AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Zombies zarbis, tome 1 : Panique au cimetière ! (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
orbe
  12 septembre 2018
A Noirsant, les morts sortent de leur tombe à la nuit tombée. Toutefois, il s'agit pour eux de mener une vie presque ordinaire.

Mais un soir, de drôles de machines sont entreposées tout près du cimetière. Et Léo, une jeune fille victime d'un coup de grisou dans les mines, percute Romain, une jeune garçon de la ville.

Ce dernier s'interroge sur sa vision et décide d'enquêter...

Un bon roman illustré qui quelque part nous rappelle que la mort fait partie de la vie. le côté banal des occupations des zombies, et leur diversité équilibrent en quelque sorte les descriptions de membres en moins et d'oeil qui tombe.

La solidarité et l'amitié sont nécessaires dans cette communauté hors du commun.

Mais pourquoi ne sont-ils pas définitivement enterrés comme les morts du cimetière voisin ? Et quel est ce danger qui les guette ? C'est une véritable trame policière qui complète le récit.

Enfin, la romance sera assurée par Romain qui en dépit de sa peur, risque fort de se laisser charmer par l'héroïne intrépide.

Une série à suivre !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LiliGalipette
  04 septembre 2018
Chaque soir, dans le petit cimetière du très tranquille village de Noirsant, les morts-vivants sortent de leur tombe, prennent le frais à l'ombre de la vieille église romane et mènent leur vie. Ou leur non-vie, comme vous voulez. « Partout, des os pointaient : trois orteils par-ci, une clavicule ou un humérus par-là. Et toutes les anatomies étaient représentées : des costauds, des minces, des graciles, des minus, des pourris, des pelés, des à moitié momifiés. » (p. 16) Mais une menace plane, sous la forme d'un projet immobilier qui s'installerait sur à la place du cimetière et de l'église. La jeune Léo, jolie zombie à l'oeil baladeur (pour de vrai), est bien décidée à sauver les lieux, mais surtout à ne pas s'éloigner de Romain, un garçon vivant qui a par hasard découvert les activités nocturnes des habitants du cimetière de Noirsant.

Cette nouvelle série pour la jeunesse est plutôt de bonne facture, avec notamment une blague de prout très subtile, totalement Lili-approuved ! À mesure que les personnages sont présentés, les autrices distillent un peu d'Histoire de France, avec des détails qui – j'espère – donneront envie aux jeunes lecteurs d'en savoir plus. D'ailleurs, il aurait été intéressant de proposer un petit carnet thématique en fin d'ouvrage pour expliquer ce qu'est la Commune ou décrire un peu plus les mines du Nord de la France. Seul gros bémol de ce roman, une énorme erreur : non, les cheveux des morts ne continuent pas de pousser après le décès, c'est un mythe largement démonté par de nombreuses études scientifiques ! Cependant, j'ai vraiment apprécié cette histoire qui s'interrompt sur une vraie fin suspendue et j'espère qu'on en saura plus dans le tome 2 qui paraîtra en novembre ! Les zombies devront-ils quitter leur cimetière ? Si oui, pour aller où ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
argali
  05 septembre 2018
Des monstres se sont infiltrés dans le petit monde de Léo, en ce 31 octobre. le vieux cimetière abandonné de Noirsant et son clocher vont être démolis pour faire place à un supermarché. Léo, une jeune zombie, et ses amis morts vivants sont inquiets. Où vont-ils aller ? le nouveau cimetière du village n'a pas de place pour eux. Léo est prête à tout pour sauver l'endroit et lorsqu'elle croise la route de Romain, en ce soir d'Halloween, elle est plus que jamais déterminée à ne pas s'éloigner de Noirsant.

Si vous aimez frissonner, ce chouette roman est pour vous. Les personnages sont délicieusement décrits avec humour et donnent à voir tout un petit monde horriblement sympathique. Mais ce n'est pas qu'un roman distrayant. Derrière ce récit fantastique, les auteures dénoncent la perte du patrimoine, la croissance immobilière dévastatrice, les luttes de pouvoir des siècles passés, le travail des enfants, la condition de la femme… et bien d'autres sujets historiques abordés avec justesse et doigté.

Premier tome d'une saga pour les enfants (dès 9 ans) il distille suffisamment de suspens pour donner envie de découvrir la suite. Marie Pavlenko et Carole Trébo, romancières jeunesse, signent ici un petit bijou qui m'a agréablement surprise. Ce roman qui donne la pêche, allie horreur, humour et écriture d'une grande qualité. On prend plaisir à la musique des phrases, à la justesse du vocabulaire et aux dialogues d'une vraie vivacité. Sans parler des rebondissements qui tiennent en haleine jusqu'au bout.

Séduite, je l'ai testé sur la fille d'une amie à laquelle j'ai lu les deux premiers chapitres. Testé et approuvé : elle est repartie avec le livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ValHou57
  11 septembre 2018
Ce que j'en ai pensé :
Tout d'abord, il faut savoir que j'adore les histoires publiées dans cette collection qui est la même que Malenfer, Sombreterre, L'auberge entre les mondes, Angelica Varinen, etc...
N'ayant jamais découvert les plumes de Marie Pavlenko (même si j'ai tous ses livres en ma possession que ce soit format papier ou numérique) et Carole Trébor, je me suis laissée tenter par cette aventure. Surtout que soyons honnêtes, des zombies en littérature jeunesse, j'étais intriguée et je voulais voir comment elles arriveraient à en faire des personnages principaux sans traumatiser leurs plus jeunes lecteurs.
Dans cette histoire, on suit tout une assemblée de zombies zarbis (comme indiqué dans le titre). Chacun est mort a un autre âge, pratiquement chaque zombie a vécu à une période différente des autres, a connu une mort différente, a des envies différentes, des peurs différentes, des secrets, etc, etc, ... Pourtant, ils sont tous liés les uns aux autres de par le lieu où ils résident : le cimetière municipal, et se soutiennent les uns les autres. Alors quand une menace surgit telle une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes, chacun va réagir à sa façon et donner son idée de la suite des événements. Ajoutez à cela un jeune garçon fait de chair et de sang, et vous obtiendrez un cocktail étonnant, frais, drôle, avec des expressions qui m'auront souvent fait sourire, de l'originalité, et des passages qui auraient pu être glauques ou flippants, mais pour lesquels Carole Trébor et Marie Pavlenko ont réussi à retourner les situations pour s'adapter au lectorat.

Les points forts de ce premier tome :
-l'humour
-l'attachement que j'ai ressenti pour des Zombies, non mais sérieusement, jamais je n'aurais imaginé m'attacher à un être en décomposition
-les caractères de chaque personnage qui nous offre des moments qui peuvent être hilarants, touchants, sincères, effrayants, etc...
-l'originalité du type de personnage choisi par les 2 auteures. C'était risqué et culotté de présenter une histoire de zombies pour les lecteurs dès 9 ans sans leur provoquer des terreurs nocturnes
-le dynamisme du récit et l'intrigue mise en place
-le suspens laissé à la fin qui est à la fois une force et une faiblesse car je n'ai pas la suite sous la main. Et si vous vous demandez laquelle des 2 auteures à décider de jouer les sadiques, je peux vous annoncer qu'il s'agit de Marie Pavlenko. C'est elle qui me l'a dit et le pire, c'est qu'elle en est fière^^
-les illustrations intérieures qu'on retrouve toujours dans les livres de cette collection. Cela donne un plus à l'histoire et je suis fan

Les points faibles de ce roman:
-cette fin, parce que je n'ai pas la suite sous la main. Heureusement, que les 3 tomes sortiront de façon plutôt rapprochés

Recommandations :
Je recommande ce livre à tout lecteur (dès 9 ans) qui souhaitent lire une histoire drôle, touchante, divertissante, addictive, dans un lieu pas banal, avec des héros qui le sont encore moins, des secrets, des complots, une rébellion et une cohésion à toute épreuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maevedefrance
  05 septembre 2018
Illustré par Marc Lizano

En ce 31 octobre, à Noirsant, petit village du nord de la France, tout est calme. Les habitants, âgés et fatigués sont partis se coucher, se fichant "comme de leur première culotte d'Halloween". Tout est calme ? Vraiment ? Approchons-nous du vieux cimetière, au pied de l'église romane du village...  "Un observateur un peu attentif aurait remarqué la brume qui montait lentement du sol. Une brume compacte et humide. Ce même observateur aurait noté à quel point, dans la nuit noire, les maisons avaient l'air de se tasser les unes contre les autres, effrayées."
Il suffit de jeter son oeil (sans oublier de le récupérer ensuite !) au-dessus du muret du vieux cimetière abandonné pour s'apercevoir que les pierres tombales se mettent à trembler. C'est l'heure du réveil pour Pavel, Marcel, Léocale, Hildegarde, Victorine, Ingonde, Clodomir, Gerbert et Gontran... Chacun y va à qui mieux mieux, de son os qui pendouille, de son reste de chair putréfiée, de son asticot de narine, de son oeil fugueur, d'entrailles visqueuses (miam !)...  L'agitation est à son comble ce soir : il y a des monstres à l'entrée du cimetière ! Des monstres prêts à faire table rase du passé : adieu vieille église et vieux cimetière, place à la promotion immobilière, au supermarché...

"Je viens d'avoir la confirmation que nous devons partir, poursuivit Victorine. Les villageois veulent construire un supermarché, c'est-à-dire un immense hangar où ils achètent. Nous sommes fichus.
- Ils achètent quoi ? demanda Hildegarde.
- Des choses. Je ne sais pas, moi, des clefs, des tapis, des casseroles. Des objets neufs.
Hildegarde ferma les yeux.
- Ici ?
- Oui. A moi aussi, l'idée paraît absurde, mais leur monde nous échappe."

Léo, la petite zombie est très inquiète : sa mère est enterrée au cimetière et il est hors de question d'aller vivre ailleurs. Son oeil fugueur fugue encore plus que d'habitude ! "Les morts n'ont pas de glandes lacrymales, certes, mais Léo était une petite fille très sensible. Une larme se fraya un chemin entre ses cils et coula le long de sa joue." Elle croise sur sa route Romain, un gamin du village parti fêter Halloween avec ses copains. Il lui trouve un chouette déguisement. Mais l'oeil baladeur de Léo fait des siennes. le début de toute une histoire entre Romain et les petits zombies, qui retroussent leurs manches pour sauver leur cimetière, leur patrimoine !

Amateurs de chairs putréfiées, d'os moisis, de sourires édentés, vous allez être servis, rire et grimacer de dégoût ! Mais pour autant, le modèle de littérature "gore" sert de trame pour aborder, de manière habile, des histoires de lutte et de résistance ; la préservation du patrimoine contre la folie dévastatrice de la promotion immobilière ; le recyclage contre le tout-jetable ; la solidarité entre générations ; l'amitié, le travail des enfants, la lutte des femmes à travers L Histoire.  Un sort jeté nous laisse plein d'interrogations et d'inquiétude sur la survie de ces fragiles zombies, bien sympathiques ! On n'a pas du tout envie qu'il leur arrive malheur !
Affaire à suivre dans le tome à paraître en novembre. J'attends donc le "ouagon" suivant avec une certaine impatience...

Une histoire qui donne le sourire, des rebondissements qui vous tiennent en haleine. On se demande où Marie Pavlenko et Carole Trébor vont chercher toutes ces idées loufoques pour nous surprendre ! Je me suis bien amusée, alors j'imagine que les enfants aussi...

Un coup de coeur pour le premier volume de cette nouvelle série.

A partir de 9 ans et jusqu'à 99 ans et même après...


Lien : http://milleetunelecturesdem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapier
  04 septembre 2018
Bienvenue à Noirsant, petit village du Nord de la France. Noirsant est un lieu plutôt ordinaire, quoique un peu sinistre et embrumé. Mais si on s'y intéresse d'un peu plus près, ce village a bel et bien une petite particularité. A la nuit tombée, le vieux cimetière s'anime. Les cadavres s'éveillent et quittent leur tombe. Et cette nuit-là, Léocale, Marcel et les autres morts-vivants font une terrible découverte. L'église et le cimetière sont sur le point d'être détruits...


Inquiets, et même un peu terrorisés, les zombies de Noirsant doivent trouver un moyen de sauver leur cimetière. Il faut agir vite. C'est fémur à la main et asticot dans le nez qu'ils mènent leur quête et on les suit bien volontiers. S'ajoute à l'intrigue une rencontre entre Léocale, jeune zombie, et Romain, un garçon tout ce qu'il y a de plus vivant. Ils sont différents mais cela ne les empêchent pas de vouloir s'entraider. Il n'en faut pas plus pour se laisser convaincre.


Même si Léocale et Romain semblent être les deux héros de cette série, on rencontre une multitude de personnages dans ce premier tome. Ce sont des personnages aux personnalités variées, qui nous font beaucoup rire. le récit en ressort plus vivant. J'ai savouré les dialogues. Leur état de zombies donne aussi lieu à quelques scènes à la fois peu ragoûtantes et vraiment drôles. Ce sont au final des personnages fort sympathiques qu'on prend plaisir à suivre tout au long de l'aventure et qu'on a hâte de retrouver en tournant la dernière page.


Verdict : Zombis Zarbis est une lecture pour petits et grands lecteurs qui n'ont ni peur des globes oculaires en fuite, ni des asticots, et qui ne se laisseraient pas impressionner par quelques cadavres en état de putréfaction plus ou moins avancé. Rassurez-vous, ce n'est ni effrayant, ni macabre, et on s'amuse! La mise en page aérée et les quelques illustrations nous font tourner les pages facilement et très rapidement. J'ai passé un bon moment avec cette petite lecture zombiesque. Les deux auteures nous offre un premier tome entraînant, un peu dégoûtant mais souvent hilarant. LA SUITE! LA SUITE ! LA SUITE !

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sariahlit
  06 octobre 2018
L'écriture est agréable et fluide à lire et, on rentre très rapidement dans l'ambiance créée par les auteures. L'intrigue est assez intéressante pour donner envie aux jeunes lecteurs de poursuivre la série : des rebondissements, de l'humour, de quoi contenter tout lecteur quel que soit son âge.
Lien : https://www.sariahlit.com/20..
Commenter  J’apprécie          10
Biancabiblio
  26 septembre 2018
31 octobre, nuit d'Halloween. Dans le petit village de Noirsant, à la nuit tombée, les zombies du vieux cimetière se réveillent, discutent et jouent aux osselets. Tout le monde ignore leur existence puisqu'ils fuient les humains et vivent cachés jusqu'à ce que la route de Léocale, jeune zombie à l'oeil baladeur décédée depuis plus d'un siècle, ne croise celle de Romain, bien vivant.

Le vieux cimetière, lieu de dernière sépulture, ainsi que l'église attenante, sont menacées de démolition afin de faire place nette pour le futur supermarché. Mais les morts n'ont pas dit leur dernier mot et Romain est bien décidé à leur donner un coup de main…

Les zombies ne sont clairement pas ma tasse de thé mais je n'ai pas boudé mon plaisir en lisant le premier tome de Zombies zarbis : panique au cimetière ! écrit à quatre mains par les deux pointures de la littérature jeunesse que sont Marie Pavlenko et Carole Trébor.

A l'approche d'Halloween, quelle bonne idée de proposer aux enfants cette histoire de zombies pleine d'humour et d'amitié. La galerie de personnages proposée par les autrices est très attachante, à commencer par les enfants : Romain du clan des vivants et Lécale et Marcel, bel et bien morts mais aussi Victorine, Ingonde et Clodomir.

J'ai trouvé l'histoire très originale, les zombies sont inexistants dans la littérature enfantine (enfin il me semble) et les proposer comme héros pour les enfants dès 9 ans c'est culotté d'autant que le cadre de l'histoire est un cimetière !

Pari réussi pour ma part, je suis sûre que les jeunes lecteurs dès 9 ans vont adorer cette histoire d'Halloween qui est là non pas pour leur faire peur mais pour les faire rire et réfléchir sur notre société et notre rapport à la consommation. le roman est plein d'humour, d'aventure, de solidarité et fait la part belle aux héroïnes, bien plus courageuses que les hommes, vivants ou morts !

Ce premier tome (le second paraîtra en novembre) est certes introductif, il sert bien sûr à nous présenter les personnages récurrents de cette nouvelle saga, mais n'en oublie pas de nous proposer une vraie histoire pleine de rebondissements, de batailles et de péripéties en tous genres.

Le texte met également en avant la diversité : en effet les zombies sont tous de conditions sociales différentes, avec des personnalités divergentes et des physiques pour le moins singulier, il n'empêche qu'ils savent être solidaires lorsque les circonstances l'exigent.

Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Emel1ne
  23 août 2019
Ce livre est un jeunesse parlant de zombies qui me paraissait intéressant à découvrir. Malheureusement, j'ai moyen aimé cette lecture.
Commenter  J’apprécie          00
ThiagoLac
  26 mars 2019
C'est un livre qui m'a beaucoup plu car il est plein de zombies et j'adore les zombies ! Ils essayent de sauver le vieux cimetière et c'est à la fois drôle et plein d'aventures.
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quiz sur le tome 1 du Livre de Saskia

Qui est l'auteur de ce livre?

Marie Pavlenko
Veronica Roth
Marilou Aznar

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie PavlenkoCréer un quiz sur ce livre