AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 271 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1957
Biographie :

Cécile Pivot est journaliste et auteure.

Elle est la fille du journaliste littéraire Bernard Pivot (1935).

Elle a fait ses études au Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ).

Cécile Pivot a travaillé en tant que secrétaire générale de la rédaction (2002-2010) et rédactrice en chef adjointe (2010-2014) du bimestriel "Maison Française".

En 2015, elle a été nommé rédactrice en chef du mensuel "Maison Française-Magazine", un journal spécialisé dans la décoration d'intérieur.

Elle a été correctrice au "Le Papotin", où les journalistes sont des autistes qui ont entre 15 et 35 ans.

En 2017, elle publie son premier récit, "Comme d’habitude", inspiré de sa vie de mère d’un enfant autiste Asperger.

"Battements de cœur" (2018) est son premier roman.

page Facebook : https://www.facebook.com/cecile.pivot.9
Twitter : https://twitter.com/cecilepivot?lang=fr
+ Voir plus
Source : Linkedin
Ajouter des informations
Bibliographie de Cécile Pivot   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Podcasts (1)


Citations et extraits (137) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   21 mai 2019
Battements de coeur de Cécile Pivot
Ce soir, elle sera rentrée et lui parlera, lui dira qu’elle n’aime pas ce qu’ils sont en train de devenir, ou sont déjà devenus, qu’ils doivent prendre garde à la vie au quotidien, qui use, érode les sentiments, banalise tout, éteint la curiosité, exile l’étonnement, entrave le désir, empêche toute remise en question.
Commenter  J’apprécie          222
Cannetille   08 octobre 2020
Les lettres d'Esther de Cécile Pivot
Elle m’a avoué après, dans un cimetière à Kyoto, qu’elle aime bien l’idée que les vivants parlent avec leurs morts, les petites statues vêtues de rouge à qui on fait des offrandes, qui sont un peu partout dans les cimetières et qui veillent chacune sur un mort. Il y des autels, des lanternes, des tours avec des cloches, des plaquettes en bois où on écrit ses prières. C’est un peu con ce que je vais vous dire, mais je trouve ça très… vivant. Dans leurs cimetières, on respire pas que le malheur. On est triste évidemment, mais apaisé, aussi. On a envie de croire aux esprits, aux signes. Pour ça, ma mère et moi, on se ressemble, on aime bien cette idée des morts avec un pied dans la vie. En France, on veut bien pleurer nos morts, se souvenir d’eux, nettoyer leurs tombes, mais faut pas qu’ils viennent nous déranger, ça nous fout la trouille.
Commenter  J’apprécie          200
SeriallectriceSV   06 avril 2021
Les lettres d'Esther de Cécile Pivot
Dans une de ses lettres, il écrivait que débarrasser la chambre de son frère mort avait été une épreuve plus douloureuse encore que l'enterrement. C'était une vie qui disparaissait en quelques heures, qu'on enfouissait dans des cartons, qu'on refermait avec du gros scotch. Je comprenais mieux ce qu'il avait ressenti, cette fulgurance qu'on oublie vite, sauf à se flinguer : l'insignifiance de nos vies. Et la vanité de l'homme, qui croit qu'elles ont de l'importance.
Commenter  J’apprécie          182
petitsoleil   09 août 2018
Comme d'habitude de Cécile Pivot
Jusqu'au dernier jour, je te dirai que la vie a été injuste avec toi mais que tu ne dois pas la fuir.

Jusqu'au dernier jour, je te dirai que la vie est courte et qu'elle t'attend.

Tout sera comme d'habitude.
Commenter  J’apprécie          170
Annette55   09 septembre 2019
Battements de coeur de Cécile Pivot
«  Les livres sont devenus son refuge, sa forteresse indestructible, son mode d’emploi de la vie. Le bonheur se cachait dans les mots, dans ces existences parallèles à la sienne, et cela, même quand ils racontaient des histoires insoutenables et sordides. Elle n’aurait échangé son bonheur de la lecture contre rien au monde. »
Commenter  J’apprécie          160
prune42   28 mai 2017
Comme d'habitude de Cécile Pivot
Tu m'as poussée à rire de tout pour ne pas tomber, à pleurer pour n'importe quoi parce que tu es comme tu es, à me foutre définitivement de ce que l'on peut penser de moi, à être forte, pour toi, quand on ne m'attendait pas là.

Tu m'as soufflé que tu aurais bien aimé nous rejoindre, mais que tu en étais empêché.
Commenter  J’apprécie          160
hcdahlem   02 octobre 2020
Les lettres d'Esther de Cécile Pivot
Après la réunion au Hoxton, je ne suis pas rentrée directement à Lille. J’ai dormi chez Raphaël, mon cousin germain, boulevard Sébastopol. Il est bien plus que mon cousin. Mon frère, mon ami, mon soutien indéfectible. Nous sommes tous deux enfants uniques et quelques mois seulement nous séparent. Il vit à Paris, moi à Lille, mais nous avons passé de nombreuses vacances ensemble. Lui avec ses parents, moi avec mon père.

Raphaël m’avait prévenue qu’il rentrerait tard et laissé les clés sous le paillasson. Je m’étais promis de faire attention à ne pas tout déranger chez lui, mais en quelques heures, j’ai réussi à semer une pagaille monstre. Je ne m’en suis aperçu que le lendemain matin, quand il me l’a fait remarquer en faisant mine de m’étrangler et en ajoutant que ce désordre, il ne l’aurait accepté de personne d’autre.
Commenter  J’apprécie          140
hcdahlem   14 janvier 2019
Battements de coeur de Cécile Pivot
Les livres sont devenus son refuge, sa forteresse indestructible, son mode d’emploi de la vie. Le bonheur se cachait dans les mots, dans ces existences parallèles à la sienne, et cela, même quand ils racontaient des histoires insoutenables et sordides. Elle n’aurait échangé son bonheur de la lecture contre rien au monde. 
Commenter  J’apprécie          140
montmartin   02 juillet 2020
Les lettres d'Esther de Cécile Pivot
Ecrire une lettre, la poster, attendre la réponse en retour donne une autre valeur aux jours, un poids plus conséquent, me semble-t-il, au message dans l'enveloppe. Il prend son temps et trace sa route.
Commenter  J’apprécie          140
ludi33   13 décembre 2018
Battements de coeur de Cécile Pivot
Bien plus tard, elle prendra conscience que, contrairement à ce qu’elle croyait jusque-là, une fois Paul sorti du lit, elle ne se rendormait pas complètement. Les sens à moitié en éveil, elle guettait ses allées et venues dans la maison.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le jeu des titres

Quel animal est élégant pour Muriel Barbery ?

Le chat
Le hérisson
La taupe
L'écureuil

12 questions
8003 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur cet auteur

.. ..