AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093600147
Éditeur : Nelson District (07/08/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La jolie Fifine a toute la fougue et l'impertinence de sa jeunesse pour elle au lendemain des années de guerre.

Fille du maire d'un petit village des montagnes, elle a grandi au milieu des garrigues et des moutons. Attirée par la ville et les joies du mariage, son retour au village n'en sera que plus fracassant.

Gare aux hommes, au curé et aux commères, ce ne sont pas une vulgaire canalisation d'eau ou un imposteur quelconque qui vont l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ynomra
  25 mai 2016
Ce roman, plus une nouvelle pour ma part, car il ne contient qu'une centaine de pages, d'un style d'écriture, qui n'est pas sans rappeler "Peter Mayle", "Christian Signol", un auteur qui nous fait partager son amour de cette région, le Bas-Alpes, et surtout dans ce livre, st Geniez. Un bon livre du terroir comme le note l'auteur, qui nous transporte directement dans ce lieu, car un style claire et détaillé, on y rentre directement, on partage avec les villageois, on suis l'héroïne, on entend presque les cigales, et le bruit de l'eau, une belle histoire avec divers personnages... on se sent dans "jean de florette".
L'histoire se situe après la seconde guerre mondiale, on parle le provençale, on est dans un petit village de 200 habitants, où les villageois vivent autour du restaurant, bistrot, et du livreur. Une époque où la vie n'était pas aux ordinateurs, mais à une partie de belotte, à l'attende des fêtes du village. l'auteur nous plante le décor et nous fait apparaître Fifine (Joséphine Payan) la fille du maire, 18 ans, toute jolie qui plait aux garçons. Jusqu'au jour où elle tombe amoureuse, mais le jour des noces, le beau légionnaire-médecin, ne vient pas, et elle s'évanouie, dans les bras du jeune "pépino", qui vient mettre l'eau courante au village. Pourquoi il n'est pas venue? Qui est ce jeune homme? Que va devenir Fifine?
Le seul bémol, c'est que Fifine à des secrets, et je voudrais les découvrir, car à la fin pas de réponse, alors s'il vous plait monsieur Terlon, une suite, ou des réponses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Revesetimagines
  12 août 2015
Je remercie les Editions Nelson District de m'avoir proposé ce Service Presse qui m'a permis de retrouver mes racines…
Fifine, La Bas-Alpine est un pur roman du terroir, un pur produit du midi, un pur trésor provençal. J'ai apprécié que l'auteur plante le décor au premier chapitre en présentant les différents protagonistes de ce récit, leur milieu et leurs surnoms. J'ai pris un immense plaisir à lire le patois provençal (traduit je vous rassure) mais ça m'a rappelé les anciens de ma ville lorsqu'il discutait… même si ce n'est pas le même que celui qu'emploi l'auteur. Bon c'était il y a pas mal d'années. A présent il est difficile de trouver quelqu'un parlant ce patois et le comprenant. Moi-même, je n'ai gardé en mémoire que quelques expressions.
J'ai trouvé attachant certains personnages : Fifine certes, mais aussi son père le maire, le curé Gauridan ou encore le Jules. Ma première impression en débutant cet ouvrage fut l'étonnement face au nombre de protagonistes. Mais chacun a son rôle, petit ou plus conséquent. le récit est simple et pourra paraitre justement trop simpliste pour certains lecteurs mais personnellement j'apprécie : 1945, Fifine est une jeune femme qui collectionne un peu les aventures mais qui rencontre un médecin et va se marier. Or, le jour du mariage, la belle se retrouve seule devant la mairie… On assiste alors à une petite enquête et le rapprochement de la jeune femme avec Jean, venu au village pour faire des travaux et amener l'eau courante dans les chaumières. le lecteur vit cette vie de village en même temps que les personnages. le moindre petit, tout petit évènement, est raconté de sorte à ce qu'il prenne de l'ampleur et fasse partie du récit.
Le récit est mignon. On se laisse entrainer par Fifine et par Jean… On se pose beaucoup de questions sur certaines choses et au final nous n'avons guère de réponses. C'est un peu dommage… Qu'il y a-t-il exactement entre Jean et Josette ? (même si on s'en doute, rien n'est confirmé). Qui est ce docteur Lamotte en cure ? Pourquoi Fifine a une attitude étrange à la fin ?
Durant 97 pages, on s'imprègne de cette vie simple dans la campagne alpine en 45. L'auteur nous permet une insertion dans ce village avec simplicité. On sourit de voir les intrigues se former et les attitudes des personnages. On aurait presque pu se croire dans un livre de Pagnol (j'adore cet auteur). Je vous conseille cette lecture rapide qui prête à sourire et fait passer un excellent moment.
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Joe391211
  13 septembre 2015
C'est le deuxième roman que je lis de cet auteur et celui-ci confirme que j'aime beaucoup la plume de Monsieur Georges Terlon.
Je trouve qu'il sait faire ressentir les sentiments de ses protagonistes avec brio et aussi qu'il emmène facilement son lecteur (en tous cas moi) dans son univers. J'ai chaque fois l'impression de vivre l'histoire de l'intérieur et cela est vraiment sympathique.
Pour les héros de ce livre, je les ai tous appréciés. Je ne peux pas dire que j'ai eu un coup de coeur pour l'un d'entre eux mais je les ai tous trouvés agréables à suivre et il y avait une bonne dynamique entre eux. Ils habitent tous dans un petit village et se connaissent assez bien. Ce qui entraîne certaines situations cocasses et aussi pas mal de ragots mais cela est sans méchancetés et cela me plaît.
En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai trouvée bonne mais pas non plus la plus originale. On suit en particulier les aventures de Fifine, une jeune femme bien dans sa peau et de ses proches mais ce n'est pas non plus transcendant et je dois dire que la fin m'a un peu laissée coite car je l'ai trouvée un peu "abrupte", pas mauvaise mais très directe. Je n'ai rien vu venir.
En résumé, c'est un chouette petit roman, à lire tranquillement pour un court moment de lecture bien reposante.

Lien : http://lecturesmagiquesetfee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Virginy
  04 août 2015
À travers ce récit, on découvre un village et ses habitants dans les années qui suivent la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Dans ces petites communautés, le curé, l'instituteur, le maire, le patron du café sont des personnages essentiels autour desquels s'organisent la vie de tous. On retrouve des personnes de tous âges et de tous tempéraments, certains adorables, d'autres que l'on trouvera agaçants, tout comme dans notre vie de tous les jours! Georges Terlon anime ses personnages de sorte qu'ils collent à la réalité, rendant cette fiction parfaitement crédible.
Médisants et amis, alliés et jaloux, amoureux éconduits et meilleure amie, tous gravitent autour de Fifine. Tous se connaissent, tout se sait rapidement, et il est difficile de garder un secret dans ces conditions.
Un voyage dans le temps en Provence rurale des plus divertissants.
Lien : https://deslivresdesfilsetun..
Commenter  J’apprécie          10
viou03
  12 août 2015
Un joli roman de terroir avec des personnages typiques, typés de ce genre livresque.
Un côté vielle croyance avec le magnétiseur du village et les personnages incontournables de ce genre : le curé , le mairie , le braconnier, la commère... ils contribuent tous à l'ambiance petit village du début, milieu ici du siècle dernier.
J'aime beaucoup ce genre littéraire et je trouve ce roman très réussi.
L'auteur nous dépeint des petites histoires rocambolesque et tellement mignonnes dans ce village. C'est simple et tellement pétillant grâce à Fifine. Une jeune femme vive , fougueuse qui ne s'en laisse pas compter, elle donne un rythme fringant au récit que j'ai beaucoup aimé.
J'aurai aimé en avoir plus. La fin est belle mais rapide , je me suis dit déjà !
Envie de dépaysement aussi bien en lieu qu'époque, de terroir, n'hésitez pas à découvrir Fifine.
Lien : http://viou03etsesdrolesdeli..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   12 août 2015
- Ce n’est certainement pas ce nuage qui va nous arroser.
Il faut bien reconnaître qu’en disant cela, il ne se mouille pas.
Acò es di ! (C’est la voix de crécelle de l’Albertine qui ne semble pas d’accord.)
Montrant l’imposante masse rocheuse qui abrite généreusement le village des attaques parfois violentes du mistral elle explique.
- Ecoutez ce bruit, Monsieur le Curé ! Vous entendez gémir la roche ? On dit qu’elle souffle. Et lorsque la roche souffle, ce n’est pas sous l’effet du mistral qui lui nous assure le soleil, c’est le vent de la mer qui s’engouffre dans la barre. Et le vent de la mer c’est toujours la plui. Iéu ai pas besoun d’un pendori per saupre que vai railla. (Je n’ai pas besoin du pendule pour savoir qu’il va pleuvoir.)
Gauridan persiste dans sa foi en la radiesthésie.
- Le pendule est catégorique : c’est non ! Il ne pleuvra pas.
Enfin tranquillisé, le groupe se disperse. Gauridan donne l’exemple, il part vers la chapelle de Dromon. Le vent d’Est continue d’amonceler une couverture menaçante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Georges Terlon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1351 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre