AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782353452118
136 pages
Éditeur : Editions Tom Pousse (06/09/2019)
4.2/5   5 notes
Résumé :
Lorsqu'il y a 13 ans Anne Saint-Mathieu et son mari apprennent la dyspraxie de leur fils, ils ne savent pas à quoi s'attendre. Certes, être parents est toujours une aventure, mais quand votre enfant est "dysférent", ça souffle dans les haubans... Non sans humour, ce livre raconte le parcours d'une mère accompagnant son enfant "dysférent" aux prises avec le système scolaire français et notamment face au refus de faire monter l'ordinateur à bord... Ces aventures parfo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gavarneur
  29 mars 2020
Les dyspraxies sont un ensemble de troubles cognitifs : « anomalies de constitution des gestes et de l'organisation visuo-spatiale »* qui toucheraient 2 à 5 % des enfants.**
Anne Saint-Matthieu témoigne dans ce livre de la façon dont un enfant de bon niveau intellectuel et social peut surmonter ce handicap : son fils a réussi le concours d'entrée dans une École Normale Supérieure. Elle explique comment l'usage de l'ordinateur permet à un enfant de réussir sa scolarité et ses examens, malgré une vision très perturbée et l'impossibilité d'écrire à la main sans fatigue et perte de temps énormes (pour un résultat souvent quasi-illisible).
Avant d'en dire plus sur le parcours de Baptiste Saint-Matthieu, je voudrais vous rappeler que grâce au combat des médecins et des associations, la loi française reconnaît ces troubles comme un handicap depuis 2005, ce qui a permis l'utilisation de l'ordinateur (ou d'un scribe) et l'octroi d'un tiers temps supplémentaire pour les examens.
Ce témoignage nous raconte les résistances de certains professeurs, parfois de l'administration, des élèves, à l'utilisation de ces moyens légaux de surmonter le handicap, et le combat permanent des parents, de l'école primaire aux classes préparatoires pour imposer le droit et la raison, surmonter les dysfonctionnements. Il souligne aussi le soutien de la plupart des professeurs pourtant souvent dubitatifs : « jusqu'ici, il s'en est sorti, mais à partir du cycle suivant, ce ne sera plus possible ».*** L'auteure n'est pas madame tout le monde, mais son attitude et sa façon de raconter m'ont inspiré plus d'admiration que de scepticisme.
Ce livre est utile pour montrer aux parents que -avec beaucoup de patience et parfois d'acharnement – un enfant handicapé peut s'en sortir, obtenir le soutien des auxiliaires de vie scolaires, utiliser son ordinateur malgré les difficultés techniques, obtenir l'aide nécessaire (cours et devoirs transmis par clé USB, documents agrandis pour être lisibles, aménagements horaires...). Pour cela, les associations comme DFD (Dyspraxie France dys), les médecins peuvent rappeler que c'est l'école qui doit s'adapter, et pas seulement l'élève. Au fil des années, (cela est visible dans ce livre mais déjà quelque temps auparavant) ce message commence à être compris et appliqué.
Ce livre est donc une référence et un exemple pour les parents : il leur montre comment ne pas baisser les bras. Il est aussi un rappel pratique avec par exemple un « petit dictionnaire de survie face aux sigles de l'Éducation Nationale » et une liste de liens utiles. Permettez-moi d'insister : l'enfant peut y arriver, mais avec beaucoup d'efforts de sa part, de celle de l'éducation nationale et des parents, qui doivent donner beaucoup de temps et bien comprendre les mécanismes administratifs.
Merci aux éditions Tom Pousse et à Babelio de cet effort de diffusion d'un livre utile, que les associations devraient mettre en avant.
*Selon le Dr Michèle Mazeau, qui préface ce livre
**8% selon ce livre
***Cette phrase est typique : TOUS les parents d'enfants « dys » l'ont entendue ou l'entendront plusieurs fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
Zalie
  09 mars 2020
Merci à Babelio et aux éditions Tom Pousse de m'avoir fait découvrir ce témoignage à l'occasion d'une opération Masse critique.
Anne Saint-Mathieu nous livre ici le récit des difficultés de son fils dysférent, ainsi que celles de toute une famille qui se bat contre la discrimination. Hélas, c'est encore un témoignage qui pointe les difficultés de certains enseignants à accepter les aménagements nécessaires pour mernettre aux enfants de suivre une scolarité normale, voire brillante. Cela fait réfléchir. Comment choisir une carrière dans l'enseignement et refuser de faciliter les apprentissages à certains élèvess ? J'avoue ne pas comprendre... Ce qui est certain, c'est que chacun doit se battre pour exiger sa place, l'enfant lui-même qui, en sus d'accepter sa propre différence est contraint de la porter à bout de bras, voire de la revendiquer. Ses parents ensuite, qui doivent se montrer disponibles, réactifs, et, un comble (!), justes.
Ce parcours du combattant est extrêmement bien décrit par Anne Saint-Mathieu. Son témoignage questionne intelligemment et appelle la remise en question de chacun. C'est donc un ouvrage pour le moins salutaire. Espérons qu'il aide à faire évoluer les mentalités et gommer certaines injustices...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BMMousseron
  20 mars 2020
Travaillant en bibliothèque, je rencontre régulièrement des enfants "dys" et leurs parents et je connais les difficultés auxquelles ils sont confrontés : préjugés tant des enfants que des enseignants, parcours du combattant pour les parents dans la reconnaissance du problème de leur enfant (diagnostic, dossier, pièces perdues...) et en même temps, ils doivent continuer à motiver leur enfant sans cesse rabaissé. Ils se battent sur tous les fronts et cela doit être épuisant et au final, on peut comprendre que certains lâchent prise, baissent les bras.
Ce témoignage, sans concession mais plein d'humour, est un pied de nez à l'Education Nationale en soulevant ses failles dans ces circonstances : méconnaissance des troubles dys-, préjugés, manque de réactivité, manque de formation des enseignants... C'est aussi une bouffée d'air pour les parents en montrant que la persévérance paye toujours et qu'ils doivent toujours encourager leur enfant : non! il n'y a pas de voie toute tracée pour les dysférents.
Même si je ne suis pas vraiment fan de non-fiction, j'ai choisi malgré tout de lire ce récit pour apporter de l'eau à mon moulin en matière de troubles dys- et il m'a donné envie de approfondir mes recherches sur la dyspraxie et les troubles dys- en général. Même si le sujet semble compliqué, il n'y a aucun pathos dans le récit. Bien au contraire, l'auteur voit toujours le verre à moitié plein, préfère voir les réussites que les échecs. C'est juste une héroïne ordinaire.
Je remercie Babelio et les éditions Tom Pousse pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : dyspraxieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
211 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre