AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 418 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Charleston (Caroline du Sud) , le 08/01/1934
Mort(e) à : Richmond (Virginie) , le 10/01/2004
Biographie :

Alexandra Ripley, née Braid, est une écrivaine américaine.

Elle a vécu à New York et en Europe avant de retourner s'installer dans le sud des États-Unis.

Elle a publié plusieurs livres - dont Charleston (1981) (Belfond, 1983), son premier roman historique, un best-seller, et La Demoiselle du Mississippi (Belfond, 1993).

Elle est connue principalement pour Scarlett, la suite d'Autant en emporte le vent, paru simultanément dans vingt-trois pays en septembre 1991.


Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   11 mars 2014
Scarlett de Alexandra Ripley
Scarlett ouvrit les bras en grand et tendit son visage vers la lune, tournant, tournant sans fin dans la buée argenté de la lune (p.449)
Commenter  J’apprécie          140
Margotmatou   27 novembre 2012
Scarlett de Alexandra Ripley
-Je parie que vos amies et vous leur préparez des tours pendables, sous vos mines innocentes.

-Seulement s'ils nous y poussent, dit Mme Butler en riant de nouveau. [...] Les premiers temps, ils avaient imaginé comme brimade d'inspecter nos paniers quand nous sortions du marché, pour vérifier si nous ne transportions pas des articles de contrebande. S'ils recommencent, ils risqueront de plonger les doigts dans des substances inattendues sous les bottes de navet et les paquets de riz.

-Des tripes ? suggéra Rosemary.

- Des oeufs cassés ? hasarda Scarlett.

-Du poil à gratter, devina Rhett.

Pour la troisième fois, Mme Butler éclata de rire.

-Et bien d'autre choses, dit-elle avec satisfaction.
Commenter  J’apprécie          90
sld09   03 décembre 2017
Scarlett de Alexandra Ripley
Scarlett O'Hara Hamilton Kennedy Butler se tenait seule à quelques pas de ceux qui étaient venus comme elle, sous la pluie, enterrer Mélanie Wilkes. Hommes et femmes, vêtus de noir, avaient ouvert des parapluies noirs au-dessus de leurs têtes et s'appuyaient les uns contre les autres, les femmes en pleurs partageant l'abri comme la peine.

Scarlett ne partageait ni son parapluie ni sa peine avec quiconque.

Commenter  J’apprécie          90
Margotmatou   24 novembre 2012
Scarlett de Alexandra Ripley
Et elle se retrouva, ayant passé la porte, devant une grande femme élégante dont les cheveux d'un blanc parfait couronnait un beau visage.

-Chère Eleanor ! dit Eulalie.

-Vous m'avez amené Scarlett ! dit Mme Butler. Ma chère enfant, vous êtes si pâle !

Elle posa ses mains légères sur les épaules de Scarlett et se pencha pour l'embrasser sur la joue.

Enveloppée par la délicate odeur de citronnelle qui émanait de la robe de soie et des cheveux soyeux d'Eleanor Butler, Scarlett ferma les yeux. C'était le même parfum que celui qu'elle associait toujours à Ellen O'Hara, le parfum du confort, de la sécurité, de l'amour, de la vie avant la guerre.

Scarlett ne chercha pas à retenir ses larmes.

-Allons, allons, dit la mère de Rhett. Tout va bien, mon enfant. Les chagrins sont passés. Vous êtes enfin chez vous. J'ai tant prié pour que vous veniez !

Elle entoura sa belle-fille de ses bras et la serra contre elle.
Commenter  J’apprécie          70
Cathy74   10 mars 2018
Scarlett de Alexandra Ripley
Lorsqu'elle avait vingt ans, la guerre avait forcé Scarlett à abandonner sa jeunesse, du jour au lendemain. La volonté et l'endurance l'avaient durcie, et son visage en portait la marque. Au printemps de 1876, alors qu'elle avait trente et un ans, la douceur de l'espoir, de l'enfance et de la tendresse revenait peu à peu. Elle ne s'en rendait pas compte ; les préoccupations de la ferme et de la maternité avaient remplacé son intérêt, jusque-là exclusif, pour sa propre personne.
Commenter  J’apprécie          70
litolff   28 octobre 2012
Scarlett de Alexandra Ripley
Scarlett chérie, avec votre sens pratique et votre goût des affaires, vous êtes le type même de personne que les farfadets adorent berner...
Commenter  J’apprécie          80
Cielvariable   02 juin 2013
Scarlett de Alexandra Ripley
Le jour du nouvel An, Scarlett commença tout juste à entrevoir ce que signifiait d'être La O'Hara quand Mme Fitz entra dans sa chambre avec une tasse de thé...

- Il faut que je vous explique vos devoirs à accomplir avant le petit déjeuner.

- Mais de quoi diable parlez vous ?

Une tradition, un rituel, une obligation, répondit Mme Fitz. Faute de quoi la malchance régnerait toute l'année. Scarlett pouvait boire un peu de thé d'abord mais c'était tout. Le premier aliment de l'année devait être le "Barm brack" du Nouvel An, qui se trouvait sur le plateau. Elle en mangerait trois bouchées, au nom de la Trinité.

- Mais avant de commencer, précisa Mme Fitz, venez dans la pièce que j'ai fait préparer. Parce que après les bouchées de la Trinité, vous devrez jeter le gâteau de toutes vos forces sur le mur, pour qu'il se brise en morceaux. J'ai fait lessiver les murs hier, ainsi que le sol.

- C'est bien la chose la plus stupide que j'aie jamais entendue. Pourquoi voudriez-vous que je détruise un gâteau parfaitement réussi ? ...

- Parce que c'est ainsi qu'on fait. venez accomplir votre devoir La O'Hara avant que le reste de la maisonnée ne meure de faim. Personne ne peut rien avaler tant que le "Barm brack" n'a pas été brisé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Crazynath   05 décembre 2015
Scarlett de Alexandra Ripley
Toute la vie vécue là, toute la joie et toute la souffrance, tous les festins et les combats, ils sont dans l'air qui vous enveloppe et sur la terre que vous foulez.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   31 juillet 2015
La demoiselle du Mississipi de Alexandra Ripley
... ils interrompirent leur conversation par un baiser. Car les mots ne suffisaient plus à exprimer ce qu'ils ressentaient.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   31 juillet 2015
La demoiselle du Mississipi de Alexandra Ripley
Cécile était la fille d'une placée, donc une enfant illégitime. Elle ne pouvait prétendre épouser un homme de couleur fortuné qui lui offrirait le train de vie auquel elle était accoutumée. Car la société des gens de couleur obéissait aux règles aussi strictes en matière de rang et de naissance que la société des Blancs.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des cinéastes français inspirés par des auteurs anglophones ...

"L'heure zéro" d'Agatha Christie a été adaptée sous le même titre par ...

Guillaume Canet
Claude Chabrol
Pascal Thomas
François Truffaut

16 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinéma français , romans policiers et polars , américainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..