AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 286967001X
Éditeur : Vents d'Ouest (30/11/-1)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Entre boîtes de conserves et distributeurs de chewing-gum, au milieu de la rouille et de la ferraille, vivent les rats. Des dizaines de rats, de rates, de souris, de hamsters... Ils n'ont pas toujours le moral au beau fixe, les rats de Ptiluc, ils ont même une certaine tendance à virer maniaco-dépressifs. Poètes ou philosophes, ils broient du noir et manient l'humour du même tonneau. Pacush blues, ce sont dix albums hilarants et intemporels, où le mal de vivre devie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Seshet
  30 juillet 2008
C'est assez drôle et plutôt décapant... Moins bon que "Faces de rat" (volumes 1 et 2) mais ça reste divertissant, avec des passages vraiment acerbes !
Commenter  J’apprécie          240
Chewkate
  06 février 2019
Il me faut faire un aveu : j'ai acheté ce tome pour impressionner un garçon dont j'étais éprise plus jeune. L'idylle n'aura duré que quelques semaines mais j'ai dépensé mes économies dans celles qui suivaient à acquérir le reste de la collection.
Mon amour pour Pacush Blues aura été plus tenace que celle avec ce garçon et c'est tant mieux (pour la collection et surtout pour le garçon !)
C'est noir, désespérément drôle et addictif. Potion magique, philtre d'amour pour moi. Avant et maintenant.
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET
  26 mars 2012
Assis sur leur tas d'ordures, quelques rats noirs fort peu sympathiques se morfondent au fond d'une répugnante décharge publique. Quelques-uns trompent leur ennui en creusant des trous , d'autres font du toboggan dans une vieille gouttière, d'autres encore transforment vaches et taureaux en souffre douleur. Un seul veut repousser ses limites et partir découvrir le monde. Il s'arrêtera à une autoroute pleine de dangers insurmontables. Tous envient le sort des gros rats blancs qui profitent de leur sinécure de rats de laboratoire pour s'empiffrer. Ils sont si bien nourris par les humains, leur chair semble si tendre que les rats noirs n'ont plus de scrupules à devenir anthropophages.
Une BD assez étrange qui oscille entre le glauque tristouille et l'humoristique grinçant sans jamais vraiment trouver son style. le texte que le lecteur lit dans les bulles reste un peu approximatif car il se veut la transcription du langage plutôt basique de ces petits rongeurs. Majoritairement dans les sépias, le graphisme est loin d'être du plus bel effet. Cela donne un ensemble assez primitif, caricatural, sans grande originalité ni vraie drôlerie et au bout du compte plutôt décevant.

Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yaneck
  19 mai 2013
EXTRAIT "C'est le tout premier tomes des plus désabusés des rats de P'titluc. Auparavant, il avait déjà maltraité ce genre animal dans la série éponyme, mais pas avec tant de noirceur et de désenchantement. Pacush Blues est à P'titluc ce que les Idées noires sont à Franquin. Sa version sombre. Pas d'espoir là dedans, il ne faut pas rêver visiblement. le rêve est fait pour manipuler, pour que certains s'en sortent mieux au détriment des autres."
Lien : http://www.chroniquesdelinvi..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SeshetSeshet   13 juin 2008
[...] si je n'ai rien vu, il n'y a rien eu...
et s'il n'y a rien eu, il n'y a pas de raison de s'en faire...
c'est pour cette raison que nous appelerons ce principe l'axiome d'inertie amétropique...
de ce principe fondamental découle toute une série de préceptes importants...
ceux de surdité temporaire et de détour circonstanciel sont, je crois, les plus importants de cette leçon...
Commenter  J’apprécie          210
SeshetSeshet   13 juin 2008
Toute sa vie, le déjà vieux Tristan avait trainé sa carcasse d'un bout à l'autre du Pacush de la désolation pour n'y trouver rien d'autre que ce qu'il avait trouvé précédemment et il put en être ainsi jusqu'à ce que mort s'en suive s'il n'avait pas un jour, par hasard, levé les yeux au ciel...
Commenter  J’apprécie          230
Lire un extrait
Videos de Ptiluc (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ptiluc
Retour en images sur la 33ème édition de la Comédie du Livre qui s'est déroulée à Montpellier. Erwan Larher, Nicole Ferroni, Sandra Colombo, Michel Moatti, Régine Detambel, Gaston, Iris de Mouy, Tristan Koegel, Ptiluc ou encore Jean Teule... Au total, pas moins de 136 auteurs ont répondu présents à notre invitation.
Site Web Sauramps : https://www.sauramps.com
Retrouvez nous sur :
Facebook : https://bit.ly/2lhDbcc Twitter : https://bit.ly/1UDrTNf Instagram : https://bit.ly/2MEVCE7 Pinterest : https://bit.ly/2K6kiUc
autres livres classés : ratsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14873 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre