AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.75 /5 (sur 203 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 02/09/1961
Biographie :

Béatrice Egémar est une écrivaine.

Elle est titulaire d’une maîtrise de droit et elle a travaillé comme juriste plusieurs années.

A l’entrée à l’école de son quatrième enfant, elle décide de se mettre à écrire sérieusement.

Elle est auteure pour la jeunesse depuis 2001 et habite aujourd'hui en Touraine.

Béatrice Egémar écrit des romans qui se déroulent en Égypte ancienne, des romans historiques, des textes loufoques, des comptines, des textes pour la presse.

son blog : http://beatriceegemar.hautetfort.com/

Source : .ricochet-jeunes.org
Ajouter des informations
Bibliographie de Béatrice Egémar   (43)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Par La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse Avec Isabelle Dubois, responsable relations adhérent.es à la Charte et Béatrice Egémar, administratrice de la Charte Modération : Aurélie Gerlach, co-présidente de la Charte Durée : 45mn La réforme du régime des artistes-auteurs a généré de nombreux changements que les auteurs et autrices doivent dorénavant appréhender. Urssaf, siret, accès aux droits sociaux, quels sont les changements dans les habitudes administratives ? Ces réformes ont-elles engendré une clarification ou une complexification des démarches ?

+ Lire la suite

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation

[cabaret parisien à Montmartre]

- Pourquoi cet endroit s'appelle-t-il 'Le Lapin agile' ?

- Parce qu'un dessinateur, André Gill, avait fait une enseigne pour ce bistrot, il l'avait signée 'L'a peint A. Gill'. (...)

(p. 21)

Commenter  J’apprécie          220

Deux soeurs, tu parles ! Moi, je m'étais habituée à être fille unique, et puis, quand j'ai rencontré Camille, j'ai vite compris qu'elle n'était pas mon genre : elle est lente, secrète, pas bavarde... Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire avec cette fille?

Commenter  J’apprécie          130

- Je m'imaginais que cette toile m'aiderait à comprendre qui était Linda.

- C'est une erreur ! Vous n'auriez vu qu'un Picasso, ce que Pablo avait créé à partir de cette fille. Ce n'était pas elle.

- Mais si ! C'est justement pour cela que Pablo est un grand peintre, il arrive à faire ressortir une vérité.

- La sienne ! La vérité de Pablo Picasso, c'est tout !

(p. 61)

Commenter  J’apprécie          110

Nous descendîmes l'escalier qui menait à la station avec le sentiment de braver un interdit. Le grand incendie du métro de 1903, qui fit plus de 70 morts, était dans toutes les mémoires et beaucoup de Parisiens ne se risquaient plus dans le métro, de peur d'être brûlés vifs. (p. 141)

Commenter  J’apprécie          110

- Pourquoi quittons-nous Paris ? demande Louis. Que s’est-il passé ?

Anne soupire. Il n’est pas facile d’expliquer la situation à un enfant de dix ans, mais Louis n’est pas un enfant ordinaire. Il est le roi, il a le droit, et le devoir, d’être informé.

Commenter  J’apprécie          110

Tout cela était bien loin, elle ne pensait plus à ces jours heureux du début de leurs amours. Elle vivait à présent un combat perpétuel, pour tenir, pour durer, pour dompter son corps, qui la lâchait souvent. Sa santé n'était pas bonne, elle était sujette à des migraines, à des crises de toux, à des malaises. Vivre à la cour, pour elle, représentait un travail de chaque instant, qui exigeait autant de discipline et de volonté qu'on en attendait d'un soldat ou d'un ministre. Sa vie était usante, épuisante, mais elle était incapable d'en changer, de s'imaginer un autre avenir que de rester auprès du roi.

Commenter  J’apprécie          100

La grâce est une qualité rare ; si les bonnes fées ne l'ont pas déposée dans votre berceau, vous devez vous résigner à vous en passer.

Commenter  J’apprécie          100

- [...] Violette, que pense-tu de tout cela ? Pourquoi ces enlèvements ? Personne ne prendrait ces enfants pour des mendiants.

La jeune actrice tapota la main de sa compagne.

- Je ne pense jamais si je n'y suis pas obligée, ma chère, c'est une question de santé ! Je m'en tiens aux faits. Puis je me dois toute entière à mes rôles.

Commenter  J’apprécie          90

A l'époque [1905], aussi incroyable que cela paraisse, il y avait quelques vacheries dans Paris. On appelait ainsi de petits établissements qui hébergeaient quelques bêtes pour vendre leur lait directement dans le quartier. (p. 125)

Commenter  J’apprécie          90

Meurtre à la Maison de Vie, Béatrice Égémar

p.162-3.

Cette foule qui avait préféré nier l’évidence que Doodo mettait devant ses yeux, pour choisir de chasser la victime et d’encenser l’ignoble.

La plupart avaient scandé le nom de Marec, les autres avaient baissé la tête, regardé ailleurs, laissé faire... Jusqu’à Yak le sage, qui avait pourtant en charge de veiller à la santé des corps et des âmes. Tous avaient tourné le dos à la justice, à la dignité, à l’honneur. Simplement parce que cette solution était plus confortable que de remettre en cause le prévôt du village. Un jour ou l’autre, Marec parviendrait bien à s’accaparer les feux du vent, lui ou d’autres de son espèce, les maisons, les champs et les troupeaux... Et le meurtre du juste qui s’opposait à ce sacrilège resterait à jamais impuni.

Ainsi, désormais, allait marcher le monde.

Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Quiz Voir plus

Simone Veil Une jeunesse au temps de la Shoah

Comment s’appelle les parents de Simone ?

André Jacob et Denise Streinmetz
Yvonne Jacob et Antoine Veil
Yvonne Streinmetz et André Jacob
Jean Jacob et Isabelle Haussier

15 questions
619 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur