AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.79/5 (sur 109 notes)

Nationalité : France
Biographie :

L'auteur ne souhaite pas voir sa biographie figurer sur le site.

Ajouter des informations
Bibliographie de Françoise Morvan   (80)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Carte blanche à André Markowicz et Françoise Morvan (Editions Mesures) - Lectures par Matthew Vanston - dimanche 1er octobre 2023, 17h15-18h15, Château du Val Fleury, Gif-sur-Yvette (Paris-Saclay). Festival Vo-Vf, traduire le monde (les traducteurs à l'honneur)

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Roseaux
  
  
  
  
Tissées sous l’espace endormi
Les tisserandes aux mèches grises
Mêlées de laine et de perce-neige
Ourdissant le fil des filles de mémoire
Murmurent à voix blanche dans la brume

Passe à pas muets près des ourdisseuses
Le souffle doux sans se laisser happer
Par la rumeur ouatée de leurs voix sourdes
Tissant et détissant la mémoire des ombres
Pour ressasser leurs prophéties obtuses

Et si tu sens leur lourdeur blanche
Tomber sur toi comme une houppelande
Pense à la femme oiseau sachant sans bruit
Se défaire un instant de son plumage
Et fuir l’âme légère avec l’oiseau de pluie.
Commenter  J’apprécie          40
Effraie
  
  
  
  
Par temps de brume à la tombée du soir
L’on voit s’avancer vers le bord de la tourbière
Une femme aux lèvres violettes
Dont les mains tremblent dans le vent

Forme perdue qui flotte et s’effiloche
Chanson d’appel arrachée aux fougères
La brume étouffe la voix douce et faible
Chuintante à la façon d’un chant d’effraie.
Commenter  J’apprécie          00
Françoise Morvan
Ce qui importe dans un poème, c'est souvent ce qui se dit malgré un sens apparent.

(note sur la traduction des poèmes de Sylvia Plath, Arbres d'hiver)
Commenter  J’apprécie          130
Le nationalisme breton fait son apparition au XIXe siècle dans les cénacles légitimistes, non pas en Bretagne, mais à Paris, sous la forme d'une nouvelle chouannerie visant à prendre une revanche sur la Révolution française : comme le rappelle Francis Gourvil, "le "nationalisme breton" n'a aucune racine historique dans la passé lointain de la Bretagne".
Commenter  J’apprécie          120
Allège



extrait 2

Cristal de glace au cœur
S’il glisse vers le ciel
Où le traineau de la reine des neiges
Ouvre ses transparences silencieuses

Le jour entier s’ouvre sur l’infini
Mais le livre posé sur l’allège se ferme
Et le voilage ombrant les fougères de givre
Ne laisse à discerner qu’un fin croissant de lune.
Commenter  J’apprécie          50
Velours
[...]
Alors reviennent, serrant le cœur, les ruissellements de phlox, de soleils et d’œillets d’Inde assemblés à la veille de l’Assomption devant la terre humide des tombes, et le velours noir qui se plisse autour des fleurs brodées sur le satin est plus parfait encore que la nuit d’août, plus doux que le marbre, plus soyeux que le ventre d’une abeille, et tout cela se tient sans bruit dans l’ombre à senteur de terre et de lait comme une émanation des grands manèges tournants dans l’été.
Commenter  J’apprécie          40
ça y est, les voilà partis.
Filez, filez, les petits,
Roulez, boulez, dans l'allée,
Sans savoir où vous allez.
Commenter  J’apprécie          50
Moi, crie le blaireau, mon accul, on dit qu'il pue : c'est ridicule !
Ah ! méfiez-vous de la crapule !
La jalousie est sans scrupules !
Ma blairelle et mes blaireautins, tournant leurs gracieux popotins, dorment sans faire de potin, dans petits lits de rotin.
Commenter  J’apprécie          40
Et nous donc, bêle le mouton,
Du bon foin sec jusqu'au menton,
On dort, on dîne, en peloton,
De la tata jusqu'au tonton.
On dort, on dîne, on dîne, on dort,
Et puis on s'y remêêêt encore...
Nul effort : que du réconfort :
A la crèche, on bénit son sort !
Commenter  J’apprécie          40
Orée
Rêveurs au front léger
Longeant à pas de loup le bord des ombres
Ils glissent doucement vers les orées
Où vont les chercheurs de fleurs de fougère
Puis se fondent sans bruit dans l’abri des feuillages
Et sentent la forêt qui les protège.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Françoise Morvan (687)Voir plus

Quiz Voir plus

Sauveur & fils (saison 1)

Comment s'appelle le psychologue clinicien, personnage principal de cette histoire ?

Sauveur Courtois
Sauveur Saint-Yves
Sauveur & Fils
Sauveur Saint-Marc

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Thème : Sauveur & fils, tome 1 de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..