AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702161766
Éditeur : Calmann-Lévy (28/03/2018)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l'allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le coeur lourd. Car aujourd'hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d'une féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s'installer dans une chambre de bonne.
Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n'est pas chose ai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (65) Voir plus Ajouter une critique
LucileMM
  02 juin 2018
Après le très émouvant « Miss Cyclone », je n'ai pas mis longtemps à me pencher sur le nouveau roman de Laurence Peyrin.
Cette fois encore, l'auteure excelle à restituer un contexte, à nous faire pénétrer dans les arcanes de la vie domestique d'une vieille demeure de la noblesse anglaise pendant les années post-guerre et le moins que l'on puisse dire, c'est que le tableau est savoureux…
On s'envolera ensuite pour New-York et le monde de la politique et là-encore, le propos est captivant.
Et puis surtout, on ne va pas se mentir, il y a ces personnages… le couple de héros, Maggie et John, amoureux magnifiques et tous les autres : la petite Kitty, l'agaçante Pippa-ma chère, le fourbe Colin et l'aïeul, Sir Albert…
Laurence Peyrin fait plus qu'esquisser ces héros, elle les cisèle jusqu'à nous les rendre familiers.
Bref, il y a du romantisme dans ces pages (et pas qu'un peu), mais il y a aussi beaucoup d'humour, de sensibilité et une bonne dose de talent…
Challenge Multi-défis 2018
Commenter  J’apprécie          380
AudreyT
  29 juillet 2018
*****
Quand Maggie arrive à Sheperd House, dans le Kent anglais, elle croit avoir renoncé à tous ses rêves, tourné le dos à tous ses idéaux... Alors qu'elle vient de perdre son époux paralysé par une mauvaise chute, elle n'a d'autre choix que d'accepter ce poste de femme de chambre dans ce manoir trop grand, trop bourgeois, trop ancré dans de vieilles traditions rigides. Mais sa vie va pourtant en être bouleversée à jamais...
De Laurence Peyrin j'ai tout lu... tout aimé, tout encensé, tout ressenti à chaque page tournée... sa Zelda Zonk est toujours à mes côtés...
Ce dernier roman est juste un nouveau coup de coeur !!! Il est beau comme un roman d'amour, mais sans ce côté fleur bleue qui peut ennuyer. Il est rythmé, il sonne juste, il a cette écriture propre à l'auteur, qui, en sublime conteuse, vous prend par la main et vous entraîne loin...
Maggie est une femme forte, qui se croit libre mais qui s'impose bien des limites. Elle aime éperdument un homme qu'elle a eu la chance de croiser au bon moment... Mais l'amour ne suffit pas à cette femme que les engagements et la parole donnée comptent parfois plus que ses propres sentiments...
J'aimerai tant être à votre place, ne rien savoir de sa vie, et me laisser porter à nouveau par cette histoire touchante et tout simplement belle. Courez, courez vers Maggie, elle vous attend !!!!
Un immense merci à NetGalley et aux éditions Calmann Lévy pour leur confiance et ce cadeau...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
llamy89
  09 juin 2018
L'histoire de Maggie est celle d'une femme "normale" au destin extraordinaire au sortir de la guerre. Comme nombre d'anglaises de cette époque, veuve, sans ressources, elle doit trouver un emploi pour rester indépendante.
L'indépendance de Maggie est inscrite dans son histoire : petite-fille d'Augusta O'Neill, infirmière, membre active de l'Union Sociale et Politique des femmes, pour Elizabeth sa mère qui jugeait que les femmes étaient capables de penser par elle-même, d'exister sous leur propre nom, même mariées...
Laurence Peyrin réussit le pari de nous faire vivre une passion sans mièvrerie. L'histoire de Maggie et John est totalement addictive. L'époque, les lieux sont parfaitement documentés pour une parfaite compréhension du contexte historique, l'ambiance à Shepherd-house décortiquée.
Maggie rêvait d'être médecin, le destin en décidera autrement. La voici remontant l'allée de Shepherd-House, résidence des Lyon-Thorpe.
Pippa-ma-chère y régente le domaine et sa domesticité. Quelle tragédie pour cette femme de 26 ans, très consciente de sa condition sociale, éduquée, ambitieuse qui a la conviction qu'elle doit être libre.
Ce besoin d'indépendance conduira Maggie à l'aile des vierges.
Le docteur Heady l'a coopté, elle sera femme de chambre. Elle n'est pas préparée à cette vie en sous-sol, elle est vivante, chaleureuse, belliqueuse.
Les Colin, Bertha, leurs règles éculées n'ont qu'à bien se tenir. Une injustice et la voilà, le droit en étendard, à une époque où il n'est pas de mise d'avoir une opinion lorsqu'on est une femme, domestique qui plus est.
le charme opère d'abord sur les majestueuses falaises de Folkestone qui bordent le domaine Lyon-Thorpe puis dans le Brooklyn naissant où Maggie va se choisir un avenir pour les autres en s'oubliant un peu.
De "Zelda Zonk", "Miss Cyclone" à Maggie-Martha Fuller, Laurence Peyrin conte des histoires d'apparences légères, vibrantes, avec humour, délicatesse. Les seconds rôles ne le sont jamais vraiment. L'amour et l'émancipation des femmes, au coeur d'un récit palpitant sous la plume de l'auteure captent jusqu'à la dernière page.
De roman en roman, j'aime chaque fois plus le style et les personnages de Laurence Peyrin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
montmartin
  05 juin 2018
1946, comté du Kent, Angleterre. Maggie Fuller, 26 ans, est fille et petite fille de féministes militantes qui se battaient pour l'égalité des sexes. Elle a donc un talent héréditaire pour la contestation. Si la vie avait obéi à une logique, Maggie aurait été médecin. Mais aujourd'hui Maggie s'apprête à franchir la porte de Sheperd House le manoir le plus majestueux du comté, elle va entrer au service des Lyon-Thorpe comme femme de chambre. Car Maggie est veuve, elle n'a plus un sou et c'est le bon docteur Heady qui l'a recommandée pour cette place. Will le mari de Maggie est tombé d'un toit et s'est brisé les os. Maggie a soigné cet homme de vingt-trois ans devenu grabataire et avec cette chute tous ses rêves se sont évanouis.
Maggie s'installe dans une chambre de bonne dans les combles surnommés l'Aile des vierges , elle va prendre en charge les appartements de Lady Philippa dit Pippa-ma-chère, et ne se sera pas insensible au charme de son mari Sir John malgré les ragots et les rumeurs qui circulent sur lui dans les cuisines.
Portrait d'une jeune femme combattante qui n'a pas la langue dans sa poche. le récit d'une passion, Laurence Peyrin nous fait pénétrer dans les hautes sociétés anglaises et new-yorkaises, les mariages arrangés, les divorces interdits, les accommodements pour sauver les apparences. La honte des jeunes filles enceintes et seules, la douleur des femmes victimes de violences conjugales. Maggie va se remettre dans le droit chemin et comme sa grand-mère et sa mère rester une femme libre, revendicative, une emmerdeuse professionnelle, une femme qui sait combattre et aimer.
Il y a des livres que l'on a plaisir à lire, l'Aile des vierges en fait partie, j'ai retrouvé avec bonheur le style de Laurence Peyrin qui m'avait enchanté dans Miss Cyclone, c'est léger, drôle, vivant, romantique à souhait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
sarahdu91
  14 août 2018
Mais quel moment de plaisir avec cette lecture!
Tout y est, l'ambiance de la famille Lyon - Thorpe et ses domestiques anglais, les conversations de bas étage, le comportement hautement ridicule de la femme aristo, tout cela m'a fait beaucoup de fois rigoler.
Notre personnage principal, Maggie Fuller est une jeune femme qui est très déterminée pour l'époque où se situe le roman et Laurence Peyrin a su lui dresser un portrait comme on les aime. Sûre d'elle, ayant le sens de la répartie, sarcastique au moment propice et voulant coûte que coûte réussir sa vie sans qu'on la soumette aux ordres des hommes de l'époque.
Un magnifique portrait de personnage, une écriture d'une finesse redoutable et un ton dans les dialogues qui m'a vraiment ravie.
J'ai juste un regret c'est que la 1ere partie n'ait pas été plus longue en Angleterre mais c'est juste un goût personnel. J'ai cru un moment que je lisais une auteure british avec sa plume sarcastique. Quel plaisir!
Commenter  J’apprécie          231
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LucileMMLucileMM   29 mai 2018
Elle s'était trompée sur la brièveté de leur histoire. Cet homme était interminable.
Commenter  J’apprécie          191
celclacelcla   06 juillet 2018
Pour Maggie, il était simplement l'âme soeur, l'improbabilité d'une rencontre, le hasard de deux petits points sur une mappemonde, tous les deux au bon endroit, pour une fois.
Commenter  J’apprécie          60
cecillececille   24 août 2018
Écoute moi, Maggie, dit-il en relevant son menton têtu. Il ne s'agit pas seulement de toi et moi, et de..(il réfléchit). Cette chose qu'il y a entre nous. Il s'agit d'un projet de vie. J'aurai bientôt rempli ma partie du contrat. Tenu ma parole. ( Voyant qu'elle baissait sa garde, il déposa un baiser sur ses lèvres. ) Attends-moi, Maggie. Ne laisse pas le formidable hasard qui nous a réunis ne déboucher sur rien..Par respect pour tous ceux qui ne trouvent jamais l'âme sœur..( Il eut un sourire léger.) Voilà qui devrait interroger ta conscience sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
celclacelcla   06 juillet 2018
C'était donc ça, se dit Maggie, cette familiarité qu'elle avait ressentie. Les mêmes envies d'ailleurs, le besoin de se sentir vivant en attendant. Les différences sociales ne changeaient rien à la quête d'un idéal.
Commenter  J’apprécie          40
AudreyTAudreyT   27 juillet 2018
Les différences sociales ne changeaient rien à la quête d’un idéal.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Laurence Peyrin (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Peyrin
Entretien avec Laurence Peyrin à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 5 juillet 2018. Découvrez les 5 mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "L'Aile des vierges".
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Peyrin-Laile-des-vierges/1023734
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2965 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .