avant que le reflux du piston propulse le rush et l'oubli. Et pour briller et éclairer, la bougie doit brûler et se consommer.



Ainsi de ce groupe de jeunes tokyoïtes qui consomme et consume leur vie, sans utopie ni illusion. Ils ont fait leur l' apophtegme de William Blake "Le chemin de l'excès mène au palais de la Sagesse". Lui qui déjà disait "Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est : infinie. Car l'homme s'est refermé sur lui-même jusqu'à considérer toute chose par les brèches étroites de sa caverne. Ces personnages s'ils semblent peut être repliés dans leur trip, ils ne restent pas moins dans la temporalité d'une expérience commune, essayant d'agrandir ses brèches étroites par le déferlement du sexe et l'effet coruscant des drogues corrosives. Ce cours roman est plus le fruit d'alternances de scènes pornographiques, de descriptions brutes d'usage de psychoactifs et d'interlude poétique que le fruit d'une narration suivie. Peut être qu'entre les césures de ces épisodes, réside le repos régénérateur, à moins que cela ne reflète le délitement progressif, le morcellement de ces vies sans repère.



Ce livre est un coup de poing dans le plexus solaire. On est loin des promenades nippones au premières tiédeur du printemps le long des allées de cerisiers en fleur. Les descriptions cliniques des effets des substances consommées sont saisissantes. Je n'est pas vu d'équivalant dans ma modeste expérience de la littérature japonaise. Çà se rapproche plutôt de la production d'un William S. Burroughs. Si ces thématiques sont votre opium ou votre palliatif, allez-y, procurer vous le produit. Stupéfiant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jeanfrancoislemoine
  09 décembre 2019
Rue du Triomphe de Dov Hoenig
Incroyable . Voici un homme de 86 ans qui fait appel à ses souvenirs pour nous livrer un témoignage exceptionnel sur une époque vécue et révolue , son époque, son histoire . Un récit très intéressant , vraiment , une biographie et un récit historique qui ne peuvent que nous éclairer sur un pays , la Roumanie , pendant la seconde guerre mondiale avec ce plus que constitue le fait d'être juif dans une famille quelque peu perturbée en raison d'agissements discutables du père .C'est un livre particulièrement touchant qui ne nous épargne pas mais où l'histoire du pays semble plus un arrière- plan de décor plutôt qu'un véritable motif d'inquiétude. Un livre remarquablement écrit, une sorte de legs aux générations à venir , de la part d'un Bernard hésitant et manquant quelque peu de charisme et de personnalité, tout au moins au début, selon mon avis .

La Roumanie fait partie de ces pays qui regorgent de mystères et qu'il convient sans doute, à cette période, de quitter lorsque l'on est juif . Bernard va hésiter, hésiter avant de finalement prendre des décisions lourdes de sens mais maîtrisées et assumées....

Je trouve très courageux , surtout quand on a de belles compétences d'écriture, de se livrer pour laisser aux générations futures , une trace de ce que fut la vie en des temps pas si lointains au final . Il y a beaucoup de références historiques dans ce roman et elles peuvent perturber nombre de lecteurs plus portés sur l'action, mais c'est le prix à payer .

Pourquoi ai- je choisi ce roman? C'est simple et se résume en un mot : la couverture ! Une couverture qui nous montre des enfants heureux , jouant ensemble , dans ce qui semble être un grand escalier de quartier . La nostalgie opère, le " gris " nous renvoie dans un passé....Et puis le titre , et oui , " rue du triomphe " , tout un beau programme ...

J'aime toujours me replonger dans le passé mais peut - être y avait - il là un passé, une civilisation trop éloignés de ma propre histoire , de ma propre culture , de ma propre vision des choses .La Roumanie d'avant Ceucescu . Un pays mystérieux encore aujourd'hui et un pays qui me rappelle le souvenir de mon premier voyage lointain , un voyage de fin de promotion qui , avec les copains et copines , m'avait conduit sur les bords de la mer Noire....Tout cela pour dire que ce voyage dans l'histoire de la Roumanie , de la vie des juifs de Roumanie , sans être inintéressant, me semble un peu démodé, un peu désuet . Et pourtant , quel beau témoignage à conserver , un témoignage écrit avec talent , certes , mais où le temps a sans doute gommé les émotions qui nous auraient ému(e)s.

Le temps est impitoyable . Il donne des rides. Il donne des regrets . Il donne des remords . Il estompé certains événements, en magnifie d'autres .La mémoire d'un jeune homme de 86 ans se souvient ....et je suis admiratif et j'espère....pouvoir en faire autant mais ça , c'est une autre histoire , non?

Un beau , fort beau récit pour des souvenirs que les moins de .....ans ne peuvent pas connaître. Notre mémoire collective trouvera dans les lignes de l'auteur , un très beau témoignage et une belle raison de croire et d'espérer . Un roman biographique et ....didactique.Et puis , il y a cette famille...pas si simple ...mais ça , si c'était simple , ça se saurait...Allez , les amies et amis , bonne lecture....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170