AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.55/5 (sur 2161 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Le Havre , le 24/01/1975
Biographie :

Christophe Ono-Dit-Biot est un journaliste et écrivain français.

Après une hypokhâgne et une khâgne à Paris au lycée Janson-de-Sailly, il poursuit des études littéraires consacrées aux écrivains de la fin du XIXe siècle, dits "décadents", auxquels il consacre un diplôme d'études approfondies (DEA) de littérature comparée.

Il publie quotidiennement sur Internet, en 1995, son journal intime, "Le Journal de l’énervé", récit de ses jours et de ses nuits et "blog" avant l’heure. En 1996, il publie son premier texte ("Pour une fin de siècle plus énervée") dans la revue "NRV" fondée par Frédéric Beigbeder.

Après avoir obtenu l’agrégation de lettres modernes, il est nommé professeur de français en banlieue parisienne et travaille dans une agence de publicité. En 2000, il publie chez Plon son premier roman, "Désagrégé(e)". Cette œuvre teintée du voyage de son auteur à Cuba devient finaliste pour le prix des Deux-Magots, obtient le prix Edmée de La Rochefoucauld 2001. À la suite de ce roman, il commence à collaborer au magazine "ELLE".
En 2002, il publie chez Plon son deuxième roman, "Interdit à toute femme et à toute femelle" et commence à collaborer au l’hebdomadaire "Le Point", qui le charge de plusieurs reportages. En 2004, il publie chez Plon/Pocket son troisième roman, "Génération spontanée", qui obtient le prix de la Vocation décerné par la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet. En 2005, il intègre le service politique du "Point", comme grand reporter.

En novembre 2007, "Birmane" reçoit le prix Interallié, que l’auteur dédie immédiatement au peuple birman. En août 2013, il publie "Plonger", roman qui reçoit le Grand prix du roman de l'Académie française et le prix Renaudot des lycéens. L'œuvre est ensuite adaptée au cinéma par Mélanie Laurent pour le film "Plonger", sorti en 2017.
"Trouver refuge" (2022) est son septième roman.

Christophe Ono-Dit-Biot est directeur adjoint de la rédaction de "Le Point", où il est responsable des pages "Culture". Il intervient dans "La Matinale" de Canal+ et tient aussi une chronique littéraire hebdomadaire sur France Info. En septembre 2015, il rejoint TF1 et présente "Au fil de la nuit".

X : https://twitter.com/C_Ono_dit_Biot

+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Ono-dit-Biot
Ajouter des informations
Bibliographie de Christophe Ono-dit-Biot   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

PLONGER, de Mélanie Laurent - Bande-annonce

Podcasts (24) Voir tous


Citations et extraits (331) Voir plus Ajouter une citation

Remets-toi sans cesse dans le chemin de l'essentiel.Balance le reste.La vie est trop courte.
Commenter  J’apprécie          490
Est-ce que c’est ça le deuil? Etre confronté au silence? Se fracasser constamment contre le mur de l’absence? Chialer tout en conservant l’espoir d’un miracle?
Commenter  J’apprécie          450
J'aime les mots, leur sens ancien, les passerelles que ça crée. L'impression d'un ordre, d'une cohérence, d'un enracinement, le seul qui tienne dans ce monde de folie.
Commenter  J’apprécie          440
Tout est ouvert, simple. Un objet, inséparable désormais de notre quotidien est absent : le téléphone intelligent. Du coup, plus rien n’est interrompu. Aucune conversation non souhaitée, aucune notification ne vient interférer dans le moment, le gâcher. Pas d’obsession, non plus, de faire systématiquement une photo ou une vidéo pour que la communauté de tes « suiveurs » te dise ce qu’elle en pense et valide – ou non – ce que tu vis. Pas besoin de mendier des « like » pour te prouver que tu vis, comme ces autres dont tu espionnes la vie, tout en sachant qu’ils trichent, que ne n’est qu’une façade.
(page 220)
Commenter  J’apprécie          403
Il semble que l'être humain s'épuise aux yeux de l'autre comme s'épuisent les gisements d'or.

Commenter  J’apprécie          370
Etre lu, c'est être caressé.
Commenter  J’apprécie          380
Comment tu disais déjà ?
Lire c'est faire la guerre et l'amour, même quand tu n'as pas l'âge, éprouver le deuil quand tout le monde est vivant, la joie même quand ton coeur est sec, t'évader d'un bagne pour te venger, te percer les yeux pour accéder à une autre forme de vue, chasser une baleine parce que le renoncement te tuerait, danser sur les volcans -----
Commenter  J’apprécie          358
Et si l'imaginaire dopait les intuitions ?
Commenter  J’apprécie          370
La brûlure de l'alcool m'aida à soutenir son regard. Pourquoi se moque-t-on des garçons qui disent aux filles qu'elles ont de beaux yeux ? L'érotisme est dans le visage. Dans le dessin d'une lèvre, une fossette, le froncement d'un sourcil.
Commenter  J’apprécie          350
Elle a trempé ses lèvres dans le thé brûlant. Je la trouvais plus belle que jamais dans cette lumière dorée, dans les effluves de l'eau parfumée, fumée, mêlée à ces arômes de noix de coco. Ses cheveux casqués, son nez droit, ses lèvres pulpeuses et son menton volontaire me donnaient envie de l'aimer. Mais je sentais que sous ses cils allongés, dans son regard vert, la tempête couvait.
Commenter  J’apprécie          330

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Christophe Ono-dit-Biot (2914)Voir plus

Quiz Voir plus

Gabriel Garcia Marquez ou Mario Vargas Llosa

Les Funérailles de la Grande Mémé, 1962

Garcia Marquez
Vargas Llosa

12 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaineCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..