AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 331 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tourcoing, Nord , 1948
Biographie :

Christian Laborie est un écrivain français.

Après des études d’histoire-géographie et une maîtrise de géographie rurale, il a enseigné dans le Pas de Calais pendant six ans, successivement au lycée de Carvin et au collège de Billy-Montigny, puis il s’est installé dans le Gard en 1978. Cévenol d’adoption, il vit depuis cette date à Saint Jean du Pin entre Alès et Anduze, où il écrit depuis 1995.

Ses deux premiers romans, "Les Naufragés du déluge", et "Dieu est toujours quelque part" (édité depuis sous le titre "Le Brouillard de l’aube") ont été récompensés en 1997 et 1998 par une médaille d’argent et une médaille d’or de l’Académie internationale de Lutèce (Paris).

Il a écrit plusieurs romans dont l’"Arbre à palabres" qui a obtenu le troisième prix d’Arts et Lettres de France de Bordeaux et la médaille de bronze de la ville de Toulouse en 2000. En 2001, il a été lauréat, pour ce même roman, du Prix Découverte décerné par la Poste-France Télécom, et du Prix Mémoire d’Oc décerné par la CRAM de Midi Pyrénées en 2004, pour "Le Chemin des larmes".

Auteur de roman régionaliste, il connaît un vif succès, avec: "L’Arbre à pain" (2003), "Le Chemin des larmes" (2004), "L’Arbre d’or" (2007), "Les Sarments de la colère" (2009), "Les Hauts de Bellecoste" (2011), "La Promesse à Élise" (2017). Christian Laborie a obtenu le Cabri d’Or 2013 pour "Les rives blanches".

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Christian Laborie met en avant ses sources d?inspiration. Après "Les Rochefort" et "L?Enfant rebelle", suite de la saga des Rochefort. En savoir plus sur « le Goût du soleil » : http://bit.ly/2dEn6IU Né dans le nord de la France, Christian Laborie est cévenol de c?ur depuis plus de vingt ans. Il a notamment publié L?Appel des drailles (2004) et Les Hauts de Bellecoste (2011), ainsi que Les Rives Blanches (2013), Les Rochefort (2014), L?Enfant rebelle (2015), tous trois aux Presses de la Cité.
+ Lire la suite

Citations et extraits (148) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   12 novembre 2016
Le goût du soleil de Christian Laborie
L’officier qui les reçut à Lérida avant leur départ pour le front les avertit :

– Sachez que, si vous tombez dans les mains des nationalistes, je ne donne pas cher de votre peau ! Surtout vous, Emilio Alvarez. Ils ne vous rateront pas, même si vous ne portez pas l’uniforme républicain ! Soit ils vous fusilleront sans autre forme de procès, soit ils vous enrôleront de force dans leurs rangs. Quant à vous, messieurs les Français, ils essaieront de vous faire parler avant de se débarrasser de vous. (P220)
Commenter  J’apprécie          320
gouelan   03 septembre 2015
L'enfant rebelle de Christian Laborie
- De toute façon, on ne choisit pas ses parents, ni les enfants légitimes ni les bâtards comme moi ! Par contre, on peut choisir de partir un jour pour une autre destinée.
Commenter  J’apprécie          260
gouelan   02 septembre 2015
L'enfant rebelle de Christian Laborie
Adèle aimait la douceur automnale, quand l'aube prenait comme par magie la teinte des rêves. Quand l'horizon s'aquarellait de pourpre et de violine. Quand les vallées retenaient le brouillard pour mieux étouffer les cris. Le silence ouaté semblait la protéger. Les bruits se perdaient. Et lorsque les dernières écharpes de brume finissaient de s'étioler, que le ciel aiguisé par le vent du nord secouait la cime des arbres, elle respirait à pleins poumons comme pour se ressourcer.

C'était sa manière de nier l'évidence. de refuser la fatalité quotidienne qui lui collait à la peau.
Commenter  J’apprécie          220
Renod   01 octobre 2017
Le bonheur en Cévennes de Christian Laborie
C'était l'appel, le grand frémissement. L'esprit de la montagne s'insinuait dans celui des hommes. Les drailles étaient comme les bras d'une femme, envoûtantes et charnelles. Elles attiraient les bergers et les retenaient, se faisaient câlines et perverses, ne les relâchaient que lorsqu'elles n'avaient plus de chaleur à leur donner, et pour mieux les reprendre.
Commenter  J’apprécie          180
Renod   28 octobre 2017
L'arbre d'or de Christian Laborie
Pour lui, la bourgeoisie avait conquis le pouvoir avec la monarchie de Juillet et n'était pas prête à l'abdiquer, dût-elle changer de monarque voire de régime pour préserver ses intérêts. En cette période de révolution industrielle et de profondes mutations sociales, il voyait en elle une nouvelle aristocratie, celle qui, par l'argent et les affaires, dominait à présent la société moderne;



- Vois-tu, mon brave Louis, les petits, comme nous, seront toujours dans les mains des puissants. La terre tourne, mais le monde est toujours partagé en deux : d'un côté les nantis ; de l'autre les besogneux dont nous faisons partie. Rien n'a changé ! Voilà pourquoi je crois qu'il n'y a que la révolution populaire qui puisse renverser cet état de choses.
Commenter  J’apprécie          140
isachon42   20 septembre 2015
L'enfant rebelle de Christian Laborie
Il faut que le peuple soit instruit afin qu'il puisse lire et étudier. Pour quelles raisons, crois-tu, la bourgeoisie au pouvoir tient-elle tant à maintenir le peuple dans l'ignorance ? Pourquoi, pendant si longtemps, lui a-t-elle refusé le droit à l'instruction élémentaire ? Un homme qui sait lire est un homme averti à qui l'on ne peut plus mentir.
Commenter  J’apprécie          120
ladesiderienne   02 août 2013
Les Rochefort de Christian Laborie
Les arènes semblaient cristallisées dans la lueur blafarde de la lune, tandis que les clochers des églises se hérissaient, telles des croix gigantesques, dans le ciel ténébreux d'un univers pétrifié.

La ville était déserte, noyée dans un silence sépulcral. Seuls, les chats noctambules, de leur pas gracile, osaient s'aventurer sous la lumière des réverbères. Leurs miaulements lugubres se perdaient dans les soupiraux où ils trouvaient refuges.
Commenter  J’apprécie          110
michfred   25 septembre 2015
L'enfant rebelle de Christian Laborie
- Je comprends pourquoi toi aussi tu te retrouves dans ce régiment disciplinaire! Comme moi et tous nos compagnons, tu es un insoumis. La patrie nous aime trop pour nous oublier! Un conseil: ici ne te fais pas remarquer. Obéis bêtement aux ordres, même s'ils te paraissent idiots ou injustes.(...) Et surtout, n’écoute pas les sirènes de la désobéissance.
Commenter  J’apprécie          110
gouelan   02 septembre 2015
L'enfant rebelle de Christian Laborie
Un homme qui sait lire est un homme averti à qui l'on ne peut plus mentir.
Commenter  J’apprécie          120
ladesiderienne   01 août 2013
Les Rochefort de Christian Laborie
La chapelle du couvent donnait sur le monde extérieur par un vestibule sans fenêtre, fermé par une petite porte munie d'une grille ouvragée, un guichet pour les visites. Sœur Angèle en gardait précieusement le trousseau de clés sur elle, comme elle aurait gardé les clés du paradis. A ceci près que, à ses yeux inquisiteurs, cette porte ne donnait pas sur le paradis, mais sur l'univers des tentations, des convoitises, celui de tous les péchés, en un mot celui de Satan.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le parler des Ardennes

Ce n'est pas sur Babelio que je rencontrerai un dabaud

un poète
un amateur de bons livres
un gars un peu sot
un esprit curieux

18 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : Régionalismes , Français (langue) , patoisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..