AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Régis Hanrion (Traducteur)
ISBN : 2080811835
Éditeur : Flammarion (04/01/1999)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 96 notes)
Résumé :
Il n'est personne, dans le monde entier, qui n'ait entendu prononcer le nom d'Einstein, pas un homme cultivé qui n'ait quelques notions de ses théories scientifiques, pas un homme de science qui ne les ait étudiées, approuvées ou critiquées : son génie a fait l'unanimité, son nom a été mis sur le même plan que ceux de Descartes, Galilée ou Newton.
Mais il aura fallu la tragique apparition du nazisme, la Seconde Guerre mondiale et toutes ses conséquences pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
21 octobre 2013
  • 5/ 5
Salut à toi vieux moustachu ! A tes idées préconçus , à ta philosophie ardue et ton génie obtus, je rends ici ma consigne, ma critique , bref l'insigne de mon compte-rendu .
Einstein,, Einstein ( à ne pas confondre avec une célèbre marque de sucre ) Depuis ton immense immersion dans le monde de la science, on se prête généreusement ton nom à tout va : Cet enfant est Einstein ! le Q.I d'Intel est celui d'Einstein ! Oui , on l'aura compris , le génie c'est Toi . Ta formule d'énergie de masse en 1905 en aura d'ailleurs moussé plus d'un de tes contemporains , c'est certain .
Les mathématiques chez toi , c'est automatique . Mais le petit père Albert écrivain ?
Nous y voilà : Comment JE vois le bouquin :
Intéressant , intrigant , passionnant de savoir , mais aussi source de polyvalence dans les transcendance les plus diverses, je traverse les pages et j'y nage de bonheur ... Des propos de religion, de croissance , d' insuffisance de connaissance de certaines personnes dans le monde politique, dieu sait si tu sais tout héhé.
" Définissez-moi d'abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j'y crois " Osé le mec, osée celle-là !
Amoureux personnellement de ton idéologie sur le végétarisme, j'aurai toutefois aimé que tu nous traite et découpe un plus large morceau de celle là.
A tes citoyens Américains tu rend hommage , à tes compatriotes Autrichiens tu ratisse large, à tes amis Suisses, tu éloge le doré de la "cage" , aux méchants Allemands du temps de la guerre, tu préfère te taire .
Personne ne manque au compteur docteur ? Non,,car la nationalité des français t'est bien égal ( au carrée évidemment ) Apatride dans l'âme , tu ne te dévoue qu'à un seul sort :celui le monde, pour le comprendre , l'interpréter , le relativiser , voir l'exorciser ? Mais Qui en sort , ne peut y croire selon moi .

Voilà pourquoi sans doute ta supériorité , ta vie inégalé , tes données infinitésimal t'on donnée si mal à la tête Ô grand interprète ,,,
18 avril 1955 ,rupture d'anévrisme, l'autopsie révèle un cerveau marqué d'une hypertrophie de l'hémisphère gauche.
le monde reste , mais ta trace aussi l'ami ... R . I . P
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
milgoul
10 août 2010
  • 3/ 5
Voici un recueil de lettres, de discours, d'articles écrits par Albert Einstein entre 1930 et 1935. Nous découvrons la vision du monde, les analyses, les réflexions d'un physicien de génie sur des sujets politiques, sociaux, économiques et bien sûr scientifiques (j'avoue d'ailleurs ne pas avoir lu cette section de l'ouvrage bien trop ardue pour mon petit cerveau). Nous découvrons un penseur humaniste, ardemment anti-militariste et pacifiste (Einstein militait pour la suppression du service militaire obligatoire, pour le désarmement général et plaidait pour une Cour internationale d'arbitrage en cas de conflit). Nous découvrons aussi qu'Einstein était un fervent sioniste mais qu'il souhaitait régler de manière juste la cohabitation avec les Arabes.
Cet ouvrage est très intéressant car il stimule notre réflexion et de nombreuses pensées d'Einstein sont criantes d'actualité. Néanmoins on peut déplorer l'absence presque totale de contextualisation de la part de l'éditeur. On aurait bien aimé connaître les dates de rédaction de chaque texte, les circonstances dans lesquelles les discours ont été prononcés, quelques informations sur telle personne évoquée, etc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
micrurus
28 avril 2016
C'est triste à dire, mais on peut considérer qu'Albert Einstein, qui, ne l'oublions pas, dépassa le grand Newton, par sa lettre au président Roosevelt du 02/08/1939, est le père de l'arme nucléaire américaine. Même s'il dit plus tard le regretter, il y a comme une sorte de naïveté dans ses propos pacifistes.
Je trouve que cela fait réfléchir sur les scientifiques et leur conscience.
Inventent-ils vraiment pour améliorer la condition de l'être humain ?
Commenter  J’apprécie          110
Luniver
22 juillet 2011
  • 2/ 5
J'ai trouvé ce livre assez décevant : c'est une compilation de textes et d'articles, mais sans informations sur le contexte, et il n'est pas toujours évident de comprendre à qui Einstein répond ou à quel évènement il fait référence. Il est aussi difficile de connaître son opinion sur certains thèmes (sa vision de l'état, de la religion), ses avis paraissent parfois contradictoires.
La partie sur la physique n'est accessible que si l'on possède quelques bases sur les différents concepts, ce qui n'était pas mon cas.
Commenter  J’apprécie          80
Anis0206
25 avril 2014
  • 4/ 5
Dans ce livre Albert EINSTEIN expose son point de vue sur les questions qui touchent notre monde, de la philosophie et l'économie jusqu'aux théories physiques qui régissent l'univers en passant par le judaïsme le nazisme la paix et la guerre. Il rend même hommage à certains des plus grands savants que la terre ait jamais porté, à savoir: Sir Isaac Newton, Galilée, Descartes, Kepler, Max Planck et bien d'autres!! un livre génial qui nous fait connaître l'opinion de celui qui est considéré comme l'un des grands génies du XXème siècle!!!
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
flambotteflambotte12 janvier 2017
L'Etat doit être notre serviteur, et nous n'avons pas à en être les esclaves. Cette loi fondamentale est bafouée par l'Etat quand il nous contraint par la force au service militaire et à la guerre. Notre fonction d'esclave s'exerce alors pour anéantir les hommes d'autres pays ou pour nuire à la liberté de leur progrès. Nous n'avons le devoir de consentir certains sacrifices à l'Etat que s'ils contribuent au progrès humain des individus. (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
flambotteflambotte12 janvier 2017
Il importe enfin, pour la réalisation d'une parfaite éducation, de développer l'esprit critique dans l'intelligence du jeune homme. Or la surcharge de l'esprit, par le système de notes, entrave et transforme nécessairement la recherche en superficialité et absence de culture. L'enseignement devrait être ainsi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
flambotteflambotte12 janvier 2017
(...) Je hais violemment l'héroïsme sur ordre, la violence gratuite et le nationalisme débile. La guerre est la chose la plus méprisable. Je préférerais me laisser assassiner que de participer à cette ignominie.
Commenter  J’apprécie          00
flambotteflambotte12 janvier 2017
(...) c'est la personne humaine, libre, créatrice et sensible qui façonne le beau et qui exalte le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d’imbécillité et d'abrutissement.
Commenter  J’apprécie          00
milgoulmilgoul09 août 2010
L'Etat est créé pour les hommes et non l'inverse (...) la tâche essentielle de l'Etat consiste bien en ceci : protéger l'individu, lui offrir la possibilité de se réaliser en tant que personne humaine créatrice. L'Etat doit être notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves. Cette loi fondamentale est bafouée par l'Etat quand il nous contraint par la force au service militaire et à la guerre. Notre fonction d'esclave s'exerce alors pour anéantir les hommes d'autres pays ou pour nuire à la liberté de leur progrès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Videos de Albert Einstein (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Einstein
"Juin 1954. On retrouve le corps sans vie du bibliothécaire adjoint de l?université Princeton, William Wein. Avant de mourir, avec son sang, il parvient à tracer sur une stèle la lettre epsilon.
Le chef adjoint de la police locale, Michael Rumford, est chargé de l?enquête. Mais celui-ci, épaulé par l?inspecteur Bill Barlowe, va découvrir peu à peu que ce meurtre n?a rien d?un crime de routine? En se rapprochant de physiciens allemands ayant fui le nazisme, les deux enquêteurs se trouvent mêlés à d?anciens complices de la Wehrmacht comme à de fervents tenants du maccarthysme.
Albert Einstein a-t-il plagié un article d?Henri Poincaré sur la découverte de la relativité ? Edgar Hoover, le patron du FBI, cherche à faire chanter le physicien pour s?assurer qu?il cessera de s?opposer publiquement à la bombe H.
Espionnage industriel, soupçons d?amitiés communistes, guerres entre scientifiques sur fond de rideau de fer, Michael Rumford n?est pas au bout de ses peines?"
Né en 1974 à Paris, Jérôme Legras travaille depuis 1998 dans la finance. Après Polytechnique puis l?ENSAE, il travaille à HSBC puis à la Société Générale. Depuis 2013, il est directeur de recherche pour une société de gestion de portefeuille, à Londres. Marié et père de quatre enfants, cet amateur de romans policiers, est aussi, depuis sa plus tendre enfance, un passionné de physique. Pareille combinaison est à l?origine de l?écriture de ce premier roman.
Parution le 1er septembre 2016
+ Lire la suite
Dans la catégorie : PhysiqueVoir plus
>Physique (167)
autres livres classés : physiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les citations d'Albert Einstein

« Je ne dors pas longtemps, mais je dors ----. »

vite
bien
profondément
tard

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Albert EinsteinCréer un quiz sur ce livre
. .