AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253034649
Éditeur : Le Livre de Poche (1995)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 114 notes)
Résumé :
Elle avait vingt ans sous la Terreur, à Nantes.
C'était une jeune fille aux idées avancées. Elle n'aimait pas les prêtres mais elle était royaliste. Amie des Vendéens insurés, elle épousa pourtant un capitaine républicain. Pour son malheur.
A Paris, sous le Directoire, elle rencontra l'amour fou. Le général de La Horie était jeune, brillant et proscrit par Napoléon. Pour le retrouver, elle parcourut les routes de France, d'Italie et d'Espagne. Avec l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
jeunejane11 décembre 2014
  • Livres 5.00/5
C'est un roman magnifique, très prenant, qui se déroule avant et pendant la période napoléonienne. L'ambiance est très vivante. Sophie Trebuchet est mère de trois garçons dont un qui deviendra le grand " Victor Hugo".
Commenter    J’apprécie          140
PiertyM
PiertyM23 septembre 2013
Un roman d'amour et un roman historique dont les faits relatés s'acclimatent à l'atmosphère environnementale perçue par l'héroïne, Sophie Trébuchet, qui n'est autre que la mère de Hugo.
Fille du capitaine de la marine François trébuchet mort au cours d'une expédition,Elle vivra les moments fort de la prise de la bastille et elle sera témoin des exécutions des bourgeois. A 23 ans, considérée comme une vieille fille, elle va pêcher le mariage auprès d'un capitaine de l'armée Léopold Hugo. Puis le vrai amour arrive en la personne du général de la Horie... ...
Une brave femme dont les qualités n'ont pas pu être révélées ni reconnues par l'histoire générale mais elles se sont reportées sur ses enfants auxquels elle s'est battue pour asseoir une bonne éducation. Notamment avec Victor Hugo à qui elle a su transmettre le goût de la connaissance et de l'écriture.
Condamnée pour son adultère, elle accueille la sentence avec bravoure de la part de son mari Léopold Hugo et de la part de la société. Malgré qu'elle est traquée, humiliée, réduite en titre par son mari, mais le roi d'Espagne Joseph Bonaparte reconnait de l'honnêteté et du raffinement d'esprit en cette femme. le roi reconnait en lui-même que Léopold avec son tempérament plus ou moins sauvageon ne mérite pas cette femme comparée au général de la Horie plus fin et plus intègre.
J'ai aimé le livre avec le style plus que naturel de Geneviève Dormann.l
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          60
FLAORI
FLAORI09 avril 2016
  • Livres 4.00/5
Un début un peu ennuyeux mais la suite m'a enchanté. En effet, j'ai découvert l'enfance de Victor Hugo tout en faisant la connaissance de sa maman, Sophie Trébuchet. Une femme assez remarquable je dois dire, très indépendante et moderne pour son époque qui s'est battue pour le bonheur de ses enfants jusqu'au bout.
En même temps ce livre nous décrit la fin de la monarchie et les débuts d'une république qui nous montre une fenêtre de l'histoire cruelle qui donne à réfléchir.
Commenter    J’apprécie          112
clairevi
clairevi29 mars 2010
  • Livres 4.00/5
Elle avait vingt ans sous la Terreur, à Nantes.
Elle aimait les fleurs, les jardins, les livres, les secrets, les entants et la liberté.
Elle était la fille d'un capitaine au long cours. Petite, jolie, avec des pieds et des mains d'enfant.
Elle savait ce qu'elle voulait mais comme elle était née sous le signe des Gémeaux, ce qu'elle voulait était souvent contradictoire.
C'était une jeune fille aux idées avancées; elle lisait Rousseau, Voltaire. Elle n'aimait pas les prêtres mais elle était royaliste. Amie des Vendéens insurgés, elle épousa pourtant un capitaine républicain. Pour son malheur.
A Paris, soirs le Directoire, elle rencontra l'amour fou dans un jardin en fête. le général de la Horie était jeune, brillant et proscrit par Napoléon.
Pour le retrouver, elle parcourut les routes de France, d'Italie et d'Espagne.
Avec lui, elle complota contre le régime et tout cela se termina très mal.
Elle avait trois fils dont le dernier s'appela Victor Hugo. C'est à cause de lui que, pendant longtemps, on occulta sa vraie vie....
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          50
Northanger
Northanger31 décembre 2011
  • Livres 5.00/5
La vie romancée de Sophie Trébuchet, mère de Victor Hugo. L'auteur nous y fait part d'une hypothèse intéressante sur l'identité du père de Victor Hugo. Cette lecture m'a beaucoup plu car on n'y retrouve pas les lourdeurs du genre biographique (certaines constituant parfois un catalogue de dates et d'événements linéaires sans mise en valeur ni portée symbolique par rapport à la vie entière du personnage) du fait que les événements sont romancés et donc parfois imaginés par l'auteur. L'intrigue est bien menée et les événements replacés dans leur contexte historique, sans toutefois s'appesantir sur ce dernier. Un très bon moment !
Commenter    J’apprécie          72
Citations & extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
OdeOde30 août 2012
Un père disparu dont le corps n'a pas été retrouvé met longtemps à mourir. Longtemps Sophie Trébuchet espérera voir revenir le marin tant aimé. Puis, les années passant, elle abandonnera son image aux vagues. On lui dira qu'il a donné sa vie pour le Roi, pour la France. Elle se persuadera qu'il a glissé, un soir, dans une mer sans fond, par une nuit sans lune... C'est une fin habituelle pour les hommes de son pays.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          150
PiertyMPiertyM24 septembre 2013
Et Joseph, une fois encore, est sensible à Sophie qu'il préfère de beaucoup à son gros général braillard. Il a fini par comprendre que la finesse de la jeune femme, son élégance sont incompatibles avec la balourdise de Hugo à qui, finalement, cette Catherine Thomas est mieux assortie.
joseph n'est pas tout à fait dupe de la façon dont Sophie présente ses relations purement amicale avec la Horie. ... ... ... Il se souvient de lui comme d'un fin lettré avec de l'esprit et du meilleur. Oui, il comprend parfaitement l'attrait exercé par la Horie sur Mme Hugo.
Joseph, d'autre part, commence à être fatigué des brouillaminis perpétuels du général Hugo. combien de fois a-t-il dû intervenir, déjà, pour réparer les effets de ses diverses maladresses? cet homme a le génie de la perturbation. Aujourd'hui, tout Madrid retentit de ses disputes avec sa femme. A-t-on idée, quand on est cocu, d'aller ainsi clamer son infortune sur tous les toits? on croirait qu'il est le premier à qui cela arrive.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
lhermittebernadettelhermittebernadette10 octobre 2014
Que j'ai aimé ce livre , plein de vie et de courage et il en fallait pour vivre sous le régime de la terreur , et pourtant cette jeune fille pétillante , réussira à quitter sa ville natale et se retrouvera à Paris ou l 'amour et de nombreuses aventures l'attendent .Et qui aurait pu penser qu'elle deviendra un jour la mère d'un grand écrivain
Commenter    J’apprécie          60
natibinannatibinan29 janvier 2015
Cette tante Louise est une petite femme maigre et timide, très pieuse et toujours vêtue de noir. [...] Comme toutes les filles Le Normand, elle a été écrasée, dès son enfance, par la tyrannie de son père et les adversités la trouvent sans défense. Quand on lui parle un peu vivement, on dirait qu'elle va détaler comme une souris. Depuis trois ans, elle fond en larmes à tout propos et vit avec un mouchoir en permanence sous son nez rouge. C'est pourquoi ses deux enfants sont enchantés quand ils voient arriver leur cousine Sophie et leur tante Robin. La tristesse de la maison, soudain, s'envole.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
PiertyMPiertyM24 septembre 2013
Quel est le signe qui révèle l'amour, aussi sûr que l'éclair précède l'orage ou la rousseur des feuilles l'approche de l'hiver? Mais là aussi, rien de clair, de précis. L'enseignement des livres est vague. L'une rougit, l'autre pâlit à la vue de l'aimé. On peut aussi s'évanouir ou trembler, à ce qui est écrit. Mais rien de tout cela ne s'est encore produit pour elle... ... ...
Commenter    J’apprécie          20
Video de Geneviève Dormann (7) Voir plusAjouter une vidéo

Ah vous écrivez : émission du 12 août 1977
Au sommaire de ce magazine littéraire de Bernard PIVOT, trois écrivains:Jacques BRENNER pour "La rentrée des classes"Jacques PERRY pour "Les fruits de la passion"Geneviève DORMANN pour "Mickey l'ange"
Dans la catégorie : Femmes célèbresVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique>Femmes célèbres (71)
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
515 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .