AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Delahaye (Traducteur)
ISBN : 2253061549
Éditeur : Le Livre de Poche

Note moyenne : 3.91/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Durant plus de vingt ans, Edith, femme américaine " moyenne ", tient son journal. À vingt-cinq ans, mariée, mère d'un garçon sans grande personnalité, elle essaie de ne pas s'ennuyer. À près de cinquante ans, elle ne voit plus dans son existence qu'un lent naufrage dans la médiocrité absolue. Et ce journal, auquel elle confie rêves et fantasmes à la fois émouvants et dérisoires, est devenu le miroir de deux existences, l'une réelle, l'autre imaginée, inconciliables ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Pietro38
Pietro3806 mai 2015
  • Livres 5.00/5
Une désespérante noirceur que ne vient éclairer aucune lueur d'espoir
En apparence, rien d'extraordinaire que ce journal d'Edith, le journal banal d'une femme au foyer américaine, mais quelle noirceur, quelle progression diabolique, quelle histoire tragique magnifiquement orchestrée par Patricia Highsmith, jusqu'au dénouement triste, affreux. Peut-être le pire dénouement dans l'histoire du roman noir.
Durant plus de vingt ans, Edith tient son journal. A vingt-cinq ans, mariée, mère d'un garçon sans grande personnalité, elle essaie de ne pas s'ennuyer. A près de cinquante ans, elle ne voit plus dans son existence qu'un lent naufrage dans la médiocrité absolue.
Je demande toujours à un roman de me procurer des émotions, peu importe lesquelles, et au fur et à mesure de la lecture, c'est l'effarement et la révolte qui prédominent, devant le destin cruel qui s'acharne sur cette pauvre Edith.
Pauvre femme qui n'a rien fait pour mériter ça, et qui s'enfonce inexorablement dans un enfer quotidien bouleversant, terrible. Une descente aux enfers physique et surtout psychique, sans solution, sans répit, qui fait froid dans le dos.
Il faut avoir les nerfs bien accrochés pour lire ce roman très dur, extrêmement bien écrit par celle qui fut la reine du crime à son époque. le chef d'oeuvre de Patricia Highsmith!

Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SagnesSy
SagnesSy13 octobre 2015
  • Livres 4.00/5
On commence dans les années 50 et tout semble très normal, même si plutôt daté. Insidieusement, on réalise que plusieurs petites choses ne cadrent pas avec le reste, on a un fort sentiment de décalage et on est de plus en plus mal à l'aise : Patricia Highsmith signe, avec ce journal d'Edith, le portrait de la folie; on voit une femme littéralement perdre la raison sous nos yeux et c'est à la fois pétrifiant et hypnotique.
(Auteur recommandé par Amélie Nothomb dans Hygiène de l'Assassin)
Commenter  J’apprécie          50
claudie85
claudie8510 juillet 2009
  • Livres 1.00/5

Je l'ai lu en entier mais j'ai du m'accrocher car je l'ai trouvé plat... Une femme qui ne réagit à rien, un fils qui se complet à ne rien faire, un mari mou, un journal rempli de mensonges . Bref pour moi rien de bien intéressant...
Commenter  J’apprécie          10
Carolune
Carolune09 janvier 2011
Vous connaissez sans doute le terrifiant et irrésistible Ripley ? J'inaugure ce blog avec un roman glaçant de sa créatrice, Patricia Highsmith, dont j'ai découvert l'oeuvre dérangeante l'année dernière. Si l'immorale et délicieuse trilogie de Ripley, dont je vous reparlerai bientôt, appartient au domaine du roman policier, le roman que j'évoquerai aujourd'hui, le Journal d'Edith, se situe au croisement du journal intime, de la chronique sociale et du thriller psychologique.
Lien : http://carolunelit.over-blog..
Commenter  J’apprécie          20
ERSKINE
ERSKINE06 août 2014
  • Livres 5.00/5
Le chef d'oeuvre de Patricia Highsmith
Commenter  J’apprécie          21
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
FRANGAFRANGA01 février 2012
Dans les secondes de silence qui suivirent, Edith sentit pour la première fois un abîme sous elle, autour d'elle, un abîme noir et dangereux. Elle eut l'impression d'un temps vide, d'un temps énorme, des années, des mois, des jours, des soirs. Elle se rappelait plus que jamais -elle le sentait plus fort que lorsqu'elle avait écrit la phrase peut-être vingt ans plus tôt- que la vie n'avait vraiment aucun sens, pour personne et pas seulement pour elle-même. Mais si elle-même était seule, et devait continuer seule, alors cette absence de sens deviendrait d'autant plus terrifiante. Et voilà tout. Durant quelques secondes elle éprouva une panique totale, comme si elle venait de distinguer clairement le destin, la fatalité, l'essence de la vie et même de la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FRANGAFRANGA01 février 2012
Et la manière dont le visage de sa mère avait changé depuis la mort de Mildiou deux jours avant, sa bouche aux commissures constamment tombantes, son air si préoccupé, au point qu'il fallait lui répéter deux fois la même phrase pour qu'elle l'entende... Tout ça pour un chat ! Etait-ce normal ? Cliffie avait suffisamment entendu dire qu'il n'était pas normal. Il pouvait aussi leur renvoyer la balle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Patricia Highsmith (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Highsmith
Bande annonce de "Carol", adaptation du roman de Patricia Highsmith, Carol / Les eaux dérobées
autres livres classés : dualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
778 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre