AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Anglemont , le 07/12/1912
Mort(e) à : Paris , le 03/11/1993
Biographie :

Henri Thomas est un écrivain, romancier et traducteur français.

Il a notamment traduit plusieurs livres d'Ernst Jünger qu'il rencontre en février 1942, à commencer par Sur les falaises de marbre. Il traduit aussi Stifter, Brentano ou encore Hofmannsthal.

Il vit dix ans à Londres jusqu'en 1958 en travaillant comme traducteur à la B.B.C. et deux ans aux États-Unis où il donne des cours de littérature à l'Université de Brandeis.

Il revient en France en 1960, année où il obtient le prix Médicis pour son roman John Perkins publié chez Gallimard.

Il a été président d'honneur de la Société des lecteurs de Jean Paulhan en 1992 et 1993 et a reçu le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres en 1992 pour l'ensemble de son œuvre.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Une femme au parfum de lilas..., Henri Thomas Lecture par Herrade von Meier
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
Henri Thomas
blanchenoir   06 août 2015
Henri Thomas
On renonce d'abord à l'impossible, puis à tout le reste.
Commenter  J’apprécie          330
fanfanouche24   21 janvier 2014
Les heures lentes de Henri Thomas
Et puis, il y a eu des choses importantes: j'ai eu une fille. Ca a beaucoup compté pour moi. C'est étonnant, un enfant. Un enfant de vous. Surtout que ma femme est morte très jeune. Je suis resté avec ma fille. (...) là, je crois qu'on n'est pas seul. (...)

Mais, encore une fois, on a besoin de la solitude. Ce n'est pas un péché, la solitude. On ne "tombe" pas forcément dans la solitude, quelque fois on y "monte" (p.55)
Commenter  J’apprécie          230
nadejda   03 juillet 2011
Les heures lentes de Henri Thomas
Vous savez, la solitude, je dirais presque que ce n'est qu'un mot. On n'en veut pas, de la solitude. La solitude, c'est pour penser aux autres. Je n'ai jamais tant pensé aux autres que quand j'étais seul. Alors peut-on appeler ça de la solitude ?
Commenter  J’apprécie          220
sabine59   11 septembre 2018
Les maisons brûlées de Henri Thomas
Rêverie



Je reviendrai te voir. Ce sera le matin.

La mort n'a rien saisi. Je dirai que c'est nous

Dans l'éternel amour qui nous a réunis.

Les choses d'autrefois sont des regards amis

Étranges, rayonnants, familiers et surpris.

Même les yeux craintifs du chat de mon enfance

Reviennent. C'est nous deux. Nous sommes nus aussi.
Commenter  J’apprécie          202
nadejda   03 juillet 2011
Les heures lentes de Henri Thomas
Vous savez, le manque de lecture, c'est terrible... Ce ne sont pas les grands livres qu'on choisit, on choisit par affinité, et, quelquefois, on est bouleversé par un livre qu'on est seul à connaître.
Commenter  J’apprécie          190
Henri Thomas
sabine59   18 octobre 2016
Henri Thomas
Grenier



Odeur de la famille !

Que j'aille me cacher

au grenier qui m'habille

de poudreuse clarté !



Que l'hirondelle crie

Que le chat me vienne voir,

la lucarne est emplie

de ciel et de silence



Ou si l'averse inonde

les tuiles murmurantes

que j'entre dans un monde

tout protégé d'absence.



Charbon du crépuscule,

l'ange t'apporte à moi !

J'entends le vent léger

qui marche sur le toit.



( "Le monde absent")
Commenter  J’apprécie          170
Henri Thomas
coco4649   21 mars 2016
Henri Thomas
Hier il jouait aux cartes

Et ce matin il est mort,

Nom de Dieu voilà vos farces

Saint des Saints c’est pas très fort

Saint des Saints c’est pas malin.



Ô mon père, ô maman,

Ô grand-père suicidaire,

Que pensez-vous du langage

De votre très vieil enfant ?

— On est sourd depuis longtemps.



p.11

Commenter  J’apprécie          170
coco4649   09 novembre 2017
Signe de vie. poèmes. de Henri Thomas
I. IDÉAL LA CHANSON





UN OISEAU



Un oiseau, l'œil du poète

s'en empare promptement,

puis le lâche dans la fête,

ivre, libre, éblouissant,



qu'il chante, qu'il ponde, qu'il

picore, mélancolique,

d'invisibles grains de mil

dans les prés de la musique,



quand il regagne sa haie,

jamais cet oiseau n'oublie

les heures qu'il a passées

voltigeant dans la féerie



p.27
Commenter  J’apprécie          150
Piatka   21 janvier 2019
Signe de vie de Henri Thomas
Un oiseau



Un oiseau, l’oeil du poète

s’en empare promptement

puis le lâche dans sa tête,

ivre, libre, éblouissant.

Qu’il chante, qu’il ponde, qu’il

picore, mélancolique,

d’invisibles grains de mil

dans les près de la musique,

quand il regagne sa haie,

jamais cet oiseau n’oublie

les heures qu’il a passées

voltigeant dans la féerie

où les rochers nourrissaient

leurs enfants de diamant,

où chaque nuage ornait

d’une fleur le ciel dormant.

On trouvera l’oiseau mort

avant les froids de l’automne,

le plaisir était trop fort,

c’est la mort qui le couronne.
Commenter  J’apprécie          140
sabine59   11 septembre 2018
Les maisons brûlées de Henri Thomas
Ode



Ô le matou qui s'est sauvé

De la ferme du Champ-Hervé!

C'était le mien, c'était le nôtre,

Je ne veux plus en avoir d'autres.



Plus ton regard qui me surveille,

Compagnon de mes longues veillées.



Rien qu'un ronronnant souvenir

Tout bas- et la vie à finir

Puis être où tu m'attends

Peut-être, mon chat Florian.
Commenter  J’apprécie          141

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..