AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les jours brûlants (38)

Nat_85
Nat_85   17 mars 2020
Est-ce que je suis envahissante ?
-Terriblement, lorsque tu n’es pas là.
Commenter  J’apprécie          230
diablotin0
diablotin0   27 septembre 2020
-Est-ce que tu m'as déjà trompée ?
- Non
- Tu me le dirais ?
- Non.
- Mais alors...
- Mais je ne te mentirais pas. Je ne te le dirais pas, parce que je trouve égoïste de se délivrer d'un fardeau sur le dos de quelqu'un, sous prétexte d'honnêteté. Mais si tu me le demandais, je ne te mentirais pas. Tu viens de me le demander, je te réponds non. Je ne te mens pas.
Commenter  J’apprécie          140
montmartin
montmartin   08 juin 2020
La maternité, sacrée entre tous les liens humains, faisait de la fuite le plus incompréhensible des abandons, le plus impardonnable. On aurait davantage compris un suicide physique. la mort absout de bien des choses.
Commenter  J’apprécie          130
montmartin
montmartin   10 juin 2020
Si on y réfléchissait, le Bunny Bunny était une sorte de Good-will des âmes perdues : on y recyclait toutes les émotions de première nécessité, celles qu'on avait perdues par une mauvaise fortune de vie, ou celles qu'on n'avait jamais eues. l'intérêt, la joie, la confiance, l'acceptation... on y restaurait le vivre-ensemble.
Commenter  J’apprécie          90
Bazart
Bazart   19 juillet 2020
"Elle était dure avec lui et s'en voulait aussi sec,pressant son bras. Mais le visage de son mari penché sur ce qu'elle imaginait une terre ravagée la génait atrocement. Tu ne vas plus m'aimer à force, murmurait t -elle

Là je ne suis plus ton mari, Joannie, je suis ton médecin."
Commenter  J’apprécie          80
leslivresmapassion
leslivresmapassion   30 septembre 2020
"tu as bonne mine, lui dit gaiement Sheryl en repartant. Les bleus, ton oeil, tout ça, eh ben ça ne se voit plus du tout".
Les gens autour ne savaient pas qu'elle s'imaginait comme une maison en travaux. Les murs extérieurs bien scellés dans leurs fondations, le crépi frais ; les murs intérieurs abattus. Joanne tentait de les rebâtir brique après brique, les recouvrant d'une nouvelle peinture.
Commenter  J’apprécie          50
Lilou08
Lilou08   05 août 2020
Au fil des heures qu’elle savait comptées, Joanne développait son sens de l’observation. Quand on n’a rien à faire, c’est possible, et dans son cas c’était vital. Elle avait toute une vie à substituer. Un vide à remplir. Son cerveau était affamé.
Mutique, elle passait dans le couloir, descendait l’escalier, s’asseyait un peu dans l’arrière-cour, jetait un œil dans la grande salle du club, remontait l’escalier, repassait dans le couloir. Comme une ombre, étonnée qu’on la voie de temps en temps et qu’on la salue. Elle, elle voyait tout. Et avait rapidement acquis une conviction – étayée par le récit de Shirley : non, le Bunny Bunny n’était pas un bordel, ni Harvey un maquereau.
Commenter  J’apprécie          50
brinvilliers
brinvilliers   22 juin 2020
Tous ces gens étaient de l'autre côté du pare-brise, comme une réclame au cinéma.
Recluse dans sa voiture, spectatrice de la naïveté des autres, Joanne savait bien, elle, que la vie était un leurre.
Commenter  J’apprécie          50
montmartin
montmartin   10 juin 2020
Elle avait fait ce en quoi elle était passée experte : édifié les barrages, fermé les écoutilles, mis en vacance l'hémisphère droit de son cerveau, celui des émotions. Elle avait basculé toute sa mécanique sur l'hémisphère gauche, celui de la raison, le côté binaire où une question n'avait qu'une réponse, point.
Commenter  J’apprécie          50
montmartin
montmartin   08 juin 2020
Son mari éclata de rire avant de filer se changer. Elle le faisait rire, elle l'avait toujours fait, elle adorait ça. " Et une jolie fille qui ne s'interdit pas d'être drôle, c'est un spécimen très rare "...
Commenter  J’apprécie          40




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

    Françoise Sagan : "Le miroir ***"

    brisé
    fendu
    égaré
    perdu

    20 questions
    2390 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre