AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.6 /5 (sur 139 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 26/09/1965
Biographie :

Enzo Bartoli est auteur de romans policiers.

Cancre invétéré, il entame une scolarité nonchalante et entre très jeune dans la vie active, au cœur d’un Paris populaire dont il s’inspirera plus tard pour ses romans.

Son parcours professionnel emprunte alors des chemins de traverse parfois surprenants. Il passe ainsi d’un atelier de mécanique au bureau d’une agence de com’, puis de celui d’une administration au comptoir d’un bar malfamé et enfin, grâce à un improbable concours de circonstances, finit par devenir journaliste. C’est à ce moment-là que les choses s’enchainent.

Il publie coup sur coup avec succès "Les loges du mal" (2016), "Curriculum Mortem" (2017) et "Enquête à l’arrivée" (2017) - ces deux derniers seront retenus dans la sélection finale du Prix du Quai des Orfèvres - puis "Sous les pavés, la mort" (2018).

En 2018 il tente à nouveau sa chance au Prix du Quai des Orfèvres avec "AdopteUnTueur.com", qui de nouveau figurera dans la sélection finale et passera de peu à côté de la consécration. Ce titre deviendra donc naturellement, le tome 5 de la série "Brigade Criminelle".

En marge de cette série, il s'offre quelques récréations avec des romans aux styles différents. L'enquête policière type est mise de côté pour laisser place à des personnages décalés, maniant l'humour noir avec une certaine aisance. Ces romans, écrits à la première personne, jouissent d'une liberté de ton souvent jubilatoire. Ils ont été publiés sous les titres "Six mois à tuer", "Piste rouge... sang" et tout récemment "Madame la flic".
+ Voir plus
Source : amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Enzo Bartoli   (11)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Pat0212   17 septembre 2020
Piste rouge... sang de Enzo Bartoli
Elle pousse un soupir exaspéré, pire que si je lui avais réclamé une dissertation sur l influence de Nietzsche dans l œuvre d Albert Camus, avant de m affirmer qu elle ne connaît pas et de recoller son truc dans l oreille.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   16 novembre 2017
Six mois à tuer de Enzo Bartoli
C’est une femme qui m’accueille. Mauvaise nouvelle. Mes relations avec mes congénères étant déjà compliquées, c’est évidemment pire avec le sexe opposé. Mais bon, elle a plus de cinquante ans et n’est pas très séduisante dans sa robe de laine grise et sa veste de tailleur noire. Je devrais réussir à conserver mes moyens. En revanche, elle était déjà derrière son bureau qui m’était masqué par un reflet sur la vitrine. Il est fort possible qu’elle m’ait déjà vu passer et repasser et me prenne pour un demeuré.
Commenter  J’apprécie          20
NightTeckLectures   19 juillet 2017
Curriculum Mortem de Enzo Bartoli
" Le brigadier-chef Guillot s’écarta pour laisser passer son collègue du « quai », lui signifiant d’une mimique qu’elle n’avait peut-être pas besoin d’assister au spectacle une fois de plus. Il s’approcha en prenant garde de ne pas plus polluer la scène et se pencha au-dessus du conteneur.

    Le corps d’un homme d’une bonne cinquantaine d’années, entièrement dévêtu, reposait sur quelques sacs-poubelle et autres immondices. Une luxueuse serviette de cuir était pudiquement posée sur son bas-ventre."
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   16 février 2016
Les loges du mal de Enzo Bartoli
Sachez tout d’abord qu’au théâtre, la couleur verte est proscrite. Ne me demandez pas pourquoi… Je sais qu’on parle parfois de la mort de Molière, qui aurait été habillé en vert lorsqu’il s’est effondré sur scène. On évoque aussi l’époque où les théâtres étaient éclairés au gaz, à cause de la flamme verdâtre qui donnait mauvaise mine aux comédiens. Mais tout ça est évidemment invérifiable.
Commenter  J’apprécie          20
septembergirl   05 décembre 2017
Six mois à tuer de Enzo Bartoli
Vautré sur un transat, il fixe d’un œil vitreux une nymphette métisse en monokini qui se dandine devant lui en prenant des poses lascives. Il tient un verre coloré à la main, probablement un cocktail explosif, et la cigarette mal roulée qu’il tient dans l’autre dégage de forts effluves de cannabis. Il oscille vaguement la tête au rythme de la musique. Je repense aux propos du barman du Bronco, cette boîte de nuit sordide où nous avions appris le départ de Nkomo : « Il est parti se mettre au vert »… C’est vraiment une façon à part de voir les choses quand on a l’occasion de contempler l’individu. Il est complètement défoncé et ne voit rien de ce qui se passe autour de lui.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   16 novembre 2017
Six mois à tuer de Enzo Bartoli
Je repense au roman écrit par mon voisin. Je n’ai pas retenu le titre et n’ai pas dû atteindre le premier tiers, mais il me semble que cette fontaine était un élément important du décor. Le héros venait y lire avec sa copine, où quelque chose comme ça.

« Polyphème surprenant Galatée dans les bras d’Acis »

Je n’ai peut-être rien compris à son roman, mais je souviens parfaitement de l’histoire de cette fontaine. Comme je le faisais systématiquement gamin, j’avais appris par cœur la plaque explicative posée devant, lors de la même sortie scolaire. On avait sans doute fait le tour dans l’autre sens puisque c’était avant de finir dans le bassin.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad   16 juillet 2017
Curriculum Mortem de Enzo Bartoli
Arrivé à destination, il se précipita dans la salle de bains et remercia la providence que sa femme ait eu ce séminaire à animer, à Dijon. Cela les avait contraints à confier leurs deux fils à ses beaux-parents et il lui restait jusqu’au lendemain pour récupérer des heures pénibles qu’il venait de vivre. Il pourrait alors retrouver sa petite famille à qui, comme d’habitude, il se garderait bien de raconter quoi que ce soit.
Commenter  J’apprécie          10
Sharon   14 février 2019
AdopteUnTueur.com de Enzo Bartoli
Le patron savait visiblement rester discret et ne cita aucun nom, mais il semblait beaucoup s'amuser du fit que son auberge soit devenue un lieu privilégié pour de grosses fortunes et quelques célébrités. A l'entendre, il n'avait rien fait pour cela, ce que Guilhem avait un peu de mal à croire, mais mettait ça sur le compte de ces pauvres Parisiens qui aimaient tellement se prendre pour des paysans le temps d'un week-end.
Commenter  J’apprécie          10
Khiad   16 juillet 2017
Curriculum Mortem de Enzo Bartoli
- "Trop près du mur"... Tu nous expliques ? réclama Guilhem.

- Un type des douanes qu’on a eu en stage après son concours d’OPJ. Il s’appelle Yoann Bercé, alors on l’avait surnommé "Trop près du mur", comme "bercé.. trop près du mur".

- La classe !

- Ce qui te permet de constater qu’on n’a pas attendu après toi pour pratiquer l’humour de garçon coiffeur, dans cette turne.
Commenter  J’apprécie          10
Annicklecture   21 mai 2019
Curriculum Mortem de Enzo Bartoli
Boulevard Barbès, Paris 18e, samedi 16 novembre 2013, 5 h 45. La circulation avait été détournée et un cordon de protection encerclait le carrefour. Le VSL des pompiers était encore sur place, ainsi que la benne à ordures de la voirie parisienne. Ajoutés à ceux des forces de l’ordre, leurs gyrophares illuminaient avec indécence cette fin de nuit glaciale.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

🥳 Fête ou ....

" Fête " ou .......

ammusement
amusement
amusemen
amusemment

13 questions
57 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , orthographe , fêtesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..