Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Isabelle Troin (Traducteur)

ISBN : 2352944678
Éditeur : Bragelonne (2011)


Note moyenne : 3.42/5 (sur 115 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Au départ, ce n'est pas à elle qu'on avait fait appel mais quand la femme de Larry se retrouve à l'hôpital, Anita prend la relève pour aller aider le FBI en relevant un témoin mort avant d'avoir pu témoigner.

A cause de l'ardeur, elle ne peut y aller seu... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (11)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Archessia, le 14 juillet 2013

    Archessia
    Et bien, à défaut de tenir un bon rythme dans la publication de mes chronique (aheum...) j'en tiens un bout dans ma lecture des Anita !
    En plus, pour ce tome-ci, cela faisait plus office de petite pause bit-lit qu'autre chose, vu que ce treizième volume est une sorte de petit recueil de nouvelles.
    En effet, la première histoire met l'accent sur la relation entre micah et Anita, mais elle est suivie par trois autres hyper sympas à lire.

    micah :

    Ce récit se penche donc plus particulièrement sur micah.
    Anita est appelée à Philadelphie pour remplacer un de ses collègues, les fédéraux ayant besoin d'un ranimateur pour interroger un important témoin.
    Bien évidemment, rien ne se passera comme prévu et la jeune femme devra encore une fois faire face à de nouveaux problèmes.
    Cette histoire d'un peu plus de 150 pages est surtout une excuse pour faire le point sur la relation entre l'Exécutrice et le métamorphe. Ceux-ci ne se sont jamais vraiment retrouvés tout seuls, et Anita va devoir affronter quelque chose d'encore plus effrayant que les monstres ... ses sentiments.
    micah est un jeune homme patient, aimant et généreux, mais mine de rien, il aimerait bien savoir où il se situe dans la vie de son amante et si elle partage ses forts sentiments.
    Déjà, c'est très intéressant de voir une Anita de plus en plus "humaine" alors que, techniquement, elle s'éloigne de cette condition au fil du temps. Elle s'ouvre, s'interroge sur ses émotions et apprend à les accepter, etc ...
    C'est un contraste très bien amené et joliment développé.
    Mais surtout, enfin une bonne vieille enquête menée d'un bout à l'autre sans vraiment de temps morts et sans tsunamis sexuels.
    Autant j'adore les scènes de sexe et la vision de la sexualité dans cette saga, autant ça commence à devenir pompant (sans mauvais jeu de mot) quand les 3/4 d'un bouquin sont sur les organes génitaux des personnages.
    Une parenthèse des plus agréable, donc, qui rappellerait presque les débuts de notre héroïne.

    Ceux qui cherchent le pardon :

    Voici une nouvelle toute particulière qui devrait vraiment plaire aux fans, car il s'agit de la première apparition d'Anita sur papier !
    On voit que son caractère, bien que pas encore totalement développé, est déjà bien affirmé et on reconnaît la jeune femme que l'on a appris à aimer.
    On la voit travailler à relever les morts, et rien que ça, face à une cliente qui veut revoir son mari une dernière fois.
    Déjà à ce moment-là, on voit l'attrait de l'auteur pour les psychologies développées et travaillées, et malgré le peu de pages que compte cette histoire, on y pénètre très vite et on s'attache aux protagonistes en les comprenant avec une facilité déconcertante.
    Des pages pleine d'intérêt, de suspens et d'émotions.

    Maison à vendre :

    Ha, voilà sûrement ma nouvelle préférée de ce recueil ! Et pourtant, pas du tout d'Anita en vue.
    On évolue bel et bien dans son univers, mais nous ne croiserons ici pas une seule tête connue.
    Ici, nous suivons une agente immobilière qui s'apprête à vendre une maison à un acquéreur vampire.
    J'ai trouvé ça génial d'avoir un point de vue extérieur et 100% humain à ce monde peuplé de créatures fantastiques. On a l'impression de soulever un bout du rideau pour regarder ce qu'il se passe chez les voisins.
    Une intrusion dans un quotidien que j'ai trouvé rafraîchissant et original, avec même une bonne grosse trouille en prime ...

    La fille qui était fascinée par la mort :

    Dernière nouvelle, celle-ci nous entraîne dans une traque halletante et stressante.
    Une jeune fille mineure a disparue pour se faire transformer en vampire grâce à de faux papiers (la transformation n'est légale qu'à partir de la majorité, avant, c'est considéré comme un simple homicide).
    C'est rapide, énergique, avec une bonne dose d'action et on arrive même à apprendre quelques détails supplémentaires sur les fonctionnements de la hiérarchie vampirique.
    Cet épisode se déroule avant Narcisse Enchaînée, du coup, il y avait un petit côté mélancolique à voir les réactions d'Anita envers Jean-Claude, ou ses façons de penser qui ont quand même pas mal changé avec le temps.
    Rien de bien transcendant dans ce récit, mais il reste très agréable à lire et j'ai souris plusieurs fois en me remémorant la "Anita du passé".

    Au final, c'est vraiment un très chouette recueil qui offre un break bienvenu dans la saga en apportant un peu de nouveauté, de fraîcheur et un complément d'informations sur certains détails.
    Une très bonne idée pour un grand plaisir de lecture !

    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-anita-blake-tome-13-micah-119..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Nyx, le 13 juin 2012

    Nyx
    Je prends un peu d'avance (comprenez j'ai un gros trou dans mes chroniques de la série) mais comme je viens de le terminer, ça va me permettre de faire un petit avis “à chaud”, quitte à le remanier plus tard :).
    Donc, cette nouvelle - très courte - s'insère entre deux tomes de la série Anita Blake, mais ne me parait pas indispensable pour la bonne compréhension de la série. Cette nouvelle nous permet de voir Anita revenir à ses premiers amours : la réanimation de zombies.
    Obligée de remplacer Larry en urgence pour une réanimation d'un témoin du FBI, Anita va être contrainte de prendre l'avion pour se rendre à Philadelphie. Ne pouvant rester seule trop longtemps - même deux jours - micah va l'accompagner afin de nourrir l'ardeur. Mais si lui voit cela comme une occasion de passer enfin du temps seul avec elle, Anita n'y voit qu'une catastrophe à venir : elle a peur que ses défauts (au moins elle en a conscience) ne viennent “foutre en l'air” sa relation.
    C'est amusant…à une époque pas si lointaine j'ai été une championne de ce genre de cas, et pourtant Anita est cent mille fois pire…c'est impossible d'être comme ça sans le faire exprès ! Même si il peut être perturbant de se dire qu'on sort avec je ne sais combien de types en même temps et qu'on vit/dort toutes les nuits avec au moins deux d'entre eux.
    Mais là Anita cherche absolument les ennuis. Elle est incapable d'apprécier les attentions de micah à son égard et réagit par l'agressivité à presque tout ce qu'il fait ou dit. C'est un peu casse pied. du moins, dans mon cas, ça m'a donné envie de la secouer et de lui crier dessus d'arrêter ses conneries.
    Évidemment, comme dans tous les Anita - je parle bien sur des derniers, ceux qui dépassent la dizaine - il y a le sexe inévitable…mais franchement là on se croirait dans un film porno. C'est vulgaire et ça ne me fait absolument aucun effet…alors quand au fait qu'ils discutent tout du long…mouais, étrange. “Tu es si étroite et mouillée “et autres “baise moi, baise moi, baise moi” (oui oui trois fois de suite par phrase) fait complètement ridicule ! Ne parlons même pas du nouveau mot qui est apparu après cette “charmante” scène : “fanta-buleux”…
    Question réanimation, si Laurell avait pu adoucir le caractère d'Anita ça aurait été presque 10/10 pour toute la fin ! Je ne me souvenais pas qu'elle fût aussi chiante avec ses clients dans les premiers tomes.
    Mais c'est de la bonne vieille réanimation, avec une mini-histoire derrière, et ça nous manquait un peu ces derniers temps, donc forcément on aurait aimé une histoire un peu plus longue. Mais sachant ce qui nous attend pour le tome 14 je vais prendre ce qui vient sans trop me plaindre. D'autant plus qu'on en apprend un peu plus sur micah, ce personnage qui est entré extrêmement vite dans la vie et le lit d'Anita mais qui est très secret sur son passé. Là on nous en balance plein d'un coup, et mon petit doigt me dit qu'on ne le reverra pas, et ne servira pas, par la suite.
    Pour ce qui est des 3 nouvelles qui sont ajoutées à la fin je n'ai pas grand chose à dire. Elles ne servent pas à grand chose, et mêmes celles qui mettent en scène Anita (et même fait l'impasse sur la scène de sexe \o/) ne m'ont fait ni chaud ni froid. Ca ne m'a même pas aidé à mieux me représenter le monde ou quoi que ce soit. Ce sont juste des pages en plus pour justifier les 18€ du bouquin quoi ! Les fans apprécieront, mais je conseille à tous - fans et non fans donc - d'attendre plutôt la sortie poche…je ne suis pas sure que tout cela vaille une sortie en grand format voir un investissement.

    Lien : http://nyx-shadow.blogspot.fr/2011/05/anita-blake-t13-micah-laurell-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par hellza24, le 13 août 2014

    hellza24
    Bon , d'accord, quand il s'agit d'Anita Blake je serai presque de mauvaise foi. A vous affirmer que , voui, c'est de la grande littérature, voui-voui c'est super bien écrit, c'est un roman génial, c'est une histoire passionnante. En fait, je pense que je suis ensorcelée. Voila
    Parce que quand je commence un roman de cette saga, je ne le lâche plus. Parce que je m'attache aux personnages, et que je veux savoir ce qu'il leur arrive. Parce que même si ça ressemble plus au kamasutra des mutants qu'à un roman d'aventure, tant pis.
    Je l'admets : tout n'est pas d'une grande originalité.Ni poésie, ni leçons de vie, ni originalité débordante. Mais pourquoi, alors, j'aime à ce point lire cette saga ? Ensorcelée, vous dis-je.
    Ce tome, tout petit tout riquiqui, je l'ai dévoré : il met en scène un de mes personnages préférés, micah. Un des (nombreux) hommes de la vie d'Anita Blake, qui a démarré au tome 1 prude et pleine de grandes idées (préconçues) sur le sexe. Mort-de-rire ,12 tomes plus tard. le personnage d'Anita commence un peu à me lasser, avec ses incertitudes et hésitaions éternelles, mais heureusement son quotidien fait les choix à sa place. Ouf, sauvés. Sinon, elle serait encore vierge ou pas loin .
    J'étais déçue qu'il soit si vite lu. Plusieurs nouvelles complètent ce 13ème tome, ce qui m'a faché au départ : elle ne pouvait pas faire 100 pages de plus avec micah et Anita ? Au final, ces nouvelles sont bien sympas, et élargissent un peu l'univers d'Anita.
    J'ai déjà lu le tome 14 (oserai-je écrire que, par erreur, j'avais sauté micah? ) mais il y a déjà les trois suivants, hourrah.
    Bref : j'adore, je ne sais pas pourquoi, et je m'en fiche.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Walkyrie29, le 17 avril 2014

    Walkyrie29
    Une série qui perd en qualité de tome en tome due à une quantité astronomique de sexes et à une héroïne aux pouvoirs démesurés occultant complètement les personnages secondaires.
    Suite à des contractions prématurés de Tammy, Anita doit remplacer au pied lever Kirkland, afin de réanimer un mort, témoin à part entière dans une affaire du FBI. Elle se retrouve donc à prendre l'avion pour Philadelphie, connaissant sa phobie du vol, micah propose de l'accompagner, il pourra ainsi également nourrir si besoin son ardeur. Mais comme d'habitude avec Anita, tout ne se passe pas comme prévu !
    Que dire de ce tome ultra court dont j'attendais beaucoup ? Je vais être directe, cette série devient du grand n'importe quoi. Où sont les enquêtes policières pleines d'énigmes et de créatures les plus sordides qui soient ? Où sont les personnages secondaires charismatiques que nous aimions tant ? Enfin, mais où est passé notre héroïne au caractère bien trempé, pleine de répartis, n'ayant peur de rien, pleine de force (naturelle) et qui se la jouait plus fille prude que fille en chaleur ?
    Vous l'aurez compris, j'ai été plus que déçue par ce tome que je pensais être plus approfondi sur le personnage de micah. Un personnage énigmatique, plus secret et en retrait des autres dans sa relation avec Anita, on ne le sent pas jaloux des autres hommes et il se révèle même plutôt partageur. Dans ce tome, on en apprend plus sur sa famille, son histoire, la tragédie qui a entraîné sa mutation et surtout sur ses véritables sentiments pour Anita et les liens qui les unissent. Il est finalement peu sûr de lui et doute de l'avenir. Anita n'arrange rien, elle est ici, très axée sur elle – même et ses émotions amoureuses bien trop compliquées et déplacées, elle a peur des sentiments que suscitent micah, l'un de ses rares amants à l'avoir fait flanché en moins de 24h. du coup, elle a une attitude aigrie, ingrate et très énervante ! Pour reprendre, son propre terme, elle est chiante. Quand le pauvre homme lui offre son cadeau, elle bouillonne de colère, l'envoie sur les roses, le blesse et l'on ne comprend pas bien cette attitude. Je pensais qu'Anita s'humanisait au fil des tomes, dans celui-ci elle fait bien partie de ces monstres qu'elle redoutait tant de devenir : froide, impassible et égoïste. La partie du tome qui aurait pu s'avérer intéressante est bâclée au possible, une piètre enquête de FBI, un homme dont la réanimation prend presque la moitié du livre et qui débouche enfin sur une action limitée à quelques paragraphes. Quelle frustration ! Ne parlons même pas de cette fin de pacotille…
    En bref, le personnage de micah méritait bien plus qu'à peine 200 pages et finalement c'est encore Anita qui vole la vedette à tous ses acolytes surnaturels. Certes, il s'agit de l'héroïne, mais son aura devient trop dense et ruine l'ampleur des personnages secondaires prometteurs. Une nouvelle déception et je doute d'avoir envie de continuer cette série sur cette lignée. Pourtant, le synopsis intrigant du tome 14 aura probablement raison de ma déception !

    Lien : http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/2014/04/05/anita-blake-tome-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Baby_marie, le 27 juillet 2012

    Baby_marie
    J'ai attendu la sortie poche de ce tome pendant des semaines et maintenant que je l'ai lu, je suis déçue.
    Déçue déjà parce qu'en comparaison des autres tomes de la série, il est très court. En effet, le roman en lui-même ne fait qu'une petite centaine de pages, le reste est constitué de nouvelles. Je me demande pourquoi Laurell K Hamilton a écrit et publié ce tome 13. Je le vois plus comme une grosse parenthèse aux aventures d'Anita. Pas de Jean-Claude, ni d'Asher, ni de Richard. On n'apprend rien de plus. Déçue également par ce qui se passe dans ce tome. Je me suis ennuyée à le lire. J'ai trouvé l'histoire fade et peu intéressante.
    Le point positif, c'est que comme le titre l'indique, micah est au centre du roman. On en apprend un peu plus sur son passé et sur ses sentiments pour Anita.
    Je ne compte pas pour autant lâcher la série. le tome 14 a l'air chouette donc je le lirai mais le tome 13 m'a vraiment déçue.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par mimifi12, le 08 novembre 2012

    (Micah) Il appuya son front contre la chambranle quelques instants et me dévisagea.
    - Je t'aime, Anita.
    Une boule se forma dans ma gorge.
    - Moi aussi, je t'aime.
    Soudain, Nathaniel bondit. J'eus une demi seconde pour pousser un "hiiiiiii!" aigu, puis il atterrit à quatre pattes au-dessus de moi.
    - Tu as mal quelque part ? demanda t-il.
    - Non répondis-je en riant, le souffle court.
    - Tant mieux, se réjouit-il.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Acerola13, le 25 août 2012

    Micah n'a jamais été flic, mais il a été à la merci d'un fou pendant des années. Il a appris à dissimuler ses pensées pour éviter que son ancien maître le batte à cause de ça. Du coup, il a l'un des visages les plus paisibles et les plus inexpressifs que je connaisse. Une expression de patience et d'expectatives que les saintes et les anges devraient arborer, mais que leurs effigies n'affichent que rarement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (8)

Videos de Laurell K. Hamilton

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton

Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens








Sur Amazon
à partir de :
16,44 € (neuf)
4,02 € (occasion)

   

Faire découvrir Anita Blake, tome 13 : Micah par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (325)

> voir plus

Quiz