AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Mauvais genre (109)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Ptitgateau
  04 avril 2019
Après une première scène révoltante durant laquelle tout lecteur normalement constitué est en droit de ressentir de la colère et du dégoût, un prologue violent qui m'a amenée à serrer les dents et à retenir ma respiration, je me suis assez confortablement installée pour passer un séjour, pas des plus reposants, au mythique 36.

C'est là que j'ai fait connaissance du commandant de Lost (Rebecca) et de son équipe. le roman commence par un crime plutôt banal pour les amateurs de policiers : une femme, Angélique, ouvre sa porte, vraisemblablement à une personne qu'elle connaît, et reçoit quelques coups de couteau qui mettent fin à ses jours. Mais l'histoire n'est pas aussi simple : d'abord, autant de pistes que de suspects, puis des menaces sous forme de lettres ou de SMS pour Rebecca, puis un tueur en série supposé être sous les verrous qui resurgit, un de ces psychopathes bien cruels, et à tout cela se mêlent quelques jalousies, liaisons, envie de règlements de compte.

Du concentré donc ce récit ! du concentré dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde ! Des fausses pistes à souhait, des personnages qui chacun leur tour, amènent le lecteur à se poser des tas de questions, à soupçonner tel ou tel personnage, il s'agit sans aucun doute une intéressante stratégie de l'auteure pour inoculer du suspens à petites doses dans son roman, et pour donner l'envie de lire un éventuel roman à paraître sous peu j'espère ! le suspens est garanti jusqu'à la dernière page et même après...

Le récit au présent invite le lecteur à s'immiscer dans l'histoire à vivre le moment directement avec les protagonistes et donne une impression que le temps s'égrène à grande vitesse.

Je n'ai pas eu cette fois l'impression de m'attacher particulièrement aux personnages, car ils ne me semble pas qu'il montrent des traits de caractère particuliers, ils passent, agissent, ont parfois des états d'âmes, mais rien à voir avec un Sharko ou un Adamsberg ! Peut-être faudra –t-il du temps et quelques romans pour les voir évoluer et s'épanouir.
J'ai vraiment passé un bon moment de lecture et j'attends avec impatience des nouvelles de cette auteure que je ne connaissais pas.

Je remercie Babélio et les éditions Taurnada pour ce partenariat.

Challenge multi-défis
Challenge mauvais genre
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
missmolko1
  29 janvier 2019
Tout d'abord, je remercie les éditions Taurnada pour l'envoi de ce roman et tout particulièrement Joël, ainsi que leur grande patience pour venir à bout de cette lecture en souffrant d'une panne de lecture de plus de trois mois. Ne pensez pas que ce roman n'est pas prenant bien au contraire, le suspense est présent du début à la fin mais l'envie de lire s'était belle et bien envolée. Heureusement, c'est derrière moi, pour un bon moment, j'espère et ce genre de roman me donne encore plus envie de me remettre à la lecture pour de bon.

Je ne suis pas passée très loin du coup de coeur pour ce roman, il n'y a que certains scènes très violentes qui m'ont parfois dérangé (je pense notamment à la première scène du roman qui n'a pas du choquer que moi). L'intrigue est très bien ficelée et mêle différents personnages. Hugo, Rebecca, un tueur en série qui refait surface, des lettres de menaces et des tentatives d'intimidation sur Rebecca. Bref, il se passe beaucoup de choses, les rebondissements s'enchainent et j'ai imaginé une montagne de scénarii possibles sans bien évidement m'approcher de la révélation finale.

Rebecca est un personnage qui m'a plu, elle est attachante, professionnelle dans ses enquêtes et une femme épanouie dans les bras de Tom. J'ai aimé être à ses côtés lors de ma lecture.

C'était la première fois que je lisais Isabelle Villain et je suis bluffée par ce roman très documenté en matière de psychologie, de criminalité et d'enquêtes. Son style d'écriture m'a un peu dérangé au départ : l'emploi du présent, des phrases courtes, j'avais presque l'impression de lire un scénario de film. Et puis je m'y suis faite et au final, je trouve que le style se prête plutôt bien au roman.

Bref, je suis conquise et je ne peux que vous recommandez ce roman si vous voulez du suspense et une bonne enquête !
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          461
Franckync
  11 mars 2019
Titre : Mauvais genre
Auteur : Isabelle Villain
Editeur : Taurnada
Année : 2018
Résumé : Hugo vit sous le joug d'un père brutal. Sa mère, protectrice, ne peut rien contre les accès de violence de son mari. Dans ce foyer, une étincelle peut déclencher un drame et ce soir, l'issue sera malheureusement fatale. Deux décennies plus tard, alors qu'une femme est sauvagement assassinée dans son appartement, l'histoire du petit Hugo refait surface.
Mon humble avis : Je suis souvent épaté par la qualité des textes de Taurnada Editions et ce mauvais genre ne fait pas exception à la règle. Isabelle Villain, dont je n'avais jamais rien lu avant ce roman, nous livre ici un petit polar nerveux et trouble. Un bon polar où il est question d'identité, de mémoire et de traumatismes, et je ne serais pas plus explicite pour ne pas risquer de dévoiler le coeur de l'intrigue. S'aidant d'une écriture simple : phrases courtes, emploi du présent, Villain nous entraîne dans une histoire trouble où les surprises sont nombreuses et le rythme trépidant. Rien de révolutionnaire là-dedans, mais un texte qui se lit avec plaisir et des personnages finement ciselés. Ajoutez à cela une analyse psychologique fouillée, une ambiance glauque, et vous obtiendrez un polar qui tient la route, un bouquin peuplé de personnages aux failles béantes, un livre menant de front trois histoires parallèles avec maestria. Mais comment parler de ce roman sans évoquer le commandant Rebecca de Lost ? Entourée d'une équipe de spécialistes, cette cinquantenaire, à la vie privée chaotique, est un personnage marquant et les autres membres du groupe ne sont pas en reste avec, encore une fois, une vraie place laissée aux personnages secondaires de ce mauvais genre et une vraie précision dans la description de leur caractère. Un bon polar. Un de plus, chez Taurnada.
J'achète ? : Oui, tu y découvriras des personnages marquants, une bonne intrigue et une équipe d'enquêteurs efficaces. Pour toute ces raisons, je recommande la lecture de ce polar court et compte bien lire prochainement d'autres aventures du commandant de Lost.
Lien : https://francksbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
manU17
  12 novembre 2018
"C'était ma chambre qui devait être repeinte cette semaine-là. Je voulais du blanc, rien que du blanc, pour pouvoir accrocher mes nombreux posters de cinéma. J'y allais tous les dimanches avec mes parents, et les films d'Hitchcock étaient mes préférés. Je les connaissais tous par coeur. Je jouais devant ma glace, les dialogues entre Ingrid Bergman et Cary Grant, James Stewart et Doris Day, et bien évidemment ceux de Ray Milland et Grace Kelly. le Crime était presque parfait. Un chef d'oeuvre. Maman jugeait cette passion bien étonnante pour quelqu'un de mon âge."

Tout commence par un gamin qui reste un peu trop dans les jupes de sa mère. Surtout au goût de son père, un homme brutal et violent. Quand une fois de plus, une fois de trop, sa mère est rouée de coups, Hugo décide qu'il est grand temps que cela s'arrête…

Vingt ans plus tard, une ravissante kiné est sauvagement assassinée chez elle. L'équipe du commandant Rebecca de Lost est sur le coup. Quel lien peut-il bien y avoir entre les deux affaires ?


C'est un véritable « page turner » que signe Isabelle Villain avec Mauvais Genre !

Plongée en immersion dans une histoire de genre, de fantômes du passé, de rancune, au service d'un thriller terriblement efficace. C'est rythmé, prenant, avec des personnages attachants ayant une véritable épaisseur. L'auteur nous embarque à leurs côtés. On court, on a le souffle coupé, on tremble avec et pour eux. On ne veut plus les lâcher, on ne plus lâcher cette histoire avant la dernière page, heureux et déçu que ça s'arrête finalement trop vite !

Du nouveau, du bon et du très bon dès le 15 novembre chez Taurnada, vraiment Isabelle Villain, elle a tout d'une grande !!

"De l'autre côté de la porte laisse entrouverte, les voisins enfermés à double tour et bien emmitouflés sous leur couette douillette dorment à poings fermés. Ils n'entendent ni les cris ni le bruit sourd d'un corps qui tombe à terre."

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
stokely
  12 février 2019
Je ne connaissais pas du tout l'auteur mais j'ai vu de nombreuses critiques positives qui m'ont donné envie de la découvrir, puis j'ai vu que ce livre était disponible en emprunt numérique à la bibliothèque je n'ai donc pas hésité une minute.

J'ai été très agréablement surprise et pourtant je lis beaucoup de romans policiers mais ici j'ai beaucoup aimé certaines choses qui différent des polars habituellement, tout d'abord le fait qu'une des victimes soit plutôt inhabituelle et en second lieu quand les policiers parle des relations qui se nouent entres certaines femmes avec des prisonniers qui sont en général de véritable monstre.

Une enquête mené sur un bon rythme à vitesse grand v, on ne s'ennuie pas une seule seconde, le commandant de Lost Rebecca est également intéressante à suivre car elle sort des schémas amoureux habituel

J'ai eu cependant une toute déception sur la fin un peu trop prévisible et sans grande surprise à mon goût mais sinon j'ai passé un très agréable moment de lecture et je n'hésiterais pas à lire à nouveau cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
domeva
  31 mars 2019
J'ai découvert cette auteure par le biais de masse critique chez Babelio .Bonne pioche!!
Ce roman explore des domaines qui sont (parfois, hélas) du domaine de l'actualité.Je pense d'abord à celui de la maltraitance au sein de la famille(femme battue,enfant témoin mais impuissant,dont l'avenir sera forcément perturbé par ce traumatisme ).
Je pense aussi à un sujet de société qui commence à être reconnu,celui des transgenres,de leur souffrance,de leur difficulté à se faire accepter quand "il ou elle" souhaitent emprunter le parcours du combattant qu'est leur accession à cette nouvelle identité dans laquelle ils se reconnaissent.
Beau travail aussi de l'auteure en ce qui concerne le fonctionnement des enquêteurs de la brigade criminelle,sans négliger leurs personnalités.
Je me suis laissée facilement embarquer par le style de l'auteure,par sa façon de piéger le lecteur afin qu'il ne découvre pas trop vite le fin mot de l'histoire.Je pense lire bientôt ses romans précédents.
Commenter  J’apprécie          240
Aurel82
  17 mai 2019
J'ai commencé ce livre et je n'ai pas pu décrocher une seule fois! Impossible d'arrêter de lire jusqu'à la dernière page. Ce thriller démarre sur une scène qui nous mets directement dans l'ambiance. Plusieurs intrigues, des personnages attachants, des vrais "salops" aussi, on ne s'ennuie pas une seconde jusqu'au dénouement final, et quel final! Je le recommande vivement (mais annulez vos rdv d'après, car vous allez être vite happé par ce thriller :))
Commenter  J’apprécie          230
Windvaan
  26 août 2019
Le prologue de ce polar parle d'un garçon face à l'extrême violence conjugale...
Le lecteur fait ensuite connaissance avec la Commandante Rebecca de Lost du « 36 » à Paris et son équipe qui vont devoir enquêter sur la meurtre d'une jeune femme qui menait -en apparence- une vie presque banale et discrète. En apparence, oui.
Les suspects vont défiler quand les enquêteurs vont lever la voile sur sa première identité...
Quasiment en même temps, une vieille affaire classée va refaire surface et réveiller la culpabilité et la colère de l'adjoint de Rebecca... tandis que cette dernière reçoit des lettres et coups de fil anonymes, au moment où elle ose enfin (après la mort violente de son mari) envisager une relation durable avec un de ses collègues...

Même si les intrigues policières restent centrales, l'histoire ne se fixe pas que sur les enquêtes. Il y est tout autant question d'une équipe qui vit quotidiennement avec des relations d'amitiés comme des désaccords, des joies partagés, des petites jalousies... Équipe fermement dirigée par Rebecca, une femme qui a du caractère mais non moins capable de s'avouer ses faiblesses... et qui a trouvé toute ma sympathie.

Ce roman policier aborde (e.a.) un sujet qu'on ne retrouve pas souvent dans ce type de livre. Une cause expliquée ici de façon claire et concise et qui rencontre encore beaucoup de préjugés, dans l'IRL, comme dans le bouquin.

Un polar d'à peine 250 pages qui sonne vrai et ne « traîne » pas, dans un style d'écriture direct avec des dialogues naturelles.
J'ai apprécié !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Sharon
  21 novembre 2018
J'aimerai vous dire : nous entrons directement dans le vif du sujet, mais ce serait un peu trop simple. Alors je vous dirai : nous sommes plongés dans une tragédie ordinaire, banale, quasi-quotidienne en quelques pages. Puis, des années plus tard, nous nous retrouvons plongés dans un autre drame, tout aussi sordide. Etre soi n'est pas simple, l'actualité nous le rappelle presque quotidiennement.
L'équipe qui enquête est déjà constituée quand débute ce roman. Elle est soudée, même si chacun de ses membres a un caractère bien trempé. le commandant Rebecca de Lost sait ce qu'elle veut, que ce soit dans sa vie professionnelle ou dans sa vie personnelle. Ce n'est pas forcément le cas de tous les policiers, qu'importe ! Elle mène sa barque, et son enquête.
Ses enquêtes, plutôt. En effet, une ancienne affaire ressurgit, un tueur sorti du passé, bien qu'il n'ait pas fait parler de lui pendant sept ans – de là à dire qu'il accélère subitement la cadence pour rattraper le temps perdu, il est un pas que j'aurai presque envie de franchir. Presque.
L'intrigue est vraiment menée tambour battant, on ne s'ennuie pas du tout en suivant le parcours de chacun des personnages, leur questionnement. Des thèmes actuels, d'autres intemporels sont intégrés à l'intrigue sans que jamais l'on est l'impression que cela soit plaqué dans le récit.
Certains personnages resteront des énigmes, comme le personnage de Mélina, qui en cache certainement plus que ce qu'elle veut bien révéler au moment du dénouement. D'autres ont appris beaucoup, par contre, et pas toujours à leur avantage. Oui, je n'en dévoile pas trop, parce que le but est de vous donner envie de lire ce livre, pas de vous gâcher le plaisir de lecture. Vous l'aurez compris, les pages se tournent très rapidement, tant on a envie de savoir ce qui va se passer ensuite.
Je prendrai plaisir à retrouver le commandant Lost dans une prochaine intrigue.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Livresque78
  22 novembre 2019
Une question me taraude l'esprit, comment ai-je pu laisser ce thriller de côté si longtemps ? Livre gagné lors d'un concours, remerciements effectués, je l'ai rangé bien comme il faut dans ma bibliothèque et l'ai un peu oublié… Mais le mal est réparé et il est donc grand temps que je partage avec vous ce roman d'Isabelle Villain.
L'auteur frappe fort car elle débute cette histoire avec tout ce qui me révolte le plus au monde, mais je pense que vous serez de mon avis à la lecture de ce livre, comment ne pas serrer les mâchoires et serrer les poings à la lecture de ces lignes, l'accroche est là, je suis dans les filets de cette femme qui semble avoir un don pour m'interpeller.
https://livresque78.wordpress.com/2019/11/22/mauvais-genre-isabelle-villain-aux-editions-taurnada/
Commenter  J’apprécie          200


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre