AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.91/5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1951
Biographie :

Alain Le Blanc est né à Paris en 1951. Journaliste jusque dans les années 1990, il a collaboré aux pages culturelles de nombreux journaux et revues théâtrales: Combat, Le Quotidien de Paris, Les Nouvelles Littéraires, France-Soir, Paris-Match, Le Cahier de l’Odéon, Comédie- Française, etc. Écrivain, Alain Le Blanc est l’auteur d’une douzaine de romans : Une fille pour l’hiver (Flammarion 1977 ), prix de la Vocation ; La Vie comme je te pousse (Flammarion, 1980) ; Le Cœur des choses (Flammarion 1982 ; Anne Carrière 1997), Lucas (Flammarion, 1985) ; Un pont entre deux rives (Anne Carrière, 1996), traduit dans de nombreux pays, prix universitaire de la ville de Caen ; Même un chemin de mille lieues commence par un pas (Anne Carrière, 1998) ; Le Séjour des ombres (Plon , 2000) ; Le Précepteur de Fréville (Plon, 2001) ; Le Hussard de la Liberté (Flammarion, 2003) ; Une enfance en morceaux (Éditions du Rocher 2005) ; Les Foulards pourpres (Éditions Privat 2006) ; Un printemps de braises (Fayard, 2007); Les Espérances trahies (Fayard, 2008).
Plusieurs de ses livres ont été adaptés pour le cinéma ou la télévision : Un pont entre deux rives a été porté à l’écran par Gérard Depardieu, comme producteur, metteur en scène et acteur, avec Carole Bouquet et Charles Berling ; Lucas a été adapté par Nadine Trintignant pour la télévision, avec Jean-Claude Brialy, Evelyne Bouix et François Cluzet ; Même un chemin de mille lieues commence par un pas a été adapté sous le titre Romance sans parole par Jean-Daniel Verhaeghe, avec Cristiana Reali et Bernard Le Coq.
+ Voir plus
Source : http://www.fayard.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Alain Leblanc   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la blogueuse Ophélie Cohen recevait sur la scène des déblogueurs l'auteur de la saga "Les conquérantes, Alain Leblanc... Les Conquérantes - tome 1 Les Chaînes (1890-1930) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=77859&id_rubrique=341 Les Conquérantes - tome 2 La Résistance (1930-1960) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html Un souffle d'indépendance de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1006328-romans--un-souffle-d-independance.html La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel

+ Lire la suite

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
La fin des hostilités autorisait de nouveau la société à s'amuser sans mauvaise conscience. L'interdiction de toute pratique de la danse en vertu d'une "nécessaire compassion avec les souffrances du front" venait d'être fraîchement levée.
Commenter  J’apprécie          140
Chez les Broussel, on avait de la religion sans pour autant avoir la foi.
Commenter  J’apprécie          140
Le jour où elle demanda à s'entretenir avec Alphonse de la direction à donner à son avenir, il écarquilla les yeux, cloué par la surprise. On aurait dit qu'il découvrait la présence d'un objet insolite devant lequel il serait passé pendant des années sans le voir. Il questionna de manière presque insultante:
"À quel avenir voudriez-vous prétendre? Les filles n'ont d'avenir que le mariage. Et vous êtes encore trop jeune pour y songer".
Commenter  J’apprécie          120
- Il y a une chose que vous ne comprenez pas, vous les femmes, c'est que pour nous le sexe et l'amour ne sont pas indissociables.
- Je ne vois pas ce qui les différencie.
- Le plaisir est éphémère, l'amour non.
Commenter  J’apprécie          90
En neuf mois de guerre, l'atmosphère des boulevards avait beaucoup changé. Nombreuses étaient les femmes occupant à présent des fonctions jusque-là réservées aux hommes. Receveuses sur les lignes de tramways en lieu et place de leurs maris mobilisés, employées des postes, livreuses, serveuses, dans le métro ou à bicyclette, elles avaient pris possession de la capitale où leur silhouette s'était modifiée comme leur tenue, plus adaptée au rythme soutenu de leurs nouvelles tâches.
Commenter  J’apprécie          80
C'est peu dire qu'Alphonse était misogyne. Il limitait la vocation de la femme à son utérus, vouant les plus respectables à la procréation et les moins respectueuses au plaisir de l'homme.
Commenter  J’apprécie          70
Une chose était sûre : à en croire l'air épanoui de Pauline lorsque tous deux la rejoignaient, l'acte avec Edmond produisait un autre effet sur sa compagne que le même pratiqué par Gustave sur sa personne. Il y avait donc bien deux sortes d'hommes : ceux qui savaient s'attirer la reconnaissance des femmes, et ceux qui disposaient d'elles en propriétaire. Et, pour son malheur, Gustave appartenait à la seconde catégorie.
Commenter  J’apprécie          50
Je peux pardonner l'ignorance, pas l'étroitesse d'esprit ! (p 39)
Commenter  J’apprécie          60
- Edmond est un garçon. Chacun son rôle. Les hommes au travail, les femmes à la maison. Les choses ont toujours fonctionné comme ça.
- Bien sûr, grogna Clémence. Et donc, il n'y a pas de raison pour que ça change !
- Pourquoi voudrais-tu que ça change ?
Il n'y avait rien à répondre à cela. Clémence se garda de riposter que cette vision de la société était dépassée, et qu'avec la guerre la situation des femmes était en train de changer de manière irréversible.
Commenter  J’apprécie          30
- Alors, tu as la réponse... Nous avons deux vies, nous les femmes. Celle que les conventions nous imposent et celle, plus secrète, que nous soufflent nos sentiments. J'ai conquis le droit d'aimer qui je veux, mais cela ne s'est pas fait sans mal. Et, aujourd'hui encore, la liberté que j'ai arrachée à la société m'est souvent reprochée. Il en sera ainsi tant que les femmes ne seront pas libres de leurs choix.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alain Leblanc (102)Voir plus

Quiz Voir plus

Rêves et réveils

"La vie est un sommeil, L'amour en est le rêve Et vous aurez vécu Si vous avez aimé". A quoi rêvent les jeunes filles est une comédie de:

Victor Hugo
Alfred de Musset

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..