AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 389 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Mons , le 29/12/1956
Biographie :

Ptiluc, de son vrai nom Luc Lefèbvre, est scénariste et dessinateur de BD.

Véritable autodidacte, Ptiluc se lance dans la BD à dix-neuf ans. Après des collaborations à divers magazines, il débute la série 'Pacush Blues' dès 1980, qu'il reprend chez Vents d'Ouest en 1983.

Aimant rendre compte du triste devenir de l'être humain par le biais de la métaphore animale, il a également signé dans cet esprit des séries comme 'Faces de Rat', 'Amours Volatiles', toutes deux chez Vents d'Ouest, 'Ni Dieu, ni bête' ou encore 'Rat' s' aux Humanos.

Il est également l'auteur de 'La Foire aux cochons' (3 volumes déjà parus, aux éditions 'L'écho des savanes') dans le même esprit que ses séries précédentes. Une amusante manière de réécrire l'histoire de ce siècle dernier avant le troisième millénaire.



+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Avec une longue carrière dans la bande dessinée, Ptiluc reste un auteur phare dont l'originalité tant au niveau du scénario que du dessin n'est plus à démontrer. Il travaille depuis deux albums déjà sur la série de Bernard Swysen, "la véritable histoire vraie...", série qui met en avant les grands personnages qui ont façonnés L Histoire. A l'occasion de son passage au festival de la bande dessinée d'Angoulême, Ptiluc nous accorde une brève mais intense interview sur son album "Staline", son travail et ses projets à venir.
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Seshet   13 juin 2008
Pacush Blues, tome 1 : Premières mesures de Ptiluc
Toute sa vie, le déjà vieux Tristan avait trainé sa carcasse d'un bout à l'autre du Pacush de la désolation pour n'y trouver rien d'autre que ce qu'il avait trouvé précédemment et il put en être ainsi jusqu'à ce que mort s'en suive s'il n'avait pas un jour, par hasard, levé les yeux au ciel...
Commenter  J’apprécie          230
Seshet   13 juin 2008
Pacush Blues, tome 1 : Premières mesures de Ptiluc
[...] si je n'ai rien vu, il n'y a rien eu...

et s'il n'y a rien eu, il n'y a pas de raison de s'en faire...

c'est pour cette raison que nous appelerons ce principe l'axiome d'inertie amétropique...

de ce principe fondamental découle toute une série de préceptes importants...

ceux de surdité temporaire et de détour circonstanciel sont, je crois, les plus importants de cette leçon...
Commenter  J’apprécie          210
Tatooa   24 octobre 2013
La foire aux cochons, tome 1a : L'art d'accommoder les restes de Ptiluc
Un jour les machines prendront le pouvoir... Au moins sur la conscience humaine... Remarque, ça sera peinard avec les états d'âme... Il suffira de changer les piles.
Commenter  J’apprécie          70
euphemie   12 mars 2019
Pacush Blues, tome 8 : Sentance huitième - La logique du pire de Ptiluc
-Au sein du groupe, j'aurais pu repousser leurs limites à EUX! Vivre à la fois au milieu et à coté d'eux.

-On ne joue avec les règles et les limites que lorsque ce sont celles des autres..
Commenter  J’apprécie          50
Florian07   22 août 2017
La foire aux cochons, tome 1a : L'art d'accommoder les restes de Ptiluc
Le dessein exemplaire de l'homme d'État devrait être de n'être qu'une tête... ce que Louis XVI n'a pas compris c'est qu'il faut qu'elle soit pensante...
Commenter  J’apprécie          50
Tatooa   25 octobre 2013
La foire aux cochons, tome 1a : L'art d'accommoder les restes de Ptiluc
Croyez-moi, bande de naïfs, moi qui ai pistonné toute ma famille sur les trônes d'Europe, je peux vous assurer que la providence pour l'homme d'Etat a tendance à ne concerner que son entourage immédiat !
Commenter  J’apprécie          40
julienraynaud   14 juillet 2016
Pacush Blues, tome 2 : Second souffle - Jefferson ou le mal de vivre de Ptiluc
Y'a p'u d'potes...p'u personne qu'est sympa...p'u d'affection, p'u rien
Commenter  J’apprécie          40
okka   14 mai 2018
Pacush Blues, tome 5 : Bidon cinq - Destin farceur decrescendo de Ptiluc
p.44.

J'aurais dû me douter que tous les rêves de restructuration des sociétés et des individus ne pourront jamais que se heurter à la stupidité de ces mêmes sociétés et mêmes individus...
Commenter  J’apprécie          30
okka   26 avril 2018
Pacush Blues, tome 4 : Quatrième dimension - Destin farceur crescendo de Ptiluc
p.19.

Rassure-toi, ils sont bien nés mais il m'a semblé préférable qu'ils ne subissent jamais l'influence de leur cher papa..
Commenter  J’apprécie          30
Tatooa   26 octobre 2013
La foire aux cochons, tome 1a : L'art d'accommoder les restes de Ptiluc
- Nous n'aurions jamais du construire des usines partout... C'est nous qui avons fabriqué ce prolétariat braillard et insoumis.

- Soit, mais comment se serait-on enrichi sans lui ?

- J'sais pas moi... L'esclavage, ça c'était une bonne chose !

- Monsieur le député, vous déraisonnez !
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Céréales quiz !

Poursuivis par la police, Walter, un truand sans envergure, et Francesca, sa maîtresse, se réfugient dans un campement de «mondines», ces repiqueuses de riz de la plaine du Pô, où ils découvrent le dur travail des ouvrières agricoles. Ils y font la connaissance de la belle mais dangereuse Silvana. Celle-ci, voyant clair dans le jeu des deux fugitifs, dénonce Francesca au sergent Marco et, une fois la voie libre, devient la maîtresse de Walter. Le truand tombe vite sous le charme de cette femme aux mœurs libres et à l'allure farouche. Les deux amants, sentant tourner le vent, décident de s'enfuir. Le sergent Marco se lance à leur poursuite...

Riz amer
Blé amer
Orge amer
Seigle amer

11 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , céréales , films , bd adulte , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur