AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226061287
Éditeur : Albin Michel (05/11/1992)

Note moyenne : 4.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans "L'Evangile de la Colombe" à travers les paroles de Yahâl l'androgyne, Oria se faisait porte-parole de l'Ere de la Colombe, symbole par excellence de l'Esprit.

La Paix est mon Royaume en est la suite naturelle, même si son verbe fulgurant met davantage l'accent sur les tumultes du monde et l'histoire de l'humanité.

N'est-il pas question par exemple du feu "couvant sous les cendres mal étouffées de l'Europe" ou encore de la naissanc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
dovelight999
  18 avril 2021
La paix est mon royaume vient compléter l'enseignement de L'évangile de la Colombe à travers les révélations d'un Être-Ange dont le langage déroutant court-circuite à dessein les raisonnements du mental pour (re)susciter cette "intelligence du coeur" qui, seule, peut l'entendre et le saisir. Et chaque phrase est une fulgurance qui pénètre jusqu'à l'âme, telle une lame de feu cherchant à pourfendre TOUTES nos illusions. Mais derrière la rigueur impitoyable du Verbe enflammé se cache un baiser d'Amour que l'Ange de l'Être vient déposer sur le front des hommes endormis pour les éveiller à la Vie...
Commenter  J’apprécie          40
batroussel
  02 décembre 2019
Intentionnellement, l'écriture est rebelle afin de désarçonner le mental satisfait, ainsi fleureter avec La Vérité. Pour les vrais chercheurs… Lisez ce ( ses ) livre(s)
Commenter  J’apprécie          60
zizou47
  23 décembre 2019
l'écriture de ce livre vient d'un autre monde, d'un monde de lumiere, c'est le Verbe qui parle, la poésie est à chaque page
je conseille vivement de le lire et de s'imprégner de sa musique céleste; ce livre est un bijou !!!
Commenter  J’apprécie          41
phylatea
  07 août 2020
L'épée de l'Ange n' a d'autre cible que de nous propulser au-delà de nos réalités existentielles, enraçinées dans les marécages des apparences, là oû se forge la raison humaine. Là où encore, les grands de ce monde orchestrent et assouvissent leurs pouvoirs sur une humanité devenue le jouet de leurs dances, noyée dans les profondeurs de l'abîme où la Conscience de l'UN ne peut accoster. le prix à payer pour notre Emergence est peut être la VIE, puisqu'elle est l'Enfant de l'Amour (ceci reste mon avis !) .....
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Authie1310Authie1310   02 mai 2021
Les hommes nommaient "guerre" les conflits où les armes opposaient leur stratège, mais fermaient leurs paupières sur la faille réelle qui dédoublait leur être en des monts ennemis.
Au lieu de témoigner du haut vol de leur âme, ils esmoignaient* leurs ailes, et leur langue écorchée, leur Verbe mutilé, ne savaient ânonner que des airs de survie.
Commenter  J’apprécie          11
darchirdarchir   31 décembre 2019
Sanguino-lente Terre
me voici parcourant l'intermittence de tes fièvres
et présentant le linge de mon habit céleste
à ta sueur calquée.

Pourquoi me secouerais-je de ta boue projetée
et de ton sort m'essorerais-je ?...
Pourquoi refuserais-je d'agenouiller mon Ciel
à tes pieds enferrés ?
Pourquoi renoncerais-je à caresser ta tête
aux épines dressées ?
Pourquoi répugnerais-je à baiser le volcan
de tes lèvres soudées ?
à délivrer le cri de ta naissance à l'Être.

Me voici au contraire en train de convertir
ta pesante livrée.
Me voici endossant l'impermanence de tes airs,
nichant mon vol en toi
et maculant les plumes de mes ailes
pour te hisser demain vers la Haute Cité...
et sanctifier l'essor de ta poussière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BrunoRBrunoR   27 février 2020
L'autre sans rien comprendre, s'approcha de plus près pour désigner les plaies signées sur sa vêture :
- N'ai-je pas sur mon corps les évidents stigmates qui prouvent qui je suis? Te laisse t-il un doute sur mon identité?
- Pauvre Jésus !
Crois- tu que celui-là aurait le cœur, sur Terre, à prouver à tout prix qu'il est bien ... Le Messie ?
Par quel " doute " en lui-même devrait-il se hausser pour demander aux hommes de le bien reconnaître...
Si tu avais la science qu'un maître doit donner, tu comprendrais sans doute " qui " a ouvert tes plaies. Et " qui " a contrefait ces emblèmes saignants...

... / ...

Alors il ( l'Ange) s'en alla. Et dit en partant à ceux qui écoutaient ses dernières paroles :
Il n'y aura pas de signe sur ses mains.
Il n'y aura pas de signe sur ses pieds.
Il n'y aura pas au cœur la trace d'une plaie.
Il n'aura pour vous retenir aucun signe extérieur " d'authentique passé ".
Pourtant, il vous dira:
Mais pourquoi voudriez- vous qu'il y ait sur mes mains, qu'il y ait à mon cœur, qu'il y ait sur mes pieds des plaies que vos regards n'ont pas su percevoir sur le corps de la Terre?
Des plaies qu'aucun de vous n'a su Penser*.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
darchirdarchir   15 décembre 2019
Il avait dit un jour, souffrant de ces épines qui pénétraient sa chair et que nul ne voyait :

Qui sait le prix du Don
à chaque pas, porté ?
Qui sait, le cri lancé ?
Qui sait que le velours de votre herbe qui rampe
est pour mon pied fragile
un océan d'épines
où mon plus grand miracle est de marcher...

Là il avait pleuré... et là il avait ri.Dans chacun des pays, il avait un visage
de ces milles visages qui reflétaient sa vie. Et dans chaque prière qu'il élevait
au Père, le sens de cette phrase tombait comme un refrain :

Pour l'Amour de TOI seul
il n'est pas dans le monde
un atome que je n'enlace...

Page 158
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
batrousselbatroussel   23 janvier 2020
Chaque élément est indispensable à la Vie, comme le sont au musicien toutes les notes de la gamme.
Lorsque le doigt du musicien a besoin du Ré et non du Fa, il ne porte pas de jugement de valeur, il se sert de la résonnance qui doit traduire au mieux la vibration qu' à un instant donné il lui plaira de faire entendre.
Le problème des hommes est qu'ils évaluent ces différences entre eux comme signifiant une élévation ou une dégradation par rapport à l' autre.
C' est cette attitude qui engendre dans vos sociétés ces deux grandes déviations que vous alimentez.
Mais, malheur au monde le jour où la montagne voudra devenir rivière. Où tous les jardins de la terre voudront imiter le désert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox