AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 61 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Melun , le 08/07/1923
Mort(e) à : Paris , le 25/11/1999
Biographie :

Didier Anzieu est un psychanalyste.

Il est né en Seine-et-Marne, où ses parents étaient employés des Postes et Télécommunications ; tous deux d'origine méridionale parlaient occitan lorsqu'ils ne voulaient pas être compris de leur fils unique.

Sa mère Marguerite, née à la suite du décès d'une jeune sœur, Marguerite, brûlée vive, sera une "morte vivante, remplaçant une morte". Douée pour l'écriture, elle lit et écrit beaucoup à la suite d'une tentative d'assassinat commis sur l'actrice Huguette Duflos. Elle est longtemps internée à l'hôpital Sainte-Anne où elle est soignée par Jacques Lacan. Elle devient le fameux "cas Aimée" exposé par celui-ci dans sa thèse sur la psychose paranoïaque. Le hasard voulut que Lacan fût ensuite l'analyste de Didier Anzieu.

Didier Anzieu fait ses études au lycée Jacques Amyot de Melun ; doué pour la philosophie, il entre en khâgne au lycée Henri IV à Paris.

Après avoir intégré l’École Normale Supérieure en 1944 et obtenu l'agrégation de philosophie en 1948, il s'oriente vers la psychologie et obtient une licence à l'Institut de Psychologie. Assistant de D. Lagache à partir de 1952, il soutient en 1957 une thèse d'État intitulée "L'auto-analyse : son rôle dans la découverte de la psychanalyse par Freud, sa fonction en psychanalyse" et entame une analyse didactique avec J. Lacan avant de s'en éloigner.

Professeur à l'Université de Strasbourg (1955-1964) puis à l'Université de Nanterre (1964, professeur émérite en 1983), il milite - avec succès - aux côtés de J. Favez-Boutonnier en faveur de l'insertion de la branche clinique au sein des études de psychologie.

Considéré comme un freudien orthodoxe mais ouvert, Anzieu s'intéresse aux méthodes projectives, il utilise le psychodrame et la thérapie de groupe dans un cadre pratique et produit quelques études psychanalytiques d'œuvres littéraires ("Beckett et le psychanalyste", 1992).

Ses recherches les plus célèbres aboutissent à la formulation d'une théorie du Moi-Peau, qui établir un système de correspondance entre les fonctions du Moi et celles de la peau.
+ Voir plus
Source : www.universalis.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Partie 1 - Fragments d'une psychanalyse empathique - Serge Tisseron « Ce livre parle d'un psychanalyste souriant, empathique et chaleureux. J'étais alors son patient, ou plutôt l'un de ses patients. Cet analyste s'appelait Didier Anzieu. J'y raconte quelques moments forts de mon analyse avec lui, mes questions, nos bonheurs, mes réserves. » À un moment où beaucoup s'accordent à reconnaître qu'il est indispensable de repenser les bases et la pratique de la psychanalyse, Serge Tisseron témoigne de son expérience du côté du divan. Il met ainsi en lumière le rôle fondamental que joue l'empathie dans cette aventure qui consiste, pour chacun, à devenir soi à deux.
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Didier Anzieu
kuroineko   18 mars 2018
Didier Anzieu
La lecture est, avec l'amitié, une contribution des plus sûres au travail de deuil. Elle nous aide, plus généralement, à faire le deuil des limites de notre vie, des limites de l'humaine condition.
Commenter  J’apprécie          314
Junie   26 mars 2012
Le Moi-peau de Didier Anzieu
Autres paradoxes. La peau est perméable et imperméable. Elle est superficielle et profonde. Elle est véridique et trompeuse.......Elle appelle des investissements libidinaux autant narcissiques que sexuels. Elle est le siège du bien-être et aussi de la séduction. Elle nous fournit autant en douleurs qu'en plaisirs........La peau est solide et fragile. Elle matérialise, par sa nudité, notre dénuement mais aussi notre excitation sexuelle.
Commenter  J’apprécie          180
labson   25 août 2009
Le Corps de l'oeuvre de Didier Anzieu
Les cinq phases du travail créateur

Le travail de la création parcours cinq phases: éprouver un état de saisissement; prendre conscience d’un représentant psychique inconscient; l’ériger en code organisateur de l’oeuvre; choisir un matériau apte à doter ce corps d’un corps; composer l’oeuvre dans ses détails; la produire au dehors. Chacune comporte sa dynamique, son économie, sa résistance spécifique.

(...)

J’ai vérifié l’existence et la nature de ces cinq phases essentiellement chez des écrivains, parce que leur domaine m’est plus familier. Ce domaine va de penseurs qui, comme Freud, ont renouvelé un secteur des sciences humaines à des poètes et à des romanciers.

Mais j’ai quelque raison de croire que ce processus en cinq phases se retrouve, avec des aménagements qui restent à préciser en chaque domaine, dans les autres créations scientifiques et artistiques, ainsi que chez les fondateurs de religion, d’écoles philosophiques et ou des systèmes politiques.

Par ailleurs, je distingue cinq phases pour la clarté de l’exposé. La réalité peut être plus simple (une découverte, principalement scientifique, se limite aux trois premières phases fusionnées en un moment unique). ou plus complexe (il peut y avoir des retours à une phase antérieure et l’ensemble du processus a à être parcouru plusieurs fois par le créateur avant que son oeuvre ne soit achevée). L’importance relative de chaque phase par rapport aux autres varie selon les auteurs et les genres. Il n’en reste pas moins que, dans le cas général, le créateur passe par ces cinq phases et qu’il doit changer à chaque fois d’attitude, d’état psychique, d’économie de fonctionnement.

Une des difficultés de créer une oeuvre originale se mesure là: les hommes ordinaires, qui ne disposent pas de cet éventail de fonctionnement, ou qui n’ont pas su le trouver en eux, sont seulement capables d’une ou deux de ces phases; ils échouent à parcourir le cycle complet. Etre créateur, c’est être capable de changer plusieurs fois
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Bruno_Cm   08 juillet 2013
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
Le pouvoir est un principe structurant, inhérent à la famille, à la société, et aux organisations, imposé par la répression et/ou l’intériorisation des normes communément admises. Il se traduit à l’intérieur des groupes humains, par diverses formes d’autorité et à l’extérieur de ceux-ci par des manifestations de puissance.
Commenter  J’apprécie          60
Ilida   15 mars 2015
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
Le petit groupe représente pour les êtres humains un lieu simultanément ou alternativement investi d’espoirs et de menaces.
Commenter  J’apprécie          61
Bruno_Cm   08 juillet 2013
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
Les rapports humains dans les groupes ne peuvent être que des rapports de manipulateur à manipulé, c’est à dire sur un modèle sadomasochiste.
Commenter  J’apprécie          50
Prudence   17 août 2015
Le Moi-peau de Didier Anzieu
Bertram Lewin a décrit le blank screen ou écran vide du rêve: le rêve se réduit à son contenant; il n'a pas encore de contenu. B. Lewin y voit la figuration du sein flasque, vidé par la tétée et devenu une surface aplatie, toile de fond sur laquelle se dérouleront les actions à venir des vrais rêves nocturnes; ce morceau de brouillard blanchâtre traduirait la sensation visuo-tactile des grains de la peau de la mère nourricière; sa vision s'accompagne d'un sentiment de bien-être, de plénitude, de réplétion.
Commenter  J’apprécie          31
Bruno_Cm   08 juillet 2013
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
[Les petits groupes restreints seraient une force mais représenteraient également une menace] D’où la méfiance que la plupart des civilisations ont témoignée aux petits groupes spontanés, la méfiance des églises à l’égard des sectes, (…), des partis politiques à l’égard des réunions fractionnelles, des gouvernants ou des administrateurs à l’égard de l’autogestion, des professeurs à l’égard du travail en groupe : tout groupe qui s’isole est un groupe qui conspire ou peut conspirer.
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm   08 juillet 2013
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
Quand plusieurs personnes se rencontrent, chacune projette son objet fantasmatique inconscient sur les autres et essaie de les faire agir en accord avec lui.
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_Cm   08 juillet 2013
La dynamique des groupes restreints de Didier Anzieu
... chaque membre du groupe, indépendamment de son rang, est une source et un récepteur potentiels d’influence ; le changement social autant que le contrôle social constitue un objectif ; les processus d’influence sont liés à la production et résolution de conflits.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..