AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226087338
Éditeur : Albin Michel (29/08/1996)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Pierre Rabhi a fondé toute sa philosophie de vie ainsi que son travail de mise en valeur des régions arides et des cultures traditionnelles sur l'ardente passion qu'il voue à la Terre. Après Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe, il plaide ici en faveur de l'indispensable réconciliation avec notre Terre-Mère, aussi réelle que symbolique, aussi essentielle dans la pratique que sur le plan spirituel.

Sous forme de récit préfacé par Yehudi Men... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
brigittelascombe
28 février 2012
★★★★★
★★★★★
Parole de terre:Témoignage à travers l'oralité africaine, par la voix d'un vieux sage "Tyemero" "homme de mémoire" du sud, des dégats subis par la terre mère(suite à la déforestation, des carnages dus aux chasses de gros gibiers), des conséquences de sécheresse et de malnutrition entraînées; dénonciation des mensonges des enjeux financiers des hommes blancs dont la domination et l'introduction de la "poudre blanche" (engrais chimiques)a été la cause de ressentiments; plaidoyer mené par le narrateur François, enseignant blanc venu en mission pour enregistrer la parole du sage détenteur du savoir ancestral, vivre le quotidien d'une tribu,enquêter,constater la gratitude envers le blanc qui soigne mais se méfie du progrés,le désespoir et la révolte vis à vis de la famine et de la misère d'un peuple qui souhaite plus que tout retrouver l'ancienne harmonie de l'homme avec les éléments.
Pierre Rabhi, agriculteur,homme politique,écrivain, créateur du concept "Oasis en tous lieux" et penseur français d'origine algérienne nous offre sa philosophie, nous livre dans Parole de terre (sous forme de fable mais en réalité d'essai) son combat passionné, prône ses convictions pour une agriculture biologique pour que la terre et le Tiers-monde cessent d'agoniser.
Ainsi que le dit Yéhudi Ménuhin en préface"Aucune vie ne survit sur une terre morte".
A méditer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Fx1
10 septembre 2014
★★★★★
★★★★★
Pierre Rabhi n'est pas écologiste pour faire joli sur son "cv" . Cet homme ce n'est point Mélechon ou Placé . Un lien profond existe entre lui et la terre. Dis comme cela l'on pourrait croire à une farce , que nenni . Son parcours lui à permis de mettre en place une philosophie , qui n'est pas celle des prètentieux de salon , mais au contraire une philosophie qu'il souhaite en phase avec les besoins de la terre . L'on assiste au travers de ces mots à ce carnage que l'homme fait endurer à la terre depuis trop longtemps . L'on devine son rejet de l'agriculture productiviste qui ne sait que dètruire pour que les puissants lobbys agricoles soient encore plus puissants . L'on devine ce que ce parcours à inscrit dans la mémoire de cet homme simple qui n'a comme souhait qu'un respect de l'homme envers la terre soit présent au coeur du projet de vie sociétal . Oui l'on peut vivre mieux en étant dans la modération , dans l'équilibre . Que cela soit en Afrique ou en France , cette conception du rapport entre l'humain et la terre doit exister . Pour autant on est aux antipodes de Pernaut ici . Pierre Rabhi est un homme de progrés , qu'il souhaite simplement profitable à cette planéte . Il n'y a rien de réac chez Pierre Rabhi , il y a au contraire une volonté de faire èvoluer les consciences vers un futur en phase avec la nature . Ce trés beau livre est comme tout les ouvrages de Pierre Rabhi , important .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
PiertyM
19 octobre 2013
★★★★★
★★★★★
Etant lui-même homme de la terre, Pierre Rabhi tire une sonnette d'alarme sur le cri que pousse la nature sur sa destruction dont l'homme prend plaisir rien que pour satisfaire son esprit égocentrique.
Parole de terre: une initiation africaine dénonce à travers une fable philosophique l'extrême traîtrise que l'homme, étant maître et possesseur de la nature d'une manière radicale, afflige à la nature qui risque bien de se révolter contre l'homme.
Par initiation africaine, Pierre Rabhi déplore l'intrusion des pratiques ou substances modernes mais plutôt toxines en terre africaine. Des substances très très nocives à cette terre conservatrice entre temps de ses richesses naturelles...
Commenter  J’apprécie          81
LeCombatOculaire
10 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Pierre Rabhi est un homme profondément humain, soucieux du sort de l'humanité et de celui de la planète, soucieux de trouver des solutions pour apaiser les maux, rendre honneur à la terre, mais surtout à la vie. Il le prouve ici dans un récit qui se veut fable, mais qui est entièrement ancré dans la réalité. La société qu'il décrit, tant dans la culture africaine que dans la culture occidentale, est rongée par la cupidité, par un système crapuleux, par l'avidité des uns et l'envie de s'en sortir des autres. La planète souffre et elle le fait savoir, elle ne peut donner en abondance que si elle est chérie et bien traitée.
Retraçant l'histoire depuis la création de la Terre jusqu'à nos jours, il fait une analyse tellement juste qu'elle parait évidente, et pourtant, voilà où nous en sommes. Tout ce qui est écrit relève d'une vérité universelle bafouée par le pouvoir de l'Homme Blanc. Les traditions et les savoirs ancestraux s'évanouissent peu à peu, avec un tout petit espoir de sauvegarde. Rien n'est encore perdu mais il faudra pour cela que chacun retourne à de vraies valeurs, à un système d'auto-gestion et d'harmonie avec l'environnement. Et cela se fait déjà à petite échelle, mais il faut pour cela renoncer à tous les faux besoins qui ont été créés pour engendrer du rendement et de la consommation. Tout ça pour une valeur fictive, des petits bouts de papier...
A conseiller à tous ceux qui ne connaissent pas encore, à tous ceux qui ont envie de renouer avec l'engrenage universel, pour (re)prendre conscience de la beauté et de l'efficacité intrinsèque du monde qui nous entoure. C'est un petit livre facile à lire, plein de bon sens et sans matraquage intempestif d'un côté comme de l'autre. Il est urgent de retrouver une place dans le cercle parfait que la nature a créé pour retrouver la paix et la réelle abondance.

Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
julien_le_naufrage
11 novembre 2010
★★★★★
★★★★★
Sous-titré "Une initiation africaine", le livre "Parole de terre" est sommes toute une espèce de conte philosophique. Pierre Rabhi, agriculteur de son état, nous partage sa pensée et son attachement à la terre. Homme de terrain, mais également penseur engagé, il est reste également un bel écrivain et au travers de ce livre, ce Français, fils d'un forgeron algérien, partage avec nous une bien belle histoire.
Partagé entre le récit de Tyémoro qui nous raconte le pays noir du temps jadis, au travers d'une histoire qui tel un conte de griot nous transporte à travers le temps et l'espace. Mais il y'a aussi Ousséini qui a vécu chez les Blancs et qui connait ainsi leurs travers. Mais de ce mélange entre passé et futur, entre sagesse ancienne et savoir moderne va renaître une confiance et une envie commune de faire avancer les choses pour le mieux dans le village de Tyémoro.
Ce livre, l'air de rien et sous un ton très poétique, va nous amener à réfléchir sur les méfaits de l'agriculture intensive, la logique productiviste, la colonisation des pays du Sud, etc. Mais il portera aussi sur le coté positif des choses, ce que de manière commue nous pouvons amener, ce que le rattachement à notre terre (je ne parle pas de nationalisme ici bien sur!!!) peut amener. Les occidentaux que nous sommes nos plus les pieds sur terre, mais sur le béton. Tout va vite, mieux, plus grand, moins cher, et encore plus, plus plus. Bref, nous avons perdu la réalité du rythme de la vie, du besoin de l'homme d'être près de la nature et de vivre avec elle plutôt que de la dominée comme l'ont voulu les philosophies et religions occidentales.
Pierre Rabhi apporte des réflexions, mais n'impose rien. Il donne envie de passer à l'acte, d'enfin réaliser se rattachement à la terre, de mettre les mains dans cette manière noire qu'est le sol. Cela fait résonner en moi cette fibre écologique qui m'anime depuis tout petit. Et c'est ce genre d'ouvrage, parmi tant d'autres, parmi mille réflexions et débats, qui me pousse à devenir moi-même paysan. de passé d'un certain amateurisme du dimanche au professionnalisme engagé. M'enfin, cette réflexion personnelle sur ma vie nécessiterait un bien plus gros billet également.
Lien : http://naufragesvolontaires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
julien_le_naufragejulien_le_naufrage11 novembre 2010
Au bout d'une longue patience, j'ai enfin compris que je pouvais commencer à toucher à la terre. Je ressentais comme un ordre tranquille dans mes sentiments et au-dehors, sur ces terres redoutées où le vent souffle d'une étrange manière. J'ai senti cette terre m'adopter comme un orphelin, comme un enfant à l'abandon, et non devenir ma conquête. Et cette terre devint mère, inséparable des étoiles, du soleil, de la lune et d'autres astres répandus comme des semences sur l'immense champ céleste. Des fluides invisibles circulent en tous sens. La terre devient aussi une femme, une épouse, dont les noces ne s'achèvent jamais. Le soleil lui fait don de sa chaleur et de l'éclat de sa lumière, la lune et les étoiles semblent accomplir une danse éternelle en son honneur. Et lorsque l'eau du ciel l'abreuve, elle déploie ses innombrables miracles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
brigittelascombebrigittelascombe28 février 2012
Ainsi les quatre charpentes de la grande case de la vie-la terre,l'eau,la lumière et le souffle- sont malades. Les êtres humains seront également malades,car leur coeur s'est trop durci.Et le monde se brise un peu plus chaque jour,car l'argent a plus d'importance que les êtres humains,plus d'importance que la création et que le créateur.
Commenter  J’apprécie          220
brigittelascombebrigittelascombe28 février 2012
Tout s'édifie à partir de la semence,entre féminin et masculin,et tout décline pour renaître encore.Ainsi, pour que la vie soit,la mort est nécessaire,et pour que la mort soit,la vie est nécessaire.
Commenter  J’apprécie          240
brigittelascombebrigittelascombe28 février 2012
Les dernières générations d'enfants sont marquées par l'insuffisance de nourriture.Avec les nouveaux médicaments,ils survivent mieux,mais n'ont plus la charpente solide de leur père.Cela m'amène à poser la terrible question:faire survivre ces enfants,est-ce les sauver ou bien les condamner à une lente agonie?
Commenter  J’apprécie          80
brigittelascombebrigittelascombe28 février 2012
"La terre ne nous a jamais trahis,c'est nous qui l'avons trahie!
Commenter  J’apprécie          360
autres livres classés : terreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre