AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 174 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Barcelone , le 17/03/1927
Mort(e) à : Barcelone , le 02/03/2015
Biographie :

Francisco González Ledesma est un écrivain espagnol de romans policiers.

Grâce à l'aide d'une tante il étudie au collège puis entreprend des études de droit qu'il finance avec des "petits boulots" et en écrivant des pulps.Déçu par la profession d'avocat, il devient journaliste, métier dont il rêve depuis l'enfance.

En 1948, son premier roman Sombras viejas est couronné par le Prix international du roman. Cependant, interdit trois fois, il ne sera jamais publié en Espagne.

De 1951 à 1981, sous le pseudonyme de Silver Kane, Francisco González Ledesma écrit cinq cents westerns et romans d'aventure qu'il livre parfois au rythme de trois par mois.

Les années 1980 sont fécondes pour Francisco González Ledesma qui crée le personnage de l'inspecteur Ricardo Méndez dans Le dossier Barcelone (Expediente Barcelona, 1983), suivi par sept titres dans le même cycle.Pour la plus part situés à Barcelone, les romans de Francisco González Ledesma ont pour cadre les quartiers populaires où se démènent des marginaux et des ouvriers, maltraités par le franquisme et laissés pour compte de la démocratie. L'inspecteur Méndez y mène ses enquêtes peu conventionnelles.

Il reçoit la Creu de Sant Jordi en 2010.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Francisco González Ledesma   (21)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
santorin   31 décembre 2020
Le péché ou quelque chose d'approchant de Francisco González Ledesma
- Les jolis rêves soulagent les vies misérables, admit Mendez. Ils aident sans servir à rien parce que la plupart des gens finissent par les oublier.
Commenter  J’apprécie          360
santorin   04 avril 2020
Cinq femmes et demie de Francisco González Ledesma
Méndez l'entendit chuchoter :

"C'est vous qui me retenez à la vie.

- Pourquoi ?

- Parce que vous me donnez de l'espoir. Je sais bien que l'espérance n'a pas toujours de sens, mais du moins sert-elle toujours à quelque chose. Je l'ai lu la nuit dernière dans un dialogue d'une œuvre d'Eschyle : "Qu'as-tu fait pour délivrer les mortels des terreurs de la mort ?" Et Prométhée répond : "J'ai semé dans leur cœur l'espérance aveugle."
Commenter  J’apprécie          334
santorin   08 avril 2021
Il ne faut pas mourir deux fois de Francisco González Ledesma
Il haussa un sourcil, n'avisant aucun cendrier sur la table. Fais chier, encore un espace non fumeur. Il se tourna vers la fenêtre où le maudit nuage défilait sans arrêt et ajouta :

- Tous les rêves se ressemblent, quand on y réfléchit, on se dit qu'ils ne valent pas bien cher, mais en même temps ils sont irremplaçables. Donc ils méritent notre respect.
Commenter  J’apprécie          322
santorin   22 décembre 2020
Le péché ou quelque chose d'approchant de Francisco González Ledesma
En résumé, il avait la paix. "Tranquillité et bonne chère", disait l'expression catalane Mais il avait encore la liberté de penser, ce qui n'est pas si fréquent dans l'histoire d'Espagne.
Commenter  J’apprécie          312
santorin   11 avril 2021
Il ne faut pas mourir deux fois de Francisco González Ledesma
Elle restait silencieuse. La lumière de la fenêtre était soudain grise et lointaine, comme dans un tableau hollandais. Il ajouta tout bas :

- Si vous vivez, il vivra lui aussi. Nous vivons tout le temps qu'on nous garde en mémoire. Ne le tuez pas deux fois.
Commenter  J’apprécie          270
santorin   22 décembre 2020
Le péché ou quelque chose d'approchant de Francisco González Ledesma
Mendez composa le second numéro que lui avait confié le policier le plus clandestin de la capitale et demanda d'une voix sibylline M. Fortes, expert en pins des Flandres et autres précieuses essences tropicales importées du golfe du Guinée. La tenancière lui répondit dans la minute :

- Ah le flic ?

Rompu aux secrets du monde hispanique, Mendez ne s'étonna pas. Il avait déjà entendu parler d'un journaliste barcelonais, soi-disant un grand professionnel doublé d'un grand homme, qui pendant la Guerre civile faisait partie des services d'espionnage de Franco. Incognito, comme il se doit, il avait tissé sa toile dans le sud de la France pour coffrer les exilés espagnols qu'il trompait avec ingéniosité sans jamais décliner son identité. Les choses se gâtèrent quand il reçut un appel du Haut Commandement à l'hôtel où il résidait avec ses compatriotes et que le réceptionniste parcourut le hall en beuglant : "L'espion de Franco au téléphone! 1" Le bonhomme était paraît-il entré dans la cabine sans que ses amis républicains manifestent la moindre surprise.





1. En français dans le texte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
santorin   04 avril 2020
Cinq femmes et demie de Francisco González Ledesma
Il faudra se renseigner dans les milieux de la drogue, chef.

- On s'en occupera, Méndez, mais sans que vous interveniez. Et maintenant retournez voir auprès de la dame si elle se sent mieux, quoique je me demande si votre présence va vraiment la tranquilliser.

Méndez obtempéra sans protester. Après tout c'était une de ces tâches qu'on se bornait désormais à lui confier. Suspect aux yeux des franquistes parce qu'il prenait soin des rouges emprisonnés, suspect eux yeux des démocrates parce qu'il avait travaillé dans la police franquiste, suspect aux yeux de ses chefs parce qu'il agissait toujours pour son compte, aux yeux des juges parce qu'il ne croyait pas à la loi, à ceux des maquereaux parce qu'il protégeait les putes, de même qu'à ceux des putes parce qu'elles n'arrivaient pas à croire à ses discours sur son impuissance et qu'elles craignaient de le voir un jour se jeter sur elles tel un fauve affamé.

Une chose est claire Méndez : tu ne risques pas l'avancement.
Commenter  J’apprécie          180
jeranjou   19 novembre 2014
Soldados de Francisco González Ledesma
Tu te sentiras vieux lorsque les femmes te sembleront appartenir au règne de la flore plutôt qu'à celui de la faune.
Commenter  J’apprécie          200
santorin   08 avril 2021
Il ne faut pas mourir deux fois de Francisco González Ledesma
- Le passé est toujours minuscule, enchaîna Mendez, mais le futur à l 'air immense. C'est pour ça probablement qu'on cherche à le construire.
Commenter  J’apprécie          192
mesrives   21 juin 2016
La ville intemporelle ou Le vampire de Barcelone de Francisco González Ledesma
A Santillana, il existe un lieu très fréquenté, le musée de l'Inquisition: il attire des foules de curieux, qui jugent sans doute que les horreurs du passé adoucissent le présent par effet de contraste. On y trouve exposé des pals délicats, des pinces à rougir dans la braise, des roues pour étirer les os et des lits hérissés de crocs pour vous trouer le dos. Avec ces instruments, la charité chrétienne et la pureté de la foi ont été préservées durant des siècles.
Commenter  J’apprécie          172

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Francisco González Ledesma (210)Voir plus



.. ..