AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782919755394
480 pages
Scrineo (05/04/2012)
4.3/5   204 notes
Résumé :
Après la révélation de son identité, Saskia est livrée à elle-même. De nouveaux dangers surviennent et dévoilent la puissance de ses ennemis. Est-elle la créature dont parle l’ancienne Prophétie ? Pour le découvrir, Saskia doit partir à la rencontre de ceux qu’elle croit être ses frères.
Mais tout se complique. Qui sont ses vrais amis ?
S’est-elle trompée sur la force du lien qui l’unit à Tod ?
Saskia doute.

Et l’étau se resserr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 204 notes
5
38 avis
4
21 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  13 juin 2012
Le problème quand on a aimé un roman et qu'il possède une suite, c'est qu'il est difficile de se lancer dans la lecture du tome suivant. J'avais pourtant très envie de lire la suite des aventures de Saskia, car le premier tome avait été un véritable coup de coeur, mais l'appréhension qui se mêle à cette peur d'être déçue a fait reculer l'achat de "L'épreuve". Et un masse critique a été organisé ! le tome deux était dans la liste. Je l'ai sélectionné avec d'autres romans me disant que de toute façon, un jour ou l'autre, il finirait bien dans ma bibliothèque. Et je dois avouer que quand j'ai reçu le mail m'annonçant que j'avais gagné le tome deux du Livre de Saskia, j'ai bien ri. Il faut savoir qu'un an auparavant, j'avais découvert le tome un, grâce à un masse critique aussi. J'ai trouvé cette coïncidence assez drôle d'ailleurs. Et puis, pour le coup, je n'avais plus le choix maintenant, il fallait que je me lance.
Nous avions quitté Saskia dans une épreuve traumatisante. La perte de sa mère adoptive... je n'ose même pas imaginer ce qu'elle a dû traverser, même avec la présence de Tod et Domitille à ses côtés. Elle venait de se réveiller en tant que Faucheuse, de surcroit. Les bouleversements ne manquaient pas. Et pourtant, j'ai retrouvé une Saskia heureuse, avec ses soucis mais qui réussissait à faire face. le début du tome m'a donc rassuré et j'ai poursuivi ma lecture sans aucun mal.
Si Saskia était bouleversée à la fin du tome un, je dois avouer que comme lecteur, j'ai été pas mal malmenée aussi ! Pas dans le mauvais sens du terme, mais c'était un peu comme se retrouver à la place de Saskia. Chose que j'avais adorée dans le premier tome. Il est facile de s'identifier à l'héroïne car "on devient elle" en lisant le roman. On sait ce qu'elle pense, ce qu'elle ressent, et il est d'autant plus facile maintenant qu'on la connaît, de savoir quel est son état d'esprit. Je vais cependant souligner le seul point "négatif" de ce tome deux. J'ai mis cinq étoiles donc, vous en conviendrez que cela n'a pas changé mon avis sur le roman, mais je tiens à en parler tout de même. J'ai trouvé Saskia trop ronchon, trop en colère. J'ai eu du mal avec cela. Même si l'éloignement avec Tod était responsable de cela et même si je peux le comprendre, j'ai trouvé qu'elle dépendait trop de lui pour le coup. Après, il est vrai que sa situation n'était pas facile. La rencontre de son père, le Surclan, l'arrivée au Nid, est-elle le troisième Enkidar ? Si j'avais été à sa place, j'aurais sûrement moi aussi été en colère. Mais j'ai eu du mal à renouer avec elle dans une grande partie du roman. Elle me manquait à certains moments, la Saskia humaine en un sens. Et c'est un sentiment bizarre qui ne m'a pas lâché. Pourtant, elle était toujours là. La colère couvrait juste ce qu'elle est. Et puis, vers la fin avec sa prise de conscience, je l'ai retrouvée. Fidèle à elle-même, libérée de sa colère. Même si cela arrive à un moment critique et où il était difficile de se réjouir, j'ai eu un large sourire en la retrouvant. Et avec le "recul" (oui je viens juste de finir le roman, donc c'est un tout petit recul), je pense que cette étape était nécessaire pour elle. Cela l'a fait grandir, lui a fait prendre conscience de beaucoup de choses, et sans aucun doute l'aidera par la suite.
Parlons maintenant de la flopée de nouveaux personnages ! Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé la plupart d'entre eux ! Et j'espère les revoir dans le troisième tome ! Commençons par mon chouchou : Gwen. Il a été une bouffée d'oxygène durant la période "Saskia en colère". Drôle, sympathique, franc et rentre dedans, il était LE personnage à découvrir. Un peu un grand frère qui nous ferait un peu peur de part sa stature mais qui en fait est un véritable amour. Son petit frère Arnar... une autre histoire. Mais il faut dire qu'on ne l'a pas beaucoup vu non plus, du moins pas assez pour se faire une réelle opinion.
Au contraire, je n'ai pas du tout aimé Lyne et Ksenia. Pour cette dernière, ce n'était pas trop difficile vu que Saskia la trouvait déjà antipathique (une vraie peste, en somme !). Mais à la fin, elle s'arrange ! Je ne serais pas déçue, si elle était zappée du tome trois, mais les derniers événements ont plus ou moins redoré son blason ! Par contre, Lyne !!! Je la trouvais trop gentille, trop mielleuse et je ne mettais pas trompée. Une vraie garce (désolée ! Mais c'est ce qui est !).
Après, il y a eu Arbelle, la petite soeur de Tod. Douce, gentille, adorable, compréhensive. Une aide incroyable pour Saskia, et sa relation avec Victor, une super idée ! J'ai hâte de voir ce que cela va donner. Tout comme Mara. Elle m'a bien fait rire, je l'avoue, elle est extraordinaire. Et avec tous les événements qui se sont déroulés... Je VEUX voir Mara très très souvent dans le troisième tome. Je veux la voir évoluer, voir comment elle va gérer tour cela auprès de Saskia, et surtout voir leur relation à toutes les deux prendre encore un nouveau tournant.
Et puis, bien sûr Niels et Yselda. La famille de notre petite Saskia. Des alliés de taille même si cela ne s'est pas fait sans mal. Mais de très bons personnages, excellents même. J'adorais les passages où Yselda et Saskia étaient ensembles (leur combat vers la fin ! Spec-ta-cu-laire !! J'en redemande).
Quant à Tod, même si il a été moins présent dans ce tome, et qu'il semblait différent et distant, il n'en reste pas moins que l'on en a plus appris sur lui de part son absence que dans le premier tome où il était tout le temps présent. Et contrairement à Saskia, il ne m'a pas déçu (même si elle change d'avis après !). Je dirais même qu'il a été sublimé dans ce tome. Sa droiture, son engagement, sa force, mais aussi sa rage et sa colère quand il apprend ce que Saskia a enduré. Et le mystère qui l'entoure aussi. Ce ne sont que des suppositions, mais... je me demande si le troisième Enkidar ne serait pas Tod en fin de compte. Son Don extraordinaire, le fait qu'Arbelle est dit que l'un de ses ancêtres serait humain, la révélation choc de la fin... Je ne sais pas trop quoi penser à vrai dire. Cela pourrait juste être dû au fait que Tod et Saskia soient très proches et aussi à cause du Don de Saskia...
Tout cela pour dire que j'ai hâte de lire le tome trois, que c'est encore un coup de coeur et qu'il m'arrivait souvent de ne pas lire assez vite, mais yeux allant plus vite pris par l'excitation de la lecture. j'ai adoré aussi la dernière partie et le combat "final". Extrêmement bien mené, réaliste, juste, à en perdre l'haleine tellement tout s'enchaînait à une vitesse impressionnante ! Je vais d'ailleurs m'arrêter là parce que ma critique commence à être très longue ! Donc en gros, je vous conseille encore une fois cette saga rondement menée par une d auteure adorable et très proche de ses lecteurs ! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Livresque78
  18 février 2014
Saskia découvre son nouvel univers et je trouve qu'elle encaisse plutôt bien tout ce qui lui est arrivé. Encre un bon moment passé avec ce roman.
C'est en accord avec le tome 1, une suite logique, le personnage de Saskia s'étoffe mais elle garde tout de même un petit côté gamine agaçante, et Tod se montre un peu plus mystérieux.
Dans ce tome 2 se profilent jalousie, trahison, colère et même haine par moment.
Un rapprochement s'opère entre faucheurs et gardiens par la force des choses.
Une fin à la hauteur de mes attentes, en espérant que le tome 3 soit tout aussi interessant.
Lien : http://livresque78.over-blog..
Commenter  J’apprécie          260
Saiwhisper
  30 décembre 2017
J'avais très envie de découvrir la suite des aventures de Saskia que m'a gentiment offert Mikasa (merci encore !). Malheureusement, ma lecture s'est révélée assez fastidieuse. En effet, j'ai eu énormément de mal à rentrer de nouveau dans ce monde qui est réellement hyper riche… Trop, pour le coup ! J'étais totalement perdue, si bien que j'ai dû relire en diagonale certains passages du premier opus. J'ai eu beaucoup de mal à me remémorer chaque spécificité de l'univers ou les termes employés. Il faut également avouer que mon esprit se remémorait surtout la série d'Angela de Julia M. Tean où il y a beaucoup de similitudes. Ainsi, je mélangeais un peu les deux sagas !… Cette désorientation a bien duré une centaine de pages, si bien que j'ai peiné à progresser. Une chose est sûre : afin de ne pas être de nouveau déboussolée, je lirai le troisième et dernier opus en janvier ! Auquel cas, ce sera vraiment difficile de reprendre et tout comprendre !
Par ailleurs, j'ai également eu des difficultés de lecture à cause des longueurs dispersées tout au long des chapitres… En soit, il n'y a pas beaucoup d'action dans cette suite : il y en a au début ainsi qu'à la fin. le reste de l'ouvrage n'est pas inintéressant, bien au contraire, mais le rythme est volontairement lent. En effet, on va se concentrer sur l'évolution de Saskia. Cette dernière va apprendre à se contrôler, savoir voler correctement, découvrir quelles sont ses origines familiales et les différents dons angéliques qui existent, apprendre comment sonder les « arush », creuser le mystère du fameux kartan blanc et va devoir passer différentes épreuves servant à vérifier sa double nature. Ce n'est pas de tout repos pour la pauvre demoiselle, mais le rythme n'est pas non plus très haletant… J'ai tout de même aimé les leçons qu'elle a reçu ainsi que l'évolution des personnages secondaires. Ces derniers vont davantage être développés, vont s'affirmer et vont prouver qu'ils ne font pas partie du décor. Mara va prouver qu'elle a du tempérament et ne joue pas les moutons. J'espère la voir davantage dans le troisième tome. Tod, le compagnon de Saskia, ne va pas être spécialement présent cependant, il va révéler d'autres facettes de sa personnalité. J'aimais déjà ce personnage mais là, je reconnais que ma sympathie à son égard s'est vue décuplée. Il ose remettre Saskia à sa place tout en la protégeant et en lui prouvant son amour. le fait qu'il ne dise pas amen à tout et ne laisse pas passer ses petites crises de nerfs (compréhensibles mais agaçantes) m'a beaucoup plu.
À défaut d'avoir un rythme constant, cet ouvrage a le mérite de faire avancer les choses et de tout creuser ! Les protagonistes s'étoffent, on découvre de nouvelles têtes (comme Niels ou Arbelle, par exemple), on peaufine l'univers qui est déjà hyper riche et on n'hésite pas à faire souffrir tout ce petit monde. Malgré mes difficultés, j'ai bien aimé ce second opus ! Il aurait simplement fallu que j'enchaîne plus rapidement les deux tomes afin de ne pas être autant perdue… Quoi qu'il en soit, cela reste une bonne série ado/young adult avec de la magie, des anges, une guerre sans merci et du mystère.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Koneko-Chan
  02 décembre 2013
J'ai enchaîné avec le tome 2 sitôt le 1 terminé. Je ne m'étais pas attendu à apprécier autant le monde des Enkidars. En tout cas, j'étais pressée de retrouver Saskia et de voir comment elle allait appréhender la suite des événements. Parce qu'il faut dire que la fin du premier tome n'est pas toute rose... (d'ailleurs, celle-ci non plus : serait-ce du sadisme envers nous autres, lecteurs ? x))
On retrouve donc Saskia et Tod, juste après que Saskia, ayant eu récemment son Réveil de Faucheuse, ressente la sensation d'un Sauvetage, sensation qui revient d'ordinaire à un Gardien. Des questions s'ajoutent ainsi au récit. Surtout qu'on nous parle maintenant de prophétie et de Troisième Enkidare : serait-ce Saskia ?
Suite à ça, on retrouve Mara, Jenna et Victor (sans oublier Hector le lynx) qui vont accompagner Tod et Saskia au Nid, le repère des Faucheurs. Tout tourne une fois de plus autour de Saskia et de sa très probable double nature. On va la suivre à travers un environnement assez étrangers pour elle. Elle sera une fois de plus pleine de doutes et un peu livrée à elle-même puisque Tod ne pourra pas l'accompagner partout pour cause de mission.
Donc Saskia va faire de nouvelles rencontres, à commencer par... son père ! Niels, qui m'a d'abord paru antipathique, pas très paternel. En fait il l'est, mais à sa façon. Mais je ne vais pas dire que j'ai apprécié son personnage, du moins pas encore, peut-être que le tome 3 me réservera des surprises ? On rencontre pas mal de Faucheurs dans ce tome, dont un que j'ai beaucoup apprécié : Gwen. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai aimé ses airs bourrus et la relation qu'il développe avec Saskia : celle-ci s'est faite petit à petit sans que je la vois venir, et j'ai beaucoup aimé leur amitié fraternelle (Gwen m'est apparu comme un grand frère pour Saskia). Pourtant, j'ai beau dire ça, mais on ne les voit pas beaucoup, on ne voit pas trop Gwen. J'ai un peu enjolivé pour le coup, mais je sais pas, j'ai eu un bon feeling avec lui. Plus qu'avec son frère Arnar en tout cas. Ensuite il y a eu Arbelle, la soeur de Tod. Au début j'étais totalement indifférente, mais au final j'ai réussi à m'attacher à elle. Bon après, il y a aussi Eolas, le père de Tod, que je n'ai pas vraiment aimé, la vieille Nahis que j'ai trouvé assez drôle, et aussi Lyne que je n'ai pas aimé (trop gentille pour être vrai, je l'avais percée à jour dès le début).
Et il y a aussi les personnages familiers du premier tome que nous redécouvrons. Je dois dire que j'ai été très contente d'approfondir le personnage de Mara : dans le tome 1, on aurait plutôt dit un mouton qui suit le mouvement... Tandis que là, elle s'affirme et montre sa vraie personnalités. Je pense que ce qui s'est passé avec Saskia et le fait que celle-ci lui ait pardonnée (je ne sais pas ce que j'aurais fait à sa place, j'ai eu mal pour Saskia) ait joué pour beaucoup dans leur amitié. Mara est vraiment un personnage intéressant, et j'ai vraiment hâte de la connaître encore plus. Il y a ensuite le personnage d'Yselda, que l'on ne voyait qu'à travers Saskia, sans vraiment la connaître. Là, on en sait un peu plus et on la voit enfin prendre la parole. Et ensuite, on a Saskia. Comme je l'ai déjà dit, elle va faire face seule aux Enkidars, s'entraînant avec son père en vue d'une Épreuve qu'elle va devoir passer pour prouver sa double nature. Elle aimerait que Tod soit là bien sûr... Elle se repose beaucoup trop dessus, c'est sa bouée de sauvetage. Je dois dire que ça m'a agacé un peu mais ce n'est pas gnian gnian, dans un sens je comprends ce qu'elle peut ressentir. Sa colère, son angoisse, moi je les trouve justifiées. Il faut justement qu'elle en passe par là si elle veut grandir. Même si elle peut paraître immature aux yeux de certains, j'ai aimé cette Saskia là. La Saskia jalouse m'a bien fait rire quand elle se référait à Ksenia.
Bon après, il y a Tod, que l'on connaît donc dans un autre contexte. Mais on ne le voit pas tellement. Et bizarrement, ça ne m'a pas déçue, bien au contraire (mais ne vous méprenez pas, j'adore Tod).
On se pose beaucoup, beaucoup de questions dans ce tome ! Qui est le Troisième Enkidar ? Et le Surclan, c'est quoi ? Pourquoi ils veulent tuer Saskia ? Et c'est quoi ce kartan blanc, un Enkidar OGM ? Et la mère de Saskia, quand est-ce qu'on la voit ? Et les Gardiens ? ... Bref, on est avide de réponses que l'on aura sans doute dans le tome suivant. Quelle frustration, moi qui aimerait me jeter de suite dans ce dernier tome, j'ai des examens qui m'en empêche (enfin je dis ça, mais j'ai quand même lu 2 chapitres...).
Seul petit bémol : on devine une bonne partie de l'intrigue de suite. Dès que le mot "traître" a été prononcé, j'ai su qui c'était (soupçon confirmé ensuite). Ceci dit, la fin est tout de même surprenante.
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Jelussa
  10 janvier 2022
Ce deuxième tome débute lui-aussi par un cauchemar prémonitoire… et nous projette aussitôt dans l'action. Cette fois encore il n'y a pas de temps morts et Saskia va devoir se montrer forte pour affronter bien des épreuves !
Nous découvrons pleinement le monde des Enkidares et le lieu caché et secret où le clan de Tod vit. J'ai beaucoup aimé l'ambiance au milieu des arbres, au plus près de la nature. J'ai apprécié le fonctionnement ingénieux des kartans, amulettes, dons divers qui enrichissent cet univers et le rendent très crédibles.
Saskia, et nous à ses côtés, allons de surprises en surprises et nous saurons enfin qui sont ses parents. de forts liens d'amitié apparaissent, des connivences mais aussi des trahisons.
Encore une fois la beauté côtoie la plus grande violence.
Un superbe épisode lu d'une traite sans pouvoir stopper avant la dernière page !
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
Elbakin.net   03 janvier 2013
L’ambiance générale de ce tome est plutôt assez sombre et lourde, mais les commentaires de Saskia souvent assez sarcastiques et ironiques apportent des notes humoristiques contrastant avec l’atmosphère. L’auteur réussit à faire monter imperceptiblement la tension qui va crescendo
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Ricochet   15 mai 2012
L'écriture rythmée, plaisante, nous fait oublier les petits travers de Saskia, tandis que la fin du roman comporte son lot de révélations suffisamment inédites...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   20 mars 2012
Maintenant j'étais là, à me relever péniblement, et mon Sauvetage sentait le roussi. Car il s'agissait d'un Sauvetage !
- Saskia... Concentre-toi, me secoua Tod. Qu'est-ce qui va se passer ? Qu'est-ce que tu dois faire ?
Sa voix était calme, posée. Elle ne réussit pourtant pas à estomper mon appréhension grandissante. J'étais novice et j’avais à mes côtés un Faucheur. Pour sauver quelqu'un. La poisse.
- J'ai mal...ânnonnai-je, foudroyée.
- Saskia, répéta Tod, la douleur disparaîtra quand tu l'auras Sauvé, ça, j'ai compris. Alors dis-moi comment je peux t'aider !
- J'ai vu ... des trucs.
- Quel genre de trucs ? me pressa-t-il.
- Un vieux monsieur, dans une clairière.
- Celle vers laquelle on se dirigeait ?
Je hochai la tête. Je n'étais plus que deux reins embrasés.
- Je suppose que tu ne peux pas voler... lança Tod. OK, ça ne doit plus être très loin, reprit-il, encourageant. Viens, je vais te porter.
Il me saisit par la taille, ses mèches brunes venant chatouiller mon front, me souleva, et avança d'une démarche ferme. Ses ailes aussi avaient disparu. Son scramasaxe, toujours accroché contre son dos, butait contre mon bras à chacun de ses pas. Mes pieds touchaient à peine le sol tendre jonché de feuilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
PtitetrollePtitetrolle   07 novembre 2012
La vie tenait à un fil si ténu ! Un chemin se présente à nous, on le prend sur une impulsion curieuse, parfois sans s'en rendre compte, et sans lui, nous pouvons tout rater ! La robe rouge ou la grise, sortir ce soir ou aller au cinéma, tourner dans la première rue plutôt que dans la deuxième, et notre vie bascule. Pourtant, à l'instant précis du choix, nous n'avons aucune connaissance, aucune conscience de ce qui nous attend, nous avançons en aveugle, à tâtons, espérant ne pas nous tromper. C'est ce que me disait mon père : la bouleversante magie du monde, du hasard, des rencontres, des décisions en apparence infimes qui nous mènent sur une voie qui devient la nôtre et s'avère atroce ou magnifique. Quelle avalanche d'alternatives avait conduit mon père sur cette autoroute, à ce moment précis, ce soir là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
YendareYendare   20 mars 2021
Je restai immobile longtemps, assaillie par les souvenirs de ma mère, nos soirées, nos disputes, nos câlins, nos découvertes, nos balades, nos discussions, nos doutes, nos vacances, nos dîners. Je me laissai absorber par ces images, les accueillant avec quiétude. Je me tournai rassérénée vers mon passé et m'y promenai avec nostalgie et bonheur. C'était bon d'être avec ma mère, même en pensée.
Commenter  J’apprécie          210
alucinealucine   05 octobre 2013
[…] je voulais tout lui avouer, lui hurler qu’il était ma vie, mon soleil, mon avenir, mon passé, mon présent, mon instant, mon rêve, mon tout, mon amour. Je voulais qu’il reste près de moi, qu’il me raconte son enfance, ses souvenirs, ses peurs de petit garçon, je voulais connaître chacun de ses rêves, même le plus fou, chacun de ses cauchemars, même le plus sordide, je voulais connaitre les bêtises qu’il avait faites, les espoirs qu’il avait perdus, les surprises qui l’avaient bouleversé, je voulais enfouir mon nez contre lui, passer ma main dans sa touffe de cheveux ébène et hirsute, écouter sa voix, le son de sa voix, juste le son, grave et doux, et son souffle lent et régulier, son rire silencieux, je voulais qu’il m’emmène dans les endroits qu’il avait aimés, je voulais rire avec lui, dormir avec lui, penser avec lui, voler avec lui et me laisser glisser dans le ciel, l’air caressant nos plumes, je voulais lui faire découvrir mes rêves, lui dire mes peurs et mes cauchemars, je voulais le voir vieillir à mes côtés, je voulais me perdre dans ses bras, oui je voulais oublier le monde, la folie du monde dans ses étreintes et n’être plus qu’un grand tout, unique, uni, pour toujours, avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-ChanKoneko-Chan   03 décembre 2013
Un malaise épouvantable me tordit les tripes. Oh non ! Pas Gwen ! Impossible !

Lui si gentil, si... bonhomme, et si grand, si costaud, si massif, si terrifiant.

C'était lui, mon adversaire mystère ? Mais il allait me massacrer !! Autant lui remettre Sunjah pour écourter ! Je me tournai vers mon père... qui me fit un signe négatif.

- Ce n'est pas lui, Saskia. Gwen a refusé, me révéla-t-il.
- Comment ça ?
- Eolas a sollicité Gwen pour t'affronter mais il a dit non. Eolas respecte beaucoup Gwen, il est précieux ici, c'est un soldat hors pair et un Renifleur talentueux.

On pouvait refuser d'obéir au mérite, donc... J'eus envie de me ruer sur Gwen pour l'embrasser, cette espèce de grande brute insaisissable qui volait comme un épervier, et avait refusé de me combattre. À son œil malicieux, je compris qu'il savait. Un sanglot de reconnaissance infinie se bloqua dans ma gorge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Marie Pavlenko (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Pavlenko
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/marie-pavlenko-bientot-minuit-52896.html
Avant de se faire un nom en librairie, Marie Pavlenko a été journaliste puis s'est lancée dans l'écriture collaborant à des scenarii pour la télévision, le cinéma et la bande dessinée. C'est en 2011 qu'elle se fait remarquer avec « le livre de Saskia » une trilogie à destination d'un public jeune adulte. Suivent « La fille sortilège » et « Je suis ton soleil » salués par la critique. Si dans ces romans jeunesse, elle ne dédaigne pas faire un pas vers le fantastique, elle s'essaie aussi avec succès à la littérature adulte. Elle publie ainsi en 2015 « La mort est une femme comme les autres ». Vous l'aurez compris, Marie Pavlenko aime sortir des sentiers battus, surprendre et se surprendre elle-même. Son actualité est double, « Un été avec Albert » et « Bientôt minuit », tous deux sortis chez Flammarion. Le premier à destination d'un public jeune adulte raconte l'été de Soledad. Après le bac, la jeune fille aurait aimé partir en vacances avec ses amis. Mais finalement, c'est chez sa grand-mère, récemment veuve, qu'elle passera la période estivale, loin de ses parents qui viennent de divorcer. Elle aime bien sa grand-mère, et les Pyrénées, c'est sympa, mais de là à y passer tout l'été… Ce sera pourtant l'été des tous les possibles et de tous les dangers. Un joli roman sur le lien intergénérationnel, le retour à la nature mais aussi une ambiance thriller avec un psychopathe trainant dans la région et s'attaquant aux animaux. Un roman jeunesse, idéal pour l'été ! L'autre titre de Marie Pavlenko, pour un public plus adulte raconte Emma et Lucien. Ils se sont aimés en secret, sans remettre en cause leurs couples respectifs et s'étaient promis de finir leurs jours ensemble. Les voilà veufs tous deux. Emma n'a pas oublié sa promesse mais Lucien a lui, la mémoire qui chancelle. le voilà en Ephad. Et pour Emma, cela ressemble à la prison, elle va prendre les choses en mains. Dans ce roman plein de drôlerie et de sensibilité, on rit, on pleure, mais on s'interroge surtout sur le sort de nos séniors. Et dans cette période où les personnes âgées ont été durement éprouvées, le livre de Marie Pavlenko pose des questions essentielles sur la façon d'accompagner les anciens dans leurs dernières années. Deux jolis romans donc, pour deux publics différents, certes mais qui ont ce point commun de parler de la vie, de la transmission et du temps qui passe. Deux romans d'une douce nostalgie. « Bientôt minuit » et « Un été avec Albert » de Marie Pavlenko, les deux livres sont publiés chez Flammarion.
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Le livre de Saskia 2

Comment s’appelle la double lame de Saskia ?

Soleil
Saskia
Sunjah

8 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de Saskia, tome 2 : L'épreuve de Marie PavlenkoCréer un quiz sur ce livre