AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.42 /5 (sur 164 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Cardiff , le 15/08/1929
Biographie :

Allan James Tucker est un écrivain britannique, auteur des romans policiers.

Bill James est son principal pseudonyme littéraire. Il a également publié sous le nom de David Craig et de Judith Jones.

Il obtient une maîtrise de lettres à l'Université du pays de Galles. Il devient journaliste et travaille pour le Western Mail, le South Wales Echo, le Daily Mirror ou le Sunday Times.

Il débute comme écrivain avec des romans d'histoires et de fictions publiés sous le nom de James Tucker et sous le pseudonyme de David Craig. C'est sous ce pseudonyme qu'il produit la quasi-intégralité de ses écrits jusqu'en 1985, date à laquelle il publie la première histoire du super intendant Collin Harpur et de son patron Desmond Iles sous le nouveau pseudonyme de Bill James.

Il met en sommeil pendant dix années le pseudonyme de David Craig et signe douze romans de cette nouvelle série avant de publié régulièrement des romans sous les deux pseudonymes.

En 1998, il utilise le nouveau pseudonyme de Judith Jones et écrit deux romans consacrés à Kerry Lake dont la troisième aventure est publié sous le nom de Bill James.

Deux de ses ouvrages ont été adaptés au cinéma. En 1977, Michael Apted réalise le film "Le Piège infernal" (The Squeeze) d'après le roman "Protection" (1988) et en 2013, Serge Bozon réalise "Tip Top" d'après le roman "Tip Top" (2006) (titre français "Mal à la tête").

Allan James Tucker se consacre aujourd'hui à l'écriture, il réside au pays de Galles et travaille également comme intervenant pour les cours de création littéraire à l'Université du pays de Galles.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Renod   27 juillet 2018
Franc-jeu de Bill James
Elle sentait que l'alcool commençait à lui apporter un réel réconfort, il produisait exactement ce qu'il attendait de faire depuis toutes ces années passées à se bonifier dans sa bouteille : émousser les pointes hérissées de la vie, dissoudre un moment les problèmes et la vérité, réchauffer les événements jusqu'à les faire fondre en leur donnant un aspect différent.
Commenter  J’apprécie          180
le_Bison   20 septembre 2013
Protection de Bill James
Il y a beaucoup de problèmes entre Ivor et Le Tendre, non ?

- Oui, on peut dire ça. Si quelqu'un s'attaque à vos couilles avec une lampe à souder, ça donne peut-être envie de réagir.
Commenter  J’apprécie          150
Renod   20 août 2018
Club de Bill James
Les lunettes allaient bien à certaines femmes, du moment qu'elles avaient de belles jambes, etc., il avait toujours pensé ça.
Commenter  J’apprécie          141
Renod   08 août 2018
Sans états d'âme de Bill James
Si on pouvait canaliser l'énergie sexuelle générée par les femmes dans tout le pays, on n'aurait pas besoin du nucléaire.
Commenter  J’apprécie          133
Renod   18 avril 2017
Raid sur la ville de Bill James
C’est sûr, les livres sont morts. Si on écoute un rayon de bibliothèque, c’est le silence, c’est pas comme un combat de chiens ou un juke-box. Mais les livres peuvent vous apprendre des trucs. Ça fait rien qu’ils soient morts.
Commenter  J’apprécie          121
le_Bison   23 septembre 2013
Protection de Bill James
C'était peut-être ses brûlures aux couilles qui s'étaient réveillées et lui avait causé de nouveaux problèmes : les couilles, c'est bien connu, c'est compliqué et ça touche à l'âme. C'était peut-être de nouveaux problèmes au niveau des couilles qui l'avaient fait craquer, l'avaient rendu fou au point d'enlever Graham. Les gens étaient très sensibles quand il s'agissait de leurs couilles.
Commenter  J’apprécie          112
Renod   29 mars 2019
Question d'éthique de Bill James
Ils étaient assis dans son minuscule salon, un endroit paraissant assez propre, en dehors du papier peint, mais avec des meubles qui semblaient fabriqués par un élève de cours du soir complètement saoul et une moquette mauve tellement râpée qu'on avait des remords en marchant dessus. C'était comme donner des coups de pied à un homme à terre.
Commenter  J’apprécie          110
Renod   25 mars 2019
À cheval sur une tombe de Bill James
Comme disait la sagesse populaire, répétait Iles : "Courtise la fille, mais prépare-toi à te contenter de la mère."
Commenter  J’apprécie          120
Renod   10 juillet 2018
Le Cortège du souvenir de Bill James
Il y avait eu tant de jets d’urine sur les paliers, au cours de leurs quinze années d’existence, que le béton commençait à se décoller de ses armatures de fer et que seuls les graffitis crus et incultes permettaient à cet endroit d’être encore debout. Est-ce que les penseurs qui concevaient les tours d’immeubles y habitaient ? Certes non. Quand ils rentraient chez eux, étaient-ils accueillis par des telles odeurs ? Quand ils rentaient, cela sentait l’argent, et sur les murs, il n’y avait pas de gribouillis, mais des certificats encadrés attestant des prix qu’ils avaient remportés aux concours d’architectes de clapiers pour prolos.
Commenter  J’apprécie          100
le_Bison   30 septembre 2013
Protection de Bill James
C'était un homme poussé par le désespoir, qui agissait sans avoir le choix, le temps, la possibilité d'échapper à des circonstances implacablement défavorables, un homme qui se cognait la tête contre le mur du destin.
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..