Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266172492
Éditeur : Pocket (2007)


Note moyenne : 4.18/5 (sur 305 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
L'Hégémonie gouverne plus de trois cents mondes. Quant aux Extros, ils ont pris le large après l'Hégire. Reviendront-ils? Un de leurs essaims, depuis trois cents ans, se rapproche d'Hypérion. Les habitants de cette planète ont fini par devenir nerveux; ils réclament l'é... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (11)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Seraphita, le 23 juin 2010

    Seraphita
    La guerre fait rage entre l'Hégémonie et les Extros qui menacent Hypérion. La présidente de l'Hégémonie, Gladstone, fait appel aux pouvoirs d'un cybride de Keats qui dans ses rêves est le témoin des pérégrinations des sept pèlerins envoyés sur Hypérion. le sort de l'humanité est entre leurs mains alors que les Tombeaux du Temps doivent s'ouvrir. Ils attendent leur rencontre avec le Gritche, un monstre sanguinaire et terrifiant. En ressortiront-ils indemnes ? Sauveront-ils l'humanité ?
    « La Chute d'Hypérion » (tome 1) est la suite de la saga en 2 tomes « Hypérion », une mystérieuse planète aux trois continents. J'avais hâte de découvrir la suite des aventures des sept pèlerins sur la planète Hypérion à la rencontre des Tombeaux du Temps : j'ai été plutôt déçue par cette suite. Deux narrations alternent dans tout ce premier tome de « La Chute d'Hypérion » : tout d'abord, nous suivons le narrateur, un cybride du poète Keats, dans ses rencontres avec les hautes sphères politiques, notamment avec la présidente de l'Hégémonie, Gladstone. le ton est résolument politique et stratégique. La guerre occupe de nombreux chapitres et le lecteur assiste à tous les bilans et à toutes les négociations menées avec des colonels, des sénateurs, des généraux. J'ai trouvé que ces temps étaient trop longs et sans grand intérêt pour l'intrigue. Une seconde narration entrecoupe la première : il s'agit des aventures et mésaventures que rencontrent les sept pèlerins dans les Tombeaux du Temps. Avec cette narration, j'ai retrouvé mon intérêt pour le livre. Dans « Hypérion », je m'étais attachée aux pèlerins, à travers leur récit singulier et passionnant.
    Je me suis laissée porter par les néologismes (mégatrans, infosphère, infoplan, portes distrans, se distransporter …) utilisés par l'auteur qui s'est amusé à créer des techniques et appareils sophistiqués. Même si on ne maîtrise pas l'exact sens recouvert par ces mots, on se laisse mener sur la vague imaginaire initiée par Dan Simmons. Les descriptions des paysages et monuments (dont les Tombeaux du Temps qui rappellent les pyramides égyptiennes) d'Hypérion sont magnifiques.
    Chaque pèlerin compte sur sa rencontre avec le Gritche. Là aussi, j'ai été un peu déçue par ce monstre sanguinaire, même si Dan Simmons sait ménager quelques surprises.
    De belles descriptions de lieux, des néologismes inventifs, mais trop de tractations politico-stratégiques qui alourdissent le récit. Comme la fin de ce premier tome a aiguisé mon intérêt, je lirai le second avec plaisir pour connaître le fin mot de l'histoire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Luria, le 31 août 2014

    Luria
    Je ferai là une critique globale d'Hyperion et de la chute d', puisque je les ai lu à la suite et qu'ils ne forment à mon sens qu'une seule et même histoire.
    Je ne connais pas beaucoup les ouvrages de Dan Simmons, j'avais déjà lu auparavant un recueil de nouvelles qui m'avait profondément gonflée et qui n'avait rien d'original. J'avoue avoir eu envie de reposer le premier tome très vite. Les histoires de SF ou Fantasy qui commencent avec moult termes inventés et inconnus me dispersent et m'énervent.
    Grouiiik alluma son switzer, dehors on voyait encore l'Eclekton, rare en cette période de l'année, et aux derniers rayons du pouitlu, Grouiiik avec un soupir regagna sa couche pour regagner un peu de sommeil. le grand sacrck l'attendait demain pour discuter du feroncite qui menaçait velu.
    Bref. Agaçant, non ?
    J'ai accroché à l'histoire (au point de ne plus lâcher les tomes) au moment des récits des sept pèlerins. Sept individus au passé divers et multiple, autant de situations et d'univers particuliers, qui font plonger dans ce monde particulier, pour l'apprivoiser, le comprendre et enfin l'apprécier.
    Je pourrais juste ergoter sur le fait que les personnages se font un peu balader sans réfléchir ni se rebeller même si cela sert l'histoire, il me semble que le fatalisme n'était pas forcément nécessaire. Ainsi que la traduction des poèmes de Keats, ils auraient gagné à rester au moins en version originale accompagnée de sa traduction. Ils perdent énormément dans la langue deMolière. Mais à part cela l'univers est riche, très riche, très bien construit, on navigue au fil des pages à travers ses particularités comme ses habitants à travers les planètes, et plusieurs thèmes se rapportent autant à nos vies analogiques que dans cet ouvrage de SF. Une re-découverte de Dan Simmons qui, du point de vue du lecteur-suis-je, fait beaucoup de bien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par jsgandalf, le 06 juin 2012

    jsgandalf
    La « chute d'Hyperion » deuxième volume de la série, abandonne le style des notices biographiques pour repassé au format plus classique de la narration en ordre chronologique. le space opera prend ici tout sa puissance en revenant sur les détails de l'histoire qui vont entraîner la guerre entre les hégemoniens et les extros. Il y a de la politique, des manipulations. Chaque composante de l'univers ayant un but, pour les hégémoniens survivrent, pour les extros, extrémistes spatiaux écologiques, appliquer leur façon de pensé et leur mode de vie à tout le monde, pour les IA divisé eux aussi en trois clans, soit d'éliminer l'homme, soit de le garder en vie ou de s'en éloigner.
    De plus le monde d'après l'événement de Kiev qui à vue la disparition de la terre regorge d'invention comme les distrans, portails permettant de passer d'un monde à l'autre ou encore le propulsion Hawkings.
    Un très bon roman, bien meilleur que le premier.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par fx131, le 11 octobre 2014

    fx131
    Tout s'explique dans cet opus ou Simmons impose ue fois encore son talent immense .
    Le lecteur ne peut plus lacher ce magnifique roman qui lui apporte les réponses à ce qui à était soulevé dans les deux premiers opus .
    Le seul petit truc , c'est que pour comprendre cet opus il faut avoir lu de préférence les deux autres , sinon l'on est effectivement un peu perdu .
    Mais la qualité est telle que l'on ne peut qu'avoir envie de lire toute cette histoire ....
    Incontournable .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

  • Par Mortuum, le 27 septembre 2014

    Mortuum
    Donc en gros, ce tome possède de qualité indéniable, du contenu intéressant et ce n'est pas ennuyant, mais je n'ai tout de même pas été happée par ce roman. Ça ne m'a pas dérangée de le lire, je n'ai aucunement eu envie d'abandonner, mais en même temps, j'aurais pu poser le roman quelques semaines sans l'envie ultime de vite lire la suite. Seule la scène finale me donne envie de lire la suite au plus vite. Je suis donc mitigée sans être déçue, telle une chanson, en moitié d'album, moins entrainante sans être mauvaise non plus au point de passer directement à la suivante. Quoi qu'il en soit, j'ai envie de lire la suite.

    Lien : http://helran.fr/lecture/book/les-cantos-dhyperion-tome-2-la-chute-d..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Seraphita, le 30 juin 2010

    Avant même que les derniers feux du soleil aient tout à fait disparu, les éclairs dans le ciel confirmèrent que les combats se poursuivaient encore dans l’espace. Les trois hommes s’assirent sur les marches du Sphinx pour contempler le spectacle. Des explosions d’un blanc étincelant succédaient à des corolles rouges et à de soudaines traînées vertes ou orangées qui laissaient longtemps leur écho sur la rétine.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation

  • Par Seraphita, le 30 juin 2010

    Six adultes et un bébé au milieu d’un paysage hostile. Les flammes dansantes de leur foyer semblent bien peu de chose contre l’obscurité qui tombe. Au-dessus d’eux et devant eux, les collines environnantes se dressent comme des murailles tandis que, plus près, plongées dans les ténèbres de la vallée elle-même, les formes massives des Tombeaux du Temps semblent se rapprocher lentement au ras du sol, telles des apparitions dinosauriennes surgies de quelques époque antédiluvienne.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Seraphita, le 30 juin 2010

    Elle reprit le sentier d’un pas vif, le laissant derrière elle. Le ciel était sans nuages, viride, barré de striures lapis. La plaine jonchée de blocs rocheux, devant eux, s’étendait en direction du sud-ouest jusqu’aux terres désolées qui laissaient place, à leur tour, aux dunes. Ils marchèrent en silence durant une demi-heure, séparés par cinq mètres et par leurs pensées. Le soleil d’Hypérion était une petite boule brillante sur leur droite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par balrog, le 15 août 2012

    -Je n'ai perçu aucun signe de bienvenue de la part d'un Père bienveillant. Aucune assurance ne m'a été donné sur l'utilité de mes souffrances et de mon sacrifice. Je n'ai eu droit qu'à la douleur et aux ténèbres, aux ténèbres et à la douleur.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par tatooa2001, le 28 mai 2013

    - Quel effet vous a fait le passage de l'armada, H. Severn ?
    - C'était joli, répondis-je.
    Le général Morpurgo refit le même bruit (précision : un ricanement qui ressemble à un reniflement)
    - Joli ? Il assiste au plus grand étalage de puissance de feu spatiale de toute l'histoire de la Galaxie, et il appelle ça "joli" ?
    Il se tourna vers un autre militaire et secoua la tête en tordant le coin de la bouche. Mais le sourire de Gladstone ne faiblit pas.
    - Et la guerre ? me demanda-t-elle. Avez-vous une opinion à formuler sur notre tentative de sauvetage d'Hypérion contre les barbares Extros ?
    - Elle est stupide, répliquai-je.
    Un silence complet se fit dans la salle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (5)

Videos de Dan Simmons

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Dan Simmons


DAN SIMMONS parle de COLLINES NOIRES
Du général Custer à Sitting Bull, du mont Rushmore au pont de Brooklyn, le grand roman de l'Amérique de Dan Simmons.








Sur Amazon
à partir de :
6,37 € (neuf)
14,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Cantos d'Hypérion, tome 3 : La chute d'Hypérion 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (743)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz