AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2373020017
Éditeur : Ofelbe (12/03/2015)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l’apparence d’une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre son village natal dans les terres du Nord à bord de la carriole d’un marchand itinérant, l’énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu’ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  16 juillet 2018
Après les lectures complètement délirantes des trois premiers tomes de Durarara !, je continue ma découverte des Light novels, genre de roman spécifique au Japon, prépublié en magazine et souvent agrémenté d'illustration, avec Spice & Wolf.
Dans un environnement moyenâgeux, nous partons sur les routes avec Lawrence Kraft, marchand itinérant qui rêve de gagner assez d'argent pour enfin pouvoir ouvrir sa boutique. Après une vente fructueuse, le jeune homme découvre avec grande surprise une jeune fille nue et endormie dans sa carriole. le plus surprenant dans cette découverte est que la jeune fille possède deux oreilles et une queue de louve. Holo est en fait la déesse de la moisson. Sans âge, la déesse louve peut prendre l'apparence d'une jeune fille attirante et de par son expérience, peut comprendre la nature humaine et être d'une aide précieuse pour le marchand lors des négociations. Les deux jeunes personnages vont partir tous les deux sur les routes et vont vivre des expériences marchandes et humaines inimaginables notamment pour le jeune marchand….
Spice & Wolf fut une lecture très prenante. Certes, le roman ne plaira pas à tout le monde, mais, pour ma part, j'ai été clairement prise dans le flux de ses intrigues marchandes plutôt complexes. Ma grande peur concernant ce premier tome était que le fanservice soit trop présent. Il existe. Difficile de passer outre quand l'héroïne porte des oreilles et une queue de louves. Loin d'être omniprésent, ces passages représentent même un souffle humoriste entre toutes ses transactions commerciales et ses complots entre coopératives. Les deux héros sont plutôt attachants et leur relation assez mignonne et discrète. J'ai lu ce roman, qui contient deux tomes de la version japonaise, à une vitesse folle tant j'ai été prise dans l'intrigue. le rythme est assez lent car l'auteur sait prendre son temps pour nous expliquer les différents enjeux. J'ai beaucoup aimé cela car on peut être vite perdu et cela n'est pas le cas ici.
Spice & Wolf fut une lecture prenante et attachante. Je me pencherai bien entendu sur la suite pour découvrir dans quels autres pétrins nos deux héros vont encore se mettre, et surtout, comment ils vont s'en sortir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Mariloup
  29 mai 2015
Je remercie grandement Babelio et les éditions Ofelbe pour cette très bonne lecture. J'ai découvert Spice&Wolf très récemment. J'ai commencé par regarder l'animé en Vostfr avant de reporter mon attention sur la version manga illustrée. J'aime beaucoup même s'il y a quelques petites choses qui me gênent, mais tout ne peut être parfait. Ce premier tome romancé se compose de deux histoires (il faut compter la moitié du livre pour une), de deux tomes en un, il y a donc un certain découpage qui a été fait et cela peut plaire ou ne pas plaire. Je dirais que ce roman englobe les 5 premiers tomes de la version manga illustrée.
Pour parler de l'objet livre en lui-même, il est tout simplement magnifique, c'est un réel plaisir de l'avoir entre les mains. La couverture représentant Holo est toute belle, douce au toucher. J'ai été agréablement surprise de trouver à l'intérieur des illustrations colorées divines en début et en fin de livre et des illustrations en noir et blanc au gré des pages pour rappeler le côté "manga".
J'aurais appris par la même occasion que les lightnovels ont été édité avant tout le reste et donc que les mangas en petit format ont été créé à partir de ces romans et pas l'inverse comme je le croyais; qu'Isuna Hasekura créé et romancé Spice&Wolf et donc qu'il n'a pas lui-même dessiné les illustrations (je crois que c'est aussi le cas pour Sword Art Online, un lightnovel de Reki Kawahara récemment paru chez Ofelbe).
Dans la première partie: Rencontre Holo/Lawrence à Pasroe lors de la fête de la moisson; Lawrence découvre une jeune fille nue avec des oreilles, des crocs et une queue de loup, dans sa carriole; alliance des deux personnages, chacun y trouvant son compte: Holo va l'aider dans ses démarches commerciales et il l'accompagnera jusque dans ses terres du Nord; ils font plus ample connaissance dans cette partie; collaboration avec un autre jeune marchand Zehren; Holo fait gagner plus d'argent à Lawrence en vendant ses fourrures de martres et c'est là qu'elle montre toute l'étendue de sa malice; alliance avec la compagnie Mirône pour déjouer les plans de Zehren et de la compagnie Médio; Holo est capturée par cette compagnie qui la menace de la livrer à l'Eglise; Mirône et Lawrence mettent tout en oeuvre pour la récupérer; fuite dans les tunnels, pourchassés par les hommes de Médio; transformation d'Holo pour se débarrasser d'eux; séparation momentanée des deux comparses; Lawrence découvre les revers de ce que lui a coûté son alliance, mais en un sens tout est bien qui finit bien; de nouvelles aventures s'annoncent pour ce duo improbable mais insérapables désormais.
Dans la seconde partie: Holo déjoue une nouvelle fois un piège lors d'une transaction; elle s'endette de plus en plus auprès de Lawrence; rencontre avec une bergère pas comme les autres; cette dernière fait un bout de chemin avec eux et les conduis jusqu'à la ville voisine; la jalousie d'Holo envers la jeune et belle Nora se développe ainsi que son ressentiment envers les bergers du fait qu'elle est une louve; Holo et Lawrence se font avoir à cause de leurs marchandises (armures) et Lawrence est alors complétement ruiné, endetté, entraînant la chute de la compagnie Lemerio; toutes les portes se ferment sur lui et il n'a que deux jours pour rassembler la somme dûe; grâce à Holo, il va rebondir et fomenter un plan ingénieux quoique risqué et dangereux en s'alliant avec Lemerio et Nora la bergère; le but: faire entrer de l'or en contrebande dans la cité; cheminement vers la ville de Lamtra en empruntant une route très dangereuse, à travers la forêt; pas d'attaque des loups à l'entrée mais au retour, oui; le moins que l'on puisse dire, c'est que le chef de meute n'est pas un loup ordinaire; Holo décide de s'en occuper seule; trahison du comptoir Lemerio; le duo Holo sous sa vraie forme et Lawrence vont rattraper le coup et se venger; finalement, ils réussissent tous à retourner la situation à leur avantage...
Le style d'écriture m'a bien plu, c'était très agréable et fluide, avec des descriptions vraiment très riches peut-être parfois inutiles qui en rebuteront plus d'un mais moi, j'ai apprécié car cela fait parti du roman, de son âme.
C'est un roman vraiment très original de part son thème principal qui tourne autour du commerce. le sujet est lourd quoique fort en subtilité, je ne le cache pas et j'avoue n'avoir pas tout compris et ce même en prenant mon temps pour y réfléchir. Par contre, pour ceux qui s'attendent à de l'action, vous serez déçus, il n'y en a pratiquement pas, tout est linéaire.
J'étais sous le charme dès la rencontre des deux personnages principaux, Holo et Lawrence. Pour moi, le point fort est leur duo. Ils se lancent des piques et c'est jouissif, ils sont mignons lorsqu'ils sont jaloux d'un ou une rivale; ils vont s'apprivoiser l'un et l'autre au fil des pages, comptent l'un sur l'autre dans chaque étape de leur parcours pour accomplir leurs rêves (celui de retourner vers le Nord pour Holo et de construire un magasin pour Lawrence). Au fil des pages, ils vont devenir de plus en plus proches et j'ai vraiment senti que des sentiments naissaient entre eux et il n'est donc pas à exclure une possible romance dans le futur.
Holo est une déesse de la moisson centenaire mais en réalité, elle n'en est pas une. Elle se qualifie très (très!) souvent comme la Louve sage de Yoitsu (elle est originaire des terres froides du Nord). Elle est aussi changeante que les saisons, elle passe vite d'une émotion à une autre. Holo est belle, capricieuse (elle obtient pratiquement tout ce qu'elle veut, le jeune homme ne pouvant s'y soustraire), vaniteuse (elle sait jouer de ses charmes et est folle amoureuse de sa queue), exhibitionniste sur les bords (elle se met souvent nue et ce même devant Lawrence), taquine, fière, gourmande, elle a un sacré penchant pour l'alcool et adore les pommes rouges mais Holo m'a aussi montré qu'elle souffrait beaucoup de sa solitude au fil du siècle. Sa véritable apparence est celle d'une louve géante plus intelligente que la normale (elle ne peut la prendre que si elle mange du blé ou boit du sang frais), elle ne peut disparaître tant qu'il y a du blé sur elle ou à proximité. En temps normale, lorsqu'elle prend forme humaine (celle d'une jeune fille), elle ne conserve que ses oreilles, sa queue et ses crocs. Elle a la particularité de savoir quand les gens mentent et le temps qu'il va faire.
Lawrence n'est pas le plus intéressant des deux, en fait Holo l'éclipse presque totalement. C'est un marchand itinérant très solitaire de part son métier et il va devoir supporter les caprices de la jeune louve très souvent. J'ai moins de choses à dire sur lui car il n'est pas extraordinaire car c'est un être humain normal. Il est doué dans ce qu'il fait même s'il n'est à l'abri de rien. Il est sérieux, gentil, sentimental (ce que lui reproche Holo) et bon professeur.
Ce fut vraiment une très bonne lecture bien que sans surprise pour moi. Holo est la raison principale pour laquelle j'accroche à cet univers car j'ai vraiment eu un coup de coeur pour ce personnage. Donc, si l'occasion m'en est donnée, je lirai la suite avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Aelinel
  12 novembre 2015
C'est au cours d'une dédicace de Gabriel KATZ, à la Librairie Glénat de Grenoble, que j'avais repéré la sublime couverture du Light novel Spice and Wolf. La seule chose qui ne m'avait pas décidé à l'acheter à l'époque était le prix : la qualité de l'édition justifie les 19,90€, mais cela reste un sacré investissement, surtout lorsque l'on sait qu'au minimum huit tomes devraient suivre (à ce jour, dix-sept tomes ont été édités au Japon et rassemblés par deux dans l'édition française).
Alors quand les éditions Ofelbe et Babelio m'ont proposé un partenariat, j'étais ravie et je tiens sincèrement à les remercier. Lorsque j'ai eu le livre entre les mains, je l'ai trouvé magnifique avec sa couverture rigide et ses illustrations façon manga en couleur et en noir et blanc : un superbe livre objet.
Le synopsis se voulait de plus très alléchant : dans un univers teinté de fantasy médiévale, une déesse louve Holo s'est incarnée en jeune fille et décide de rentrer dans sa ville natale. Sur le chemin, elle fait la rencontre d'un jeune marchand Lawrence et décide de l'accompagner dans son périple commerçant.
J'ai donc débuté le livre avec beaucoup d'enthousiasme. Malheureusement, au bout d'un chapitre, la déception et les désillusions ont commencé à ébranler mes certitudes. La rencontre entre Holo et Lawrence qui s'est éternisée sur vingt pages, m'a profondément ennuyée. J'ai tout de suite détesté Holo : je l'ai trouvé puérile pour une déesse, capricieuse, colérique, gloutonne, insupportable, etc... De son côté, le marchand n'a pas beaucoup de caractère : quel homme resterait avec cette compagne détestable, sous prétexte qu'elle est jolie? L'alchimie entre les deux personnages ne m'a pas vraiment convaincue.
J'ai poursuivie ma lecture mais j'avoue que le chapitre 3 a failli tout me faire abandonner : j'ai eu le sentiment de lire un traité d'économie et de commerce. Le discours sur les taux de change entre les différentes monnaies de l'univers développé par Isuna Hasekura m'a paru bien indigeste. J'ai décidé à partir de ce moment-là d'achever le roman en lecture rapide et d'alterner avec d'autres livres de ma PAL : sans cela, je pense que je ne serai pas arrivée au terme des cinq cent pages.
En conclusion, je reproche trois choses à ce light novel qui le déséquilibrent complètement :
- les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher (voire détesté pour Holo)
- l'alternance entre passages trop frivoles à mon goût (notamment les conversations ennuyeuses entre Holo et Lawrence qui s'éternisent) et au contraire des passages trop pointus et fastidieux (discours sur les taux de change des monnaies).
- la trop grande linéarité de l'intrigue : dans les deux cas, un seul rebondissement apparaît aux deux tiers du roman et se retrouve vite résolu et expédié en une centaine de pages.
Je suis sincèrement désolée si cette critique manque de points positifs : j'ai beaucoup tergiversé pour la rédiger. Néanmoins, pour moi, il n'y a qu'une seule explication à cette déception : je pense ne pas faire partie du public visé. Ce roman conviendrait davantage à la catégorie lecture pour adolescent ou young adult.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
danyele
  22 novembre 2015
Je remercie grandement Babelio et les éditions Ofelbe pour cette très bonne lecture. J'ai découvert Spice&Wolf très récemment. J'ai commencé par regarder l'animé en Vostfr avant de reporter mon attention sur la version manga illustrée. J'aime beaucoup même s'il y a quelques petites choses qui me gênent, mais tout ne peut être parfait. Ce premier tome romancé se compose de deux histoires (il faut compter la moitié du livre pour une), de deux tomes en un, il y a donc un certain découpage qui a été fait et cela peut plaire ou ne pas plaire. Je dirais que ce roman englobe les 5 premiers tomes de la version manga illustrée.
Pour parler de l'objet livre en lui-même, il est tout simplement magnifique, c'est un réel plaisir de l'avoir entre les mains. La couverture représentant Holo est toute belle, douce au toucher. J'ai été agréablement surprise de trouver à l'intérieur des illustrations colorées divines en début et en fin de livre et des illustrations en noir et blanc au gré des pages pour rappeler le côté "manga".
J'aurais appris par la même occasion que les lightnovels ont été édité avant tout le reste et donc que les mangas en petit format ont été créé à partir de ces romans et pas l'inverse comme je le croyais; qu'Isuna Hasekura créé et romancé Spice&Wolf et donc qu'il n'a pas lui-même dessiné les illustrations (je crois que c'est aussi le cas pour Sword Art Online, un lightnovel de Reki Kawahara récemment paru chez Ofelbe).
Dans la première partie: Rencontre Holo/Lawrence à Pasroe lors de la fête de la moisson; Lawrence découvre une jeune fille nue avec des oreilles, des crocs et une queue de loup, dans sa carriole; alliance des deux personnages, chacun y trouvant son compte: Holo va l'aider dans ses démarches commerciales et il l'accompagnera jusque dans ses terres du Nord; ils font plus ample connaissance dans cette partie; collaboration avec un autre jeune marchand Zehren; Holo fait gagner plus d'argent à Lawrence en vendant ses fourrures de martres et c'est là qu'elle montre toute l'étendue de sa malice; alliance avec la compagnie Mirône pour déjouer les plans de Zehren et de la compagnie Médio; Holo est capturée par cette compagnie qui la menace de la livrer à l'Eglise; Mirône et Lawrence mettent tout en oeuvre pour la récupérer; fuite dans les tunnels, pourchassés par les hommes de Médio; transformation d'Holo pour se débarrasser d'eux; séparation momentanée des deux comparses; Lawrence découvre les revers de ce que lui a coûté son alliance, mais en un sens tout est bien qui finit bien; de nouvelles aventures s'annoncent pour ce duo improbable mais insérapables désormais.
Dans la seconde partie: Holo déjoue une nouvelle fois un piège lors d'une transaction; elle s'endette de plus en plus auprès de Lawrence; rencontre avec une bergère pas comme les autres; cette dernière fait un bout de chemin avec eux et les conduis jusqu'à la ville voisine; la jalousie d'Holo envers la jeune et belle Nora se développe ainsi que son ressentiment envers les bergers du fait qu'elle est une louve; Holo et Lawrence se font avoir à cause de leurs marchandises (armures) et Lawrence est alors complétement ruiné, endetté, entraînant la chute de la compagnie Lemerio; toutes les portes se ferment sur lui et il n'a que deux jours pour rassembler la somme dûe; grâce à Holo, il va rebondir et fomenter un plan ingénieux quoique risqué et dangereux en s'alliant avec Lemerio et Nora la bergère; le but: faire entrer de l'or en contrebande dans la cité; cheminement vers la ville de Lamtra en empruntant une route très dangereuse, à travers la forêt; pas d'attaque des loups à l'entrée mais au retour, oui; le moins que l'on puisse dire, c'est que le chef de meute n'est pas un loup ordinaire; Holo décide de s'en occuper seule; trahison du comptoir Lemerio; le duo Holo sous sa vraie forme et Lawrence vont rattraper le coup et se venger; finalement, ils réussissent tous à retourner la situation à leur avantage...
Le style d'écriture m'a bien plu, c'était très agréable et fluide, avec des descriptions vraiment très riches peut-être parfois inutiles qui en rebuteront plus d'un mais moi, j'ai apprécié car cela fait parti du roman, de son âme.
C'est un roman vraiment très original de part son thème principal qui tourne autour du commerce. le sujet est lourd quoique fort en subtilité, je ne le cache pas et j'avoue n'avoir pas tout compris et ce même en prenant mon temps pour y réfléchir. Par contre, pour ceux qui s'attendent à de l'action, vous serez déçus, il n'y en a pratiquement pas, tout est linéaire.
J'étais sous le charme dès la rencontre des deux personnages principaux, Holo et Lawrence. Pour moi, le point fort est leur duo. Ils se lancent des piques et c'est jouissif, ils sont mignons lorsqu'ils sont jaloux d'un ou une rivale; ils vont s'apprivoiser l'un et l'autre au fil des pages, comptent l'un sur l'autre dans chaque étape de leur parcours pour accomplir leurs rêves (celui de retourner vers le Nord pour Holo et de construire un magasin pour Lawrence). Au fil des pages, ils vont devenir de plus en plus proches et j'ai vraiment senti que des sentiments naissaient entre eux et il n'est donc pas à exclure une possible romance dans le futur.
Holo est une déesse de la moisson centenaire mais en réalité, elle n'en est pas une. Elle se qualifie très (très!) souvent comme la Louve sage de Yoitsu (elle est originaire des terres froides du Nord). Elle est aussi changeante que les saisons, elle passe vite d'une émotion à une autre. Holo est belle, capricieuse (elle obtient pratiquement tout ce qu'elle veut, le jeune homme ne pouvant s'y soustraire), vaniteuse (elle sait jouer de ses charmes et est folle amoureuse de sa queue), exhibitionniste sur les bords (elle se met souvent nue et ce même devant Lawrence), taquine, fière, gourmande, elle a un sacré penchant pour l'alcool et adore les pommes rouges mais Holo m'a aussi montré qu'elle souffrait beaucoup de sa solitude au fil du siècle. Sa véritable apparence est celle d'une louve géante plus intelligente que la normale (elle ne peut la prendre que si elle mange du blé ou boit du sang frais), elle ne peut disparaître tant qu'il y a du blé sur elle ou à proximité. En temps normale, lorsqu'elle prend forme humaine (celle d'une jeune fille), elle ne conserve que ses oreilles, sa queue et ses crocs. Elle a la particularité de savoir quand les gens mentent et le temps qu'il va faire.
Lawrence n'est pas le plus intéressant des deux, en fait Holo l'éclipse presque totalement. C'est un marchand itinérant très solitaire de part son métier et il va devoir supporter les caprices de la jeune louve très souvent. J'ai moins de choses à dire sur lui car il n'est pas extraordinaire car c'est un être humain normal. Il est doué dans ce qu'il fait même s'il n'est à l'abri de rien. Il est sérieux, gentil, sentimental (ce que lui reproche Holo) et bon professeur.
Ce fut vraiment une très bonne lecture bien que sans surprise pour moi. Holo est la raison principale pour laquelle j'accroche à cet univers car j'ai vraiment eu un coup de coeur pour ce personnage. Donc, si l'occasion m'en est donnée, je lirai la suite avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Melisende
  10 mai 2015
Publié en mars par les éditions Ofelbe, en même temps que le premier tome de Sword Art Online, le premier opus de Spice & Wolf fait partie de ce qu'on appelle les « light novels » que l'on pourrait rapprocher de nos romans « young adult ». Spice & Wolf ne compte pas moins de 17 tomes édités depuis 2006 et, la série ayant un tel succès au Japon, elle a donc très vite été adaptée en manga et en anime. C'est un des « must have » pour les adolescents et étudiants japonais… autant dire que j'étais curieuse d'y jeter un oeil. Mais quand j'ai commencé à voir plusieurs avis mitigés sur la toile, je me suis vraiment demandée si cette histoire allait me plaire ou si, comme certains, j'allais avoir du mal avec l'aspect commercial détaillé de l'intrigue.
Alors très sincèrement, après avoir pris connaissance des mises en garde sur le sujet, je m'attendais vraiment à une gêne beaucoup plus grande. Certes, le marchandage fait partie intégrante des aventures et oui, il est parfois pas mal mis en avant… mais je m'attendais tellement à pire que finalement, je n'ai pas été gênée outre mesure. J'ai même trouvé ça assez intéressant à plusieurs reprises. Je n'ai pas adoré ce premier tome dans lequel je me suis parfois ennuyée mais je ne serai pas aussi négative que certains lecteurs puisque, globalement, j'ai apprécié la découverte et j'en retire plusieurs aspects positifs.
Les éditions Ofelbe nous proposent une intégrale puisque ce premier tome français rassemble en fait les deux premiers épisodes d'origine. Comme il s'agit d'une sorte de « feuilleton » à la base, des éléments sont rappelés d'un épisode à l'autre, ce qui peut paraître un peu redondant mais qui ne m'a pas sauté aux yeux, pour ma part. J'ai plutôt aimé suivre les deux héros dans deux aventures différentes mais qui se suivent dans une certaine logique. Les liens se resserrent un peu dans la deuxième moitié de cette intégrale, on commence à connaître un peu plus Holo et Lawrence et leurs habitudes. Ce n'est pas désagréable de voyager avec les personnages sur le long terme et de les voir se démener avec des problèmes différents d'un tome à l'autre.
Globalement, tout se passe sur la route ou dans les différentes auberges que vont visiter les deux voyageurs. Afin de pouvoir continuer le chemin, et de pouvoir se nourrir et se loger, ils doivent se faire régulièrement de l'argent… et quoi de mieux que le commerce pour se faire ? Malheureusement, les voleurs rusés sont nombreux sur les routes et les échanges ne vont pas être de tout repos pour Lawrence et Holo. le premier ne rêve que de richesse tandis que la seconde ne cherche qu'à rallier son pays d'origine en goûtant les mets les plus délicats au passage.
Quelques passages m'ont parfois paru un peu longuets car répétitifs : sur la route, auprès des autres commerçants notamment. Il est vrai aussi que l'auteur apporte parfois quelques précisions très détaillées au sujet de la monnaie en vigueur et des taux de change. Ce n'est pas hyper passionnant, il faut bien l'avouer, mais je trouve que ça participe à enrichir le contexte et puis, ce n'est pas non plus trop systématique et donc trop lourd à lire.
En fait, finalement ce n'est pas tant les aventures de ces deux-là qui m'ont chagrinée – car au contraire, j'ai apprécié les petites intrigues – que les caractères des deux héros.
Lawrence, ça a été. Je ne dis pas que je l'ai adoré mais je ne l'ai pas trouvé désagréable à côtoyer. Il lui manque peut-être un peu de morgue et de fougue pour le rendre un peu plus vivant et donc charismatique, mais au moins, il n'est pas antipathique.
Et je ne peux pas en dire autant de Holo qui me laisse une impression incroyablement mitigée. Parfois, j'ai juste eu envie d'étrangler cette petite peste imbue d'elle-même qui ne pense qu'à se goinfrer. En même temps, c'est une déesse donc on peut comprendre le côté un peu égocentrique du personnage… et puis, par moments, par très légères petites touches, elle apparaît comme une petite jeune fille toute douce et adorable et là, on ne peut que la trouver touchante. A vrai dire, elle illustre assez bien le genre de personnages qu'on retrouve régulièrement dans les mangas (et animes) japonais : ces figures agaçantes au possible pour x raisons et en même temps, trop trognonnes. le ventre sur pattes égoïste qui me vient en tête immédiatement et qui tape carrément sur le système la plupart du temps c'est Kéro, le petit compagnon de Sakura (Card Captor Sakura de Clamp) mais qui, en parallèle, est un soutien sans faille à la petite fille, donnerait sa vie pour elle et fait preuve d'une extrême gentillesse. Il nous gonfle autant qu'on a envie de lui faire un câlin. Holo, c'est pareil.
Les deux héros vont croiser d'autres figures assez secondaires qu'on apprendra à connaître plus ou moins et plus ou moins rapidement. La petite bergère m'a fait forte impression notamment. Mais globalement, le lecteur est centré sur les aventures du drôle de couple formé par le marchand et la déesse.
Je trouve la traduction assez fluide dans l'ensemble. Il m'a semblé apercevoir quelques répétitions un peu maladroites mais rien de bien grave. J'ai été propulsée dans ce Japon imaginaire sans difficulté, imaginant aisément les différentes scènes et interactions. Les quelques illustrations éparpillées dans le livre ont peut-être aidé mon imagination mais globalement, je pense que le texte en lui-même apporte assez d'éléments descriptifs et « atmosphériques » pour que le lecteur entre dans l'intrigue.
En parlant des illustrations d'ailleurs, je trouve que la maison d'édition a fait un joli travail avec l'objet-livre. En effet, on nous offre plusieurs planches en couleurs et sur papier brillant au début et à la fin de l'ouvrage (attention au risque de « spoilers » par contre, puisque celles-ci reprennent quelques passages clefs du texte) et quelques illustrations en noir et blanc, en pleine page, au milieu des aventures, histoire de mettre quelques scènes importantes en images. C'est agréable et habille le texte intelligemment, ni trop peu ni pas assez.
Ce n'est pas un carton plein pour moi mais la découverte de ce light novel n'a pas apporté que son lot de remarques négatives. Non, du positif, il y en a, à commencer par le côté assez « immersif » de cette histoire qui m'a fait voyager dans un Japon imaginaire où les anciens dieux et leurs pouvoirs se révèlent parfois aux simples mortels, fuyant une nouvelle religion monothéiste qui ne veut pas partager ses fidèles. Entre un contexte sérieux et des personnages qui font les pitres, l'ensemble n'est pas si « léger » que ça, finalement…
Je pense que je tenterai au moins la prochaine intégrale (qui correspondra donc aux tomes originaux 3 et 4), histoire d'avoir un avis moins ambigu sur la série.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   22 mai 2015
Il est un village où l'on dit que quand les épis de blé mûrs ondulent dans la brise, un loup court et que l'on peut discerner sa silhouette dans les champs.
Quand le vent est trop fort et les épis couchés, on dit qu'un loup les a piétinés. Quand la récolte est pauvre, on dit que le loup l'a mangée.
Plutôt jolis, ces dictons, mais un peu biaisés, selon elle.
Cela dit, de telles expressions tenaient plus du conte de bonne femme maintenant, et peu de gens les énonçaient aussi spontanément ou respectueusement qu'autrefois.
Et même si le ciel d'automne qu'on apercevait entre les épis ondulants n'avait pas changé, ce n'était pas le cas pour ceux qui vivaient dessous.
Les paysans qui s'occupaient des champs atteignaient rarement plus de soixante-dix ans.
Peut-être est-ce pour cela qu'ils ne ressentent plus le besoin d'honorer l'ancienne promesse, pensa-t-elle.
Peut-être que pour eux, ce serait pire de passer des siècles sans changement aucun.
Dans tous les cas, elle savait qu'elle n'était plus à sa place.
Les montagnes qui s'élevaient à l'est repoussaient vers le nord les nuages qui passaient au-dessus du village.
Elle songea à sa terre natale, bien au-delà de ces nuages, et soupira, détachant les yeux du ciel pour les poser sur les champs, puis sur sa magnifique queue, qui s'agitait devant son museau.
N'ayant rien de mieux à faire, elle s'en occupa.
Le ciel d'automne était haut et clair.
L'époque des moissons était revenue.
Beaucoup de loups couraient dans les champs de blé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AelinelAelinel   11 novembre 2015
"Le maître leva les yeux du comptoir et, avec un sourire amical, commença ses taquineries habituelles :
- Mais qui voilà? Dis-moi, quel marchand digne de ce nom préférerait trainer ici à une heure pareille au lieu de travailler? Tu ferais mieux de te faire voleur et d'aller tenter ta chance dans les tavernes du coin.
- Les véritables marchands sont ceux qui s'enrichissent sans souiller leurs chaussures. Les seules choses qu'ils salissent ce sont leurs mains avec l'encre de leurs contrats. Devoir vadrouiller de marché en marché toute la journée pour survivre est la preuve même de son incompétence dans le métier. Je me trompe?"
(p. 314-315)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MariloupMariloup   22 mai 2015
_ Voici ma femme, Holo.
Lawrence avait hésité à utiliser un faux nom avant de décider que ce n'était pas nécessaire.
Holo salua son interlocuteur d'un léger signe de tête.
_ Eh bien, femme et marchande en même temps?
_ C'est une excentrique qui préfère mon chariot au village.
_ Mais quand même, vous devez vraiment tenir à elle pour la cacher sous ce manteau.
Lawrence devait reconnaître que l'homme avait du charisme; il avait peut-être été le mauvais garçon du village. On avait toujours dit à Lawrence que ce genre de propos était déplacé.
_ Mais c'est l'instinct d'un homme que de vouloir voir ce qui est caché. Dieu nous a amenés ici, vous pouvez sûrement me laisser l'admirer.
Quel insolence! pensa Lawrence. Mais avant qu'il ne puisse manifester son déplaisir, Holo prit la parole.
_ Le voyageur est le plus heureux avant de partir; le chien aboie plus qu'il ne mord et une femme est plus belle de dos. Dévoiler mon visage détruirait moult rêves, je ne puis donc le faire, répliqua-t-elle avec un doux sourire de sous sa capuche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MariloupMariloup   24 mai 2015
_ Je suis un homme. Jamais je ne pourrais défigurer un si joli visage.
Holo sourit à cette réplique, comme s'il s'agissait d'un cadeau longtemps attendu, et s'assit à côté du jeune homme. Son doux parfum enveloppa Lawrence, éveillant ses sens. Indifférente à sa réaction, elle le renifla avant de reculer légèrement.
_ Même trempé, tu sens toujours aussi mauvais. Foi de loup.
_ Petite...
Lawrence fit mine de la frapper, mais elle l'évita adroitement et il n'effleura qu'une mèche de cheveux. Elle éclata de rire et pencha la tête avant de continuer.
_ Même un loup sait qu'il doit prendre soin de son pelage. Tu es bel homme, tu devrais faire plus attention à toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MariloupMariloup   22 mai 2015
_ Je n'avais pas pris forme humaine depuis longtemps. Ravissante, non? s'enquit-elle avec un sourire.
Lawrence ne put s'empêcher d'acquiescer tout en essayant de garder son sérieux. Cette jeune fille avait le don de le décontenancer!
_ Excepté quelques menus détails, tu sembles humaine. A moins que tu ne sois autre chose? Es-tu un chien qui s'est transformé en humain, comme dans les histoires de chevaux?
Holo se rembrunit. Elle se retourna et lui jeta un coup d’œil torve par-dessus son épaule avant de répondre.
_ Grâce à mes oreilles et ma queue, tu peux deviner que je suis une louve! Les membres de ma meute, les animaux de la forêt et les gens du village, tous m'estiment. Mais c'est l'extrémité blanche de ma queue qui est ma plus grande fierté. Mes oreilles décèlent les mensonges et anticipent les malheurs. J'ai sauvé nombre de mes amis de maints dangers. Quand les gens évoquent la Louve sage de Yoitsu, c'est de moi qu'ils parlent!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Isuna Hasekura (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isuna Hasekura
/!\ Finalement le flop 11 déceptions sera jeudi prochain, car je manque de sommeil ahah :) mais vous aurez une vidéo samedi ou dimanche, comme vous préférez ? /!\
? Déroule ?
01 ? Regardez la vidéo pour le savoir ahah 02 ? Un c?ur si grand de Amy Hatvany 03 ? le rossignol de Val-Jalbert de Marie-Bernadette Dupuy 04 ? Spice & Wolf de Isuna Hasekura 05 ? C?ur sucré, T5.5 de Cathy Cassidy 06 ? Addiction de Blake Nelson 07 ? Chroniques de Virgin River #1 de Robyn Carr
On se retrouve demain pour la suite du Top 11 !
?? Compte FB : Audrey LP Twitter : @Lectricepassion Instagram : AudreyCL04 Ask : AudreyCL04 Livraddict : Audy91 Mail : lectricepassionee@gmail.com
Le blog ~ http://lectricepassionee.wordpress.com/
Bisous ?
+ Lire la suite
autres livres classés : light novelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1320 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre