AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Troin (Traducteur)
ISBN : 2352944678
Éditeur : Bragelonne (2011)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 161 notes)
Résumé :
Au départ, ce n'est pas à elle qu'on avait fait appel mais quand la femme de Larry se retrouve à l'hôpital, Anita prend la relève pour aller aider le FBI en relevant un témoin mort avant d'avoir pu témoigner.

A cause de l'ardeur, elle ne peut y aller seule et Micah se retrouve donc du voyage. Tout va bien, enfin relativement compte tenu de sa phobie des avions, jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle n'avait jamais été seule avec Micah.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Mariloup
30 juillet 2016
  • 4/ 5
Anita Blake... ma toute première saga de bit-lit, une saga que j'adore, qui a une place chère à mon coeur mais que j'ai laissé beaucoup trop longtemps de côté (plusieurs années, je ne les compte plus), m'étant arrêtée au tome 12. Une saga vraiment très longue, qui s'est quelque peu essoufflée, j'avais perdu un peu d'intérêt du fait que les enquêtes ne soient plus au premier plan, qu'elles soient moindres comparées aux scènes de sexe devenues beaucoup trop importantes par tome (c'est à partir du tome 10 que tout s'est déclenché, il me semble). Les neuf premiers tomes sont les meilleurs à mon sens mais là, j'avais envie de poursuivre, de me replonger dans l'univers d'Anita, de la retrouver elle et tous les autres hommes/créatures qui font partis de sa vie.

Dès les premières pages lues, c'était comme si j'étais à la maison, en terrain connu, les souvenirs refaisant surface peu à peu. Mais un petit peu trop de longueur pour "Micah", j'ai eu un peu l'impression que l'auteure voulait combler son histoire en ajoutant du blabla, à mon sens inutile.
L'écriture si particulière, si précise et descriptive de Laurell K. Hamilton m'avait bien manqué. Un délice.
Les scènes de sexe _ il y en a très peu, hourra! _ sont très décrites, vraiment dans le moindre détail mais cela l'a toujours été dans cette saga.
Le caractère bien trempé d'Anita, elle qui ne se laisse jamais faire, m'avait beaucoup manqué, c'est mon héroïne un peu comme Buffy. Et qu'est-ce qu'elle est badass! Quant à Micah, j'ai vraiment vu qu'il jouait le rôle de temporisateur pour Anita. Il est la positive attitude incarnée!
Il n'y a qu'un homme mis en avant au côté d'Anita au lieu d'une dizaine d'ordinaire (j'exagère!): Micah. Et du coup, c'était bien sympa de voir l'évolution entre les deux. Elle peut alors faire le bilan de leur relation car parmi tous les hommes de sa vie, il a une place bien à part. Dans ce tome 13, Anita s'est vraiment posée mille et une questions, je la comprenais mais au bout d'un moment, c'était trop.
L'histoire qui concerne Micah est plus longue (près de 200 pages), les autres sont des petites nouvelles de quelques pages chacune. Chaque histoire est fort sympathique, surtout celle de Micah bien sûr, les autres n'étant pas non plus indispensables à l'histoire.
En bref, j'étais ravie de retrouver Anita et son univers si particulier, si sombre, de retrouver la plume de l'auteure et j'ai vraiment passé un bon moment avec ce tome bien qu'il ne soit pas très important pour l'histoire, indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Archessia
14 juillet 2013
  • 4/ 5
Et bien, à défaut de tenir un bon rythme dans la publication de mes chronique (aheum...) j'en tiens un bout dans ma lecture des Anita !
En plus, pour ce tome-ci, cela faisait plus office de petite pause bit-lit qu'autre chose, vu que ce treizième volume est une sorte de petit recueil de nouvelles.
En effet, la première histoire met l'accent sur la relation entre Micah et Anita, mais elle est suivie par trois autres hyper sympas à lire.

Micah :

Ce récit se penche donc plus particulièrement sur Micah.
Anita est appelée à Philadelphie pour remplacer un de ses collègues, les fédéraux ayant besoin d'un ranimateur pour interroger un important témoin.
Bien évidemment, rien ne se passera comme prévu et la jeune femme devra encore une fois faire face à de nouveaux problèmes.
Cette histoire d'un peu plus de 150 pages est surtout une excuse pour faire le point sur la relation entre l'Exécutrice et le métamorphe. Ceux-ci ne se sont jamais vraiment retrouvés tout seuls, et Anita va devoir affronter quelque chose d'encore plus effrayant que les monstres ... ses sentiments.
Micah est un jeune homme patient, aimant et généreux, mais mine de rien, il aimerait bien savoir où il se situe dans la vie de son amante et si elle partage ses forts sentiments.
Déjà, c'est très intéressant de voir une Anita de plus en plus "humaine" alors que, techniquement, elle s'éloigne de cette condition au fil du temps. Elle s'ouvre, s'interroge sur ses émotions et apprend à les accepter, etc ...
C'est un contraste très bien amené et joliment développé.
Mais surtout, enfin une bonne vieille enquête menée d'un bout à l'autre sans vraiment de temps morts et sans tsunamis sexuels.
Autant j'adore les scènes de sexe et la vision de la sexualité dans cette saga, autant ça commence à devenir pompant (sans mauvais jeu de mot) quand les 3/4 d'un bouquin sont sur les organes génitaux des personnages.
Une parenthèse des plus agréable, donc, qui rappellerait presque les débuts de notre héroïne.

Ceux qui cherchent le pardon :

Voici une nouvelle toute particulière qui devrait vraiment plaire aux fans, car il s'agit de la première apparition d'Anita sur papier !
On voit que son caractère, bien que pas encore totalement développé, est déjà bien affirmé et on reconnaît la jeune femme que l'on a appris à aimer.
On la voit travailler à relever les morts, et rien que ça, face à une cliente qui veut revoir son mari une dernière fois.
Déjà à ce moment-là, on voit l'attrait de l'auteur pour les psychologies développées et travaillées, et malgré le peu de pages que compte cette histoire, on y pénètre très vite et on s'attache aux protagonistes en les comprenant avec une facilité déconcertante.
Des pages pleine d'intérêt, de suspens et d'émotions.

Maison à vendre :

Ha, voilà sûrement ma nouvelle préférée de ce recueil ! Et pourtant, pas du tout d'Anita en vue.
On évolue bel et bien dans son univers, mais nous ne croiserons ici pas une seule tête connue.
Ici, nous suivons une agente immobilière qui s'apprête à vendre une maison à un acquéreur vampire.
J'ai trouvé ça génial d'avoir un point de vue extérieur et 100% humain à ce monde peuplé de créatures fantastiques. On a l'impression de soulever un bout du rideau pour regarder ce qu'il se passe chez les voisins.
Une intrusion dans un quotidien que j'ai trouvé rafraîchissant et original, avec même une bonne grosse trouille en prime ...

La fille qui était fascinée par la mort :

Dernière nouvelle, celle-ci nous entraîne dans une traque halletante et stressante.
Une jeune fille mineure a disparue pour se faire transformer en vampire grâce à de faux papiers (la transformation n'est légale qu'à partir de la majorité, avant, c'est considéré comme un simple homicide).
C'est rapide, énergique, avec une bonne dose d'action et on arrive même à apprendre quelques détails supplémentaires sur les fonctionnements de la hiérarchie vampirique.
Cet épisode se déroule avant Narcisse Enchaînée, du coup, il y avait un petit côté mélancolique à voir les réactions d'Anita envers Jean-Claude, ou ses façons de penser qui ont quand même pas mal changé avec le temps.
Rien de bien transcendant dans ce récit, mais il reste très agréable à lire et j'ai souris plusieurs fois en me remémorant la "Anita du passé".

Au final, c'est vraiment un très chouette recueil qui offre un break bienvenu dans la saga en apportant un peu de nouveauté, de fraîcheur et un complément d'informations sur certains détails.
Une très bonne idée pour un grand plaisir de lecture !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Slava
13 novembre 2016
  • 2/ 5
Quelle surprise : ce treizième tome est un recueil de quatre nouvelles et est donc plus courte que les autres tomes. Tous ces petits récits sont dans l'univers d'Anita mais l'aborde différemment. Malheureusement, elles sont assez inégales.
Micah : Larry, le collègue (et ancien Candide, vous vous rappelez dans le Cirque des Damnés ?) appelle en urgence Anita, afin qu'elle le remplace dans une affaire. le FBI souhaite interroger un témoin décédé, et comme il est indisposé pour des raisons personnels, c'est Anita qui va devoir s'en occuper. Mais elle ne part pas seule : avec Micah (je suis pas étonnée, vu le titre), afin de s'assurer de ne pas être débordé par l'ardeur. Une fois sur place, à Philadelphie, les choses se gâtent : l'inspecteur chargé de l'affaire connait Micah et lui porte un mauvais regard et la réanimation sera plus complexe que prévu...
Dans cette nouvelle, on découvre enfin le passé de Micah, personnage dont on ne savait rien et qui était un peu accessoire. Ici, pour la première fois, Anita et Micah se retrouvent en tête à tête avec leurs confidences. Je plains Micah ici pour son histoire et surtout pour avoir une amante pareil, en effet Anita est détestable, colérique et très énervante (elle l'envoie valser alors qu'il lui fait un beau cadeau tout de même !), d'autant plus que nous avons droit à des scènes de sexe toujours mal écrites et explicites. Argh. En revanche, la réanimation m'a tenu en haleine avec sa révélation finale. Mais le reste m'a bien ennuyée, et nous avons une petite histoire anecdotique et pas franchement indispensable.
Ceux qui cherchent le pardon : une nouvelle interessante puisque c'est la première fois qu'Anita prends vie sur le papier. Une femme fraîchement veuve demande à notre héroïne de réanimer son mari afin qu'il lui pardonne ses infidélités. Celle-ci s'exécute mais une fois le rituel commencé, elle découvre que la cliente n'était pas si honnête et cachait quelque chose et évidemment, tout part de travers. C'est une ébauche de la série plutôt sympathique à voir, puisque nous n'avons ni les vampires, ni les métamorphes, ni aucun personnage de la saga, rien d'autre qu'Anita et son métier de réanimatrice. le ton est contre toute attente un peu intimiste et la mort ainsi que ses conséquences est abordé d'une manière assez touchante et la fin est assez tragique.
Maison à vendre : un agent immobilier doit vendre une demeuré où des meurtres atroces se sont déroulés... ce petit récit m'a enchanté puisqu'on voit pour une fois les lois pro-vampires et les affaires surnaturelles mais du point d'un simple humain, donc de quelqu'un beaucoup plus proche de nous qu'Anita. Cela nous réfléchir sur comment serait nos vies si ces lois passaient et si le surnaturel devenait "quotidien". Une visite dans une maison flippante, avec de belles frayeurs et une fin surprenante. J'ai adoré on peut dire. Et l'écriture m'a surprise, beaucoup mieux construite qu'en général !
La fille qui était fascinée par la mort : Anita doit retrouver une adolescente désireuse de devenir un vampire, et ce alors qu'il est interdit de transformer des mineurs en suceurs de sang. Alors que le temps presse, Anita contacte Jean-Claude pour en savoir plus... Il y a un ton légèrement mélancolique dans cette nouvelle puisqu'elle se passe avant Narcisse Enchainé et qu'on voit les personnages sous un autre angle, plus sombre que d'habitude. de même, on ressent l'amour désenchanté d'Anita et de Jean-Claude. Malheureusement, j'ai été déçu que la traque principal soit à peine esquissé alors qu'elle aurait pu être prenante et ne serve comme prétexte pour les retrouvailles, d'autant plus qu'elle est vite résolue, et de manière abrupte. Et nous avons un huit-clos pas vraiment passionnant en plus... déception donc.
Un petit recueil rafraîchissant mais pas indispensable donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nyx
13 juin 2012
  • 1/ 5
Je prends un peu d'avance (comprenez j'ai un gros trou dans mes chroniques de la série) mais comme je viens de le terminer, ça va me permettre de faire un petit avis “à chaud”, quitte à le remanier plus tard :).
Donc, cette nouvelle - très courte - s'insère entre deux tomes de la série Anita Blake, mais ne me parait pas indispensable pour la bonne compréhension de la série. Cette nouvelle nous permet de voir Anita revenir à ses premiers amours : la réanimation de zombies.
Obligée de remplacer Larry en urgence pour une réanimation d'un témoin du FBI, Anita va être contrainte de prendre l'avion pour se rendre à Philadelphie. Ne pouvant rester seule trop longtemps - même deux jours - Micah va l'accompagner afin de nourrir l'ardeur. Mais si lui voit cela comme une occasion de passer enfin du temps seul avec elle, Anita n'y voit qu'une catastrophe à venir : elle a peur que ses défauts (au moins elle en a conscience) ne viennent “foutre en l'air” sa relation.
C'est amusant…à une époque pas si lointaine j'ai été une championne de ce genre de cas, et pourtant Anita est cent mille fois pire…c'est impossible d'être comme ça sans le faire exprès ! Même si il peut être perturbant de se dire qu'on sort avec je ne sais combien de types en même temps et qu'on vit/dort toutes les nuits avec au moins deux d'entre eux.
Mais là Anita cherche absolument les ennuis. Elle est incapable d'apprécier les attentions de Micah à son égard et réagit par l'agressivité à presque tout ce qu'il fait ou dit. C'est un peu casse pied. du moins, dans mon cas, ça m'a donné envie de la secouer et de lui crier dessus d'arrêter ses conneries.
Évidemment, comme dans tous les Anita - je parle bien sur des derniers, ceux qui dépassent la dizaine - il y a le sexe inévitable…mais franchement là on se croirait dans un film porno. C'est vulgaire et ça ne me fait absolument aucun effet…alors quand au fait qu'ils discutent tout du long…mouais, étrange. “Tu es si étroite et mouillée “et autres “baise moi, baise moi, baise moi” (oui oui trois fois de suite par phrase) fait complètement ridicule ! Ne parlons même pas du nouveau mot qui est apparu après cette “charmante” scène : “fanta-buleux”…
Question réanimation, si Laurell avait pu adoucir le caractère d'Anita ça aurait été presque 10/10 pour toute la fin ! Je ne me souvenais pas qu'elle fût aussi chiante avec ses clients dans les premiers tomes.
Mais c'est de la bonne vieille réanimation, avec une mini-histoire derrière, et ça nous manquait un peu ces derniers temps, donc forcément on aurait aimé une histoire un peu plus longue. Mais sachant ce qui nous attend pour le tome 14 je vais prendre ce qui vient sans trop me plaindre. D'autant plus qu'on en apprend un peu plus sur Micah, ce personnage qui est entré extrêmement vite dans la vie et le lit d'Anita mais qui est très secret sur son passé. Là on nous en balance plein d'un coup, et mon petit doigt me dit qu'on ne le reverra pas, et ne servira pas, par la suite.
Pour ce qui est des 3 nouvelles qui sont ajoutées à la fin je n'ai pas grand chose à dire. Elles ne servent pas à grand chose, et mêmes celles qui mettent en scène Anita (et même fait l'impasse sur la scène de sexe \o/) ne m'ont fait ni chaud ni froid. Ca ne m'a même pas aidé à mieux me représenter le monde ou quoi que ce soit. Ce sont juste des pages en plus pour justifier les 18€ du bouquin quoi ! Les fans apprécieront, mais je conseille à tous - fans et non fans donc - d'attendre plutôt la sortie poche…je ne suis pas sure que tout cela vaille une sortie en grand format voir un investissement.
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hellza24
13 août 2014
  • 5/ 5
Bon , d'accord, quand il s'agit d'Anita Blake je serai presque de mauvaise foi. A vous affirmer que , voui, c'est de la grande littérature, voui-voui c'est super bien écrit, c'est un roman génial, c'est une histoire passionnante. En fait, je pense que je suis ensorcelée. Voila
Parce que quand je commence un roman de cette saga, je ne le lâche plus. Parce que je m'attache aux personnages, et que je veux savoir ce qu'il leur arrive. Parce que même si ça ressemble plus au kamasutra des mutants qu'à un roman d'aventure, tant pis.
Je l'admets : tout n'est pas d'une grande originalité.Ni poésie, ni leçons de vie, ni originalité débordante. Mais pourquoi, alors, j'aime à ce point lire cette saga ? Ensorcelée, vous dis-je.
Ce tome, tout petit tout riquiqui, je l'ai dévoré : il met en scène un de mes personnages préférés, Micah. Un des (nombreux) hommes de la vie d'Anita Blake, qui a démarré au tome 1 prude et pleine de grandes idées (préconçues) sur le sexe. Mort-de-rire ,12 tomes plus tard. le personnage d'Anita commence un peu à me lasser, avec ses incertitudes et hésitaions éternelles, mais heureusement son quotidien fait les choix à sa place. Ouf, sauvés. Sinon, elle serait encore vierge ou pas loin .
J'étais déçue qu'il soit si vite lu. Plusieurs nouvelles complètent ce 13ème tome, ce qui m'a faché au départ : elle ne pouvait pas faire 100 pages de plus avec Micah et Anita ? Au final, ces nouvelles sont bien sympas, et élargissent un peu l'univers d'Anita.
J'ai déjà lu le tome 14 (oserai-je écrire que, par erreur, j'avais sauté Micah? ) mais il y a déjà les trois suivants, hourrah.
Bref : j'adore, je ne sais pas pourquoi, et je m'en fiche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup07 juillet 2016
_ Si vous voulez tout savoir, au Nouveau-Mexique, un lieutenant m'a même jeté une citation de la Bible à la figure.
_ Laquelle?
_ "Point ne souffriras que vive une sorcière."
_ Il n'a pas fait ça!
Fox semblait sincèrement choqué, une chose qui n'arrive pas souvent aux agents du FBI.
_ Hé si!
_ Comment avez-vous réagi?
_ Je l'ai embrassé direct sur la bouche.
Il émit un bruit qui aurait pu être un rire contenu.
_ Vous avez vraiment fait ça?
_ ça l'a beaucoup plus perturbé que si je l'avais frappé et ça m'a empêché de me retrouver avec des menottes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SlavaSlava10 novembre 2016
Je ne voulais pas que Micah me quitte. Et dès l'instant où vous tenez à lui à ce point, un homme a gagné. Il possède un petit bout de votre âme, et il peut vous torturer avec jusqu'à ce que la mort s'ensuive.
Vous ne me croyez pas ? C'est que vous n'avez jamais été amoureux de quelqu'un qui a fini par vous trahir. Petits veinards.
Commenter  J’apprécie          20
mimifi12mimifi1208 novembre 2012
(Micah) Il appuya son front contre la chambranle quelques instants et me dévisagea.
- Je t'aime, Anita.
Une boule se forma dans ma gorge.
- Moi aussi, je t'aime.
Soudain, Nathaniel bondit. J'eus une demi seconde pour pousser un "hiiiiiii!" aigu, puis il atterrit à quatre pattes au-dessus de moi.
- Tu as mal quelque part ? demanda t-il.
- Non répondis-je en riant, le souffle court.
- Tant mieux, se réjouit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SlavaSlava10 novembre 2016
-La mort est une affaire très sérieuse, madame Fiske. Les gens qui l'ont connue ne sont plus jamais les mêmes.
Commenter  J’apprécie          40
MariloupMariloup07 juillet 2016
Nous les réanimateurs, nous sommes différents du commun des mortels. Les ténèbres nous attirent, et la mort sous toutes ses différentes formes ne nous impressionne pas, parce que nous avons une affinité naturelle avec elle.
Cette nuit-là, je relèverai les morts.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Laurell K. Hamilton (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton
Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Anita Blake ???

Quel est le nom de famille d'Anita

Black
Smith
Blake
Summers

20 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Laurell K. HamiltonCréer un quiz sur ce livre