AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.35 /5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 26/07/1935
Mort(e) le : 10/04/2006
Biographie :

Poète, traducteur et critique d'art, Claude Esteban est né à Paris le 26 juillet 1935. Son père est un républicain espagnol réfugié en France. Élève des jésuites, puis de l'École Normale, il se consacre d'abord à l'étude du français et des langues anciennes avant de passer l'agrégation d'espagnol.
Claude Esteban commence a écrire dans les années '60. Il publie son premier livre (La Saison dévastée) en 1968 et sera l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages au total: des recueils de poésie -- des proses et essais pour la plupart consacrés au langage, à la poésie ou à la peinture -- et de nombreuses traductions de poètes classiques ou contemporains de langue espagnole comme Jorge-Luis Borges, Francisco Quevedo, Jorge Guillen, Luis de Gongora, Federico Garcia Lorca, Octavio Paz, etc... Un recueil de textes brefs, Trajets d'une blessure, relate son expérience d'une lourde opération chirurgicale subie peu avant son décès, survenu le 10 avril 2006, à l'âge de 70 ans. Le dernier livre publié de son vivant, Le Jour à peine écrit, 1967-1992 (2006), est une sorte d'anthologie raisonnée cherchant à rendre compte de sa trajectoire d'écriture poétique à travers quatre de ses livres majeurs écrits entre 1967 et 1992. Les éditions Gallimard ont publié à titre posthume en 2007 son dernier manuscrit, achevé juste avant sa mort, intitulé La Mort à distance.
Parallèlement à cette oeuvre personnelle, Claude Esteban a enseigné au département de littérature espagnole de la Sorbonne et effectué un remarquable travail d'édition de poésie, dirigeant notamment de 1974 à 1981 la belle revue Argile des éditions Maeght et, de 1984 à 1993, la collection Poésie des éditions Flammarion. Il a également présidé la Maison des Écrivains de 1998 à 2004.
+ Voir plus
Source : http://www.republique-des-lettres.f
Ajouter des informations
Bibliographie de Claude Esteban   (30)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Claude Esteban lit un de ses poèmes au festival de poésie de Medellin (1993) En français et surtout en espagnol.


Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
Claude Esteban
Piatka   31 mai 2018
Claude Esteban
Que tout soit léger, qu’il y ait à peine

un peu de vent



et qu’il nous emporte comme ces pollens

que les arbres perdent



que nos âmes

se dispersent dans l’espace



et qu’un jour quelqu’un sache

que nous avons vécu



en respirant une fleur quelconque.
Commenter  J’apprécie          461
Claude Esteban
Piatka   01 juillet 2018
Claude Esteban
je suis debout j’avance et le sol me répond


j’ai devant moi l’espace immense


je vois que tout est neuf je recommence


à mettre un signe sur chaque chose comme autrefois



je trébuchais contre un caillou je m’émerveille


qu’il soit si dur et si durable dans le temps


je ne crains plus la violence du vent


je ne crains plus qu’une fleur se fane



ai-je douté du monde ai-je pleuré


je ne reconnais plus les blessures anciennes


ni la douleur présente à chaque pas



je suis debout les astres m’accompagnent


une chenille est là qui me guide sur le chemin


je sens déjà l’odeur des roses sur mes mains
Commenter  J’apprécie          380
GeraldineB   11 juin 2021
Le jour à peine écrit (1967-2002) de Claude Esteban
Donnez-moi ce matin, ces heures

encore du petit matin

quand tout commence, donnez-moi, je vous prie,

ce mouvement léger des branches,

un souffle, rien de plus,

et que je sois comme quelqu'un

qui se réveille dans le monde et qui ne sait

ni ce qui vient ni ce qui va

mourir, donnez-moi

juste un peu de ciel, ou ce caillou.
Commenter  J’apprécie          297
Claude Esteban
sabine59   03 janvier 2020
Claude Esteban
Aubaine de mon voyage.

Dans le jardin, j'ai ramassé un caillou.

J'ai tant cherché .

Un caillou gris, pareil aux autres.

Que la nuit vienne maintenant ,

je ne crains plus.

J'ai le talisman qui me sauve .

Je suis le maître des chemins,

le prince des métamorphoses.
Commenter  J’apprécie          270
Claude Esteban
sabine59   01 février 2019
Claude Esteban
Elle est sublime la petitesse

d'une goutte de rosée



Saisissez-la quand elle tremble

encore sur un pétale



Et que le temps s'immobilise et que l'infime

vous accorde l'infini



(" La mort à distance")
Commenter  J’apprécie          240
GeraldineB   25 mars 2014
La mort à distance de Claude Esteban
Elle est sublime, la petitesse

d'une goutte de rosée



saisissez-la quand elle tremble

encore sur un pétale



et que le temps s'immobilise et que l'infime

vous accorde l'infini.
Commenter  J’apprécie          200
meyeleb   14 septembre 2011
Le jour à peine écrit (1967-2002) de Claude Esteban
J'ai des jours

Qui ne servent plus, je vous

les donne, ils pourraient

grandir chez les autres, être légers,

soyeux, pleins de soleil,

moi, je les mets dans une boîte

grise sous la terre

et je les vois pourrir, prenez-les moi,

faites qu'ils vivent,

qu'ils deviennent des enfants qui jouent.
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   29 janvier 2019
Le jour à peine écrit (1967-2002) de Claude Esteban
Donnez-moi ce matin, ces heures

encore du petit matin

quand tout commence, donnez-moi, je vous prie,

ce mouvement léger des branches,

un souffle, rien de plus,

et que je sois comme quelqu’un

qui se réveille dans le monde et qui ne sait

ni ce qui vient ni ce qui va

mourir, donnez-moi

juste un peu de ciel, ou ce caillou.
Commenter  J’apprécie          160
meyeleb   23 septembre 2011
Le jour à peine écrit (1967-2002) de Claude Esteban
Qu'on se taise

plutôt. Qu'on les laisse

dormir,

eux les absents,

dans le silence qui maintenant les porte.

Ils avaient tant voulu

ne pas faiblir, ne pas

faillir,

avant que tout soit dit de ce qui surgissait,

jour après jour,

de leurs doigts, de leurs yeux,

de leurs lèvres.
Commenter  J’apprécie          120
meyeleb   18 septembre 2011
Morceaux de ciel, presque rien de Claude Esteban
A la même heure du soir un mot

s'efface, un



autre et c'est chaque soir comme un peu

de moi qui meurt



car il suffit

qu'une chose n'ait plus de nom



pour que toute la phrase du monde

se défasse
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le seigneur des anneaux

Comment se nomme le roi

Jacque
Aragorne
Gandalf
Bilbon

8 questions
222 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des Anneaux, Tome 3 : Le Retour du Roi de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur cet auteur

.. ..