AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Béatrice Vierne (Traducteur)
ISBN : 274360042X
Éditeur : Payot et Rivages (02/03/1996)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Chaque semaine, Glady Joe et ses amies se retrouvent pour coudre. Au gré de leur imagination, elles réalisent de superbes quilts. Elles perpétuent ainsi une tradition remontant aux pionnières américaines qui, grâce à quelques bouts d'étoffe, tissaient l'histoire de leur pays et de leur vie. À chaque fil un sentiment, à chaque couleur une étape de la vie, à chaque motif une épreuve du pass&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Zephyrine
24 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Beaucoup de longueurs dans ce roman qui fait une belle part au patchwork, aux femmes et à l'histoire.
Plusieurs femmes se réunissent régulièrement à un club de patchwork, toutes sont assez agées, et comme plusieurs nouvelles ou presque, on découvre un chapitre par femme du club. le tout est assez intéressant mais manque de profondeur pour créer une vraie empathie auprès des personnages.
Un film a été adapté de ce livre, mais il est beaucoup plus "romancé", dans le sens où un personnage central apporte d'avantage de liant à toutes ces histoires.
Commenter  J’apprécie          60
myriampele
15 juillet 2016
★★★★★
★★★★★
Difficile de parler de ce roman dont la trame-sans jeu de mots!- repose sur l'art du patchwork. Mais cela sert de prétexte aux récits de vie des différents personnages, tous fort bien campés, dont les destins se croisent, et sont reliés les uns aux autres comme les petits morceaux d'un ouvrage. Ces superbes quilts, que Glady Joe et ses amies réalisent au gré de leur imagination, de leur expérience et de leurs rêves, perpétuent une tradition des pionnières américaines. Et ainsi l'auteure nous emporte au fil du temps: esclavage, trahisons, amitiés , secrets de famille, temps de guerre, naissances et décès, haine et amour.
Commenter  J’apprécie          80
zazimuth
18 février 2017
★★★★★
★★★★★
J'ai été attirée par le thème évoqué par le titre du cercle de femmes qui font des travaux d'aiguille ensemble mais ce roman balaye bien plus de thèmes. A travers l'histoire de femmes sur plusieurs générations parfois, des années 30 aux années 70 et à nos jours, on voit l'évolution de la condition féminine mais aussi de la question raciale aux Etats-Unis.
J'ai pensé au début que chaque chapitre relatant un bout de la vie de ces femmes était indépendant, alterné avec des conseils de technique du patchwork présentés comme une métaphore du couple et de l'amour. Mais ces femmes sont celles qui fréquentent le même cercle de couture et elles sont liées à la petite ville dans laquelle il se tient donc leurs vies se sont croisées ou se croisent.
J'ai aimé plusieurs des personnages de femmes libres représentées ici et apprécié la diversité des approches de la vie, notamment la vie amoureuse qu'elles symbolisent.
Commenter  J’apprécie          40
zanzi
16 août 2015
★★★★★
★★★★★
J'ai eu envie de lire ce livre après "la dernière fugitive" de Tracy Chevalier, qui est sur le même thème: le patchwork.
j'ai bien aimé cette histoire. Pour ma part les explications en début de chapitre m 'on beaucoup plus, il faut dire que je pratique ce loisir et j'ai trouvé cela très "instructif".
J'ai aimé le parallèle entre la vie de ces femmes aux caractères si différents et le montage d'un ouvrage.
Commenter  J’apprécie          40
gazelleduplatpays
30 septembre 2012
★★★★★
★★★★★
Au lu du résumé de l'éditeur, je m'attendais à un roman un peu dans la même veine que « les Beignets de Tomates Vertes »… Ce n'est pas du tout le cas. J'ai apprécié deux ou trois chapitres sur l'ensemble du livre (ceux qui racontent l'histoire d'Anna, de Constance et de Marianne). Les explications sur le quilt avant chaque chapitre sont ennuyeuses (et c'est un euphémisme) et n'apportent pas grand-chose à l'histoire. Bref, très décevant
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sylou83sylou8316 décembre 2014
"...il faut être trés jeune pour faire une chose pareille - pour partir sans hésitation - parce que plus on vieillit, qu'on le veuille ou non, plus on s'attache. On plante ses racines, on éprouve une espèce de parenté inconfortable avec le sol qu'on foule aux pieds. Certaines choses prennent une signification spéciale, deviennent irremplaçables et on a beau aimer voyager, adorer les endroits où l'on arrive, on finira toujours par revenir vers cette chose qui n'existe qu'ici. "
P.143
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylou83sylou8316 décembre 2014
....pas un jour ne passe sans que le souvenir de son père n'effleure douloureusement sa conscience. Ce souvenir est son pilote et sa boussole; il a brisé son jeune coeur - pas d'un seul coup, avec un grand crac ! mais plutôt par de minuscules petites fissures, par une infinité de fentes fines comme des cheveux. Et en plus il en a ébréché l'extérieur pour lui laisser un coeur dont la surface n'est pas lisse et voluptueuse, mais au contraire taillée en biseau, pleine d'aspérités.
P.79
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bartholomewbartholomew15 octobre 2016
Il y a des quilts qui chantent les batailles d'un mari, d'un amant, d'un père ou d'un fils, qui leur rendent hommage.Une interminable succession de batailles, au fil des siècles, notées , enregistrées pour la postérité. Parce qu'il est immoral d'oublier. Ces événements ne sont pas glorifiés, simplement enregistrés. Tatoués sur le coeur; marqués au fer rouge dans l'histoire de la famille.
Commenter  J’apprécie          10
myriampelemyriampele15 juillet 2016
L'attente. Le pire rêve qu'il vous arrive de faire, la nuit, c'est d'être séparée de quelqu'un que vous aimez et d'être sûre qu'il se trouve en présence d'un danger, sans savoir où il est exactement.
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth18 février 2017
Hy eut envie de pleurer, parce qu'elle savait bien que ce qu'il venait de décrire, c'était justement ce qu'elle éprouverait en pensant à lui après sa mort - elle savait qu'elle passerait le reste de sa vie à pouvoir le sentir, à sentir sa présence auprès d'elle, sans pouvoir le toucher. (p.55)
Commenter  J’apprécie          00
Video de Whitney Otto (1) Voir plusAjouter une vidéo

Withney Otto : Le Jour du patchwork
Depuis le Salon du Livre, Olivier BARROT présente le livre de Whitney Otto, "Le Jour du patchwork".
autres livres classés : coutureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2345 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre