Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Caroline Lepage (Traducteur)

ISBN : 2070340872
Éditeur : Gallimard (2008)


Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Une grande société dans une tour de verre, parmi tant d'autres, où se révèle le monde du travail. Du jeune patron ambitieux au chauffeur mystérieux, du directeur général énigmatique à la surprenante secré... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par aaahhh, le 14 août 2014

    aaahhh
    Attention petite perle!
    Quel pied j'ai pris à lire ce roman de Clara Sanchez dont j'avais déjà dévoré et adoré "Ce que cache ton nom" ! Dommage que la plupart de ses romans n'aient pas été traduits en français car elle est l'un de ces auteurs dont je ferais bien collection!
    S'attaquant ici au monde du travail, c'est avec une ironie acerbe et pourtant agréablement douce, qu'elle nous relate à travers les yeux de sa narratrice, les petites histoires si anodines et pourtant tellement universelles qu'elles en prennent de l'importance, des employés de la tour de verre, entreprise de nos jours, unique et à mille autres semblable...
    Nous menant avec finesse et adresse à travers les récits de vie des uns et des autres, qui se croisent et se décroisent à souhait, c'est un magnifique portrait des temps modernes que tisse l'auteur. de l'absurdité déconcertante des emplois de petites mains à la terreur du capitalisme à outrance en passant par les amours déçus et les ambitions éclatées, c'est un joli panaché d'émotions et de réflexions que nous offre ce beau roman que je recommande chaudement à tous!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Teatatteredpages, le 06 septembre 2011

    Teatatteredpages
    A ne pas manquer ! Se lit d'une traite.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par aaahhh, le 14 août 2014

    Son geste quand il l'a prise par la taille et la façon qu'elle a eu d'approcher les lèvres de la commissure de sa bouche m'ont mis la puce à l'oreille. Nul doute que ces deux corps se reconnaissent : lorsque les corps se reconnaissent, qu'une certaine intimité s'est établie entre eux, il est difficile de le dissimuler.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par aaahhh, le 14 août 2014

    Rien de tel que le monde du travail pour apprendre à se connaître soi-même, pas de meilleur endroit pour que les défauts des autres croissent et s'épanouissent, pareils à des fleurs géantes.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par aaahhh, le 14 août 2014

    La manière la plus rapide de perdre son innocence, c'est bel et bien de regarder par le trou de la serrure.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par aaahhh, le 14 août 2014

    La duperie et la vérité ont en commun qu'il est aussi choquant de les découvrir l'une que l'autre.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
6,89 € (neuf)
2,90 € (occasion)

   

Faire découvrir Un million de lumières par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (11)

> voir plus

Quiz