Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Camille Croqueloup (Traducteur)

ISBN : 2012019056
Éditeur : Hachette (2010)


Note moyenne : 3.71/5 (sur 481 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Attaquée par une bande de loups lorsqu’elle avait onze ans, Grace ne doit sa survie qu’à l’intervention de l’un d’entre eux. Les années passent, et le loup aux yeux jaunes continue à veiller sur elle. Mais lorsque Jack, un élève de son lycée, est attaqué à son tour, son... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (123)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Melisende, le 17 décembre 2011

    Melisende
    Reçu il y a quelques mois lors d'un troc, j'ai profité de l'organisation d'une lecture commune sur Livraddict pour sortir Frisson de ma PAL. le résumé ne me tentait pas plus que ça mais collection Black Moon oblige et les très bonnes notes sur Bibliomania et les très bons échos reçus çà et là m'ont rendue curieuse et m'ont décidée à le demander en échange.
    Après lecture, je me félicite de ne pas avoir sorti mon porte-monnaie pour acquérir ce premier tome des Loups de Mercy Falls parce que je n'ai absolument pas accroché. Étant donné que la majorité des lecteurs sont ravis de leur découverte, il faut croire que je suis complètement passée à côté. Pas le bon moment pour moi ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que je ne garderai aucun souvenir de cette lecture et que je n'ai pas l'intention de la refaire un jour !
    Dix jours à peine après avoir tourné la dernière page, je suis incapable de me remémorer l'intrigue. Il faut avouer qu'en y réfléchissant un peu, on se rend compte qu'intrigue et actions, ben il n'y en a pas des masses ! Grace découvre le secret de Sam et [ATTENTION SPOILER] tous deux se rendent compte que ce dernier vit ses derniers moments d'humanité [FIN DU SPOILER] et dans la toute dernière partie du texte, ils cherchent un moyen de régler ce problème. Ok. Et c'est tout ? Ben oui (enfin, j'oublie une sous-intrigue vite expédiée avec « l'affaire Jack »).
    Je conçois parfaitement que l'auteure ait voulu centrer ce premier tome sur la rencontre des deux personnages principaux et sur leurs émotions, sauf que je n'ai absolument pas adhéré à leur histoire. Autant je peux craquer pour des amourettes ultra niaises (quoique, de moins au moins au fil des années, j'aime à penser que je mûris un minimum…), fleur bleue que je suis, autant là, je n'ai ressenti aucune émotion et n'ai absolument pas compris/réussi à concevoir leur histoire d'amour.
    Dès les premières pages, dès les premiers instants de ma lecture, j'ai ressenti une gêne, trouvant toute cette histoire et les personnages bizarres, à la limite du vraisemblable. Alors oui, je sais qu'il s'agit d'un livre à ranger dans la catégorie Imaginaire de nos bibliothèques, mais ça n'empêche pas un minimum de vraisemblance. Là, je ne suis entrée dans l'histoire à aucun moment, j'ai survolé les « aventures » de Sam et Grace ; jamais je n'y ai cru.
    Côté personnages, outre leurs façons d'agir vraiment étranges (et personne dans la petite ville ne s'étonne de rien… normal. Par exemple, question qui m'a taraudée pendant toute ma lecture : personne ne s'étonne de ne voir débarquer Sam que quelques mois dans l'année ? Personne ne se demande où il est et ce qu'il fait en hiver ? Genre, quand il a pris son poste à la librairie du coin, personne n'a demandé qui était ce mec et ce qu'il foutait là ?), je ne me suis pas du tout attachée à eux et je ne sais pas comment expliquer mon ressenti, mais je les ai trouvés « mous ». Comme si tout et tout le monde dans ce livre agissaient à deux à l'heure ou étaient entourés d'une bulle de coton. Impressions difficiles à retranscrire avec des mots… disons que le terme qui me vient en tête pour qualifier l'ensemble est « engourdi » ce qui, je le concède, va assez bien avec le titre, l'illustration et le « climat » général de ce livre…
    Quant à la romance entre les deux protagonistes principaux, malgré le fait que Grace et Sam se côtoient depuis des années (enfin, l'un des deux sous forme animale, ce qui ne facilite pas la communication…), je l'ai trouvée un peu précipitée, à la limite du cheveu sur la soupe… en bref : invraisemblable (oui, j'aime ce mot). Qui plus est, Grace est au début présentée comme une adolescente timide et réservée, ce qu'elle n'est finalement pas du tout en présence de Sam (à la limite de l'adolescente en chaleur) alors que lui joue les types prudes au possible (mais oui bien sûr…).
    Je n'ai retenu quasiment aucun des noms des personnages secondaires qui ne m'ont absolument pas marquée ou convaincue, que ce soit dans l'entourage de Sam ou de Grace ; à part les parents de cette dernière, complètement puérils et irresponsables.
    Côté style, si l'alternance des points de vue (des chapitres présentés à travers les yeux de Grace, les autres à travers ceux de Sam) était une très bonne idée de départ, elle n'a pas fait mouche chez moi. Je trouve que Maggie Stiefvater n'a pas su bien différencier ses deux voix narratives ce qui fait que, souvent, je devais retourner en arrière à la première page du chapitre (le titre précise à chaque fois le nom du narrateur) pour me souvenir quel était le personnage qui se cachait derrière le « je ». Ok, je n'étais pas des masses concentrée pendant ma lecture, mais quand même !
    Pour le reste, même si la plume (ou la traduction ?) est plutôt fluide, vu que je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire, j'ai eu du mal à tourner les pages et j'ai été sacrément soulagée de parvenir enfin au bout !
    J'arrête avec les points négatifs et termine avec du positif : l'univers lupin de Maggie Stiefvater. La transformation des loups-garous et son explication diffèrent complètement de ce que j'ai pu lire jusque là. L'importance de la température extérieure sur le processus est une idée originale, qui m'a plu. Malheureusement, et c'est là la limite de mon point positif, à part cet élément, tout le reste est passé à la trappe ou tout juste effleuré… quelle est l'Histoire des loups-garous, d'où viennent-ils ? Y en a-t-il d'autres dans le monde ? Mystère complet. C'est un peu léger, non ?
    Finalement, voilà un vrai point positif un peu atténué par son manque de développement et de profondeur, et c'est bien dommage ! Peut-être y a-t-il plus d'éléments de réponse dans les tomes suivants ? Peut-être. Mais je ne suis vraiment pas certaine d'avoir le courage d'aller un jour les découvrir…

    Lien : http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/les-loups-de-mercy-falls-t..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 8         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par verobleue, le 19 janvier 2012

    verobleue
    Frisson“ de Maggie Stiefvater aborde une autre créature de la nuit : le loup-garou
    Grace, enfant, attaquée par des loups, a été sauvée par l'un d'eux. Chaque hiver, celui-ci apparaît à l'orée du bois qui jouxte sa maison. Une certaine forme de communication s'instille entre eux. Des années plus tard, un lycéen est tué par des loups et une chasse à loups est organisée. Sam, un jeune homme nu et blessé vient se réfugier chez Grace et elle reconnaît dans ses yeux le regard de « son » loup.
    Récit agréable, tendre et pudique mais l'ensemble reste tout de même lent. J'ai bien aimé l'alternance des chapitres consacrés à Grace et à Sam ce qui permet d'avoir une vision élargie des événements et ainsi de pouvoir confronter leur point de vue. Il y a un peu plus de suspens vers la fin sinon, pour un public adulte, le récit reste plat et simpliste.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par fadadelecture, le 04 juillet 2013

    fadadelecture
    Ma fois ce livre était bien sympathique ! Un joli début de trilogie qui donne envie de lire la suite ! Alors un petit résumé :
    Grace a été attaquée par des loups lorsqu'elle était enfant et elle y serait restée sans l'aide inattendue d'un jeune loup aux magnifiques yeux jaunes. Depuis il revient la voir chaque hiver.
    Depuis l'accident, Grace a grandi et elle est maintenant au lycée. le meurtre d'un élève par une meute de loups va tout bouleversé et va obligé la ville à organiser une chasse aux loups. Juste après, Grace va découvrir chez elle un jeune homme blessé avec des yeux familiers ...
    Bref une bonne histoire de loups-garous assez originale. Ce que j'ai aimé c'est le fait que les loups-garous ne se transforme pas en loup la nuit tombée, ni les soirs de pleine lune, mais quand il fait froid. le seul point qui m'a obligée à retirer une étoile c'est leur histoire d'amour ; elle est trop rapide.
    Bref je vous conseille fortement ce début de trilogie. :-)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par DarkHawk, le 05 août 2014

    DarkHawk
    Grace est une jeune fille de 17 ans. Elle va à l'école. Elle a son groupe de copines. Sa vie est assez classique en apparence. Mais toute jeune, Grace a été attaquée par des loups. Passée près de la mort, elle n'a dû son salut qu'à l'intervention d'un étrange loup noir aux yeux jaunes. Depuis elle est fascinée par les loups, et particulièrement par ce loup noir qu'elle guette chaque hiver en bordure de son jardin. Quand un garçon de son école est tué par des loups et qu'une battue est organisée, elle n'a qu'une idée en tête : protéger le loup qui l'a sauvée, il y a bien des années de ça.
    Frisson surfe sur la vague de romans Young Adult mêlant romance et paranormal. Un genre très en vogue depuis Twilight.
    L'écriture est efficace. Les chapitres sont courts. L'histoire est narrée par les deux héros, Sam et Grace. L'auteur gère parfaitement cette double narration, nous permettant de découvrir ce que ressentent les deux protagoniste sans jamais trop en dire.
    Par contre, de nombreuses maladresses de traductions nuisent à la fluidité de la lecture. On accroche sur des mots, des expressions, des phrases. Au milieu du livre, ses maladresses m'ont semblé plus nombreuses et m'ont par moment fait sortir du livre.
    « un geste consolateur »
    « un énorme soupir tremblé »
    « Les yeux de Sam se sont agrandis en soucoupes »
    Frisson, c'est l'histoire d'un amour impossible. Un amour entre une humaine et un loup-garou. Une belle histoire, pleine de tendresse et d'émotion.
    «Je l'embrassai. le plus légèrement du monde et sans la moindre bestialité. Et entrepris sur le champ de décomposer toutes les facettes du baiser : comment elle réagissait, comment elle pouvait le comprendre, le frisson qui me contractait l'épiderme, chacune des secondes entre l'instant où j'effleurai ses lèvres et celui où elle rouvrit le yeux.
    Elle me sourit.
    - C'est tout ce que tu as à proposer ? railla-t-elle d'un ton provoquant, mais d'une voix si douce que je posai à nouveau mes lèvres sur les siennes, dans un baiser tout différent, de six années à rattraper. Ses lèvres parfumées d'orange et de désir s'animèrent. Ses doigts remontèrent mes pattes, s'enfoncèrent dans mes cheveux, se nouèrent derrière ma nuque, vivants et froids contre la chaleur de ma peau. Je me sentais et sauvage et apprivoisé, atrocement déchiré et contraint d'exister.»
    L'auteur a décidé de casser certains codes du genre. En effet, la transformation d'un loup-garou est assez originale. Pas de pleine lune, mais une transformation qui intervient en fonction du froid et qui après dure tout l'hiver. Une idée intéressante qui permet de rendre les transformations beaucoup plus aléatoires. Les Garous influent directement sur leur transformation en restant au chaud ou en s'exposant directement au froid. Quand on rajoute qu'après quelques années, la transformation en loup est définitive, l'histoire d'amour entre Grace et Sam prend des allures de course contre la montre.
    C'est un Love Story Paranormal avec une fin moins dramatique.
    Pour conclure, la lecture de Frisson est très agréable, parfaite pour se détendre en cette période estivale.
    Note : 7/10

    Lien : http://www.les-mondes-imaginaires.com/2014/08/frisson-maggie-stiefva..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par marinesbooks, le 24 octobre 2014

    marinesbooks
    J'ai lu Frisson à cette période de l'année car l'histoire se déroule de septembre à novembre, alors j'ai pensé que ce serait sympa de lire ce livre a la bonne saison. Je voyais bien mieux les arbres perdre leurs feuilles et la température baisser pour laisser place à l'hiver (bien qu'à Madrid il fasse toujours 20°C, donc difficile d'apprécier la température du Minnesota).
    J'ai aimé ce livre, et j'imagine que j'aurais pu le lire plus vite vu que le style d'écriture est très simple mais je n'ai pas été captivée par l'histoire donc je n'ai pas trop pris le temps de lire. La première chose qui m'a frappée, c'est le début totalement irréaliste. Grace vit avec ses parents dans un village près de la forêt où l'on voit souvent des loups. Lorsque Grace avait 11 ans, elle a été attaquée par les loups dans son propre jardin et elle en est presque morte. Mais ses parents n'ont même pas déménagé loin de la forêt. Et lorsqu'un autre élève de son école est attaqué, on dirait qu'ils ne se rappellent même pas que leur fille a failli mourir aussi. En plus, son père l'a oublié dans la voiture un jour entier et elle a failli mourir, encore. Et ils ne remarquent pas quand elle n'est pas chez elle ou qu'elle cache quelqu'un dans sa chambre. Non mais sérieusement, et l'auteur veut les faire passer pour des parents ?
    Malheureusement, j'ai trouvé le tout un peu trop facile. Grace a observé les loups tout le temps, donc d'accord, techniquement elle connait Sam mais la première fois qu'ils se rencontrent tous les deux humains, dès la page suivante ils s'embrassent et sont en couple. Donc, bon, c'est un peu trop rapide, trop facile, il est le petit-ami parfait, elle la petite-amie parfaite, personne ne se met au travers de leur histoire, ils n'ont presque pas de problèmes, ils passent tout leur temps ensemble, etc. Et je dois avouer que je ne suis pas trop fan de romances, même si j'aime bien avoir des histoires d'amour dans les romans. Mais j'ai besoin de plus qu'une histoire d'amour pour aimer un livre. Et j'ai eu l'impression que 80 % du livre ne parlait que de l'histoire d'amour entre Grace et Sam. C'était un peu trop. Il faut également que je parle du fait que l'histoire est racontée parfois par Grace et parfois par Sam. Mais ce n'est pas régulier avec un chapitre par Grace puis un par Sam. Non, ça peut être trois par Grace, puis un par Sam, enfin un autre par Grace puis deux autres par Sam, ce qui peut nous donner l'impression d'être perdu.
    L'histoire est agréable, on continue de lire mais il y a un véritable manque de suspense pour un roman fantastique, non pas que tout soit prévisible, mais plus de choses auraient pu arriver. Il n'y a pas de point culminant. Et il n'y a même pas de « cliffhanger » à la fin, c'est-à-dire une fin pleine de suspense, qui nous donne envie de lire la suite. Pour être honnête, avec cette fin, le roman n'a pas l'air de faire partie d'une trilogie, il serait très bien en tant que livre indépendant. Mais j'ai aimé tous les personnages, et je suis curieuse de lire la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (38)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par LittleJohn, le 03 août 2010

    Grace ignorait tout de mes doutes et prit mon silence pour de la fascination. Elle décroisa les jambes, puis se leva et passa la main dans mes cheveux. Portant sa paume à ses narines, elle inspira profondément.
    - Tu sais que tu as gardé ton odeur de loup?
    Et c'est ainsi, tout simplement, qu'elle prononça les seuls mots sans doute capables de m'apaiser.
    Je lui tendis la photo alors qu'elle allait quitter la pièce. Elle s'arrêta dans l'encadrement de la porte, sa silhouette se découpa sur le fond de lumière grise et terne du matin. Elle regarda tour à tour mes yeux, ma bouche et mes mains. Quelque chose en moi se noua et se dénoua insupportablement.
    Je me croyais un étranger dans son monde, un garçon en porte-à-faux entre deux existences, péril lupin aux basques. Pourtant, lorsqu'elle articula mon nom et m'attendit, je compris que j'étais prêt à tout pour ne pas la quitter.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Miaka, le 20 avril 2010

    J'étais tout près d'elle à présent. Elle gisait, face à l'immensité du ciel qu'elle fixait d'un air détaché, morte peut-être. J'enfonçais la truffe dans la paume de sa main ; elle sentait bon le sucre, le beurre et le sel, me renvoyant à une autre existence.
    Puis je vis ses yeux.
    Eveillés. vivants.
    Elle les plongea au fond des miens et me dévisagea avec une atroce franchise.
    Je reculai, frissonnant encore – mais, cette fois, ce n'était pas la colère qui ébranlait ma carcasse.
    Ses yeux dans les miens. Son sang sur mon museau.
    Je me sentais écartelé, au-dedans comme au dehors.
    Sa vie.
    Ma vie.
    La meute, méfiante, me céda la place. Ils grognèrent contre moi, qui n'était plus des leurs, et retroussèrent leurs babines en direction de leur proie. Je songeai que c'était la plus belle des enfants, un tout petit ange ensanglanté dans la neige, et qu'ils allaient la détruire.
    Je le vis. Je la vis, elle, comme je n'avais encore jamais rien vu.
    Et j'y mis fin.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 02 août 2010

    _Je ne veux pas recommencer, Grace. Ca ne me suffit plus de t’observer de loin, des bois, pas maintenant que je vis avec toi – pour de bon. Je ne peux plus me contenter de te regarder. Je préfère courir le risque, quel qu’il soit, même celui de…
    _Mourir.
    _Oui, même mourir – plutôt que voir de loin tout ça disparaître. Je ne peux pas m’y résoudre, Grace. Je veux tenter le coup.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation

  • Par lillymarron, le 03 avril 2010

    C'est tout ce que tu as à proposer? railla-t-elle d'un ton provoquant, mais d'une voix si douce que je posai à nouveau mes levres sur les siennes, dans un baiser tout différent, de six années à rattraper. Ses lèvres parfumées d'orange et de désirs s'animèrent. Ses doigts remontèrent mes pattes, s'enfoncèrent dans mes cheveux, se nouèrent derrière ma nuque, vivants et froids contre la chaleur de ma peau. Je me sentais et sauvage et apprivoisé, atrocément déchiré et contraint d'exister.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la citation

  • Par fantineolivier, le 12 décembre 2010

    " Pendant qu'elle laissait goutter de l'extrait de menthe dans des gobelets en carton, je me suis tournée vers Sam et j'ai saisi son autre main. Je me suis mise sur la pointe des pieds et je l'ai embrassé prestement sur les lèvres.
    - Attaque-surprise!
    Sam s'est penché et il m'a embrassé lui aussi, sa bouche s'attardant sur la mienne, et le contact rude de ses dents contre ma lèvre inférieure m'a fait frémir.
    - Attaque-surprise-retour."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de Maggie Stiefvater

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Maggie Stiefvater

Maggie Stiefvater - Fusion .
Maggie Stiefvater vous présente son ouvrage "Fusion" aux éditions Hachette.http://www.mollat.com/recherche/auteur/%20Maggie%20Stiefvater.htmlNotes de musique : Anton von Webern - 1 Im sommerwind








Sur Amazon
à partir de :
12,45 € (neuf)
3,90 € (occasion)

   

Faire découvrir Les loups de Mercy Falls, tome 1 : Frisson par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1076)

> voir plus

Quiz