AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.17 /5 (sur 863 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Wendall Utroi est un auteur français de romans à suspense. Policier aux différentes facettes, officier de police judiciaire (OPJ), instructeur, Wendall Utroi est curieux de tout et attiré par les missions à l’étranger. Il a commencé à écrire son premier roman "Un genou à terre" alors qu’il était en mission en Afghanistan en 2009, puis "Le dompteur de pluie", "L'enjeu", "Wanda" et "Comme un phare dans la tourmente".
En octobre 2021, il publie chez Slatkine & Cie « Le paradis des vauriens ».

Facebook :https://www.facebook.com/profile.php?id=100011604967805

Site: www.wendallutroi.fr

Twitter : @WendallUtroi

Bibliographie :
- Les yeux d'Ava.
- La loi des hommes.
- Le paradis des vauriens.

Ajouter des informations
Bibliographie de Wendall Utroi   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Episode 2 Jérôme Loubry, Charlye Ménétrier McGrath, Wendall Utroi


Citations et extraits (177) Voir plus Ajouter une citation
Ptitgateau   11 novembre 2021
La loi des hommes de Wendall Utroi
Rien n’est jamais simple, mais ce sont les choix les plus difficiles qui, souvent, nous font grandir.
Commenter  J’apprécie          370
marina53   12 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Rien n'était pire que l'ignorance. Imaginer était pire que douter.
Commenter  J’apprécie          270
marina53   08 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
L'amour et le bonheur savent se faire discrets. Au début, ils vous donnent le sentiment de voler, de côtoyer les sommets. Puis, au bout d'un certain temps, marcher sur l'arc-en-ciel devient presque banal, les sourires béats s'estompent, on se sent heureux, mais c'est normal, presque logique, une évidence. Le bonheur et l'amour savent se faire oublier. Si l'on n'y prête attention, ils se diluent et perdent de leurs couleurs, s'effacent.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   09 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Ce qui sculpte et nourrit notre parcours, ce qui le rend unique, ce sont les autres, ceux qui s'installent et qui disparaissent, ceux qu'on aime ou qu'on maudit. La famille, les amis, les ennemis, nos chiens, nos chats, tous ceux qui nous façonnent et nous forgent ou nous mutilent, ceux qui nous aiment et nous grandissent, qui nous méprisent, nous détruisent ou nous réparent.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   07 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Peu importe mon nom ou l'endroit de ma naissance, et peu importe le lieu. Ce qui embellit une existence, ce n'est pas la géographie ou la langue qu'on parle mais les êtres qu'on croise.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   09 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Il faut parfois des années pour comprendre l'amour de ses parents.
Commenter  J’apprécie          190
marina53   07 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Le malheur et la souffrance ne vous lâchent pas, ils se rappellent à vous sans cesse. Ils sont dans chaque mot, chaque parfum, chaque souvenir de la vie passée.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   08 octobre 2021
Les Yeux d'Ava de Wendall Utroi
Les premiers émois rendent aveugles celles qui rêvent de belles histoires, ils leur dessinent des nuages de perles et leur inventent des arcs-en-ciel.
Commenter  J’apprécie          180
Chrichrilecture   30 mai 2016
Un genou à terre de Wendall Utroi
Je cligne des yeux plus souvent, tentant ainsi de me dissimuler un peu. Quinze secondes, je ne tiens plus, je voudrais regarder ailleurs, mais je me doute qu’il me testes mes joues chauffent, une bouffée de chaleur, que j’identifie, il me juge, ou tente de m’en donner l’impression.
Commenter  J’apprécie          170
Wendall Utroi
lalyM   11 décembre 2017
Wendall Utroi
Il était un fils de rien, un homme de bas étage, du genre à pisser le plus loin, et à cracher sur les tombes.

Il avait rencontré une fille bien, de celles qui rêvent à un homme simple, pas un normalien, de poupons, et de vols de colombes.

Il avait des muscles, même presque trop, et puis aussi, il connaissait de jolis mots. Alors, il lui a dit je t’aime.

Elle était joie, bulles de savon, champagne dans les yeux.

Ses paroles, c’était presque des poèmes.

Il était gentil, lui offrait des fleurs, elle était son trophée, un jour, il lui avait même dit son âme sœur.

Elle aimait son humour, ses manières de vaurien.

Et puis, une fois, sa jupe trop courte et de trop regarder les hommes, il lui reprocha.

Désormais, la règle c’était le genou, et à lui seul elle référerait de ses achats.

Son amour pour elle grandissait, elle devait le comprendre, c’était toujours dans son intérêt qu’il agissait.

Alors elle obéit, pas par soumission, mais plutôt comme une offrande, elle se donnait à lui quitte à baisser l’ourlet.

Un soir de beuverie, il rentra ivre de mousse, inquiète, elle lui reprocha l’heure tardive, et de colère il gifla sa frimousse.

Sa tête cogna le bois de la porte, elle cria, chose qu’il insupporte, alors il cogna, cette fois du poing.

Le sang de sa lèvre gicla, et vint éclabousser la chemise du sagouin.

Elle eut beau s’excuser, et pleurer à ses genoux, tel un chien, lui s’époumonait et la traitait comme une moins que rien. Ce fut de coups de pieds qu’il la frappa dans les reins

...

Le lendemain l’œil gonflé, et la mine d’outre-tombe, elle rasa les murs, pendant que l’autre ronflait.

Vers midi, il se leva, et s’excusa... après tout, il n’avait pas de compte à lui rendre, c’est sur elle que la faute retombe.

Elle savait l’agacer, lui manquer de respect, l’asticoter alors qu’il n’avait rien fait.

De ce jour-là, la femme amoureuse ne connut plus jamais le bonheur, des coups, elle en reçut plus souvent qu’à son heure.

Cela dura un temps, peut-être dix ans.

Elle s’en alla un soir d’été, dans sa tête c’était décidé, plus jamais elle ne souffrirait, elle se sentait enfin libre, c’était fini l’allégeance.

C’était un soir d’été, elle avait le cœur léger, elle ferma les yeux, et sentit son cœur s’arrêter une fois dans l’ambulance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

L'Enfaon d'Eric Simard

Pourquoi L'Enfaon est-il différent des autres ?

Parce qu'il est handicapé
Parce qu'il est génétiquement modifié
Parce qu'il na pas d'ami
Parce qu'il est un animal

7 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : L'enfaon de Éric SimardCréer un quiz sur cet auteur