AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.41 /5 (sur 96 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 15 juillet 1948
Biographie :

Anne Sinclair, née le 15 juillet 1948 à New York, est une journaliste française.

Fille d'un riche industriel, petite-fille du grand marchand d'art new-yorkais Paul Rosenberg dont elle est une des héritières, licenciée en droit, diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris (filière Politique et Social, 1972), elle commence sa carrière de journaliste à Europe 1 en 1973.

Divorcée du journaliste Ivan Levaï, elle est l'épouse de l'homme politique Dominique Strauss-Kahn. Elle s'est illustrée dans les années 1980-1990 par son émission politique Sept sur sept (en alternance la troisième année avec Jean Lanzi) sur TF1 qui lui vaut deux Sept d'or, en 1985 et 1990.

En 1983, elle est engagée par TF1 pour présenter l'émission Édition spéciale. Mais c'est avec Sept sur sept, de 1984 à 1997, et Questions à domicile qu'elle devient une vedette du petit écran.

Après la privatisation de TF1, elle est nommée directrice adjointe de l'information sur TF1, en plus de l'animation de ses émissions, puis directrice générale de TF1 Entreprise.

En 1997, après la nomination de son mari au ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, elle décide d'arrêter de présenter des émissions politiques et devient directrice générale de e-TF1, la filiale internet du groupe, puis vice-présidente.

Elle quitte le groupe TF1 en 2001 suite à des désaccords avec Patrick Le Lay, le PDG de la chaîne. Elle rejoint le groupe Netgem, puis RTL en 2002 et collabore au magazine Paris Match.

Elle anime de 2003 à 2007 sur France Inter Libre Cours, émission où des étudiants rencontrent des professionnels.

Elle participe en 2008 à l'émission Le Grand Journal sur Canal + en tant que correspondante aux États-Unis en vue de l'élection présidentielle de 2008, en alternance avec Laurence Haïm.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Rencontre avec Anne Sinclair - Chronique d'une France blessée : juillet 2015-janvier 2017
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Eve-Yeshe   03 juin 2020
La rafle des notables de Anne Sinclair
J’ajoute que ce chapitre si lourd du XXe siècle me ronge, et plus l’âge avance, plus il me semble obscur. Face à l’antisémitisme renaissant, l’extrémisme et le populisme se développant en Europe et en France comme on ne l’aurait jamais imaginé dans ma jeunesse, j’ai été de plus en plus habitée par les années d’Occupation et le trou noir de la Shoah qui semble toujours inatteignable à la raison.
Commenter  J’apprécie          150
Eve-Yeshe   02 juin 2020
La rafle des notables de Anne Sinclair
J’ai pleuré aux récits des rescapés, de Primo Levi à Imre Kertesz ou Marceline Loridan, mais à Auschwitz, je n’ai pas été submergée par l’émotion à laquelle je m’attendais. Compiègne non plus ne m’évoqua rien, sinon une incroyable proximité avec Paris, par la nationale qui passe en bordure du camp, aujourd’hui avenue des Martyrs de la Liberté, hier, simplement route de Paris à Saint Quentin.
Commenter  J’apprécie          100
mosaique92   29 mai 2020
Le Printemps des arbres et l'hiver des hommes de Anne Sinclair
« La santé n’a pas de prix », a reconnu Emmanuel Macron (...).

Précisément, quel prix est-on prêt à payer pour les infirmières et les médecins, à bout depuis tant de mois, tant d’années ? Quel prix pour l’hôpital, pour des lits de réanimation, pour des respirateurs ? Quel prix est-on prêt à payer pour des écoles où les maîtres se sont fait violence, malgré leur pauvre salaire, pour faire cours à distance, et donner à chaque enfant les leçons, les devoirs, les exos qui maintiennent un enseignement minimal ? Quel prix est-on prêt à payer pour que nos anciens finissent dignement leur vie, entourés, soignés ?
Commenter  J’apprécie          60
SZRAMOWO   08 mai 2020
La rafle des notables de Anne Sinclair
[L’avocat Pierre Masse et son frère, le colonel Roger Masse,] ont laissé aux autres détenus le souvenir de grandes figures. Ils étaient issus d’une famille où « tous partageaient au plus haut degré le culte de la France et l’amour de la République », écrivit Robert Badinter dans un émouvant hommage. Pierre Masse s’était déjà signalé lors de la promulgation du statut des juifs en octobre 1940, qui leur interdisait notamment d’être officiers. Dans une lettre fameuse au maréchal Pétain, il avait alors écrit : “Je vous serais obligé de me faire dire si je dois aller retirer leurs galons (…) à mon gendre, sous-lieutenant au 14e régiment de dragons, tué en Belgique en mai 1940, à mon neveu J.-P. Masse, lieutenant au 23e colonial, tué à Rethel en mai 1940 ? Puis-je laisser à mon frère la médaille militaire, gagnée à Neuville St Vaast, avec laquelle je l’ai ­enseveli ?”
Commenter  J’apprécie          110
krzysvanco   13 février 2017
21 rue La Boétie de Anne Sinclair
Picasso augmente d'ailleurs ses prix de plus de 100% et acquiert, lui aussi, le sens des affaires. Paul le raconte en 1941 dans un article de Newsweek : "Dans l'atelier de Picasso, je choisis les peintures que je souhaite acheter, et quand nous discussions du prix, c'est là que l'amusement commence. On échange des arguments terribles, mais toujours amicaux. Je lui ai dit un jour que j'aimerais mordre une de ses joues et embrasser l'autre !"
Commenter  J’apprécie          110
julienraynaud   19 septembre 2014
Caméra subjective de Anne Sinclair
Qui met vraiment en danger les institutions? (...) La justice qui demande des comptes aux hommes politiques, ou ceux qui sont censés en être les garants et qui refusent de témoigner alors qu'ils sont soupçonnés dans des affaires de corruption?
Commenter  J’apprécie          110
julienraynaud   27 septembre 2014
Caméra subjective de Anne Sinclair
Madelin et Mamère (...) s'empressent de dire que de la part de Jacques Chirac, il y a un certain culot à réclamer "l'immunité zéro" quand lui bénéficie de l'immunité totale.
Commenter  J’apprécie          110
julienraynaud   26 septembre 2014
Caméra subjective de Anne Sinclair
[Madelin à propos de la formule "fracture sociale"] C'est vous, les journalistes, qui avez reconstruit l'histoire après coup. Cette formule est née totalement par hasard, venue d'une note de l'UDF qui parlait de "déchirure sociale". Pour ne pas pomper la note intégralement, on a fait un tour de table pour trouver un synonyme. Je ne sais même plus qui a trouvé "fracture", mais on n'a jamais eu le sentiment de participer là à quelque chose de fondateur!
Commenter  J’apprécie          100
julienraynaud   27 septembre 2014
Caméra subjective de Anne Sinclair
[à propos de Thierry Ardisson] Il décrédibilise chaque semaine la parole publique en l'encadrant de vulgaire, de sexe, et d'appels du pied échangistes, jusqu'à l'obsession.
Commenter  J’apprécie          100
livraline   10 janvier 2015
21 rue La Boétie de Anne Sinclair
Et il écrit à Picasso : "Votre exposition est un grand succès, et comme tous les succès, on ne vend absolument rien ! Il faut être fou comme moi, ou illuminé comme moi pour entreprendre pareille affaire."
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur