AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 320 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valence (France) , 1963
Biographie :

Né à Valence, Hervé Mestron est un écrivain aux multiples facettes.
Après des études au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon et à la School of Fine Art de Banff au Canada, il joue comme altiste de l'Opéra royal de Wallonie à Liège, puis devient membre de l'Orchestre baroque de Limoges et de la Grande Ecurie et la Chambre du Roy. Il a publié son premier roman en 1996.
Il a publié plus de 30 ouvrages à ce jour, passant indifféremment du polar à la comédie, du scénario au roman musicologique, de la fiction radiophonique à la littérature jeunesse.
Il entreprend ensuite d’écrire des romans qui mêlent le noir et le monde de la musique, comme "La sonate dans le caniveau" (Climats 1996) ou "Résilience d’auteur" (Après la lune 2007). Il a publié également une vingtaine de titres pour la jeunesse, dont "Le Violoncelle Poilu" (Syros) et "Embrouilles à la cantine" (Archipoche. Prix des jeunes lecteurs 2010). Il est également scénariste et auteur de nombreuses fictions pour France Inter.
Il vit à Aubervilliers.
+ Voir plus
Source : divers,éditions papier libre
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
portrait de Hervé Mestron.
Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
Palmyre   29 janvier 2016
Touche pas à ma mère de Hervé Mestron
- Tu l'aimes encore?

Je la sens se raidir comme si j'avais appuyé là où ça fait mal.

- Je ne sais pas, soupire-t-elle. Quand quelqu'un n'est pas là, c'est difficile. Avec le temps, les sentiments se transforment...
Commenter  J’apprécie          160
orbe   03 mai 2014
Bab El love de Hervé Mestron
- Comment Est-ce qu'on peut avoir envie de vivre ici ? Y a rien !

- Pas du tout ! Ici, en Algérie, tu as l'essentiel.

- Tu veux parler du pétrole ?

- Non, je vais te dire ce qui es important, ici, en Algérie. Tu as le sens de l'humour, la chaleur, les barbus, les piqûres de moustiques, les odeurs de jasmin, de musc et d'aisselles transpirantes ventilées au Malizia. Tu as les policiers, les receveurs, le pain amélioré, Soraya sur Radio Alger le matin dans les bouchons, les demi-journées à la CNAS, la poste, la Mairie et les "revenez demain"...Attends, Miloud, l'Algérie, c'est le paradis !
Commenter  J’apprécie          140
sylvicha   02 janvier 2015
Génération mur de Hervé Mestron
La liberté, c'est quand elle vient à manquer que tu la remarques.
Commenter  J’apprécie          160
paroles   24 mars 2018
Le temps des râteaux de Hervé Mestron
Mon pantalon est trop court. C’est humiliant, parce que c’est une façon de dire : « Regardez, j’ai fait une poussée de croissance ! » alors que cette manifestation de l’intime ne regarde personne.
Commenter  J’apprécie          131
paroles   30 octobre 2017
Cendres de Marbella de Hervé Mestron
Dans certains milieux, la délinquance n’est pas vécue comme une promotion négative. Quand tu nais dedans, tu ne vois rien d’autre et tu ne connais rien d’autre, et cela ne veut surtout pas dire que tu es malheureux. Voilà, c’est comme ça, tu ne te poses pas de questions parce qu’il n’y a pas lieu de t’en poser.
Commenter  J’apprécie          120
koalas   19 septembre 2019
Gardien du temple de Hervé Mestron
Je n'aime pas le sourire de Dick. Avec ses fausses incisives ma taillées, on dirait une hyène au repos
Commenter  J’apprécie          130
Villoteau   23 décembre 2012
Enterrement d'une vie de cancre de Hervé Mestron
Avant je rendais des feuilles blanches avec juste mon nom marqué en haut à gauche. Et la date s'il vous plaît. Le reste en dessous n'était que pelouse blanche quadrillée. Je n'y mettais pas les pieds. Je rendais copie vierge comme on dit dans le métier. Puis un jour j'ai changé.
Commenter  J’apprécie          110
orbe   20 octobre 2015
Les Enquêtes de Sam, tome 3 : une Anglaise à Paris de Hervé Mestron
Paris en trois jours, par où commencer ? Autant essayer de visiter la Laponie en un quart d'heure. C'est du gros n'importe quoi. Je n'arriverai jamais à tout caser. Parce qu'à Paris, tu cueilles une chose intéressante tous les dix pas.
Commenter  J’apprécie          80
orbe   03 mai 2014
Bab El love de Hervé Mestron
Ton stylo, c'est le gant de boxe. Le ring, ta feuille blanche. Et toi, tu es ton propre adversaire. Tu attaques et esquives en même temps. L'écriture est un miroir sans conscience. Juste la couleur de l'âme.
Commenter  J’apprécie          80
orbe   30 octobre 2012
Touche pas à ma mère de Hervé Mestron
Pourquoi me suis-je enfuie au lieu de lui porter secours? J'erre un long moment dans la ville sans savoir où aller. Je tourne en rond autour d'un bloc d'immeubles. J'ai la trouille de rentrer. Au bout de l'allée, j'aperçois Sébastien en train d'allumer le barbecue. En me voyant, son visage s'illumine.

- Bonjour ma petite Cécile ! Alors la piscine, c'était bien?

Il a l'air hyper détendu. Je ne comprends plus.
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le violoncelle poilu

Que se passait-il cette année là ?

la guerre de 39-45
les pâtes ont existé
la guerre de 14-18
la France est devenue indépendante

8 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le violoncelle poilu de Hervé MestronCréer un quiz sur cet auteur
.. ..