AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Évelyne Séchaud (Préfacier, etc.)
EAN : 9782100027934
291 pages
Éditeur : Dunod (29/09/1995)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 29 notes)
Résumé :

La peau est l'enveloppe du corps, tout comme le moi tend à envelopper l'appareil psychique. Les structures et les fonctions de la peau peuvent donc fournir aux psychanalystes et aux psychologues des analogies fécondes pour les guider dans leur réflexion et leur technique.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
aaahhh
  10 février 2013
Une théorie d'une originalité et d'une profondeur peu communes qui m'a touchée et intéressée comme peu d'autres!
Avec "Le moi peau", c'est toute une façon de penser et repenser le psychisme et la psychopathologie que nous propose le grand Didier Anzieu. Tout en prenant la suite des grands maîtres tels que Freud, Klein et Winnicott, le psychanalyste développe une pensée nouvelle d'une grande richesse qui met en parallèle la peau physiologique à une peau psychique et observe le développement et la vie psychique en fonction des différentes fonctions de la peau telles que le maintient, l'enveloppement, la protection, la séparation dedans-dehors, l'excitation et tant d'autres...
Je ne peux que recommander chaudement cet ouvrage à tous les férus de psychanalyse car tant au point de vue du fond que de la forme, il est des plus délectables. Je l'ai personnellement trouvé brillant et il me reste en mémoire comme l'une des mes plus riches découvertes littéraires.
Commenter  J’apprécie          140
Prudence
  17 août 2015
Incontournable dans les études de psycho, un concept très souvent repris, des pistes intéressantes mais aussi des... choses... hum... hum... je vous laisse juge:
"Bertram Lewin a décrit le blank screen ou écran vide du rêve: le rêve se réduit à son contenant; il n'a pas encore de contenu. B. Lewin y voit la figuration du sein flasque, vidé par la tétée et devenu une surface aplatie, toile de fond sur laquelle se dérouleront les actions à venir des vrais rêves nocturnes; ce morceau de brouillard blanchâtre traduirait la sensation visuo-tactile des grains de la peau de la mère nourricière; sa vision s'accompagne d'un sentiment de bien-être, de plénitude, de réplétion." (p250)
Je passe sur le fait qu'une peau est forcément blanche et qu'un sein post-tétée n'est pas "flasque, vidé" mais la sécrétion du lait se fait en temps réel?
Des choses intéressantes mais du tri à faire, souvent difficile à lire.
Commenter  J’apprécie          74
ProseS
  25 juillet 2016
Ce livre demande aux non initiés un effort de lecture soutenu, mais un effort bien récompensé. C'est un excellent livre très riche et très dense et très intéressant sur un sujet pointu qui ne peut se résumer à peau de chagrin.
Commenter  J’apprécie          70
Bruno_Cm
  03 juillet 2014
Le classique des classiques. Sans doute incontournable. Lu il y a déjà fort longtemps maintenant.
Je me souviens d'avoir un mal de chien à comprendre ces concepts car, paradoxalement, ça manque de chair. Je n'ai pas été convaincu par les exemples ou la clinique associée à la théorie. Or, il est évident que dans la pratique, on peut facilement trouver une résonance à cette métaphorique façon de décrypter. (Autrement dit, il est sans doute plus abordable et plus parlant une fois qu'on pratique.)
Ca n'est jamais qu'une métaphore et, comme souvent, elle n'est pas nécessairement des plus opératoires.
Ce livre n'est donc pas un de mes livres de chevets. Mais, historiquement et quand même un peu plus, il reste un "incontournable".
Commenter  J’apprécie          31
TheBohemianWriter
  24 juillet 2019
Comme toujours, c'est un plaisir de lire Anzieu, qui a le don de transmettre ses idées et théories de manière fluide et imagée. La notion du Moi-peau est extrêmement intéressante à penser, et la théorie de sa construction mais aussi de ses manquements et déficiences permettent d'éclairer certaines modalités psychiques sous un nouveau jour. Des bases assez solides en psychologie et notamment en psychologie clinique psychanalytique sont pour autant nécessaires afin de suivre le raisonnement de l'auteur. Mais également pour s'émerveiller des résultats décrits lors des nombreuses vignettes cliniques qui émaillent ce livre, résultats qui pourraient paraître presque magiques si la théorie et la réflexion analytique (notamment sur le transfert/contre-transfert) n'étaient là pour nous en indiquer les raisons !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JunieJunie   26 mars 2012
Autres paradoxes. La peau est perméable et imperméable. Elle est superficielle et profonde. Elle est véridique et trompeuse.......Elle appelle des investissements libidinaux autant narcissiques que sexuels. Elle est le siège du bien-être et aussi de la séduction. Elle nous fournit autant en douleurs qu'en plaisirs........La peau est solide et fragile. Elle matérialise, par sa nudité, notre dénuement mais aussi notre excitation sexuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
PrudencePrudence   17 août 2015
Bertram Lewin a décrit le blank screen ou écran vide du rêve: le rêve se réduit à son contenant; il n'a pas encore de contenu. B. Lewin y voit la figuration du sein flasque, vidé par la tétée et devenu une surface aplatie, toile de fond sur laquelle se dérouleront les actions à venir des vrais rêves nocturnes; ce morceau de brouillard blanchâtre traduirait la sensation visuo-tactile des grains de la peau de la mère nourricière; sa vision s'accompagne d'un sentiment de bien-être, de plénitude, de réplétion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
vassia7178vassia7178   30 octobre 2018
La dépendance de la pensée et la volonté du cortex, la dépendance de la vie affective au thalamus sont connues et prouvées.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Didier Anzieu (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Anzieu

Partie 1 - Fragments d'une psychanalyse empathique - Serge Tisseron
« Ce livre parle d'un psychanalyste souriant, empathique et chaleureux. J'étais alors son patient, ou plutôt l'un de ses patients. Cet analyste s'appelait Didier Anzieu. J'y raconte quelques moments forts de mon analyse avec lui, mes questions, nos bonheurs, mes réserves. » À un moment où beaucoup s'accordent à reconnaître qu'il est indispensable de repenser les bases et la pratique de la psychanalyse, Serge Tisseron témoigne de son expérience du côté du divan. Il met ainsi en lumière le rôle fondamental que joue l'empathie dans cette aventure qui consiste, pour chacun, à devenir soi à deux.
+ Lire la suite
>Philosophie et théorie>Systèmes, écoles>Systèmes psychanalitiques (329)
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre