AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782373020304
Ofelbe (08/06/2017)
3.41/5   32 notes
Résumé :
Subaru Natsuki fait la connaissance d'Émilia, une jeune fille aux longs cheveux d'argent qui l'entraîne dans une dimension peuplée de monstres et d'ennemis en tous genres particulièrement hostiles. Le jeune homme a juré de la protéger, mais il ne résiste pas longtemps dans ce monde violent où il est tué rapidement.
Pourtant, il revient d'entre les morts à l'aide d'un pouvoir qui le ramènera toujours à son point de départ. Subaru entame alors un combat perpétu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,41

sur 32 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
2 avis

Pois0n
  06 janvier 2019
Précédée d'une réputation qui n'est plus à faire, ayant été adaptée à la fois en manga et en anime, la saga Re:Zero, qui compte déjà dix-huit tomes au Japon, était une valeur sûre pour Ofelbe, la branche d'Ototo/Taifu dédiée aux light novels, ces romans japonais voulus facile à lire et pourvus de quelques pages illustrées.
Re:Zero s'inscrit dans la longue tradition de l'isekai, un genre littéraire dont le héros ou l'héroïne se retrouve brutalement transporté dans un autre monde. Mais si les japonais disposent d'un mot précis pour résumer le concept, celui-ci ne leur est pas exclusif : en occident, Narnia ou le Magicien d'Oz peuvent ainsi être considérés comme de l'isekai.
Passé son prologue qui spoile un peu la suite, Re:Zero commence de façon abrupte. Comment Subaru a-t-il atterri dans cet autre monde ? Nous ne le saurons jamais. De son monde d'origine, à savoir le nôtre, nous ne verrons rien, l'intégralité de l'histoire se déroulant dans celui où il a été transporté. Un pur récit de fantasy donc, où l'élément inhabituel, c'est ce personnage « réaliste » qui se base sur ses expériences vidéoludiques pour s'en sortir dans un univers qui lui est certes inconnu, mais pas moins familier.
« Réaliste » est à prendre avec des pincettes car en effet, difficile de trouver Subaru crédible. Réagissant parfois de façon exagérée et peu naturelle, réfléchissant bizarrement... Je veux bien croire qu'il y ait un gouffre entre la façon de penser japonaise et la nôtre, mais le fossé culturel n'explique pas tout et n'excuse rien, d'autant que les autres personnages ne sont pas épargnés.
C'est un fait, la narration de Re:Zero est maladroite, pour ne pas dire carrément mauvaise au début du tome. Une bonne partie des dialogues de la première moitié de celui-ci partent dans tous les sens, les personnages s'excusent pour rien, se balancent des vannes qui n'en sont pas, parlent de la pluie et du beau temps, regardent les papillons voler au lieu de se concentrer sur quelque chose qui ferait avancer l'histoire... Bilan, c'est d'une lenteur abominable, chiant, et surtout tout sauf intéressant. Mais il faut garder à l'esprit qu'il s'agit là du tout premier roman de Tappei Nagatsuki, des tout premiers chapitres d'un auteur débutant, et que les choses ne peuvent que s'améliorer.
C'est le cas dans la seconde moitié, où Subaru, long à la détente, commence enfin à comprendre ce qu'il lui arrive et où les digressions insupportables se font plus rares, permettant enfin à une histoire qui ne manque pas d'atouts de véritablement démarrer.
Dans un genre de récit très codifié et surtout déjà exploré en long, en large et en travers par des milliers d'auteurs, Tappei Nagatsuki a su se démarquer en croisant l'isekai avec une autre ficelle scénaristique usée jusqu'à la corde : la boucle temporelle. Pour faire simple, c'est quand les évènements se répètent encore et encore jusqu'à ce que le ou la protagoniste trouve « le bon » scénario : le jour de la marmotte, ça vous dit quelque chose ?
Le principal piège de ce type de récit, c'est la facilité à tomber dans le redondance. Mais dans Re:Zero, il n'y en a pas. Car si certains évènements sont fixes, ayant été déterminés avant son apparition, Subaru comme les habitants de ce monde restent libres de leurs mouvements. Plutôt que de chercher à revenir sur ses pas et répéter les mêmes actions, le jeune homme tentera au contraire à chaque fois d'atteindre son but par un chemin différent, puisque les précédents l'ont mené plus ou moins rapidement à une mort douloureuse. Si, comme lui, on comparait Re:Zero à un jeu vidéo, ce serait clairement du « die and retry » (meurs et essaie encore).
Bref, à chaque nouvelle boucle, ce sont de nouveaux personnages et de nouveaux lieux que l'on découvre, même si les évènements se déroulent sur le même laps de temps que précédemment.
L'histoire suit donc son cours et, passé la moitié, parvient sans mal à garder l'intérêt du lecteur en éveil. Mais surtout, la fin relève grandement le niveau, avec un combat contre un adversaire redoutable où, pour une fois, l'ennemi invincible est RÉELLEMENT invincible et où l'on sent que les personnages en chient un max. Il faut dire que dans Re:Zero, tout le monde peut y laisser sa peau, et même s'il y a ensuite retour au point de départ, ça ne résout pas le problème. Bref, la tension est là et même si les descriptions du combat ne sont pas spécialement précises, les nombreux rebondissements font que l'on ne s'ennuie pas et ce, même si le duel s'étale sur... une bonne cinquantaine de pages !
Bref, malgré un début franchement poussif, Re:Zero n'est clairement pas aussi mauvais que la première impression le laisse penser. Ce n'est pas exceptionnel non plus, mais il y a suffisamment de points positifs pour que l'on referme le tome plus confiant pour la suite que lors des premiers chapitres.
… Car oui, le dernier bémol, c'est que ce tome ne se suffit absolument pas à lui-même, la fin étant carrément béante.
A ce stade, deux possibilités : être sacrément refroidi•e par ce qu'on vient de lire et décider d'arrêter là les frais (d'autant que les tomes ne sont pas donnés), ou prendre le risque de continuer, tant il est clair que ce premier tome ne reflète en rien le potentiel de la série.
Pour ma part, ayant choisi d'acquérir les trois premiers volumes ensemble, je laisse au deuxième arc narratif le soin de parvenir à me convaincre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
LightandSmell
  02 août 2017
Comme avec Overlord, j'ai été séduite par le travail d'édition réalisé par les éditions Ofelbe. La couverture est juste magnifique tout comme les dessins qui illustrent l'ouvrage même si je les aurais souhaité plus nombreux. Les personnages nous sont présentés en couleurs en début d'ouvrage ce qui est fort appréciable quand vous découvrez pour la première fois l'univers de Re : Zero.
L'histoire…
Invoqué dans un monde fantasy d'allure médiévale sans savoir pourquoi ni par qui, Subaru Natsuki n'est pas paniqué outre mesure. Bercé par les jeux vidéo et les animés, il essaie juste de comprendre son nouvel environnement en s'aidant des codes qu'il connaît et d'agir en fonction de ces derniers. L'idée est plutôt sensée, mais ne fera pas vraiment ses preuves lorsqu'il rencontrera ses premiers ennuis desquels une mystérieuse et très belle jeune fille viendra le sauver. Pour la remercier, il va l'aider à retrouver la voleuse qui lui a dérobé l'insigne auquel la demoiselle semble tenir. Un choix plus lourd de conséquences qu'il n'y paraît…
Des débuts difficiles…
J'ai commencé ma lecture avec enthousiasme, mais celui-ci s'est érodé au bout de quelques pages. Qu'il m'a été difficile d'entrer dans l'histoire alors que le résumé me plaisait beaucoup ! Cela s'explique, en partie, par la manière de s'exprimer assez particulière de Subaru et sa manie très dérangeante de se parler à lui-même. Ceci est d'autant plus perturbant que ses paroles m'ont paru, très souvent, manquer de naturel voire être simplement dénuées de sens.
D'ailleurs, je me demande si ce ressenti ne vient pas de la traduction, certaines phrases ou expressions m'ayant laissée dubitative. Par exemple : « C'est que je suis un enfant nerveux de l'époque moderne ». Même en m'aidant du contexte, j'ai quelques difficultés à comprendre le sens de ces quelques mots…
J'ai en outre regretté, dans la première partie de l'ouvrage, la vacuité des échanges entre nos deux protagonistes. Entre Subaru qui s'extasie devant la beauté de la jeune fille et celle-ci qui s'acharne à vouloir prouver que ses actions ne sont pas réalisées par simple altruisme, mais seulement par intérêt, je me suis ennuyée. Je dois néanmoins nuancer mes propos, car au fur et à mesure de l'aventure, j'ai fini par trouver que leurs taquineries les rendaient plutôt touchants et laissaient espérer une certaine complicité voire amitié future.
Mais une histoire qui finit par prendre son envol…
Malgré des débuts difficiles, j'ai persisté puisqu'il n'est point dans mon habitude d'abandonner un livre… Et puis, la présence de Pack, un chat qui m'a fait fondre dès son apparition m'a fortement motivée à poursuivre l'aventure. Qui résisterait à un chat, au pelage soyeux, qui parle ? Certainement pas moi !
J'ai plutôt bien fait de poursuivre ma lecture puisqu'à partir de la 85ème page (oui, c'est précis), les choses commencent à devenir intéressantes et à s'intensifier autant en termes de suspense que d'actions. Il ne m'en a pas fallu plus pour me laisser emporter par l'histoire, désireuse de savoir comment notre « héros malgré lui » allait aborder la répétition de ses dernières heures d'existence et leur tragique issue.
Et je ne peux qu'avouer avoir été très agréablement surprise par la manière dont l'auteur a su nous faire revivre les événements sans jamais tomber dans la répétition. Cela est dû en grande partie à la faculté de notre héros d'apprendre de ses erreurs et de mettre à profit les informations glanées au cours de ces quelques heures intenses et stressantes qu'il revit inlassablement.
Malgré ses bizarreries, j'ai d'ailleurs trouvé le personnage courageux. En dépit de son manque de force et d'absence de super pouvoirs, il ne baisse jamais les bras. Il va de l'avant, grandit et, petit à petit, s'affirme. Même s'il continue régulièrement à se déconsidérer par des expressions comme « éternel fauché », le lecteur est témoin de son évolution et de sa volonté d'assurer le bien-être de toutes les personnes auxquelles il s'est attaché dans ce nouveau monde. Alors parfois il plie mais tel le roseau, il ne rompt jamais. Et quand l'on rappelle que c'est un personnage qui a connu plusieurs fois une mort douloureuse, on ne peut que louer cette force de caractère et cette obstination.
Quant aux autres personnages, j'ai regretté la faible présence de la mystérieuse jeune fille aux longs cheveux d'argent. le résumé m'avait laissé espérer un plus grand rôle de sa part dans l'intrigue. Même constat pour l'adorable esprit prenant la forme d'un chat qui l'accompagne. A l'inverse, j'ai apprécié d'apprendre à connaître un personnage que je ne pensais pas apprécier et dont j'ai hâte de suivre la destinée, quelle qu'elle puisse être.
Suspense et mystère au rendez-vous !
Enfin, la part de mystère et de suspense que l'auteur a su distiller tout au long de son récit en rend la lecture assez addictive. Ainsi, si on découvre assez vite les informations principales sur Subaru, on ne peut s'empêcher de se demander pourquoi et par qui il a été invoqué dans ce monde dont on ne connaît finalement pas grand chose. de la même manière, la jeune fille aux cheveux d'argent qui refuse de donner, pendant la majorité du livre, son vrai nom au héros demeure terriblement mystérieuse. Qui est-elle et pourquoi veut-elle tellement retrouver l'insigne qu'on lui a dérobé ?
Autre mystère qui m'a tenue en haleine, l'identité de la méchante de l'histoire. Aussi belle que froide, cette femme m'a intriguée dès son apparition. J'ai aimé sa cruauté implacable contrastant avec son enveloppe charnelle plutôt sensuelle. En d'autres mots, si vous êtes du genre curieux, le livre devrait générer en vous de nombreux questionnements. Attendez-vous néanmoins aussi à quelques frustrations puisque ce premier tome et son épilogue suscitent bien plus de questions qu'ils n'apportent de réponses…
En conclusion, malgré un démarrage difficile et un personnage dont l'habitude de se parler à haute voix m'a horripilée, ce tome 1 du light novel Re : Zero m'a plu. La découverte de ce monde de fantasy énigmatique, l'action, la magie, des personnages parfois agaçants, mais finalement attachants, les nombreuses questions que l'on se pose et le suspense qui plane tout au long de cette histoire sont autant d'éléments qui m'ont permis de passer un agréable moment de lecture.
Je lirai donc avec plaisir le tome 2 qui devrait sortir en septembre. En attendant, je vais poursuivre ma découverte des éditions Ofelbe avec les premiers tomes de deux light novels que j'ai récemment achetés : Spice & Wolf et DanMachi.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Maeli-chan
  05 juillet 2017
Nouvelle sortie light novel chez les éditions Ofelbe, Re:Zero vous fera revivre encore et encore la même journée ! J'avais vraiment hâte de commencer cette nouvelle histoire, les éditions Ofelbe ont encore fait des merveilles au niveau du soin du livre. La couverture et les illustrations intérieures sont magnifiques.
Re:Zero, c'est l'histoire de Subaru, jeune étudiant cherchant sa voie et qui est pour le moment en stagnation sociale, professionnelle et amoureuse.... Il se retrouve soudain "invoqué" dans un autre monde de fantasy, sans savoir vraiment pourquoi. Un peu perdu et ne sachant pas trop les raisons de sa présence, il découvre la ville dans laquelle il se trouve : une langue incompréhensible, des hommes-lézards, des elfes....
Tout de suite ses alarmes de geek s'enclenchent et son expérience des jeux vidéos lui redonnent confiance. Il connait les "vieux" trucs et les codes des mondes d'héroïc fantasy et se voit déjà comme le héros qui sauvera tout le monde.
Mais tout ne se passe pas comme prévu....
J'ai vraiment accroché au principe des Light Novel, le plaisir de retrouver l'esprit manga dans un roman qui est vraiment divertissant.
Dans Re:Zero, j'ai aimé ce petit décalage avec ce qu'on attend des histoire de fantasy, on casse les codes. Subaru rend ça vraiment comique en s'imaginant expert d'héroic fantasy. Il se croit doter d'une force surhumaine comme dans les jeux vidéos et finalement se fait casser la tête par une bande de voyous. Et au moment où il croit que quelqu'un va venir le sauver comme dans les films, une personne vient effectivement mais passe son chemin sans l'aider. J'ai trouvé ça hilarant.
Au final Subaru est tout ce qui est des plus banals, et tente de survivre avec les moyens qu'il a, c'est à dire pas grand chose.
Il fait alors la connaissance d'une mystérieuse jeune femme, aux longs cheveux gris et de son chat malicieux. Malgré le rejet de celle-ci, Subaru réussit à s'imposer et décide de l'aider pour s'acquitter de sa dette.
Malheureusement pour notre héros, il échouera et de la pire des façons puisqu'il meurt au bout d'une journée...
Mais ! Il se réveille à l'endroit où il a été invoqué la première fois ! Il se souvient de tout et il est bien le seul, personne ne le reconnait. Subaru y voit là une chance de rattraper ses erreurs mais il faut d'abord qu'il retrouve la jeune fille au cheveux gris....
On pourrait croire que revivre toujours la même journée risque d'être barbant, mais en fait non, car chaque décision que prendra Subaru différemment au fil des journées revécus, aura des répercussions elles aussi différentes. Et cela nous fera découvrir de nouveaux personnages ou de nouvelles informations permettant de faire avancer l'histoire.
La fin nous tient en haleine, on n'a pas eu les réponses à nos questions, notamment sur l'arrivée de Subaru, mais en plus d'autres questions se sont ajoutés et on est extrêmement frustré de ne pas avoir la suite directement sous la main.
Les personnages sont assez caricaturaux, on retrouvera les caractéristiques des personnages de fantasy. Mais ils sont vraiment attachants et remplis de mystère. Ce tome 1 ne nous en dit vraiment pas beaucoup sur eux et on a soif d'en savoir davantage.
Subaru est vraiment un personnage sympathique, il accumule les maladresses mais fait de son mieux pour s'en sortir. Il souvent lâche voir même tout le temps mais arrive à surmonter ses peurs pour défendre ceux à qui il tient. Il est bourré d'humour même si parfois c'est contre sa volonté. Il est parfois déstabilisé par les coutumes qui sont contraires aux siennes.
Les autres personnages sont haut en couleurs et chacun a une caractéristique propre qui le rend différents. Bien qu'on en sache peu, on réussit à s'attacher à chacun d'entre eux. J'ai hâte d'en découvrir plus sur eux et leur histoire.

En bref, une aventure passionnante mais courte car au final elle se déroule sur une journée. Mais promis vous serez pas déçu. Des personnages attachants, beaucoup de mystères et de questions sur le passé, le statut de certains personnages et surtout sur la raison de la présence de Subaru dans ce monde.
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blue28
  24 août 2017
Ce titre m'avait interpellé par son image de couverture qui est magnifique et par son résumé qui as titillé ma curiosité.
L'idée d'un héros se retrouvant dans un autre monde et avec un pouvoir n'est pas forcément très original, mais le choix de l'auteur est intéressant car son personnage principal n'as pas forcément les caractéristiques qu'on attend d'un héros et le pouvoir dont il s'est vu doté est assez déroutant car il s'agit de « la mort réversible ».
Mais commençons par le début d'abord l'édition du livre est très belle, et dès le début du livre on tombe sur diverses illustrations présentant les personnages, ce qui je dois le dire est bien sympathique et permet une meilleur immersion dans l'univers que propose RE-ZERO.
Au niveau de l'histoire, on commence avec la mort du héros Subaru Natsuki ….Pour par la suite revenir quelque heure plus tôt, on apprend alors que subaru est un japonais de notre époque et qu'il vient d'être invoqué dans autre monde et peu de temps après son arrivé il se retrouve déjà en mauvaise posture en étant braqué par trois brigands, heureusement il sera sauvé par la belle jeune fille aux cheveux argenté que l'on peut voir en couverture du livre.
Il aidera par la suite sa sauveuse, qui est à la recherche d'un bien qu'on lui as dérobé, malheureusement c'est à la suite de certains événements qu'il sera tué, hop le livre de l'histoire de la vie subaru est fini…..c'est ce qui aurait du se passer mais notre jeune héros se retrouve de nouveau à l'endroit ou il a été invoqué, « la mort réversible » prend tout sens, comme si le héros était dans un jeux vidéo ou lorsqu'il perd il revient à son point de sauvegarde, notre subaru doit donc essayer de survivre à cette journée ou l'attend de nombreuses embûches, si il veut sortir de cette boucle.
A la lecture de ce titre j'ai eu une pensée pour l'excellent film « un jour sans fin », quand on lit un livre ou voit un film traitant de ce même principe on sait bien qu'il y a un risque d'ennui quand l'histoire et la répétition est mal maitriser, heureusement RE-ZERO fait partie de ces bonne surprise. Il n'y as pas vraiment de redondance dans l'histoire car le héros essaye vraiment plusieurs approche pour essayer de sortir vivant de cette boucle et aider sa sauveuse.
En ce qui concerne les personnages, ils sont tous intéressant et on sent bien qu'il cache tous quelque chose ce qui les rend mystérieux ainsi qu'attachant au fur et à mesure de l'histoire, hormis le héros pour lequel je n'ai pas trop accroché, notamment à cause de certaines de ses réactions ou paroles.
Néanmoins hormis ce point là, j'ai vraiment bien accroché à ce titre et au vu du contenu de ce 1er volume on ne peut qu'être impatient de lire la suite.
Je conseille vraiment ce titre de fantasy, vous passerez un agréable moment en le lisant et serait surement happer par cet univers plein de mystères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
April-the-seven
  21 décembre 2017
J'étais impatiente de dévorer ce nouveau Light-Novel signé Ofelbe éditions. le résumé m'avait complètement captivée à la première lecture et une fois en main, j'ai dû me retenir de ne pas le commencer tout de suite tant l'objet-livre en lui-même était attirant : de magnifiques illustrations, ainsi qu'un format court qui ne signifiait qu'une chose : je n'allais faire qu'une bouchée de ce premier opus. Il se trouve que oui, je l'ai lu en à peine une journée et j'ai trouvé le voyage plutôt chouette !
Subaru n'a pas spécialement l'étoffe d'un héros. Qu'à cela ne tienne, son existence n'a rien de bien palpitant. Jusqu'au jour où en sortant d'une supérette, il se retrouve propulsé dans un univers médiéval aux allures de monde fantasy. Subaru, dont l'imagination de gamer n'est jamais en berne, découvre alors avec émerveillement ce qui se trouve sous ses yeux. Durant cette aventure inédite, il fait la rencontre d'une magnifique jeune fille à la chevelure argentée, ainsi que de son chat atypique. Mais par un malheureux concours de circonstances, Subaru est brutalement assassiné. Lorsqu'il ouvre les yeux, il est de nouveau à son point de départ, toujours au coeur de ce monde qui l'a invoqué. S'ensuit alors une véritable quête acharnée dans laquelle le jeune homme va essayer de rester en vie.
Le concept principal du roman – qui consiste à faire revivre Subaru inlassablement – se met assez rapidement en place et nous embarque dans une boucle temporelle, comme on peut le voir dans des films tels que Un jour sans fin, Edge of tomorrow, ou encore des livres comme Before I fall. Je suis très friande de ce schéma. Bien que répétitif, il peut être particulièrement prenant s'il est bien manié par son auteur. Et Tappei Nagatsuki, l'auteur de Re :Zero, s'en sort remarquablement bien, sur ce coup-là.
Chaque fois que Subaru meurt, il revient à son point de départ. Et chaque nouvelle « vie » apporte son lot de découvertes et de mystères supplémentaires. On en apprend de plus en plus sur les personnages qui croisent sa route et sur ce qui se joue, parfois à son insu. C'est un petit peu comme mener une enquête, échouer, la poursuivre, échouer, s'entêter… Un cycle infernal auquel il est facile de prendre goût.
Là où j'ai eu un peu plus de mal, c'est au niveau du personnage principal. Dès le début on nous annonce la couleur : Subaru Natsuki est un héros décevant. Sans être vraiment déçue, disons que j'ai été pas mal agacée par son comportement et ses réflexions. Il a souvent tendance à ouvrir la bouche pour ne rien dire de bien pertinent et ses réactions (parfois hautement théâtrale) en font une caricature des personnages de fiction japonais. Je ne suis et n'ai jamais été sensible à cette forme d'humour que l'on retrouve typiquement dans les oeuvres asiatiques, si bien que ça n'a pas pris sur moi.
En résumé, le premier tome Re :Zero signe le début d'une grande aventure, dans laquelle un jeune héros ordinaire à l'humour pince-sans-rire se bat pour s'échapper d'une boucle temporelle macabre. L'univers est plein de mystères et l'action très efficace, puisque le livre se dévore en moins de deux. Ceci dit, je reste un peu sceptique concernant la crédibilité de Subaru qui m'a insupporté tout au long de ma lecture.

Lien : https://april-the-seven.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
MangaNews   01 février 2021
Le format comme la charte artistique restent les mêmes pour une uniformité agréable, tandis que l'ouvrage s'accompagne de trois pages couleur. La traduction est assurée par Nicolas Pujol qui livre un texte très convaincant dans son énergie.
Lire la critique sur le site : MangaNews
ActuaBD   08 novembre 2017
Ces reprises apportent en effet un véritable sentiment de progression du récit et non de répétition, participant sans aucun doute au succès de la série : de la tragédie, des héroïnes attachantes et une narration parfaitement filée !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 juillet 2017
Reinhard, le beau jeune homme aux cheveux roux, se tourna vers un Subaru affalé au sol et esquissa un mince sourire désolé. Il était raffiné même lorsqu'il s'époussetait. Subaru eut l'impression de découvrir une autre facette de sa véritable nature, légèrement différente de celle qu'il avait montrée lorsqu'il s'était opposé à Pierre, Paul et Jacques dans la ruelle. Reinhard regarda droit devant lui sans geste imprudent et posa les yeux sur la beauté noir qui déversa toute son hostilité sur lui. Aussitôt, ses yeux bleus s'amincirent, comme s'il venait de se rappeler quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 juillet 2017
Manifestement, il avait pris sa douleur pour de la chaleur. Une entaille profonde avait pratiquement coupé son tronc en deux parties ; seul un lambeau de peau les maintenait reliées. Pour faire simple, sa vie s'arrêtait là : il était échec et mat. Après avoir réalisé, il perdit progressivement conscience. Devant ses yeux, des chaussures noires imprimèrent des ondes dans une mare de sang frais.
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 juillet 2017
Les oreilles de Felt frémirent, et ses iris rouges se plissèrent à la façon d'un chat. Elle semblait vouloir cacher son émoi, mais c'était si évident que si elle avait été dotée d'une queue, elle battrait la mesure d'excitation, ce qui la rendrait adorable.
Commenter  J’apprécie          10
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   28 novembre 2017
Le repentir surgit toujours après coup.
Commenter  J’apprécie          90
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   28 novembre 2017
Orientation scolaire et recherche d'emploi. Lorsqu'un humain se trouve à un carrefour de sa vie, on exige de lui de prendre une décision.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : boucle temporelleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2021 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre