AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.01 /5 (sur 386 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Périgueux , le 25/06/1917
Mort(e) le : 13/07/2018
Biographie :

Claude Seignolle, né le 25 juin 1917 à Périgueux, est un écrivain français qui a commencé par collecter le patrimoine légendaire des régions françaises, avant de développer une œuvre littéraire très personnelle.

Source : Actualitte
Ajouter des informations
Bibliographie de Claude Seignolle   (90)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Enregistrement du Live Facebook avec des auteurs de l'anthologie Nuits de Bretagne et l'une de ses illustratrices. Autour des textes de Quentin Foureau et de Louise Sbretana, nous parlons plus en détail de la région Bretonne, ses paysages, son passé, et ses légendes, en particulier l'Ankou et la fée Margot. Références : Anthologie Nuits de Bretagne aux éditions Luciférines http://editionsluciferines.com/catalogue/nuits-de-bretagne/ Bibliographie : Ouvrages généraux sur les contes et légendes : LUZEL François-Marie, Contes populaires de la Bretagne, Terre de Brume, 1996. MARKAEL Jean, Contes populaires de toutes les Bretagne, Ouest-France, 1978. SEBILLOT Paul, Contes de Haute-Bretagne, Ouest-France, 2015. CAMUS Dominic, Anthologie Contes magiques des pays de Bretagne, Coop Beizh, 8 tomes thématiques, de 2011 à 2017. SEIGNOLLE Claude, Anthologie Contes, récits et légendes des pays de France, Omnibus, 4 tomes par régions, 2014. Ouvrages sur les fées et le petit peuple : CAMUS Dominic, Contes du petit peuple, lutins et farfadets, Ouest-France, 2015. DUBOIS Pierre, L'Elféméride – le Grand légendaire des saisons, Hoëbeke, 2018. Sites web : Intégralité des numéros de la Revue des traditions populaires (1886-1919) : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb344172122/date

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Verdorie   18 avril 2014
Histoires sorcières de Claude Seignolle
La veillée commença par des histoires de colporteurs qui, au temps de ses grand-parents, venaient en cachette proposer à domicile des allumettes de contrebande et des livres de magie, cachés sous un tas d'autres marchandises, elles permises. Ce trafic entraînait des histoires cocasses entre les gendarmes et les curés, ensemble aux aguets pour deux causes différentes. Les uns, parce que la vente des allumettes était interdite par une loi républicaine qui préservait les bénéfices de l'Etat, et les autres, par crainte de Dieu qui défendait qu'on mette les pouvoirs du diable entre toutes les mains.

Mais, d'allumettes en livres du diable, Eugène s'enflamma d'histoires à faire rôtir toute l'assemblée.
Commenter  J’apprécie          320
Sesheta   16 novembre 2012
Les évangiles du diable de Claude Seignolle
Le loup-garou parcourt sept communes chaque nuit, et cela pendant sept ans. C'est la punition du diable lorsqu'il n'y a plus de place en enfer.

Pourtant c'est une des moins pénibles car on peut s'en délivrer en faisant couler une seule goutte de son sang.



DAMNATIONS ET ENFER, Les loups-garous, DCXIX- Le liberou, p.548)
Commenter  J’apprécie          210
alberthenri   21 juillet 2018
La Nuit des Halles de Claude Seignolle
Sans hâte, la longue nuit s'écume enfin de pointes de jour qui pénètrent la chair légère des brumailles. Ce matin triste porte au flanc un grand trou silencieux où la vie peine à reprendre.



Le Diable en sabots.
Commenter  J’apprécie          190
evelynepapillard   20 juin 2021
Contes populaires et légendes de Guyenne et de Gascogne de Claude Seignolle
Baraquette et Baraquet c'était leur nom montèrent aussi vite que possible dans un arbre afin de laisser passer les brigands sans courir le risque de se faire voler leur bien. Mais, hélas! les gredins, fatigués d'une longue course, s'arrêtèrent juste sous leur arbre et dressèrent leur camp pour la nuit. Dans une position fort incommode, le couple assista à la préparation de la soupe que l'on fit juste sous leurs branches.

À un moment, baraquette souffla à l'oreille de son mari:

- j'ai besoin de pissa, Baraquet.. Coussi faïre? Comment faire ? Effrayé,Barraquet lui répondit: sarro.. Sarro...serre... Serre.

Il faut patienter.

Mais au bout d'un moment Baraquette ne pouvant plus tenir, de s'écrier:

- je n'en puis plus... Arrivera que pourra...

-Fais doucement... Très doucement... Lui conseilla alors son mari tremblant de peur.

Elle le fit tout doucement et le brigand préposé à la soupe croyant avoir affaire à une intervention divine dit à son compagnon qui touillait la marmite et remuait toujours,

-Remue et remue toujours puisque la manne de dieu tombe du ciel...

Peu après, Baraquette eut envie de faire quelque chose de plus grave dit:

-Baraquet... J'ai envie de caga...

Affolé Baraquet lui répondit :

-serre.. Serre... Il faut patienter .

-je n'en puis plus... Arrivera que pourra...

- Alors fais tout doucement. Elle le fit tout doucement et le brigand dit à son compagnon:

- Touille et touille... Dieu nous comble de plus en plus, profitons-en, pareille aubaine ne se produit pas souvent...

Fin de citation.

On savourera d'autant plus cet extrait en sachant qu'il est tiré de " le diable dans toutes les sauces"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
evelynepapillard   20 juin 2021
Contes populaires et légendes de Guyenne et de Gascogne de Claude Seignolle
Pour ma maîtresse, petite demoiselle, je ferai un collier d'or, un beau collier d'or jaune et brillant comme le soleil. Ce collier, je le sortirai brûlant de la forge rouge, et je le trempe ré dans une jatte de mon sang. Quand la trempe sera bonne, je leur jetterai dans la forge rouge, pendant que ma maîtresse se mettra nus jusqu'à la ceinture. Alors, je lui passerai le beau collier d'or autour du cou, il fera corps avec la chair, si bien que ni dieu ni diable nous serons en état de l' en arracher. Par la vertu de ce beau collier d'or, ma maîtresse n'appartient draps, il ne pensera qu'à moi. Tant que je serais heureux, le beau collier d'or restera jaune. Mais si le malheur est sur moi, il deviendra rouge comme le sang. Alors ma maîtresse aura 3 jours pour se préparer.

Fin de citation

( Non,je ne vous dis pas à quoi)
Commenter  J’apprécie          00
evelynepapillard   20 juin 2021
Contes populaires et légendes de Guyenne et de Gascogne de Claude Seignolle
Puis il ramenèrent leur sœur et la servante dans leur château où chaque jour elles firent la cuisine pendant que les 9 frères allaient à la chasse.
Commenter  J’apprécie          00
evelynepapillard   20 juin 2021
Contes populaires et légendes de Guyenne et de Gascogne de Claude Seignolle
-jeune homme, où vas-tu ? Le garçon haussa les épaules, en signe de mépris.

-Je suis mon nez. Mon cul le pourchasse.
Commenter  J’apprécie          00
Erik35   31 août 2017
La Malvenue de Claude Seignolle
Les premières gouttes se prennent dans les cheveux de Jeanne et de Blaise serrés l'un contre l'autre. Le gars s'efforce de protéger Jeanne en l'enveloppant de ses grands bras, mais il ne défait pas ses lèvres des lèvres de la fille. Les grandes flammes d'en-haut grésillent à l'échelle du Bon Dieu, ou du diable (allez savoir qui menace ainsi!...) Bientôt la pluie s'épaissit, elle meurtrit. Hargneuse, elle frappe ce couple qui reste là, sous ses giflées. Blaise résiste mais, dans ses bras, Jeanne chancelle de plaisir. Le gars la soulève et la porte à l'abri des bois. Les longs cheveux de la Malvenue sont plaqués par l'eau qui, aussi, blanchit la peau de son visage. L'étoffe est collée sur ses formes qui sont comme nues. Il la serre avec force contre sa poitrine. Dans sa bouche reste le goût sauvage et parfumé des lèvres de Jeanne. Il la savoure comme s'il n'avait eu à boire qu'une seule gorgée de vin merveilleux et rare. Elle a mis son front contre son cou. A présent, Blaise porte Jeanne juste comme il voulait porter ce gibier qui jusqu'ici lui a échappé et qui, maintenant, vient de se jeter dans le piège de ses bras. Une fine vapeur blanche monte de la terre. Par moments, le soleil cherche à percer entre les nuages sombres et gras qui poissent le ciel. Le bruit de l'eau hachant le sol est assourdissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AV   21 juillet 2012
Les Chevaux de la nuit et autres récits cruels de Claude Seignolle
Il y avait aussi les chiens. Des chiens errants, affamés: ces pauvres chiens lorrains qui avaient perdu d'un seul coup leur niche et leur maître qui, eux-mêmes, avaient perdu leur ferme et tous leurs biens, sommés par un ordre bref de quitter sur l'heure la zone franche de la Ligne Maginot où nous nous trouvions avec toutes ces épaves entre les jambes.

C'étaient des chiens perdus de ces villages perdus. Ils erraient autour de notre campement, les uns apeurés, les autres féroces, tous maigres. L'un deux, sans dieu ni diable - l'homme doit être le dieu ou le diable de son chien selon qu'il le caresse ou le frappe -, l'une de ces pitoyables bêtes venait chaque jour flairer le tas de détritus et, ayant fait son choix, emportait d'un brusque coup de gueule un os couvert d'une chair vert -de-gris.
Commenter  J’apprécie          120
alberthenri   03 octobre 2016
Éloge de la nymphomanie de Claude Seignolle
Les adultes ont besoin de littérature obscène, tout comme les enfants ont besoin de contes de fées, comme soulagement à la force oppressive des conventions....



Havelock Ellis

Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Dieux et Déesses de la Mythologie Grecque

Déesse de la sagesse, je suis la protectrice d' Athènes, je protège les héros dans leur quête et je suis la patronne des Artisans

Déméter
Aphrodite
Héra
Athéna

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque , dieux grecsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..