AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749913950
Éditeur : Michel Lafon (07/04/2011)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 307 notes)
Résumé :
Voici enfin la suite de la saga des Chevaliers d’Émeraude.

L’Empereur Noir a été vaincu et les soldats magiciens sont rentrés chez eux pour poursuivre leurs vies. Mais résisteront-ils longtemps à l’attrait de nouvelles aventures ?
Quinze ans se sont écoulés depuis la destruction de la forteresse d’Amecareth. Qui sont maintenant les rois et les reines d’Enkidiev ? Où sont allés les Chevaliers d’Émeraude ?

À Émeraude, Jasson est h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
Lunasirius
  15 avril 2011
En apprenant que j'allais recevoir ce partenariat (Livraddict/Michel Lafon), j'étais absolument ravie. J'avais suivi les aventures des Chevaliers avec plaisir et engouement. C'est donc tout naturellement que je m'intéressais à la suite. J'envisageais cette nouvelle saga avec curiosité et quelques attentes. En effet, la clôture de l'histoire des Chevaliers d'Émeraude avait laissé quelques points inexpliqués, j'espérais donc trouver des réponses dans cette suite.
D'un autre côté, j'appréhendais une suite écrite pour faire une suite, sans originalité et reprenant les éléments précédents avec un nouveau grand méchant à combattre. Au final, pas de déception, un tome qui m'a satisfaite sur beaucoup de points.
J'emmétrais cependant une petit point d'interrogation : un tel tome plaira t-il autant à ceux qui n'ont pas lu la saga précédente ? Pas sûr. Je pense que ce premier tome est surtout fait pour satisfaire les fans de la saga précédente. Les autres auront peut-être plus de mal à adhérer si ce n'est dans les derniers chapitres. Allons-y pour une explication détaillée ! =)
Tout d'abord, premier point qui devrait ravir les amateurs des Chevaliers d'Émeraude, nous rencontrons chapitre après chapitre la plupart des héros que nous avions suivis. Nous les retrouvons alors qu'ils reprennent une vie normale, tranquille et bien méritée. Ce train-train aurait pu être ennuyeux, mais les pages ont filé sans peine et sans ennui. de fait, passages de la vie quotidienne alternent avec des scènes un peu plus mouvementées. de plus, Anne Robillard fait varier le quotidien de chacun, conservant ainsi l'attention du lecteur. J'ai observé avec plaisir l'évolution des relations entre personnages, parfois seulement ébauchées dans le dernier tome des Chevaliers. C'est parfois un peu trop happy-end ou un peu trop facile, à la limite du vraisemblable, mais après tout après toutes leurs peines nos héros ont bien le droit à une jolie fin!
Si je dois faire un léger reproche sur ce côté, ce serait à propos des listes de noms que l'on trouve dans les premiers chapitres. Leur utilité m'a laissée perplexe. Pour la plupart, ce sont des personnages inconnus ou peu vus, sans grande importance, du moins pour moi ; peut-être plairont-elles aux fans et inconditionnels du détail après tout ?
Dans la premier moitié du livre, on se laisse ainsi porter par ces morceaux de vie de nos héros. Sans véritable but. Seule la présence d'Onyx de temps à autre nous donne un fil conducteur. On le voit de plus en plus taciturne et retiré au gré de sa maladie.
Enfin, à la fin de cette première moitié les nouvelles aventures se mettent doucement en place. Celle de Hawke par exemple. J'attendais des explications pour l'histoire de ce personnage, me voici rassurée : nous en saurons plus ! Les explications sur des points restés obscurs arrivent et de nouveaux éléments sont développées ou seulement introduits : les cercles de pierre par exemple, de nouveaux dieux et bien sûr nouveaux personnages... Sur la fin les évènements se bousculent et l'action entre véritablement en jeu face à la situation désespérée du roi Onyx.
Pour finir, ces derniers chapitres nous promettent une belle aventure à venir. J'ai hâte de voir cela et de partir à la découverte de nouveaux mondes !

Tome de transition, la première moitié satisfera les anciens lecteurs de la saga de l'auteur ; pour les autres, la découverte ce premier tome des Héritiers sera peut-être un peu plus compliquée car l'action reste limitée.
En ce qui me concerne, je suis donc satisfaite. Madame Robillard nous propose quelque chose de nouveau, une aventure différente de ce qu'elle a déjà écrit. de bons éléments d'intrigue se mettent en place et piquent ma curiosité. de plus, la fin de ce premier tome est pleine de promesses.
Ainsi je tiens à dire un grand merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour m'avoir permis de découvrir ce premier tome.
Lien : http://livrenivre.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Thechouille
  09 avril 2011
Je tiens tout d'abord à indiquer que je n'ai pas lu la précédente saga du même auteur, à savoir Les Chevaliers d'Émeraude, dont ce livre est la suite. Mon avis ne se basera donc que sur ce que j'aurai lu dans ce livre.

La quatrième de couverture est alléchante, et nous promet une aventure où les Chevaliers du pays d'Émeraude doivent partir en quête d'une mystérieuse plante pour sauver leur roi, rongé par un poison. Je m'attendais donc à entrer rapidement dans l'aventure, mais j'ai très vite déchanté.
Tout d'abord, parlons du prologue du livre, qui, pour moi, aurait dû être là pour éclairer les lecteurs ne connaissant pas la précédente saga. Personnellement, elle m'a complètement dérouté. Je conçois qu'il soit difficile de résumer 11 tomes en seulement 3 pages. Cependant pour les premières pages lus par le lecteur, j'avoue que cette profusion de noms, et des retour dans le passé mal intégré ne m'ont pas permis de commencer agréablement ce premier tome.
En ce qui concerne l'histoire elle-même, je vais commencer par les quelques points positifs que j'y ai trouvé. Tout d'abord, le monde créé par l'auteur est assez grandiose : il y a de nombreux pays, et de nombreuses races : des humains, des fées, des elfes, et parmi eux des magiciens, des chevaliers, des sorcières ... C'est très agréable de pouvoir trouver autant de différence et les us et coutumes de chaque espèces sont intrigantes : par exemple, chez les fées, le bébé est également porté dans le ventre de son père.
La plume de l'auteur est également très facile à lire, malgré quelques petites bévues de vocabulaire que j'ai trouvé trop familier à certains endroits. L'histoire (lorsqu'elle commence) nous intrigue, et me pousse presque à avoir envie de lire la suite, s'il n'y avait pas les points négatifs qui vont suivre.
J'ai rencontré deux grosses problématiques lors de ma lecture de ce livre. La première, et pas des moindres, est l'abondance de noms ! Je ne suis pas contre les histoires où de nombreux personnages se côtoient, mais je n'en n'avais jamais vu autant. Pour être franche, j'ai été obligé de prendre des notes pour me souvenir de qui était le père de qui, de qui s'était marié avec qui ... du jamais vu pour moi au cours de mes lectures.
Autre gros point négatif, les 22 premiers chapitres (sur 26 au total) ne m'ont pas paru indispensable (ou du moins, pas dans ce premier tome). Il s'agit d'une perpétuelle succession d'histoire "banales". En effet, l'auteur nous raconte comment les différents Chevaliers, ayant combattus dans la précédente saga, reprennent le cours d'une vie normale. Ainsi nous avons le droit à des mariages, un nombre incroyable de naissances (d'où les notes ...) qui ne nous apportent pas réellement d'informations pour la suite ... Je pense que cette partie est dédiée aux lecteurs de la précédente sage, qui veulent savoir ce que sont devenus leurs héros ...
En conclusion, une lecture majoritairement décevante pour ma part, même si les dernières 50 pages m'ont légèrement intriguée. J'avoue vouloir tenter ma chance avec le tome 2, en espérant que les choses y avancent plus vite.
Lien : http://unseelies-diary.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
scor13
  24 avril 2011
Mon fils est fan de la série des Chevaliers d'Emeraude et il me tardait de découvrir l'auteure, que je ne connais pas. J'ai donc postulé pour recevoir cette suite des Chevaliers.
Tout d'abord ravie de la réception du livre, j'ai rapidement déchanté à la lecture. En effet, les trois premiers chapitres se présentent comme un listing des différents chevaliers et de ce qui leur est arrivé après la guerre. Même si Anne Robillard prévient qu'elle a cédé aux demandes des fans de la saga qui souhaitaient savoir ce que leurs héros étaient devenus, il me semble qu'il était possible d'intégrer les nouvelles des personnages dans des actions et non pas dans cette liste déroutante, c'est d'ailleurs ce qu'elle fait par la suite. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les fans, mais pour ceux qui n'ont jamais lu la saga, c'est, du moins, assez insipide, voire lassant.
Ce livre est réellement une transition entre les chevaliers d'émeraude et la série suivante.
A partir du quatrième chapitre, chacun d'entre eux est consacré de manière un peu plus détaillé à un chevalier en particulier. Bien que l'écriture de Anne Robillard soit plaisante, j'ai eu du mal à me passionner pour les personnages car j'ai eu l'impression que l'auteure ne me laissait pas le temps de les connaître.
Au risque de me répéter, tout le monde n'a pas lu les chevaliers d'Emeraude. L'auteure devrait en tenir compte. En fait chacun des chapitres suivants se présente plutôt comme une nouvelle. Petit à petit les "nouvelles" s'entrecroisent ce qui nous permet de retrouver les chevaliers les uns après les autres.
Mais la multiplication des personnages rend difficile leur reconnaissance (en tout cas pour ma part j'ai eu beaucoup de mal). le livre s'achève sur le départ de certains pour une nouvelle quête. Je pense que le deuxième tome ressemblera plus à ce que j'attends d'un livre de fantasy.
Par ailleurs, l'univers d'Anne Robillard est classique pour un livre de ce genre. Au côté des chevaliers, on trouve la présence de quelques dragons, même s'ils ont été en grande partie exterminés, de chevaux dragons et de licornes. Quand aux habitants des différents royaumes, ce sont des Elfes, des Fées et des humains. Rien d'original, l'originalité n'étant de toute façon pas un gage de qualité, mais rien de déplaisant non plus.
Bilan
Une lecture qui aurait pu être beaucoup plus agréable. Si jusqu'ici j'ai pu lire des suites sans avoir lu les tomes précédents et sans avoir été gênée par cette absence de lecture, il en va tout autrement avec ce livre. Je ne le conseille pas à des lecteurs qui n'auraient pas lu la saga précédente.
Par ailleurs, je n'ai pas réussi à le lire d'une traite. J'ai dû me forcer à effectuer de petites pauses pour pouvoir retrouver les personnages avec plaisir.
Afin de pouvoir me faire une idée plus réaliste de l'auteure, je me suis inscrite à une lecture commune des chevaliers d'Emeraude sur Livraddict. J'espère que cette lecture me donnera envie de me replonger dans la suite, cette fois-ci en lectrice avertie.
Lien : http://uneanneeetplusdelivre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ewylyn
  17 septembre 2013
Quand Anne Robillard écrit cette suite, j'étais en pleine lecture de la saga des Chevaliers d'Émeraude. Ayant plus qu'adoré ces douze premiers tomes, je me suis naturellement tournée vers sa suite.

Je défend ce tome qui est pour moi nécessaire. Beaucoup de fans en sont ressortis déçus, mais je vais tenter d'expliquer en quoi il était inévitable pour l'auteur. Bien sûr, à ma première lecture, j'avais un avis plus que mitigé, mais en le relisant, j'ai un tout autre avis sur la question. Évidemment, la guerre étant finie, il était impossible de voir des batailles ou une nouvelle guerre pointer son nez, néanmoins, si on sait lire entre les lignes, on s'aperçoit que ce tome est truffé d'éléments très intéressants !

La guerre est finie, ce tome nous montre à chaque chapitre un personnage ou un groupe de personnages durant les 15 années qui ont suivi le début de la paix. Rien de bien palpitant à l'horizon me direz-vous et pourtant ! Il faut sacrément se pencher sur quelques détails pour découvrir ce qui va nous attendre pour les tomes à venir. de plus, nous ne suivons plus les premiers héros (ou rare exceptions), mais plutôt leurs enfants, ce qui a pu en décevoir plus d'un. Personnellement, je préfère qu'on découvre de nouveaux personnages, qu'on suive la future génération, je juge cela pertinent et intéressant. Cela participe au processus d'évolution auquel Anne Robillard nous a habitué depuis le premier tome.

Des romances à problèmes qui risquent de nous occuper. Je pense à deux couples en particulier. Atlance et Katil. le premier est le fils d'Onyx et est le prince d'Emeraude, tandis que la deuxième est la fille de Jasson et est une paysanne. Jasson et Onyx ne sont pas les meilleurs amis du monde, de ce fait, ce couple risque de causer un bon remue-ménage. le deuxième couple c'est Danitza et Cameron. La paysanne et fille de Bergeau avec le prince des elfes, fils de Nogait et d'Amayelle. Ces deux couples sont mes préférés dans ce début de série, je les trouve beau et sympathique, reste à voir leur évolution puisque je suis persuadée qu'ils ne vont pas pouvoir s'aimer en paix.

Certains des enfants ont une intrigue ou un élément qui les rendent unique, comme Cyndelle, Lazuli, Fabian, Aurélys, Cornélianne... Je suis sûre qu'ils vont avoir une très grande importante, car leur conception ou leur histoire les rendent à part. Que dire de Wellan, le fils de Kira ? Sans rien spoiler, il est un enfant très complexe, attachant et très sympathique. J'ai hâte d'en apprendre plus sur cette nouvelle génération ainsi que de voir ce qui va leur arriver par la suite. J'ai beaucoup d'affection pour Cornélianne, la fils d'Onyx et de Swan, juste très drôle et très forte.

J'ai bien aimé cette mise au point, voir chaque personnage chercher un travail, un toit, voir leurs enfants. C'était très intéressant. Hawke est chargé d'une mystérieuse mission de la part des sholiens, Abnar et Myrialuna reviennent à Shola pour reconstruire le palais, Mann devient un augure. Autant de petits points qui vont certainement trouver à se développer au cours de la saga. Alors, oui, nous avons plus de descriptions que de dialogues, mais personnellement, comme la plume d'Anne Robillard est géniale, fluide et travaillée, on est de suite happée dans cet univers.

Rassurez-vous, les derniers chapitres en compagnie de Hadrian et d'Onyx donnent une impulsion intéressante au récit. Onyx est gravement malade et Hadrian se lance à la recherche d'un antidote. Malheureusement pour lui, un des ingrédients de la potion ne se trouve pas sur Enkidiev, mais dans les Territoires Inconnus. L'aventure de cette seconde saga va essentiellement se concentrer sur ces paysages nouveaux et méconnus, nous aurons donc des phases importantes d'exploration qui m'est très sympathique. J'ai hâte de découvrir chaque territoire composant ces nouvelles terres.

Mais cette seconde série va également voir deux panthéons opposés à Parandar, celui des félins et celui des falconiformes. Et là, nous aurons très certainement droit à une guerre entre divinités risquant de faire bien des dégâts sur la terre ferme. Ainsi, l'auteure nous prouve que son monde est habilement travaillé et que nous aurons des réponses aux questions posées sur les Dieux et les Territoires Inconnus, questions présentes lors de la première saga.

En conclusion, le style d'Anne Robillard rend la lecture agréable. Quel plaisir de pouvoir lire les descriptions du monde qu'elle a composé. L'évolution est au coeur de ce premier tome avec ces chapitres centrés sur un personnage – ou un groupe, et ce durant 15 ans. Nous avons à (presque) chaque chapitre des éléments, des couples ou des actions qui vont devoir marquer d'une façon ou d'une autre la saga complète. Les personnages sont toujours aussi attachants, les petits nouveaux se sont facilement intégrés dans l'histoire et j'aime déjà certains d'entre eux (Katil, Atlance, Danitza, Amélianne, Cornélianne, Wellan, Lazuli ou encore Cyndelle et Kirsan...) aussi forts que les anciens (Onyx, Swan, Kira, Hadrian, Santo, Bridgess, Jenifael...). Bref, cette nouvelle série promet d'être très différente de la première et ça, c'est l'atout majeur à retenir !
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lectureaddict
  08 novembre 2012
* Mon avis général : Quel plaisir de retrouver l'univers d'Enkidiev ! En 2011, j'ai dévoré les 11 tomes des chevaliers d'Emeraude avec beaucoup de plaisir et je n'ai pas été déçue par cette suite, bien au contraire ! Je suis très reconnaissante envers Anne Robillard pour avoir accepter de nous régaler avec cette nouvelle saga suite à la demande insistante de ses fans.

* La couverture : Même si je préfère la version française à la version canadienne, je ne suis pas spécialement emballée par cette couverture. Jusqu'à présent, pour les chevaliers d'Emeraude, j'ai toujours compris en lisant le livre qui était le personnage représenté mais cette fois j'hésite entre plusieurs ( Cameron peut être ? ou Wellan ? ...). Et la forteresse en arrière plan, est ce le château d'Emeraude, la forteresse de Zenor ? bref, même si la couverture reste dans la même trempe que celle des chevaliers d'Emeraude, j'aurais préférée autre chose...

* L'écriture de l'auteur : L'écriture d'Anne Robillard reste toujours aussi fluide, elle se lit sans anicroche et d'une manière tellement aisée qu'on tourne les pages à toute allure sans s'en rendre compte.

* Les personnages : C'est un réel plaisir que de retrouver les anciens chevaliers et leurs amis comme Jasson, Kira, Onyx et Hadrian. même si bizarrement, ceux-ci passent presque au second plan face aux nouveaux héros qui émergent autour d'eux. Il faut dire que cette nouvelle génération assure bien la relève de leurs aînés car entre tous, ils ne manquent pas d'audace, de courage et de pouvoirs magiques.
Mon personnage préféré est bien évidemment Wellan. Je pensais qu'il allait beaucoup me manquer, mais j'ai été très heureuse de voir à la fin de ce tome ce grand personnage prendre une place importante dans l'aventure même s'il est " emprisonné" dans un corps d'adolescent. Je suis impatiente de voir comment les autres vont réagir quand ils vont savoir que Wellan a été réincarné !Pour l'instant, sans grande surprise, seule Kira est au courant de ce fait.
J'aime beaucoup aussi le personnage d'Hadrian. J'apprécie entre autre sa bravoure, sa fidélité, sa loyauté et son respect d'autrui dans toutes les circonstances. Même s'il a été roi autrefois, il ne réclame pas qu'on le considère ainsi et n'abuse pas de tous les avantages qu'il pourrait en tirer. Mais au contraire, il ne souhaite qu'une chose, c'est qu'on le considère comme un chevalier et rien de plus. Puis j'apprécie aussi le couple qu'il forme avec Jenifael, ou du moins presque car pour l'instant seule la jeune fille n'a dévoilé ses sentiments mais on sent bien que les choses évoluent aussi du côté d'Hadrian depuis sa rencontre avec la déesse Théandras.
Quant à Kira, qui était un de mes personnages préférés dans la saga précédente, je la trouve bien (trop) changée dans ce tome et je ne retrouve plus son côté "rebelle" qui e plaisait tant chez elle. Sans doute le fait de l'âge et de la maternité qui lui ont apporté une certaine maturité mais tout de même, c'est bien dommage selon moi. Peut être qu'elle va de nouveau se ragaillardir au cours de la nouvelle aventure qui l'attend ... En tout cas, c'est ce que j'espère.

* L'intrigue : Ce premier tome nous permet surtout de resituer tous les protagonistes de la saga dans le territoire en paix qu'est devenu Enkidiev. Il n'y a pas d'intrigue à proprement parlé, de scénarios mêlant aventures et batailles comme nous en avons l'habitude. Chaque chapitre nous raconte ce qui s'est passé depuis la fin de la guerre avec les hommes insectes à aujourd'hui pour un personnage donné. Toutefois, la lecture en est très plaisante et on ne se lasse pas malgré ce qu'on pourrait croire à première vue.
Les 3 derniers chapitres, quant à eux, mettent en place l'histoire et amorce le 2e tome. En effet, nous assistons alors aux rassemblement de certains personnages ( Hadrian, Kira, Wellan, Jenifael, Liam, Katil, Danitza, Cameron, Daiklan, Ellie, Améliane, Atlance, Mali et Kirsan) avant leur départ pour des terres inconnues. Leur objectif est de trouver une plante qui sauvera Onyx du venin qui l'empoisonne de plus en plus depuis la fin de la guerre.

* En bref : J'ai adoré et même plus que çà. Je suis ravie de retrouver ces héros qui m'ont tant plu et auxquels je m'étais attachée, de découvrir ce qu'il advient de leurs enfants devenus grands, de retrouver les terres d'Enkidiev et tous ces habitants. Je suis impatiente de les retrouver dans le 2e tome " Nouveau Monde" et de suivre leur aventure. Je conseille vivement la lecture de ce livre à tous les amateurs de fantasy et surtout ceux qui ont aimé les chevaliers d'Emeraude.
Même si je pense qu'il est plus intéressant d'avoir lu les 11 tomes des chevaliers d'Emeraude avant de lire ce livre, je pense que ceci n'est pas une obligation et qu'on peut le lire indépendamment de la saga précédente.

Lien : http://lectureaddict-dunlivr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   05 octobre 2012
Un soir qu'il était accoudé à la balustrade du balcon de ses appartements royaux, Swan appuya son gros ventre contre ses reins et l'embrassa dans le cou.
_ Tu m'as harcelée pendant des années pour avoir des dizaines d'enfants et, maintenant que je suis enceinte, tu boudes.
_ Je ne boude pas, je suis seulement inquiet.
_ Tu ne me crois pas capable d'enfanter?
_ ça, non. Tu es forte comme un boeuf.
_ J'espère que c'était un compliment.
L'absence de réaction de son époux chagrina Swan.
_ Dis-moi ce qui te ronge, Onyx.
_ J'ai peur de ne pas être là pour la voir grandir.
_ Mais tu m'as dit que tu vivrais pour toujours en changeant de corps chaque fois que la mort s'approcherait de toi.
_ Pour utiliser ce sortilège, il faut être conscient. La dernière fois que je suis mort, je savais que ce moment redouté arrivait et j'étais prêt. Mais cette foutue maladie m'affaiblit de plus en plus et je crains de sombrer un jour dans l'inconscience avant d'avoir pu prononcer le premier mot de l'incantation.
_ Tu dois être très atteint pour me tenir un langage aussi pessimiste.
_ Il est difficile de voir les beaux côtés de la vie lorsqu'on passe chaque jour dans la douleur.
_ Tu sais bien que je vais tout faire pour te redonner la santé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nanetnanet   22 avril 2011
Les Emériens ont toujours fait preuve de tolérance envers ceux qui sont différents, le rassura Jasson. ils ont été les premiers à accepter d'avoir une princesse mauve, rappelle-toi.
Commenter  J’apprécie          320
CielvariableCielvariable   28 mars 2018
Celui parmi les chevaliers qui fut le plus heureux de reprendre la vie normal fut sans doute Bergeau . Bien sur , il savait que sa femme Catania était parfaitement capable de faire fructifier ses terres sans lui , mais , à son avis , la place d'un homme n'était pas à la guerre . Elle était auprès de sa famille . Bien décidés à repeupler Enkidiev , les époux avaient recommencé à avoir des enfants tous les deux ans . Cela impliquait évidemment un agrandissement constant de la maison qui commença bientôt a avoir la taille d'une palais !


Ainsi naquirent Kieran , Shade , Katerine , Dieter , Matthias , Gunther et Domenka , respectivement âgés de quatorze , douze , dix , huit , six , quatre et deux ans . Luca , qui avait été longtemps le bébé , était maintenant un beau jeune homme de dix-sept ans , qui aidait son père dans ses incessants travaux de construction .


Au début , Proka et Broderica , les jumelles ainées , avaient aidé Catania à prendre soin de tous ces nouveaux frères et sœurs , mais quelques années après le retour de leur père , elles décidèrent de prendre elles-mêmes des époux et de fonder leur propres famille , si bien que Bergeau devint grand-père d'enfants qui avaient le même ages que les siens !


Tous les deux ans , après la naissance d'un nouveau bébé , la famille se rendait à Zénor pour aller passer du temps avec leur parenté du coté maternel . Ce n'était pas une mince affaire de déplacer tout le clan pour un voyage qui durait parfois une semaine , en raison des nombreuses rivières qu'il fallait franchir . Bergeau avait fabriqué une roulotte tirée par quatre chevaux dans dans laquelle il pouvait transporter les enfant et les vivres requis pour les nourrir . Malgré les embuche imprévues , tous avait hâte de partir pour cette belle aventure .


Catania , qui ne souhaitait pas encourager la magie dans la maison , fut bien contente de découvrir que seuls trois de ses enfants possédaient des facultés surnaturelles , soit Kieran , Matthias et Domenka . Danitza , qui était devenue la plus âgée des filles de la tribu , après le départ des deux jumelles , les enviait beaucoup . Elle avait pris la relève de ses sœurs , mais à sa manière , car elle était plus rêveuse . Ce quelle aimait le plus au monde c'était d'écrire des poèmes sur la nature et sur les créatures magiques . Lorsqu'elle avait terminé ses corvées à la maison , elle s'isolait sur le toit avec une plume , de l'encre et des parchemins pour laisser libre cours a son imagination . Une fois à Zénor , quand toutes ses tantes s'occupaient des plus jeunes , elle était enfin complétement libre de faire ce qu'elle voulait .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   28 mars 2018
“ En apprenant que la guerre était enfin terminée , Morrison cessa de forger des armes en grande quantité et recommença à fabriquer plus de fers pour les chevaux , de dents de fourche et de lames de faux . Son monde était redevenu ce qu'il était avant , sauf pour une chose : il n'était plus veuf . Lui qui , comme Onyx , n'était pas porté vers les autres races , il était néanmoins tomber amoureux d'une femme dont le peau était violette et qui devait avoir une bonne centaine d'année de plus que lui . Pour la première fois de sa vie , il avait regardé le cœur plutôt que le corps et avait vu toutes les belles qualités de Jahonne . Il avait appris à aimer ses dissemblance et à apprécier sa plus grande sagesse . D’ailleurs , l'hybride d'Alombria ne se sentait pas différente des autre femmes plus jeunes , mieux faites ou dont la couleur de sa peau était acceptée par la société . Elle était gentille et serviable avec tout le monde , même si le contraire n'était pas toujours vrai .


Le forgeron , qui avait perdu sa première épouse presque au début de leur mariage , avait du apprendre à nouveau vivre en couple . Il n'avait pas été facile pour lui de se laisser dorloter , car Jahonne était aux petit soins avec lui . Pour faire plaisir à son mari , elle avait appris grâce à Armène à cuisiner et à tenir la maison . Élizabelle , sa belle-fille , lui avait aussi enseigné à s'occuper des plantes . Alors , tous les soir , en rentrant du travail , Morrison retrouvait chez lui la chaleureuse ambiance à laquelle sa fille unique l'avait habitué .


Jahonne et lui avaient décidé de ne pas avoir les hospitalités avaient décidé de ne pas avoir d'enfants avant de bien se connaitre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   28 mars 2018
Wellan prit les devants dans le corridor, aussitôt suivit de sa mère. Il attendait de s'être considérablement éloigné de la porte de leurs quartiers avant de se tourner vers elle.


- je veux y aller, exigea-t-il.


- C'est trop dangereux, Wellan.


- Si j'étais un garçon normal de quinze ans, je te donnerai raison, mais je suis un adulte coincé dans un corps d'adolescent. Je possède encore toutes les connaissances que j'ai acquises dans m première vie.


- Mon devoir de mère n'en demeure pas moins de protéger mes enfants.


- Si tu refuses, je trouverai le moyen de vous suivre. Il n'est pas question que je sois confiné dans ce château jusqu'à la fin de mes jours parce que tu as peur qu'il m'arrive quelque chose.


- Tiens donc, il me semble avoir entendu ces mots quelque part déjà, répliqua Kira avec un sourire amer, en se rappelant qu'elle les avait aussi prononcés au même âge, lorsque le grand chef des Chevaliers avait voulu l'empêcher de devenir Écuyer.


- Tu m'obligerais à rester ici juste pour te venger de moi?


- Non, Wellan. Maintenant que je suis plus vieille, je comprends que tu n'avais pas le choix, toi non plus, quand j'étais petite.


- Tu avais quinze ans, toi aussi, quand tu m'as dit que tu n'avais plus besoin d'un protecteur.


- Je m'attendais à cet argument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Anne Robillard (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Robillard
Anne Robillard explique le pourquoi de l'Ice Bucket Challenge .
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les héritiers d'Enkidiev, tome 1

Quelle est la spécialité des Zénorois ?

la laine
les fruits exotiques
les étoffes
les produits de la mer
la bière
les chevaux

20 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Les héritiers d'Enkidiev, tome 1 : Renaissance de Anne RobillardCréer un quiz sur ce livre
.. ..