Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2012101356
Éditeur : Hachette (2004)


Note moyenne : 3.9/5 (sur 358 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains... Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps r... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (20)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nastasia-B, le 11 avril 2014

    Nastasia-B
    Il est souvent intéressant de lire une série dans l’ordre chronologique d’apparition des différents épisodes, même si les épisodes en question n’ont pas de lien direct entre eux. Intéressant non tant du point de vue de l’histoire que de ce que cela nous procure d’indices sur l'ontogenèse des personnages et, par là, sur l’évolution des auteurs.
    Obélix prend une vraie épaisseur (au propre comme au figuré) dans cet album, le troisième de la série, et c’est d’ailleurs lui qu’Uderzo a mis à l’honneur sur la couverture. Son caractère s’affirme : bonne pâte, relative indolence tant physique que spirituelle, appétit surdimensionné, bagarreur invétéré, boudeur face à Panoramix qui lui interdit de prendre de la potion magique.
    Ceci nous conduit évidemment à l’autre grand personnage important de l’aventure : le druide Panoramix. Goscinny affine son portrait ; une grande sagesse, une grande culture, il est notamment polyglotte, mais aussi, sur le versant négatif, une certaine fausse modestie et un petit côté hargneux et revanchard.
    C’est également le premier voyage à l’étranger des deux inséparables Gaulois. Le scénariste y prend le prétexte d’un enlèvement de druide se rendant à la réunion annuelle en forêt des Carnutes. (Cette réunion des druides en cet endroit qu’on situe dans la moitié nord de la région Centre est très probable historiquement et ce n’est pas une invention de Goscinny, mais elle ne se déroulait vraisemblablement pas selon les modalités imaginées par lui.)
    Lors de cette sorte de concours Lépine du druidisme, les guerriers goths sont venus chercher celui qui selon eux est à même de leur procurer un avantage. Leur dévolu se porte évidemment sur Panoramix dès lors qu’ils mesurent l’immense bénéfice que pourrait leur procurer la potion magique qu’il concocte.
    Astérix et Obélix vont alors se lancer dans une course-poursuite aux ravisseurs jusque de l’autre côté des « limes » de l’Empire romain, dans la sauvage Germanie, ou plutôt Gothie, devrait-on dire.
    C’est l’occasion pour les auteurs de jouer à plein sur les anachronismes, notamment en affublant les guerriers Goths de casques à pointe tels que ceux que leurs lointains descendant arboreront en 1870. De même pour l’écriture en "gothique " ou les symboles tels que l’aigle noir qu’on rencontre encore de nos jours au Reichtag de Berlin.
    Panoramix va distribuer de la potion magique à gogo à d’obscurs larrons, tous plus assoiffés de pouvoir et de suprématie les uns que les autres, si bien que cela va tourner à la baston générale entre Goths…
    En somme, pas encore la formule magique des auteurs qu’on trouvera à partir de l’épisode Astérix et Cléopâtre, mais déjà un très bon album, plus comique et décalé que les deux précédents qui donne, aujourd’hui comme hier, beaucoup de plaisir à la lecture. Mais ce n’est là bien évidemment qu’un avis barbare qui ne signifie pas grand-chose au-delà des frontières romaines…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          5 72         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Relax67, le 19 juillet 2014

    Relax67
    De passage dans le sud chez les parents, alors que je venais de finir le livre « le jour des barbares » qui conte la bataille d'Andrinople entre goths et romains, j'ai été envahi par la furieuse envie de me replonger dans « Astérix et les Goths ».
    Et qu'arriva-t-il ? Ben, je me suis marré, comme d'habitude.
    Vous vous souvenez de l'histoire ? Panoramix le Druide remporte la coupe du monde de magie druidique grâce à sa potion qui rend super-fort. Il est enlevé par une bande de goths à la recherche d'un avantage tactique pour dominer la Gothie et mettre le nez des romains dans leurs spaghettis. Astérix et Obélix s'en vont le retrouver jusqu'en Gothie. Panoramix et Astérix vont alors monter un plan machiavélique : ils vont donner de la potion magique à tout un tas de Goths qui se prendront tous pour Napoléon et s'affronteront en des guerres perpétuelles jusqu'à ce que Bismarck unisse l'Allemagne au XIXeme siècle.
    Bon je ne vais pas écrire une thèse hein ! C'est simplement farpait de rigolade, de situations comiques (comme ce pauvre garde-frontière romain qui n'arrive pas à déterminer quand il y a invasion et quand il n'y en a pas « des goths envahissent le pays des goths » hi, hi !), d'anachronismes assumés et indispensables (les casques goths ressemblent à ceux des allemands des 2 guerres mondiales, les goths parlent gothique et c'est écrit en alphabet gothique, ho, ho !), de références, de calembours (il est déchainé, hi, hi ! je viens de la comprendre). Lisez quelques citations sur Babelio, ça suffit pour se fendre la poire.
    Et comme chaque fois que je lis Astérix je m'aperçois que j'avais laissé passer des trucs. Aujourd'hui c'est « je vais être général, le général Electric ».
    Mais je vais quand même gronder les auteurs. En effet, pendant toute ma jeunesse ils m'ont fait croire que les goths étaient les proches voisins des gaulois, les confondant avec les Germains. Mais s'ils avaient la même morphologie les goths vivaient bien loin dans les steppes au bord du Danube. Comme il est dit dans « le jour des Barbares » il ne serait venu à l'esprit de personne dans l'empire que les Goths étaient des Germains.
    J'en vois un au fond qui marmonne « on s'en fout de ça ! ». Baf, c'est vrai. Astérix et les Germains, ça n'aurait pas si bien sonné.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 29         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LydiaB, le 02 septembre 2013

    LydiaB
    Une fois La serpe d'or acquise par le druide, celui-ci va pouvoir aller au grand concours de druides dans la forêt des Carnutes (non, ce n'est pas un jeu présenté par Naguy !). Tout le village est en effervescence. Astérix et Obélix accompagnent Panoramix jusqu'au lieu pour éviter qu'il ne lui arrive malheur. Ça tombe bien puisque une horde de Goths menée par Coudetric sévit depuis qu'elle a réussi à franchir le territoire. Leur but : capturer le meilleur druide afin qu'il leur fasse une potion leur permettant de vaincre les gaulois et les romains. Mince ! Il semblerait que Panoramix soit le candidat (forcé) idéal ! Bingo, qui gagne le concours et qui se fait enlever ? Allez, c'est une question digne de tous les jeux publicitaires !

    Lien : http://www.lydiabonnaventure.com/bande-dessinee/goscinny-et-uderzo/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 43         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par garrytopper9, le 18 avril 2014

    garrytopper9
    Troisième album d'Asterix, et celui-ci prends la suite directe de La serpe d'or (le tome 2) car, notre cher Panoramix a enfin sa fameuse serpe et peut donc se rendre a la réunion annuelle des druides dans la forêt des Carnutes.
    Cette fois-ci les dessins sont ceux que l'on connait tous depuis toujours. Même Assurancetourix le barde a enfin droit a sa véritable tête. Les autres personnages de sont pas encore vraiment apparus, donc une fois de plus on se concentre sur Astérix, Obélix et Panoramix. Beaucoup d'humour, j'ai le sentiment que cet tome marque le vrai début des aventures, un peu comme si la machine était enfin lancée. Plus de tâtonnements, beaucoup de fluidité et des jeux de mots mieux trouvés.
    Une aventure de plus qu'on dévore avec plaisir. La suite au prochain numéro dans Astérix gladiateur !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Dionysos89, le 17 juin 2012

    Dionysos89
    Avec déjà la troisième aventure du plus fameux duo gaulois d'Armorique, l'heure est venue de passer la frontière et d'aller voir ce que mijotent ces Goths, ces barbares d'outre-Rhin...
    Au menu jamais indigeste de cet album, René Goscinny égratigne gentiment l'amitié franco-allemande alors en pleine construction (1963), tandis que son acolyte, Albert Uderzo, se joue des styles gothiques et gothicisants pour alterner dessins rondouillards et graphismes obtus "à la germanique" (casques à pointe et fourrures à poils durs sont de sortie !). de quiproquo en quiproquo, les "petits ennuis" à la frontière, les relations des peuples dits barbares face à Rome et les luttes pour le pouvoir sont tour à tour décortiqués à la sauce Goscinny pour notre plus grand plaisir.
    Plusieurs ingrédients phares font de cet album un opus très particulier. Première aventure en dehors de la Gaule, elle constitue la suite immédiate de
    La Serpe d'or. de plus, elle se distingue par de longues et dantesques courses-poursuites, que ce soit dans la forêt des Carnutes ou bien à la frontière entre Empire romain et pays des Goths, mais aussi et surtout dans la grande bataille finale pour le pouvoir à la tête des Goths (où René Goscinny laisse d'ailleurs entrevoir de forts rapports avec la bande dessinée qu'il créa l'année précédente, Iznogoud). Cette fameuse double planche dantesque où le pouvoir goth passe de mains en mains est tout simplement géniale !
    En somme, un album détonnant, dont les graphismes peuvent être parfois criards, début de la série oblige, mais qui constitue déjà un sommet des aventures d'Astérix et Obélix. Et puis franchement... rien que pour le "Il est déchaîné" (au cours d'un dialogue entre Panoramix, Astérix et surtout Obélix), avec blague sur blague et contre-blague, c'est magnifique, impayable et hilarant de bout en bout ! Album génial, à lire et relire inlassablement !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

> voir toutes (25)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nastasia-B, le 04 avril 2014

    OBÉLIX : Et maintenant, où allons-nous ?
    ASTÉRIX : Vers la frontière, vers le pays où habitent les Wisigoths, à l'est !
    OBÉLIX : Les Wisigoths, c'est des Goths de l'est ?
    ASTÉRIX : Non, les Wisigoths sont des Goths de l'ouest, les Goths de l'est, c'est des Ostrogoths, mais les Goths de l'ouest habitent à l'est par rapport à nous, tu as compris ?
    OBÉLIX : Non !
    [...]
    ASTÉRIX : Ces imbéciles vont nous poursuivre, au lieu de poursuivre les barbares !...
    OBÉLIX : Oui, au lieu de poursuivre les Goths de l'est, ils vont nous poursuivre nous, qui sommes des Gaulois de l'ouest. Ils ont perdu le nord...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 21 février 2013

    Druide Barométrix : Moi j'ai inventé un système pour réduire le potage en poudre, ce qui permet de le transporter dans de petits sachets, moins encombrants qu'une marmite !
    Druide Doyen : Mais, pour faire le potage, il faut tout de même une marmite…
    Druide Barométrix : J'ai pensé à tout, Doyen Vénéré… J'ai trouvé un système pour réduire également les marmites en poudre !...

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 38         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 15 avril 2014

    Obélix : "Et maintenant, où allons- nous ?"

    Astérix : "Vers la frontière; vers le pays où habitent les Wisigoths, à l'est !"

    Obélix : " Les Wisigoths, c'est des Goths de l'est ?"

    Astérix : "Non, les Wisigoths sont des Goths de l'ouest, les Goths de l'est, c'est des Ostrogoths, mais les Goths de l'ouest habitent à l'est par rapport a nous. Tu as compris ?"

    Obélix : "Non ! "
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la citation

  • Par Nastasia-B, le 13 avril 2014

    PANORAMIX : Veux-tu devenir puissant ? Veux-tu devenir chef ?
    ÉLECTRIC : Et ne plus balayer ?
    PANORAMIX : Et ne plus balayer.
    ÉLECTRIC : Alors, je veux bien.
    PANORAMIX : Bois !
    ÉLECTRIC : Je me sens fort ! Je vais renverser le gouvernement ! Je vais lever une armée ! Je vais être général ! Le général Électric !
    ASTÉRIX : Le voilà prêt à tout balayer sur son passage !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 16 avril 2014

    - Ces imbéciles vont nous poursuivre, au lieu de poursuivre les barbares !...
    - Oui, au lieu de poursuivre les Goths de l'est, ils vont nous poursuivre nous, qui sommes des gaulois de l'ouest. Ils ont perdu le nord...

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
8,73 € (neuf)
6,72 € (occasion)

   

Faire découvrir Astérix (t. 3) : Astérix et les Goths par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (935)

> voir plus

Quiz