AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2373020084
Éditeur : Ofelbe (26/11/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  17 décembre 2015
Merci Babelio, merci Masse Critique, merci Ofelbe ! Ce tome 1 VF est en fait un recueil qui rassemble les tomes 1 & 2 :
"Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde"
"Tome 2 : Les Chevaliers de Camelot"
Si j'ai eu du mal à rentrer dans l'univers (j'aurais mis 2 étoiles au tome 1), j'ai passé un bon moment et j'ai bon espoir sinon grand espoir pour la suite de la série (j'aurais mis 4 étoiles au tome 2)
Le jour de la mise en fonction des « Pionniers de la Noosphère », la nouvelle extension du MMORPG Elder Tale, tous les joueurs connectés se retrouvent projetés dans un monde parallèle… 30000 joueurs japonais se retrouvent ainsi bloqués dans un nouvel environnement calqué sur l'univers de leur jeu préféré. le Half Gaia Projet qui en faisait la richesse devient un handicap car les distances ne sont que divisées par deux par rapport au monde réel alors que n'existe plus les moyens de transports modernes et que tous les moyens de transports magiques permis par le jeu sont devenus inopérants… (Alors que de nouvelles fonctionnalités apparaissent au fur et à mesure des jours qui passent… Serait-ce un mystère lostien ? ^^)
Oui je sais, avec "Sword Art Online", ".hack//SIGN" et maintenant "Overlord" le thème semble définitivement à la mode. Mais les mêmes cause produisent les mêmes effets : on a connu le même phénomène dans les années 1980 avec la hype des RPG classiques… ^^

Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde


Tome 2 : Les Chevaliers de Camelot


Le livre objet est une franche réussite. L'illustration de couverture, le papier agréable aux sens, la mise en classe claire et aérée et tous les bonus qui offrent un contenu enrichi conforme aux light novels japonais. Et le tout est d'un excellent rapport qualité prix puisque qu'on a ici 2 livres pour le prix d'un ! J'ai hâte que l'éditeur Ofelbe puise dans l'immense vivier des décennies passées, car il y a du lourd dans tous les genres de l'imaginaire et pas mal d'auteurs ont offert des oeuvres littérairement plus stylées que celle-ci…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
garrytopper9
  23 novembre 2015
Je remercie Babelio pour nous offrir sans cesse des opérations Masse Critique, grâce auxquelles j'ai fait de nombreuses découvertes.
Une fois de plus je ne suis pas déçu par cette lecture. Cela faisait un moment que je voulais tester les light-novel japonais, et je suis ravi qu'on ai enfin une maison d'édition en France qui s'y intéresse et mieux, qui s'y spécialise. C'est le cas avec l'excellente maison d'édition Ofelbe, créée en 2014 et qui compte déjà 3 titres à son actif. Log Horizon va sortir dans quelques jours et va devenir un nouveau hit à n'en pas douter.
Il faut savoir que les light-novel sont publiés au Japon sur le même principe qu'un manga, à savoir une prépublication dans un magazine hebdomadaire. Que ce soit, Sword Art Online, Spice Wolf ou Log Horizon (les trois titres publiés chez Ofelbe) ils ont tous une prépublication hebdomadaire depuis de nombreuses années. Donc comme les longues séries de manga, il faut savoir dans quoi on s'engage en commençant une série de light-novel. À l'heure actuelle, Log Horizon compte 10 romans publiés au japon depuis 2010. En France, ce premier tome qui vient de sortir en contient en réalité deux. C'est un choix un peu surprenant car ils auraient pu choisir de sortir des romans plus petits et les vendre plus cher. Mais ils ne l'ont pas fait et c'est tout à leur honneur. Sortir deux romans light-novel pour seulement 20€, ça vaut vraiment le coup. Car un light-novel n'est pas comme un roman normal, il contient tout un tas de bonus qui peuvent rendre le titre plus cher. Il y a des pages en couleurs qui illustrent le roman, des pages d'illustration en noir et blanc qui apportent un focus sur une scène précise. On retrouve également en fin de livre, un tableau des classes, des personnages et une carte du monde. Bref, vous l'aurez compris, le titre est de qualité, et la maison d'édition respecte parfaitement l'oeuvre originale. le format est de type A5, le papier est épais, je n'ai décelé aucune coquille ou bavure d'encre.
Pour ce qui est de l'histoire de Log Horizon, on parle d'un sujet à la mode en ce moment avec des joueurs de MMORPG qui se retrouvent coincés dans leur monde virtuel. le postulat de départ est donc assez basique, mais Log Horizon aborde le sujet différemment des autres titres. Je suis fan de Sword Art Online (que j'ai vu en anime) qui est plus basé sur l'action, la monté de niveau et les combats. Log Horizon prends un pari réussi d'axer son histoire sur quelque chose de plus calme. le monde est creusé, travaillé, et on comprends très vite que de nouvelles règles se mettent en place. Les joueurs doivent apprendre à gérer leur avatar, apprendre à se battre et bien d'autres choses. Un système économique et politique se mets très vite en place avec des mouvements de guildes fort intéressant. Je précise que si vous n'y connaissais rien aux MMORPG, ce n'est pas un soucis car tout est très bien expliqué sans pour autant que cela soit pénible.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce double roman que j'ai dévoré ce week-end (je l'ai reçu samedi matin^^). J'avais très envie de m'acheter le premier tome de Sword Art Online, mais le prix me faisait un peu peur. Grace à l'opération Masse Critique, j'ai découvert un tout autre titre, mais cela m'a rassuré sur l'édition que je ne connaissais pas. Il ne me reste plus qu'a me procurer les premiers tomes des deux autres séries our voir si les histoires sont aussi bien fichues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Mariloup
  15 décembre 2015
Log Horizon me tentait depuis que les Éditions Ofelbe avaient prévu de le sortir fin 2015. Et je les remercie grandement, ainsi que Babelio, pour ce roman. Des Éditions Ofelbe, je n'ai lu que le tome 1 de Spice&Wolf et je connais leur autre saga Sword Art Online de par l'animé et la version manga papier, deux sagas que j'aime beaucoup. Quand je me suis penchée sur ce dont parler Log Horizon, ça m'a rappelé aussitôt SAO de par le fait que la trame principale se déroulait dans un jeu en ligne.
Encore une fois, la maison d'édition a fait un remarquable travail. L'objet-livre est sublime avec une couverture agréable au toucher, magnifique, originale. J'ai adoré les dépliants couleur en début et en fin de livre, c'est juste une super idée, une nouveauté sans compter qu'il y a une grande carte annotée pour que l'on puisse se retrouver dans l'univers de fantasy moderne. de plus, il y a des illustrations en noir et blanc disséminées au fil des pages avec même un descriptif complet des personnages en début de chapitre (un par chapitre). A la fin, il y a aussi du bonus afin de mieux cerner l'univers: les différentes classes/sous-classes dans le jeu, et des présentations des chefs de guildes les plus importantes. Et comme pour les autres sagas, les romans se scindent en deux tomes, deux histoires. Un tome 1 où l'on découvre l'univers et les trois personnages principaux surtout et un tome 2 où on commence à entrer dans le vif du sujet.
Pour rappel, les lightnovels sont en fait des romans japonais et non pas des mangas. Ils peuvent ensuite être édités sous d'autres formats: manga papier ou animé, et c'est pour cela que les gens confondent. Il faut donc bien faire la différence. Et je trouve, d'ailleurs, que ça permet de toucher encore plus un large public.
Elder Tale est un jeu en ligne, un MMORPG. Un jeu qui, à la différence de SAO, ne permettait pas d'être soi-même/réellement dans le jeu; Elder Tale est un jeu classique auquel on joue depuis un écran. Mais un jour, eut lieu la Catastrophe, comme les joueurs l'appellent. Les milliers de joueurs qui s'étaient connectés à ce moment-là ont été propulsé dans le jeu, comme si ils y étaient réellement, une immersion totale et plus moyen de se déconnecter, bien sûr. Et ils durent s'adapter, survivre dans ce monde hostile. Certains ne se laissaient pas abattre, les plus anciens notamment et ceux avec un niveau plus élevé, mais d'autres furent vite submergés par la peur et le désespoir. On décompte 30000 joueurs connectés et coincés dans un monde anarchique très dangereux (meurtres, vols, harcèlement, esclavage...). Ils sont comme seuls au monde, sans aide extérieure car c'est silence radio de la part des administrateurs (même si bizarrement, il y a de nouvelles fonctionnalités qui arrivent) et tout est alors aléatoire, à la fois familier et nouveau. Les joueurs ne savent pas ce qui est arrivé, se posent mille et une questions, ne savent pas s'ils pourront un jour sortir du jeu.
Et c'est là que Shiroe, Naotsugu et Akatsuki s'allient pour former une équipe "libre", un trio très soudé dans toutes les situations, chacun ayant un rôle bien défini au sein du groupe. de nombreuses aventures les attendent toutes plus différentes les unes des autres. Avec un but principal: retrouver le Elder Tale d'antan d'avant la Catastrophe, un espoir que le trio et surtout Shiroe chérit. Ils seront aidés par des amis et des guildes afin de rendre ce monde plus beau, plus sûr, l'humaniser et de voir les injustices disparaître. Ce sera long et difficile mais Shiroe et ses amis ne renonceront pas à ce rêve.
Bien que les personnages soient multiples et variés, plus ou moins importants au fil des tomes (Marielle, chef d'une guilde aux cheveux verts, dynamique et rigolote; Nyanta, homme-chat qui parle et gentleman; Serara, jeune druide sauvée par le trio; les Jumeaux Tohya et Minori, des jeunes recrues que Shiroe avait pris sous son aile avant la Catastrophe; etc..) et que les trois persos principaux soient intéressants, je n'ai pas réussi à réellement m'attacher à eux. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour un perso en particulier, les deux seuls qui m'ont peut-être plus marqué sont Akatsuki et Nyanta.
Il y a trois personnages principaux: Shiroe, Naotsugu et Akatsuki, qui vont former une sacré équipe.
Shiroe est le personnage principal, celui que l'on suit le plus. Il est de la classe des Enchanteurs, donc plus en position de soutien pour ses compagnons, un expert en sort et en stratégie, très connu dans le jeu, extrêmement intelligent (d'ailleurs, il a vraiment un air intello). En fait, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec lui, à le cerner, il a à la fois un problème de supériorité et d'infériorité, c'est vraiment un personnage complexe, néanmoins, j'ai apprécié le fait qu'il veuille à tout prix gérer les choses dans ce monde.
Naotsugu est un Gardien, un protecteur en armure au bouclier toujours en première ligne pour encaisser le max d'impacts. Un gaillard au grand coeur, le bon copain, rigolo de service, le gars un peu lourd qu'on adore avoir près de soi, très taquin et pervers à souhait (chose que lui reproche très très souvent la jolie Akatsuki). C'est un rude gaffeur mais avec un bon fond. Lui et Shiroe sont très liés, amis depuis très longtemps dans le jeu.
Akatsuki rejoint les deux garçons peu de temps après la Catastrophe. C'est une fille Assassin, redoutable aux combats et très discrète. Elle est vraiment mignonne et très petite alors qu'elle a à peu près l'âge de Shiroe et c'est souvent un sujet de moquerie. Elle apporte la petite touche féminine dans le trio, ce qui est bienvenue (même si Akatsuki n'aime pas l'être ^^). Elle est très fidèle à Shiroe qu'elle appelle Maître.
Shiroe est celui sur lequel on peut se reposer, il est aussi le médiateur (ou presque) entre Naotsugu et Akatsuki qui se chamaillent beaucoup. C'est une relation amicale et pleine de respect.
Il y a une alternance de point de vue à la troisième personne du singulier. Des points de vue aléatoires mais le point de vue de Shiroe est majoritaire.
Le style d'écriture de l'auteur est vraiment agréable, c'est fluide avec des descriptions à gogo très représentatives, tout est absolument détaillé/expliqué (techniques, magie, économie etc...)
J'avais vraiment besoin de calme pour m'immerger pleinement dans l'histoire car c'était quand même très complexe à comprendre, surtout que je n'étais pas très familiarisée avec les jeux de rôle et le vocabulaire est vraiment très riche. Il faut alors un temps d'adaptation.
Tous les codes d'un jeu de rôle médiéval-fantastique sont bien réunis: acquisitions d'objets, achat d'armes, points d'expérience, zones neutres, pourvoir jouer en solo ou en groupe, présence de PK...
L'ambiance est toute particulière, assez sérieuse et plus sombre, peut-être plus adulte, contrairement à SAO. L'univers est riche, foisonnant. Un univers où la Nature a repris ses droits. Il y a donc un bestiaire (vouivres, griffons, plantes carnivores...) mais peut-être trop en arrière-plan.
Et en parlant de SAO, il y a des similitudes mais surtout des différences. Les deux sagas gardent chacune leur âme, leur propre originalité. Je dirais que Log Horizon est plus basé sur la réflexion avant l'action et se concentre surtout sur la coopération entre personnages/guildes, les stratégies...
Log Horizon m'a beaucoup plu par de nombreux aspects, a su se démarquer de son concurrent direct mais néanmoins, ma préférence va à Sword Art Online quand même. Si un jour l'occasion se présentait, je lirais sans doute la suite de Log Horizon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Koneko-Chan
  24 novembre 2015
Avant de commencer cette critique, je tiens à remercier Babelio et les éditions Ofelbe pour m'avoir permis de lire Log Horizon.
Le titre m'interpelle depuis quelques temps, j'ai eu vent de cet univers via la page Facebook d'Ofelbe, et j'étais bien décidée à le découvrir, surtout que le résumé me faisait penser à Sword Art Online. J'ai eu l'occasion de lire SAO que j'apprécie beaucoup, et j'avais hâte de me mettre à Log Horizon. On évolue dans un univers similaire, celui du jeu vidéo et plus précisément des MMORPG (des jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs). Je ne vais pas faire une critique comparative avec SAO (même si intérieurement je ne peux m'empêcher de les comparer) ; mais si j'ai trouvé SAO un peu rapide et pas assez descriptif, l'auteur de Log Horizon a comblé mes attentes en prenant le temps de mettre en place son univers, sans que ça soit toutefois trop long et en gardant une part de mystère.
Par ailleurs, ici, pas de lexique pour les termes de jeux vidéo, ces derniers sont directement expliqués dans la narration : l'auteur s'adresse ici à plusieurs publics, pas besoin d'être calé en jeux vidéo pour lire Log Horizon.
On va suivre les traces de Shiroe - surnommé « Binoclard Sournois » - dans l'univers de Elder Tales, un jeu vidéo développé depuis une vingtaine d'années. Avec ses 8 ans d'expérience dans le jeu, Shiroe n'est pas ce qu'on pourrait appeler un joueur débutant. Elder Tales n'a presque aucun secret pour lui, qui parcourt les forums en quête de toutes les infos sur le jeu qu'il puisse trouver. Seulement, tout dérape lors de la sortie de la 12e extension. Sans que l'on sache pourquoi, 30 000 joueurs japonais connectés (sans compter les autres pays) à un moment précis vont se retrouver projetés et piégés dans le jeu, sans possibilité de se déconnecter. Et quand je dis piégé, je ne le dis pas à la légère : même la mort ne peut pas vous prendre, vous renaissez toujours et êtes obligé de vous adapter. Vous vous en doutez, c'est la panique. On aura alors deux types de réactions : ceux qui se renferment et se morfondent sur eux-mêmes, et ceux qui vont « jouer » et essayer de vivre dans ce monde (en bien ou en mal...). Dans un monde régit par les lois du MMORPG, difficile d'établir une vie en communauté, et certains vont profiter de ce climat pour faire du profit, ce qui ne plaît pas à notre « p'tit Shiro ». Malgré le fait qu'il joue en solo, ce dernier prend à cœur le vivre ensemble et l'intérêt de tout le monde. Réfractaire à l'aspect « guilde », il ne va pas pour autant jouer en solitaire, et c'est en compagnie d'amis qu'il a pu retrouver dans le jeu qu'il va se lancer dans la plus grande quête d'Elder Tales : vivre en harmonie avec les autres joueurs dans un environnement familier qui est devenu étranger pour tous les joueurs. Pour cela, il faudra prendre en compte plusieurs facteurs.
"- Autrement dit, nous avons trente mille personnes...
Il avait sciemment évité de dire "joueurs".
- ... coincées dans un monde où il n'y a aucune forme d'autorité."
J'ai adoré l'univers mis en place par l'auteur. Elder Tales est bien plus complexe qu'il n'y paraît, même pour les joueurs avertis. Coincés dans leur avatar, les joueurs – appelons les « Aventuriers » - garderont toutefois des aspects de leur apparence réelle (visages, etc.), mais surtout, ils devront apprendre à évoluer dans le corps de leur avatar, c'est-à-dire réussir à coordonner leurs mouvements (difficile lorsque la taille est plus ou moins éloignée de celle dans la réalité). Le plus dur cependant va être de prendre part au combat sans passer par un écran. Non seulement, ils vont devoir apprendre à se mouvoir et à enchaîner les attaques, mais ils vont en plus percevoir les choses différemment, puisque s'ajoute à cela les sentiments de peur, la perception des odeurs (le sang...). Cela donne à Log Horizon un côté réaliste terrifiant, je n'ai aucun mal à m'imaginer à leur place.
L'auteur retranscrit très bien ces sentiments dans un si petit format, et ça m'a plu !
Quant aux personnages, je dois dire que malgré de courtes descriptions, je me suis bien attachée à eux (surtout à Shiroe et Naotsugu... Faut dire que j'adore la classe Enchanteur de Shiroe, je choisis souvent des classes dans le genre magicien quand je joue... Et Naotsugu, c'est le genre de gros nounours que j'apprécie). On ne sait au final pas grand chose sur leur passé, mais l'auteur nous donne de temps en temps quelques informations qui nous permettent de mieux les comprendre. Je prends le cas des jumeaux par exemple, j'ai bien aimé en savoir un peu plus sur leur passé, ça permet de mieux appréhender leur présent (par ailleurs, cette absence de données sur les personnages secondaires m'avait manqué dans SAO, et c'est donc un très bon point pour Log Horizon).
Au niveau éditorial, je ne parle plus de l'excellent travail d'Ofelbe, c'est une maison d'édition qui m'a définitivement convaincue. Bon allez, j'en parle quand même ^^ J'aime beaucoup cette maison d'édition qui a émergé l'année dernière, je suis admirative devant tout le travail éditorial fourni. Les caractéristiques des Light Novel japonais sont conservés et un peu modifiés : pour notre grand plaisir, on retrouve les illustrations couleurs et en noir et blanc présentes dans la version originale, les couvertures sont conservées... Et en plus, on a droit à deux LN pour un seul livre. Et puis, j'ai un faible pour les couvertures et le dos de ces livres... J'adore les voir dans mes étagères ^^
Quant aux graphismes des illustrations, je suis fan du travail de Hara Kazuhiro, surtout le chara design.
Les petits bonus sont également très plaisants : à la fin, on a droit à un tableau qui répertorie les différentes classes et sous-classes, puis à une présentation des 12 plus grandes guildes de Elder Tales, bien pratique quand on veut en savoir plus sur une guilde lorsque celle-ci est évoqué dans le livre. De même, à chaque chapitre, on a une petite fiche sur un personnage qui nous donne diverses infos sur eux (lvl, équipements, PV, PM, classe...). Il y a vraiment un travail de qualité autour de Log Horizon.

Je ne pensais pas être autant happée par cette histoire, j'ai eu un coup de cœur pour ce Light Novel. Une très bonne découverte donc !
Plus que dans un univers de jeu vidéo, on évolue dans l'univers de la fantasy. On va assister à la naissance et l'évolution d'une société de joueurs dans un monde où les lois et les règles restent à définir et dans lequel les alliances entre Aventuriers et Guildes sont plus que jamais nécessaires.
L'auteur réussit de plus à nous intriguer en nous fournissant des informations au compte-gouttes et en laissant planer des interrogations qui interpellent le lecteur. Comment et pourquoi ont-ils étaient projetés dans Elder Tales ? Est-ce un dysfonctionnement, est-ce intentionnel ? Quelles sont les nouveautés ajoutées avec cette dernière extension ? Qui est ce « Elle » dont on fait plusieurs fois mention ? Est-ce qu'on verra des joueurs d'autres pays, est-ce que l'on explorera la carte plus en détails ? Et puis, j'aimerais en apprendre plus sur les différents personnages et créatures qui peuplent l'univers.
Toutes ces réponses seront sans aucun doute apportées par la suite, et je suis déjà impatiente de la connaître.
(J'ai bien envie de me regarder l'anime pour patienter un peu... ^^)
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Gr3nouille2010
  07 janvier 2016
Bien que je ne sois pas super fan de fantasy (enfin, disons plutôt que j'ai du mal à accrocher en temps normal), cet univers a été une superbe découverte que je ne regrette pas du tout ! Justement, il est très accessible à tout le monde, amateurs comme sceptiques du genre. Malgré les nombreux détails et descriptions, on est rapidement plongé au sein même d'Elder Tale, parmi les autres joueurs. Un premier tome qui comporte quelques défauts mais aussi de belles qualités qui promettent pour la suite !

Shiroe est l'un des meilleurs joueurs d'Elder Tale, le MMORPG réunissant le plus de joueurs. Lors de la sortie de la dernière extension, tous ceux qui se sont connectés, se sont retrouvés coincés dans le jeu sans plus aucun moyen d'en sortir. Shiroe en fait parti, comme 30 000 joueurs sur le serveur japonais. Il retrouve très rapidement Naotsugu, un vieil ami qu'il a connu dans le jeu et, ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qu'il se passe, étudier les changements du jeu depuis qu'ils y sont coincés et aussi trouver tous les bons moyens de survivre sans y laisser le moral en attendant d'en découvrir plus.

Je pense que ce qui a fait que j'ai autant apprécié cette lecture, c'est simplement l'univers. J'aime tout ce qui touche aux jeux vidéos et lorsque des personnages sont coincés dedans, ce n'est que du bonus pour moi car ça promet toujours de bonnes aventures. Et quand cet univers est aussi finement exploité, on ne peut qu'éprouver du plaisir ! J'avoue aussi que la ressemblance, aux premiers abords, avec SAO m'a aidée à vouloir lire ce roman, mais cette saga est finalement très différente et je n'en suis pas déçue pour autant, bien au contraire.

La première partie nous immerge totalement dans l'univers. Tout commence le premier jour de la Catastrophe (terme utilisé par les joueurs pour définir l'événement qui les a bloqués dans le jeu) où l'on découvre Shiroe et, très vite, Naotsugu. Tout comme eux, on ne sait pas du tout pourquoi ils ne peuvent plus quitter le jeu, ce qu'ils doivent faire pour le quitter ou même s'il y a un véritable sens à tout ça. Ils ne savent pas qui à fait ça ni dans quel but. Et nous non plus, on ne le saura pas une seule fois dans ce premier tome. L'intrigue est essentiellement centrée sur l'avancée dans le jeu car chaque joueur doit y trouver sa place pour survivre moralement. En effet, il n'est pas possible de mourir réellement, chaque joueur pouvant être ressuscité chaque fois qu'il meurt. Ils doivent donc surtout avancer comme ils peuvent pour ne pas sombrer dans l'ennui ou dans la dépression. Certains se focalisent sur les combats, d'autres sur leurs métiers, etc. Cette première partie pose donc toutes les bases du jeu et nous fait faire la connaissance des personnages que l'on croisera le plus tout au long de l'histoire.

La seconde partie nous montre l'étendue des possibilités du jeu, avec un enjeu plus important qu'au départ. Comme c'est un jeu où il n'y a pas énormément de règles à la base, des joueurs se permettent des choses qu'ils ne devraient pas, souvent parce qu'ils ont un haut niveau et en profitent. Quand Shiroe se rend compte de l'ambiance qui règne dans l'une des capitales, il décide de prendre les choses en mains et on le découvre complètement sous un nouveau jour ! C'est le côté le plus appréciable de cette partie car j'ai trouvé celle-ci plutôt fade au début par rapport à la première partie. Beaucoup de détails sont donnés dès le départ, que ce soit sur les armes, les classes, les métiers, les caractéristiques liées à tout ça. On a déjà donc beaucoup lu de détails sur la nourriture par exemple et j'ai trouvé que ces détails étaient assommant dans la deuxième partie. La nourriture est expliquée sur plusieurs pages et ça devient juste lourd à lire... Heureusement, ça ne dure pas tellement longtemps, c'est très fluide, on se retrouve vite à nouveau immergée dans l'aventure, et la nourriture finit par avoir une place très importante, ce qui l'a rend nettement moins ennuyeuse !

On rencontre pas mal de personnages tout au long de l'histoire mais ils sont facilement différenciables et marquent tous d'une façon ou d'une autre. Ils sont assez clichés mais je n'ai pas trouvé ça dérangeant, ça reste agréable de les suivre et de les voir évoluer.
Shiroe est un jeune garçon très intelligent, qui analyse tout et réfléchit toujours à une solution à toute situation. Il a un peu de mal avec l'humour, surtout lorsque l'on parle de filles (humour ou non du coup), ce qui le fait paraître parfois un peu coincé mais il évolue beaucoup et il nous laisse complètement bouche-bée dans la seconde partie !
Naotsugu est un personnage qui peut paraître lourd par moments, du moins en ce qui concerne son humour toujours axé sur les petites culottes... Mais c'est ce qui fait qu'il est lui et c'est justement quand il ne dit pas de bêtises que l'on se pose des questions ou que l'on ressent le manque de sa présence. À côté de ça, c'est un personnage sur qui l'on peut compter à chaque instant, toujours prêt à défendre ses semblables.
Akatsuki est l'un de mes personnages préférés. C'est une jeune fille qui est à fond dans le jeu et surtout dans son rôle, et elle ne manque pas de reparties, surtout face à Naotsugu ! Plusieurs de leurs conversations m'ont arrachée un sourire, j'ai adoré sa façon de se comporter et d'appréhender les choses.
Nyanta est un autre de mes personnages favoris. Cet homme-Chat m'a beaucoup touchée, autant par sa gentillesse que par sa sagesse.
Il y a d'autres personnages atypiques comme Marielle et Henrietta mais, bien qu'elles soient différentes l'une de l'autre, j'ai eu du mal à les différencier, peut-être parce qu'elles sont souvent ensemble, je ne sais pas... Leur personnalité ne m'a pas spécialement plu non plus, l'une d'elles étant très extravagante. Mais elles ont toutes les deux une place importante au sein de l'histoire et leur rôle respectif correspond bien avec leur personnalité.

Un autre point fort de ce roman : la présentation ! Si l'histoire est superbement développée, malgré les longueurs, on ne peut pas en dire moins de la partie illustration. Chaque chapitre représente la fiche détaillée des personnages les plus importants faisant partis de l'aventure. On peut donc resituer pour chacun sa classe, sa race, son niveau, les objets qu'il porte, etc. Ces détails ne sont pas vraiment importants pour l'histoire en elle-même mais c'est une très belle façon de nous les présenter !
La fin du livre nous offre également quelques beaux bonus, comme un tableau des classes principales et une partie des sous-classes, ainsi qu'une présentation détaillée des chefs des douze guildes ayant rejoint la Table ronde.
Un dépliant se trouve en début et en fin d'ouvrage. le premier est une grande illustration recto verso d'un moment clé de l'histoire. Quant au second, il s'agit d'une carte d'Akiba, l'une des capitales d'Elder Tale, et d'une illustration d'un autre moment clé de l'autre côté. Un ouvrage très complet à tous les niveaux !

En conclusion, c'est une saga que je peux aisément conseiller aux fans de jeux vidéos ou de fantasy mais également à ceux qui ne lisent pas beaucoup de romans dans ce genre littéraire. Les termes sont accessibles à tous et l'histoire est très prenante. Toutefois, il ne faut pas y attendre beaucoup d'action, c'est surtout un renouvellement de grandes aventures que l'on suit à travers des personnages touchants et convaincants. Pas mal de lenteurs au début de la seconde partie mais en persistant un peu, on finit par rentrer à nouveau dans l'histoire et à y reprendre vraiment plaisir ! J'espère tout de même avoir des réponses sur le pourquoi du comment tôt ou tard mais, en attendant, c'est un vrai plaisir de se retrouver dans cet univers malgré ses petits défauts !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   05 janvier 2016
Peu de joueurs dévoilaient leur identité réelle, et, avec la hausse inquiétante de la cybercriminalité dans les années 2000, protéger ses données personnelles était même devenu la norme.
Commenter  J’apprécie          210
Koneko-ChanKoneko-Chan   24 novembre 2015
Ô aventuriers,
Vous dont les âmes ont des ailes,
Soyez les bienvenus dans le monde imaginaire de Seldeshia.
Un monde peuplé de dragons, de géants, de créatures magiques et de semi-hommes.
Là où souffle un vent frais et odorant, au milieu d'une nature luxuriante.
Là où de nouveaux continents s'érigent sur les anciens.
Explorez ces terres vierges pareilles à autant de feuilles blanches,
Et imprimez-y la trace de votre existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orbeorbe   26 novembre 2015
Il se sentait perdu. La joie, une certaine anxiété et un vague sentiment d'euphorie se mélangeait en lui, le submergeant avant de disparaître, telle une vague.
Il se sentait prêt à s'insurger contre ce monde.
S'il était condamné à rester ici, il préférait suivre sa propre voie.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   16 décembre 2015
En principe, les Gamers se montraient impitoyables en cours de partie. Dans un monde vidéo-ludique géré par un code informatique et des algorithmes, les chiffres faisaient office de loi. Dans un jeu comme Elder Tale, la société était donc particulièrement rigide. Il y avait un fossé entre les classes populaires, celles que les joueurs disaient favorisées par les concepteurs du jeu, et les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Koneko-ChanKoneko-Chan   19 novembre 2015
Shiroe se moquait bien de l'avis des joueurs lambda. Son style de jeu consistait à s'adapter en permanence à son environnement, et il ne s'était jamais senti limité par les aptitudes des Enchanteurs. À vrai dire, il appréciait cette classe pour les raisons mêmes du mépris que leur vouaient les autres joueurs : ses faiblesses, son manque d'efficacité pure au combat et le fait qu'un Enchanteur ne pouvait rien faire seul.
Mais quand le personnage était bien joué, ces faiblesses se transformaient en forces. Voilà ce qui avait attiré le jeune homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Mamare Touno (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mamare Touno
Log Horizon - Ending de la saison 2
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2724 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre