Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2092552996
Éditeur : Nathan (2014)


Note moyenne : 4.3/5 (sur 430 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Un choix peut vous transformer ― ou encore vous détruire. Mais chaque choix comporte son lot de conséquences, et alors qu'elle est entourée d'une vague de mécontentement au sein des factions, Tris Prior doit encore essayer de sauver ceux qu'elle aime ― ainsi... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (142)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par darkmoon, le 11 mars 2014

    darkmoon
    Ce deuxième tome m'a laissé... Assoiffée. Une fois de plus Veronica Roth a su nous transporter dans l'histoire qu'elle a mise en place. Toujours autant de suspense, d'action, d'émotions et une touche d'amour. Nous voilà servis.
    On retrouve nos personnages là où on les avait laissés, c'est à dire dans le train. Tris, Tobias, Caleb, Peter et Marcus vont chez les fraternels. Au début, leur passage chez les fraternels est reposant, ils sont (à peu près) laissés en paix. Mais finalement, ces gens finissent par leur taper sur les nerfs, et il est bien temps que nos personnages repartent.
    Je dirais qu'à partir de là, l'histoire devient frénétique. On ne peut pas abandonner le livre. La tension monte tout au long du tome, les relations se font plus complexes, on apprend à connaître mieux certains personnages, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Et puis bien sûr, le suspense est au rendez- vous, encore meilleur selon moi que dans le premier tome.
    Vraiment, ce tome 2 nous régale. On découvre les dessous d'un système sanguinaire, le tout mené par les Erudits, ce qui casse pour une fois un peu le principe "les plus cultivés sont les plus sages". Sans factions, Sincères, Altruistes, Audacieux... Complots, trahisons, découvertes, décisions difficiles... Tout se mêle et forme la trame d'une situation de plus en plus complexe pour Tris. Tris, qui est de plus de plus rongée par la culpabilité, d'avoir tué Will mais aussi du sacrifice de ses parents pour la sauver, elle va d'ailleurs avoir beaucoup de mal à se confier à Tobias et va lui mentir à de nombreuses reprises, ce qui va créer de nouvelles tensions entre eux. Tobais, quant à lui tente de faire le tri dans sa vie. Leur relation est mise à rude épreuve... A chaque coup bas qu'ils se portent entre eux, on a de plus en plus la certitude qu'ils vont finir par se séparer, tellement que le nombre de secrets s'accumulent entre eux, mais il y a toujours quelque chose qui leur arrive ou qui est là, à leur portée, pour leur donner la force nécessaire de continuer à être ensemble et finir par s'aimer réellement, à un point où l'un ne sait plus se passer de l'autre.
    En gros, une écriture fluide et agréable, un univers dans lequel on se plonge totalement, des personnages complexes, que l'on déteste ou auxquels on s'attache (certaines fois contre toute attente), une histoire et un suspense extrêmement prenants, une lecture tout simplement addictive, et il me tarde de lire la suite!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 27         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par cho0kette, le 15 mai 2012

    cho0kette
    Dire que j'attendais ce second tome impatiemment est un euphémisme puisque le premier tome avait été un véritable coup de cœur et que j'avais qu'une hâte : qu'Insurgent sorte enfin ! C'est chose faite maintenant, et je n'ai pas tardé à me jeter dessus !
    Ce second tome reprend directement après la fin du tome 1, rien n'a changé depuis les évènements dramatiques du premier tome, on les retrouve là où on les avaient laissé et on entre donc dans le vif du sujet sans qu'aucun 'rappel' ne soit écrit, ce qui fait que les premières pages ont été laborieuses parce que, mise à part Tris et Four, je ne me rappelais pas avec précision qui étaient les personnes avec eux. J'ai donc décidé de relire quelques passages de Divergent pour me rafraîchir la mémoire.. et je me suis retrouvée à relire entièrement le livre tellement il m'avait manqué xD. Une fois terminé, je me suis remise dans le second tome et tout allait bien mieux !
    Ce tome est bourré de rebondissements, de surprises. Je me suis souvent demandé ce qu'il allait advenir d'eux après le premier tome, ce qu'ils allaient décider de faire, ou ils allaient aller, et franchement je ne pensais pas qu'il se passerait tant de choses, en si peu de temps.
    L'atmosphère est étrange. Tout le monde, toutes les factions sont secoués par ce qu'il s'est passé, et même si certaines ne sont pas directement concernées, leurs dirigeants se doivent de prendre eux aussi des décisions pour le bien de tous mais surtout des leurs. Ce qui ajoute encore une couche à ce sentiment oppressant, cette impression que tout peut - et va - de nouveau partir en vrille.
    On en découvre bien plus sur les différentes factions, leurs membres, mais on en apprend aussi davantage sur les sans-factions. Il y a également des secrets, des tractations politiques, des agissements et des manipulations qui ont lieu entre certaines personnes, certaines factions.. En fait il n'y a quasiment pas de moments de répits, et on en bave autant que nos héros. Ce n'est vraiment pas simple pour eux, ils sont tiraillés de toutes parts. Ça se complique très souvent, rien ne se passe comme c'était prévu, ce qui augmente cette sensation que rien n'est maîtrisé et que le pire peut arriver à tout instant.
    C'est assez éprouvant à lire, surtout quand ça ne se passe pas comme on le voudrait, ou qu'un personnage ne fait pas ce que l'on attendait de lui. Mise à part ça, c'est tout bonnement excellent à lire. Cette suite est géniale et tout pleins d'évènements nous rendent complètement accro, si ce n'était pas déjà le cas avant !
    Comme dans le premier tome, les personnages, Tris et Four en tête, sont excellents. C'est un énorme plaisir de les retrouver (surtout Four ok j'avoue !!). En ce qui concerne Tris, je dois dire qu'elle m'a autant impressionnée qu'elle m'a énervée par moment. Ce n'est pas facile pour elle après tout ce qu'elle a vécu dans le premier tome, tout ce qu'elle a dû faire de plein gré ou non, tout ce qu'elle a perdu.. Elle est toujours aussi forte, aussi courageuse, mais elle doit maintenant faire face aux répercussions de ses actes. Elle souffre aussi bien physiquement qu'intérieurement mais elle tient bon la plupart du temps. Néanmoins je n'ai pas toujours compris ses décisions et agissements, surtout après avoir tant perdu.. parfois elle semble tellement bornée qu'on se demande si elle ne le fait pas exprès juste pour nous énerver !
    Du côté de Four, que dire mise à part qu'il est encore mieux que dans le tome précédent ? Coup de cœur confirmé en ce qui me concerne. J'ai adoré en découvrir plus sur lui, sur son passé, sa famille, découvrir encore quelques secrets qu'il gardait cachés, et j'ai détesté quand il en bavait ! Ce type est génial, la perfection incarnée, il m'impressionne tout le temps et mon petit cœur adore sa façon d'être avec Tris !
    Leur relation à tous deux est plus mature, plus profonde qu'avant, plus belle tout simplement, mais elle est aussi plus tendue et chaotique avec tout ce qu'il se passe, tout ce qui n'a pas été dit ou dit trop tard, et qui, au final, leur porte préjudice à un moment ou un autre. Ils sont tellement beaux ensemble que je n'ai cessé de m'inquiéter pour eux. Veronica Roth sait comment nous faire plaisir et nous faire rager c'est certain !
    Les autres personnages sont trop nombreux pour que je m'arrête dessus, mais ça a été génial d'en découvrir certains plus en détails, d'en savoir plus sur eux, d'être parfois surpris, déçus voire choqués par ce que l'on apprend..
    La fin est affreuse ! Coupée au milieu d'un évènement important, sans qu'on puisse parfaitement comprendre, nous laissant apercevoir le chemin que va prendre le prochain tome.. Grrr c'est vraiment pas gentil de nous faire ce coup là. C'est frustrant comme pas possible !
    Je veux la suite, je veux comprendre, je veux tout savoir et surtout je veux retrouver mes chouchous sans avoir à attendre si longtemps (Veronica Roth a indiqué sur son blog que le 3ème et dernier tome était prévu pour l'automne 2013 Arghhh !). J'aime trop cette saga, ça me rend dingue !! Vivement la sortie en VF pour que j'ai ma dose :P

    Lien : http://cho0kette.blogspot.fr/2012/05/divergent-tome-2-insurgent-vero..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 16         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Kaya, le 21 avril 2014

    Kaya
    Ma copine m'a emmenée voir "Divergente" au cinéma la semaine passée et j'ai trouvé que ce film dit pour adolescents n'était pas inintéressant. J'y ai retrouvé beaucoup de caractéristiqiues de "Hunger Games", en particulier le troisième tome, plus politique que les deux précédents, et cela m'a donné envie de lire la suite. Je l'ai généreusement offert à mon amoureuse, qui lorgnait dessus à la librairie, mais j'ai mis la main dessus dès qu'elle a eu le dos tourné (la lecture, ça me rend roublarde !).
    Je n'ai pas eu trop de mal de passer du film 1 au livre 2, ce qui me laisse penser qu'à quelques détails/personnages près, l'adaptation cinématographique est assez fidèle au roman. Ceci dit, j'ai eu un peu de mal à accrocher mon wagon à la locomotive. Ce roman ( et la saga en général) a de quoi me plaire et me déplaire et en voici la liste.
    Pour me plaire:
    - le genre de la contre-utopie. J'ai découvert ce genre avec "le meilleur des mondes", "1984" et clairement, avec Divergent, on est en plein dedans: contrôle de la population à l'aide de diverses simulations ( pour les Erudits), drogues (pour les Fraternels, quoi que cela soit assez passif), des caméras installées un peu partout comme dans 1984, classement de la population en fonction de leurs aptitudes (cf. le meilleur des mondes). le concept de "Divergente" ne me coupe pas le souffle, mais il m'intrigue, il m'intéresse.
    - Une héroïne active. Tris n'est pas une mijaurée qui attend bravement qu'on se batte à sa place, ce roman a été écrit par une femme et cela s'en ressent. Je retrouve un peu de Katniss (Hunger Games) dans la personnalité de Béatrice.
    Pour me déplaire:
    - une héroïne TROP active... Les têtes à claques semi-suicidaires moi ça m'énerve et c'est déjà ce que je reprochais à Katniss dans le troisième tome d'Hunger Games. C'est bien beau d'avoir des héroïnes aussi musclées que les mecs et qui se battent comme de véritables caïds, mais allons bon, servez vous de vos têtes les filles.
    - la romance. Je suis une romantique, j'aime les histoires d'amour, les "fuis-moi-je-te-suis" etc. Mais ça doit rester cohérent, ça doit apporter quelque chose au récit et ici, j'ai juste envie de mettre des claques à l'héroïne. Elle se trouve une perle de mec, compréhensif, sensible, pro de la gachette, posé et réfléchi et elle, elle passe son temps à lui mentir, lui cacher ses projets et se mettre en danger indépendamment de ce que lui peut ressentir. Ca lui complique la vie et ça, ça m'énerve!
    Bilan mitigé donc, pour ce tome 2 de Divergent. Je me demande ce que j'aurais pensé du tome 1 si je n'avais pas vu le film. Clairement, j'ai préféré voir l'histoire plutôt que la lire, ce qui ne m'empêche pas d'avoir très envie de savoir ce qu'il se passe ensuite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Jumax, le 22 avril 2014

    Jumax
    Les factions sont au bord de la destruction et de la guerre, les divergents sont chassés et les sans factions se rassemblent et s'arment, on retrouve des personnes que l'on croyait mortes. Et surtout il y a ce secret,cette information pour laquelle des gens sont morts, quelle est cette grande vérité pour laquelle on tue et on meurt...
    Je ne suis toujours pas entièrement convaincue, mais ça se lit donc on enchaîne le dernier tome puis on verra...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 16         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Melisende, le 19 janvier 2013

    Melisende
    Lorsque j'ai découvert le premier tome il y a plus d'un an, les dystopies émergeaient tout juste en France. J'avais alors apprécié ma lecture mais ne l'avais pas non plus trouvée extraordinaire. J'avais passé un agréable moment mais n'avais pas été particulièrement touchée par l'héroïne et ses aventures. J'attendais donc plus d'empathie de cette suite.
    Malheureusement, force est de constater que ce ne fut pas le cas. Non seulement je ne me suis toujours pas attachée à la jeune Tris mais en plus, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'intrigue (ma lecture hachée n'était pas vraiment propice) et, deux jours après avoir tourné la dernière page, j'étais déjà incapable de produire un résumé (alors je ne vous explique pas la galère aujourd'hui !). Malgré tout, je reconnais, objectivement, qu'il y a de l'idée et que c'est plutôt bien écrit. Je pense qu'il est plus facile d'apprécier cette lecture en la faisant directement à la suite du premier, pour être bien dans le bain.
    Comme je le signalais juste au dessus, il vaut mieux lire ce deuxième tome dans la foulée du premier pour pouvoir en profiter. Car, si comme moi après plus d'un an, vous avez oublié la grande majorité de l'intrigue et ne savez plus qui est qui (à part les deux héros), ne comptez pas sur une aide de l'auteure. Ce deuxième tome commence sur les chapeaux de roues, sans aucun rappel. le lecteur est directement replacé dans l'action et tant pis s'il a des blancs. J'ai eu énormément de mal à me remettre dans le monde créé par Veronica Roth. Je me souvenais, en gros, des caractéristiques de chaque faction, mais je ne savais même plus quelles étaient celles auxquelles l'héroïne pouvait faire confiance et quelles étaient les traitres. de ce fait, j'étais perdue, ne savais plus ce qui se passait, ne savais plus vers quoi on allait et n'ai donc pas du tout profité de l'intrigue. J'ai passé plus de temps à tenter de me souvenir du premier tome qu'à me concentrer sur ce deuxième et je crois que je suis passée à côté de beaucoup de choses. D'ailleurs je crois même que je n'ai pas vraiment compris la révélation finale… Si quelqu'un veut m'éclairer à ce sujet, qu'il se manifeste, je lui en serais extrêmement reconnaissant !
    C'est pourquoi je suis incapable de vous proposer un résumé de ce tome, constitué de fuites, de duels, de poursuites, de traitrises et de mensonges. Je peux juste vous dire que la faction des Erudits détient un grand secret qui met en péril beaucoup de choses et Tris n'en démord pas, elle veut découvrir de quoi il s'agit, elle veut la VERITE ! Mais difficile d'y accéder, vous vous en doutez, surtout quand certains dirigeants se mettent à chercher les divergents. Insécurité, mouvements, combats, fuites, voilà quelques mots pour décrire ce deuxième tome et je dois avouer que j'ai assez bien ressenti le danger, la méfiance et l'urgence générale dans laquelle vivent les héros. Point positif, à n'en pas douter.
    Outre mes difficultés à me replonger dans cette rébellion des factions, j'ai également beaucoup de mal, depuis le tout début, à m'attacher à Tris, la jeune héroïne. Certes elle est forte, rusée, déterminée et courageuse mais je la trouve aussi très froide. La demoiselle a quelques réactions étranges et prend quelques décisions particulièrement stupides. C'est bien simple, ce qu'il ne faut pas faire, elle le fait (en sachant au fond d'elle-même qu'elle ne devrait pas mentir, qu'elle ne devrait pas accepter ceci ou cela…) et ce que ça peut m'agacer les héroïnes qui foncent droit dans le mur en toute connaissance de cause… Tris, à part cette habitude de prendre les mauvaises décisions, aurait pu être une héroïne agréable à suivre pour moi ; mais non, ça ne passe définitivement pas.
    Sa relation amoureuse avec Quatre ne me fait, par conséquent, ni chaud ni froid et pourtant, on est assez loin des amourettes simplistes et niaises… mais rien n'y fait, je ne ressens rien. Ces deux héros multiplient les émotions et passent de la passion à la haine… la palette est bel et bien là. Malgré tout, je me répète, je n'ai eu aucune empathie pour eux et ce qu'ils vivaient.
    Ces deux adolescents sont entourés d'une dizaine de personnages secondaires : les amis, les parents, les ennemis attitrés… mais je suis incapable de vous citer le nom de l'un d'eux. Je sais que dans ce monde aseptisé, les êtres humains entrent dans des cases plus ou moins précises et ont perdu, pour beaucoup, ce qui faisaient d'eux des êtres imprévisibles (bien que les choses changent, c'est un peu le thème de cette série…) ; pas étonnant donc qu'ils soient proches du robot-zombie et que je ne me sente donc pas du tout concernée par leurs aventures. J'ai trouvé tout ce petit monde assez « intouchable ». Dans cette optique, Veronica Roth a fait un bon boulot, c'est certain.
    Je ne pense pas être particulièrement sans cœur, je crois juste que non seulement je n'ai pas découvert ce tome dans les meilleures conditions mais qu'en plus, la plume de Veronica Roth ne me touche pas.
    Et pourtant, on ne peut pas dire que c'est mal écrit, non non. C'est même plutôt maîtrisé et fluide. Je regrette peut-être un peu le manque de descriptions qui auraient permis d'enrichir un peu le contexte. L'auteure en dit assez pour qu'on ait une idée des lieux et qu'on puisse s'imaginer un minimum les scènes (même si certaines choses restent floues), mais il me semble qu'elle aurait pu insister un peu de temps en temps. Côté dialogues, je n'ai rien à redire. Utiles et pas seulement écrits pour du remplissage, ils rythment un petit peu les scènes et peuvent même apporter leur lot d'émotions (enfin, si ce qu'il y a autour vous touche, évidemment).
    L'auteure a fait le choix du point de vue interne qui, a priori, aide à l'empathie… habituellement. Mais ça n'a pas fonctionné sur moi puisque suivre l'intrigue du point de vue de Tris, dans sa tête, ne m'a pas permis de m'attacher davantage à elle, malheureusement.
    Objectivement, à part les descriptions un peu justes pour moi, je n'ai pas de reproches à faire à Veronica Roth. Et objectivement, je reconnais bien volontiers que son histoire rythmée, son contexte maitrisé et ses personnages plutôt fouillés ont beaucoup à apporter. Mais comme la lecture est une question de subjectivité, je me dois d'avouer que la mayonnaise n'a pas pris et qu'à aucun moment je ne me suis sentie impliquée dans cette affaire ou émue par les héros… dommage !

    Lien : http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/divergent-tome-2-insurgent..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Ricochet , le 20 décembre 2012
    Une dystopie fort bien faite, écrite pour happer le lecteur.
    Lire la critique sur le site : Ricochet

> voir toutes (80)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par aurelaurelg, le 24 avril 2014

    Ce deuxième Tome m'a beaucoup plu, l'auteur a su me transporter dans son univers .. J'aime les personnages et leurs histoires, l'intrigue, les lieux .. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite ! Le style est fluide, se lit facilement et même si je l'ai dévoré moins rapidement il reste à la hauteur de mes espérances.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Kaya, le 21 avril 2014

    J'ai lu quelque part que le fait de pleurer défie toute explication scientifique. A priori, les larmes ne servent qu'à lubrifier les yeux. Il n'y a pas de raison biologique pour que les émotions commandent une surproduction de larmes.
    Moi, je crois que nous pleurons pour exprimer la part animale qui est en nous sans renoncer à notre humanité. Parce que, en moi, il y a une bête qui gronde et qui grogne et qui se bat pour retrouver la liberté, retrouver Tobias et, par dessus tout, rester en vie. Et quoi que je fasse, je ne peux pas la tuer.
    Alors, je pleure, le visage entre les mains.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par brinvilliers, le 15 avril 2014

    Pour la première fois, je me rends compte que l'initiation des Audacieux m'enseigné une leçon essentielle : continuer à avancer.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Jumax, le 13 avril 2014

    J'éprouve la curieuse envie de me cogner la tête contre la paroi. Les sanglots des autres me mettent mal à l'aise. C'est peut-être égoïste de ma part.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par Emiloo, le 20 novembre 2012

    - Je t'aime.
    Je l'ai dit une fois, avant de me rendre au siège des Érudits, mais il dormait, alors. Je ne sais pas pourquoi je ne lui ai jamais dit à un moment où il pouvait l'entendre. J'avais peut-être peur de lui confier une chose aussi personnelle que mon attachement. Ou de ne pas savoir ce que c'était d'aimer quelqu'un. Maintenant, je crois que le plus effrayant est d'avoir failli ne pas le dire avant qu'il ne soit trop tard. Avant qu'il ne soit trop tard pour moi.
    Je lui appartient et il m'appartient, et c'est comme ça depuis le début.
    Il me dévisage. J'attends sa réponse en m'aggrippant à ses mains pour me soutenir.
    Il fronce les sourcils.
    - Répète-moi ça.
    - Tobias, je t'aime.
    Sa peau mouillée glisse et il sent la sueur ; le tissu de ma chemise adhère à ses bras quand il les replie autour de moi. Il enfouit son visage dans mon cou et m'embrasse juste au dessus de la clavicule, puis sur la joue, puis sur la bouche.
    - Moi aussi, je t'aime.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
16,05 € (neuf)
15,89 € (occasion)

   

Faire découvrir Divergente, Tome 2 : Les insurgés par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (3) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (825)

> voir plus

Quiz