AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070240460
Éditeur : Gallimard (1948)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Parce qu'il a obtenu quelque succès dans un petit théâtre de province, Ralph vient à Hollywood tenter sa chance au cinéma. Avec, naturellement, le désir de devenir très vite une grande vedette. Une jeune fille, Mona, partage son sort et son espoir. Mais les jours, les semaines, les mois passent, et tous deux attendent, attendent en vain. Mona comprend rapidement qu'ils n'arriveront jamais à rien, mais Ralph s'entête dans son illusion. Il ne peut s'arracher à son obs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
Marti9412 septembre 2015
  • Livres 5.00/5
Horace Mc Coy est décidément un excellent auteur pour dresser le portrait social de l'Amérique du 20ème siècle. Avec « J'aurais dû rester chez nous », roman traduit de l'anglais par Marcel Duhamel et Claude Simonnet, il dénonce l'époque où le cinéma devient une industrie, quand les enjeux commerciaux et de pouvoir deviennent prépondérants sur la création artistique.
Hollywood 1938. Ralph Carston a 23 ans et il est content d'être à Hollywood parce qu'il pense que c'est un endroit où les miracles se produisent et où on est fauché et inconnu aujourd'hui et riche et célèbre demain. Pourtant, comme des milliers de postulants qui cherchent à faire de la figuration et malgré son physique avantageux, Ralph n'a aucun avenir dans le cinéma-bizness où « on ne peut pas jouer en respectant les règles ».
Venant de Géorgie, le jeune homme est vraiment naïf. Les perversités du star-système lui échappent et il subit la situation. Il fait croire à sa famille qu'il réussit et pense “Je mourrai plutôt que de rentrer chez moi”. Mais Ralph n'est pas prêt à renoncer.
Tous les personnages de ce roman sont intéressants et c'est à travers eux qu'Horace Mac Coy dénonce ce qui se passe à Hollywood à la fin des années 30. le personnage de Johnny Hill, par exemple, travaille dans la promotion et dénonce l'hypocrisie ambiante : “Vous soutenez la ligue antinazie parce que, dans ce foutu patelin, tous les producteurs sont juifs et vous vous dites qu'ils vous prendront pour un héros, en tant que chrétien ayant épousé leur cause. Si tous les producteurs étaient nazis, vous seriez les premiers à commencer le pogrom.” A cette époque, la guerre est imminente.
Lu en septembre 2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Marti94Marti9412 septembre 2015
Vous soutenez la ligue antinazie parce que, dans ce foutu patelin, tous les producteurs sont juifs et vous vous dites qu’ils vous prendront pour un héros, en tant que chrétien ayant épousé leur cause. Si tous les producteurs étaient nazis, vous seriez les premiers à commencer le pogrom.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti9412 septembre 2015
Vous êtes ici depuis assez longtemps pour savoir qu’il suffit de parler de syndicalisme ou d’organisation pour être classé comme rouge et mis sur la liste noire. J’ai été mêlé à la dernière histoire avec le Syndicat des Auteurs. J’ai assisté aux réunions de producteurs et j’ai entendus dicter leurs quatre volontés aux auteurs.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti9412 septembre 2015
- Je sais que je peux faire de bonnes choses si on m’en donne la possibilité.
- Et de plus, vous n’avez pas de métier.
- Comment aurais-je un métier, si personne ne me donne l’occasion d’en acquérir un ? demandai-je.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti9407 septembre 2015
Je me rendais compte maintenant que sans aide on n’arrivait à rien dans le cinéma et que plus vite on se mettait à la page plus vite on réussissait.
Les gens à la réception de Mme Smithers avaient raison : il fallait faire de la lèche, une sale lèche.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti9412 septembre 2015
Une chose que j’ai apprise à Hollywood c’est qu’on ne peut pas jouer en respectant les règles.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Horace McCoy (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Horace McCoy
Bande annonce du file de Jean Pierre Mocky tiré du roman de Horace Mac Coy
autres livres classés : hollywoodVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
4062 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre