AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.58/5 (sur 674 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 12/04/1976
Biographie :

Émilie Frèche est romancière et cinéaste.

Elle est l’auteur de romans: "Les Vies denses" (Ramsay, 2001), "Une femme normale" (Ramsay, 2002), "Le Sourire de l’ange" (Ramsay, 2004), "Le Film de Jacky Cukier" (Anne Carrière, 2006), "Chouquette" (Actes Sud, 2010).

Et de deux documents autour de la mort d’Ilan Halimi : "La Mort d’un pote" (Panama, 2006) et, en 2009, avec Ruth Halimi, "24 jours: La vérité sur la mort d’Ilan Halimi" (Seuil), "Deux étrangers", "Un homme dangereux"...

Émilie Frèche poursuit aussi une carrière de scénariste. En 2014, elle co-signe le prochain film d’Yvan Attal (sortie prévue en 2016), une comédie à sketchs sur l'antisémitisme.

Émilie Frèche poursuit aussi une carrière de scénariste. En 2014, elle co-signe le film engagé d’Yvan Attal Ils sont partout sorti le 1er juin 2016, une comédie qui dénonce les clichés liés à l'antisémitisme en France.

En 2015, elle co-écrit avec Marie-Castille Mention-Schaar (réalisatrice des Héritiers) un drame sur des jeunes filles candidates au djihad, "Le ciel attendra".


+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Emilie Frèche   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre en ligne du 25/10/2023 avec Emilie Frèche pour son roman "Les amants du Lutetia" (un endroit où aller, interview de Nathalie Couderc et Frédérique Deghelt)


Citations et extraits (205) Voir plus Ajouter une citation
Combien de gens sur cette terre sont des accidents ? Combien de gens n’ont pas été voulus, désirés, attendus ? Léo, lui, a été tout cela, il est le fruit de notre amour infini, joyeux, léger, il n’aura donc pas, comme nous tous, à se taper une analyse deux fois par semaine à l’âge adulte pour rester debout, et crois-moi, c’est le plus beau cadeau que nous lui ayons fait. Il fera de belles économies.
Commenter  J’apprécie          410
En dépit des larmes et du sang si souvent versés il est bien une chose dont les hommes ne pourront jamais se passer, c’est aimer, et être aimé.
Commenter  J’apprécie          391
Nos descendants sont notre seule mémoire. Nos descendants sont la vie et la vie seule peut se souvenir. Nos enfants ne nous enterrent pas. Ils nous prolongent.
Commenter  J’apprécie          357
Ce que la vieillesse fait à un corps humain, seul son spectacle peut le révéler. C’est le tableau d’une entreprise de démolition massive, un anéantissement de tout ce que nous avons été, esprit et corps, corps et esprit, et de tout ce que nous avons patiemment construit au fil des ans. C’est une tour que quelqu’un vient de faire péter à la dynamite et que nous regardons, impuissants, s’affaisser sur elle-même.
Commenter  J’apprécie          331
Je vais t’expliquer une petite chose, mon chaton, quand on est avec sa mamie, on oublie tout ce qu’on a appris avec sa maman. Se laver les dents, se coucher tôt, manger la bouche fermée, tout ça, c’est terminé ! Quand on est avec sa mamie, on fait n’importe quoi, parce que, sinon, ça ne sert absolument à rien d’avoir une mamie, tu saisis ?
Commenter  J’apprécie          324
L’enfance est comme le ressac, toute la vie, elle vous revient, parfois avec douceur en vous caressant l’âme, mais parfois pourvue d’une violence qui vous démolit si vous allez contre. Il faut donc lâcher prise. Accepter d’être malmené pour avoir une petite chance, une fois la tempête passée, de se retrouver sain et sauf sur le rivage.
Commenter  J’apprécie          311
Deux êtres se suicident en se racontant qu’ils commettent un acte qui n’engage qu’eux, mais en réalité, c’est votre santé mentale qui fout le camp, votre vie entière qui bascule.
Commenter  J’apprécie          310
Plus personne n’est ignorant, aujourd’hui, vous pétez à Londres et, dans la seconde, ça pue à Kinshasa, c’est ça le miracle d’Internet.
Commenter  J’apprécie          315
Les êtres humains pouvaient faire un petit bout de chemin ensemble, s’aimer, s’unir puis se quitter, les places boursières pouvaient toujours s’écrouler, les monnaies s’effondrer, l’astre rouge n’arrêterait pas sa descente. Il venait un moment où il finissait par se fondre dans la ligne d’horizon et la nuit, par tout ensevelir.
Commenter  J’apprécie          280
Ezra et Maud avaient-ils eu la curiosité de visiter cette Cour de justice, les fois où ils étaient venus à Kirchberg rencontrer leur conseiller financier ? Avaient-ils seulement réalisé, en passant en taxi devant ces tours, qu’elles avaient été érigées pour que d’autres ne subissent pas ce qu’eux-mêmes avaient vécu dans leur chair ? Et sur le chemin du retour, dans le train qui les ramenait en France, que pensaient-ils au fond d’eux-mêmes ? N’avaient-ils jamais éprouvé l’absurdité qu’il y avait à s’en être sortis pour soixante-dix ans plus tard, contourner une redistribution des richesses qui aurait dû atténuer les inégalités et, par là même, empêcher la formation d’un terreau fertile à toutes les haines ? Qui permettait cela ? Qui laissait germer, au cœur même du pouvoir européen, un paradis fiscal qui engendrerait un autre enfer ? Car il ne fallait pas se leurrer, l’argent qui dormait ici – six mille cinq cents milliards de dollars –, c’était autant d’écoles, d’hôpitaux, de prisons, de crèches, d’universités, de collèges et de centres éducatifs en moins. Il n’y avait donc jamais aucune leçon à tirer de rien ?
Commenter  J’apprécie          264

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Emilie Frèche (956)Voir plus

Quiz Voir plus

43, rue du vieux-cimetière

Comment s'appelle le fantôme de la maison ?

Monique
Adèle
Ignace Bronchon

10 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : 43, rue du vieux cimetière, tome 1 : Trépassez vote chemin de Kate KliseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..